SHAKESPEARE WILLIAM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les hérésies

Hérésies : tel est le nom des élucubrations des savants et chercheurs qui professent des théories contraires à la foi stratfordienne sur l'authenticité de l'œuvre. Car il y a une foi stratfordienne, un droit canon, un canon tout court, qui établit les rapports de l'homme à l'œuvre. L'orthodoxie veut que le comédien Shakespeare, tel que les documents connus nous le présentent, soit l'auteur des pièces assemblées sous son nom dans le Folio de 1623. Les hérétiques prétendent que ce médiocre acteur (il n'a pas tenu de grand rôle au Globe), homme de petite culture (il savait peu de latin et encore moins de grec), préoccupé de problèmes sordides (il thésaurisait jusqu'à pratiquer l'usure), et sans élévation d'esprit, était incapable d'écrire des pièces où s'étale un prodigieux savoir, fruit de lectures immenses et de méditations passionnées, manipulé avec une incomparable acuité intellectuelle, un goût exquis de la poésie sous toutes ses formes, une connaissance profonde du « cœur humain » venant couronner le tout. Ajoutez une maîtrise prodigieuse des ressources de la langue anglaise.

C'est avec de tels arguments que les antistratfordiens (ainsi appelle-t-on ces contestataires) établirent l'indignité du Shakespeare comédien, pour échafauder ensuite, à chacun son candidat, les hypothèses les plus absurdes. Y fallait-il un juriste et un philosophe ? On avait Francis Bacon sous la main – hypothèse déjà timidement émise par le révérend J. Wilmot à la fin du xviiie siècle, reprise par W. H. Smith en 1857 avec vigueur, et qui a nourri une guerre d'escarmouches pendant un siècle. Y fallait-il un homme de cour ? On avait l'embarras du choix : Abel Lefranc, seiziémiste distingué, dès 1919, pousse en avant le comte de Derby, tandis que J. T. Looney avance le comte d'Oxford. Pour d'autres, c'est le comte de Rutland, à moins que ce ne soit l'un ou l'autre des comtes d'Essex, ou la reine Élisabeth en personne. Mais pourquoi pas d'autres dramaturges ? ainsi Chettle, Dekker, Robert Greene lui-même, Middleton, Peele, Webster : to [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

William Shakespeare

William Shakespeare
Crédits : Hulton Getty

photographie

Shakespeare : œuvres

Shakespeare : œuvres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Richard III

Richard III
Crédits : Hulton Getty

photographie





Écrit par :

  • : doyen honoraire de la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence

Classification


Autres références

«  SHAKESPEARE WILLIAM (1564-1616)  » est également traité dans :

SHAKESPEARE WILLIAM - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 277 mots

26 avril 1564 Baptême de Shakespeare à Stratford-sur-Avon, dans le comté du Warwickshire.27 novembre 1582 Mariage de William Shakespeare avec Anne Hathaway.1592 Peste de Londres, qui contraint les compagnies à interrompre leurs représentations.1593 […] Lire la suite

OTHELLO, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 328 mots
  •  • 1 média

Jouée pour la première fois sans doute en 1604 et publiée en 1622, cette tragédie de William Shakespeare (1564-1616) emprunte les éléments principaux de son intrigue à une nouvelle italienne du xvie siècle parue à Venise en 1565. Il semble impossible de déterm […] Lire la suite

LE CONTE D'HIVER, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 244 mots

Le Conte d'hiver, qui compte parmi les quatre dernières pièces de William Shakespeare (1564-1616), appartient au genre hybride des « romances », ou tragi-comédies romanesques, au même titre que La Tempête. Joué en 1611, il est publié pour la première fois en 1623 dans les œuvres complètes (posthumes) de Sha […] Lire la suite

CORIOLAN (mise en scène C. Schiaretti)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 170 mots

Il y un côté « hussard noir » du théâtre chez Christian Schiaretti. Successeur depuis 2002 de Roger Planchon à la tête du T.N.P. à Villeurbanne, après avoir été dix ans directeur du Centre dramatique national de Reims, il ne cesse d'y défendre un théâtre ancré dans le politique et dans l'Histoire, f […] Lire la suite

HAMLET (mise en scène P. Brook)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 070 mots

« Qui est là ? ». C'est la première réplique d'Hamlet. C'était aussi le titre du travail de recherche présenté, il y a trois ans, par Peter Brook. « Qui est là », sur cette scène ? Et qu'est-ce qui est là ? Du théâtre, des corps, un corps en mouvement surtout, des mots proférés, une langue, un souffle, une intrigue. Et, comme le souli […] Lire la suite

HAMLET, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 099 mots
  •  • 1 média

La Tragique histoire d'Hamlet, prince du Danemark (représentée en 1601 et en 1603) est probablement la tragédie de William Shakespeare (1564-1616) qui a fait couler le plus d'encre, tant est grand le pouvoir de fascination de son héros. C'est une pièce complexe, foisonnante, qui s'inscrit dans le contexte de la « tragédie de vengeance » […] Lire la suite

MACBETH (mise en scène A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 074 mots

Le 29 mai 1964, Ariane Mnouchkine et une dizaine de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants de Paris fondaient le Théâtre du Soleil, société coopérative ouvrière de production. Quatre ans plus tard, ils investissaient la Cartoucherie de Vincennes, transformant les anc […] Lire la suite

LA TEMPÊTE, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 063 mots

Comptant parmi les dernières pièces de William Shakespeare (1564-1616), La Tempête, qui fut jouée pour la première fois en 1611, est une tragi-comédie romanesque, comme Pericles (1609) ou Le Conte d'hiver (1623). Ce genre dramatique est caractérisé par un dénouement heureux succédant à d […] Lire la suite

LA NUIT DES ROIS, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 106 mots

Cette comédie majeure de William Shakespeare (1564-1616), publiée pour la première fois en 1623, fut sans doute écrite pour être jouée à l'Épiphanie de 1601. Moment où le temps païen reprend le pas sur le temps chrétien, la « Douzième Nuit », pour reprendre le titre original de la pièce (Twel […] Lire la suite

RICHARD III, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 039 mots
  •  • 3 médias

Le drame historique intitulé La Tragédie du roi Richard III (publiée pour la première fois en 1597) est le dernier volet de la première tétralogie shakespearienne (comprenant les trois parties d'Henry VI), fresque historique qui retrace les luttes fratricides de la guer […] Lire la suite

LE ROI LEAR, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 044 mots

Publié pour la première fois en 1608, Le Roi Lear, dont Victor Hugo admirait la « construction inouïe », est l'une des grandes tragédies de la maturité de William Shakespeare (1564-1616), l'une des plus intensément émouvantes aussi. Inspirée entre autres du chroniqueur médiéval Holinshed, mais aussi d'une pièce anonyme jouée e […] Lire la suite

ROMÉO ET JULIETTE, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 903 mots

Pièce mythique, Roméo et Juliette, composée vers 1595 et publiée en 1597, est sans doute la tragédie la plus bouleversante de William Shakespeare (1564-1616). À partir de sources préexistantes (Masuccio de Salerne, Luigi Da Porto, Bandello), le dramaturge fait des jeunes amants tragique […] Lire la suite

LE SONGE D'UNE NUIT D'ÉTÉ, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 992 mots

Cette comédie de William Shakespeare (1564-1616), représentée pour la première fois vers 1595-1596 (première édition en 1600), fut probablement écrite à l'occasion d'un mariage aristocratique, d'où son aspect d'épithalame (pièce lyrique composée à l'occasion d'un mariage). En effet, […] Lire la suite

SONNETS, William Shakespeare - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Line COTTEGNIES
  •  • 1 338 mots

Les Sonnets de William Shakespeare (1564-1616) ont été publiés en 1609 par le libraire-éditeur Thomas Thorpe, sans doute sans l'autorisation de l'auteur. Il est probable, cependant que, comme presque toute poésie lyrique de cette période, ils aient connu auparavant une circulation manuscrite au sein d'un cercle d'amateurs. Car […] Lire la suite

TITUS ANDRONICUS (mise en scène L. Hemleb)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 042 mots

Depuis le xviiie siècle et Samuel Johnson, qui pensait que le grand Shakespeare ne pouvait s'être rendu coupable de cette tragédie vraiment trop sanglante, l'aversion pour La Très Lamentable Histoire de Titus Andronicus a longtemps marqué la critique. T. S. Eliot jugeait « Tit […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Révolte et récupération »  : […] La vieille tradition – celle d'avant 1956, à laquelle Somerset Maugham reprochait amèrement sa « vraisemblance de soirée mondaine » – est loin d'être morte. Après la première « vague » apparaissent en effet, vers 1967, des auteurs qui renouent avec elle. Quand bien même ils essaient de la subvertir, le renouvellement se borne souvent à substituer au « bon goût » requis un certain « mauvais goût », […] Lire la suite

BLACKFRIARS THÉÂTRE DES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Le nom de Blackfriars désigne en fait à Londres deux théâtres distincts, dont le second est resté célèbre pour avoir abrité durant la saison d'hiver (après 1608) les King's Men, la troupe dont faisait partie Shakespeare comme dramaturge attitré mais aussi comme acteur. Le nom de ces deux théâtres s'explique par leur situation, à l'emplacement même qu'occupait un prieuré de Dominicains (Black Fri […] Lire la suite

BRANAGH KENNETH (1960- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 508 mots

Comédien, réalisateur et scénariste britannique, né le 10 décembre 1960 à Belfast, en Irlande du Nord. À 9 ans, Kenneth Charles Branagh quitte l'Irlande du Nord avec sa famille pour s'installer à Londres. Enfant, il joue dans des pièces montées par son école. En 1981, il sort diplômé de la Royal Academy of Dramatic Art de Londres, pour faire ses débuts sur les planches quelque six semaines plus t […] Lire la suite

BROOK PETER (1925- )

  • Écrit par 
  • Georges BANU
  •  • 2 297 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chercher partout : de Shakespeare au boulevard »  : […] Après quelques spectacles remarqués, le directeur du nouveau Festival Shakespeare le convie à Stratford où il monte Peines d'amour perdues (1945-1946), en affichant déjà son intérêt pour les œuvres dites « secondaires » de Shakespeare, rarement jouées à l'époque. Il se libère de l'autorité du plan de mise en scène préalablement établi pour se fier aux rapports directs avec les comédiens et renou […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri FLUCHÈRE, « SHAKESPEARE WILLIAM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-shakespeare/