Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BLACKFRIARS THÉÂTRE DES

Le nom de Blackfriars désigne en fait à Londres deux théâtres distincts, dont le second est resté célèbre pour avoir abrité durant la saison d'hiver (après 1608) les King's Men, la troupe dont faisait partie Shakespeare comme dramaturge attitré mais aussi comme acteur.

Le nom de ces deux théâtres s'explique par leur situation, à l'emplacement même qu'occupait un prieuré de Dominicains (Black Friars en anglais) au xiiie siècle, dans Londres, entre la Tamise et Ludgate Hill. L'ancien domaine du prieuré avait été morcelé en 1538, quand Henri VIII décida de supprimer les monastères anglais. En 1576, durant le règne d'Élisabeth Ire, Richard Farrant, qui dirigeait la confrérie des Enfants de la Chapelle, loua une partie des bâtiments le long de l'aile occidentale du cloître, afin que les membres puissent répéter leurs pièces en privé avant de les représenter devant la cour. D'autres confréries analogues y jouèrent également jusqu'en 1584, date à laquelle les lieux furent rendus à leur propriétaire.

En 1596, une autre partie de vieux monastère fut achetée par James Burbage (le père du comédien Richard Burbage), qui la transforma en théâtre. Mais il se heurta à des obstacles et fut contraint de louer la salle à d'autres confréries. Richard Burbage, qui était l'un des acteurs vedettes des Chamberlain's Men, se produisait alors au Théâtre du Globe. Il hérita du second théâtre des Blackfriars en 1597 et créa en 1608 une société de « propriétaires » (on les appelait des maîtres de maison), sur le modèle du Globe. Sa troupe, qui se nommait désormais les King's Men, prit l'habitude de se produire aux Blackfriars pendant la saison d'hiver. C'est là que furent représentées les dernières pièces de Shakespeare, en même temps que des œuvres de Beaumont et de Fletcher.

Le théâtre dut fermer lorsque se déclenchèrent en 1642 les troubles appelés guerres civiles par les historiens anglais. Il fut démoli en 1655. À sa place se trouve aujourd'hui le Playhouse Yard, dont le nom se veut une manière de commémoration.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • GLOBE THÉÂTRE DU

    • Écrit par Andrew GURR
    • 2 402 mots

    Au début de 1599, William Shakespeare, qui, depuis 1594, faisait partie comme acteur des Lord Chamberlain's Men, alloua à ces derniers une somme équivalant à 12,5 p. 100 du coût de construction du Globe. Il agissait ainsi en tant qu'actionnaire principal de la compagnie : cette opération commerciale,...

Voir aussi