Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PLANCHON ROGER (1931-2009)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Roger Planchon - crédits : Jean-François Rault/ Sygma/ Getty Images

Roger Planchon

Comédien, metteur en scène, auteur dramatique et réalisateur de films, Roger Planchon a marqué l'univers du théâtre, tant par le rôle qu'il a joué dans la décentralisation, à travers l'aventure du Théâtre de Villeurbanne, que par ses lectures du répertoire classique qui inventent un nouveau réalisme en insistant sur les correspondances qui existent entre destins individuels et société.

Du Théâtre de la Comédie au T.N.P.

Roger Planchon est né le 12 septembre 1931 à Saint-Chamond (Loire). Dans son enfance, il s'imprègne du monde rural des plateaux de l'Ardèche, qui nourrira plus tard certains de ses écrits. Ses études chez les lazaristes à Lyon, sa découverte d'un cinéma d'auteurs le conduisent à un cours de théâtre où il rencontre quelques-uns de ses futurs compagnons, Robert Gilbert, Alain Mottet et Claude Lochy. Avec eux, il crée en 1949 une troupe de théâtre amateur, puis, en 1952, aménage dans une cave du centre de Lyon une salle de 90 places qui prend le nom de Théâtre de la Comédie et constitue le premier théâtre de création basé dans une ville de province. Le répertoire croise Shakespeare, Calderon ou Kleist, avec les auteurs contemporains, Brecht, Vitrac, Ionesco, Vinaver et Adamov (un écrivain auquel Planchon demeurera lié tout au long de sa carrière), dans une recherche de formes nouvelles et populaires de représentation qui suscitent rapidement l'adhésion du public. À l'étroit dans la petite salle lyonnaise, Planchon et sa compagnie obtiennent la mise à disposition du théâtre municipal de la commune voisine de Villeurbanne, qui devient en janvier 1957 le Théâtre de la Cité. En quelques saisons, ce lieu va devenir un pôle important de la décentralisation théâtrale et comportera une troupe permanente à partir de 1959. Planchon instaure un nouveau mode de production et de diffusion des spectacles dramatiques et développe une politique d'action culturelle en direction des associations et des comités d'entreprises. Fin 1972, le Théâtre de la Cité reprend le flambeau emblématique du Théâtre national populaire (T.N.P.) qui, sur décision du ministre de la Culture Jacques Duhamel, abandonne Chaillot en accompagnement de la décentralisation. Roger Planchon prend avec Robert Gilbert la direction du nouveau T.N.P. et associe Patrice Chéreau au projet artistique jusqu'en 1981. De 1986 à 1996, toujours partisan d'une double direction artistique, il partage les orientations de cette structure avec Georges Lavaudant, puis passe définitivement le relais à Christian Schiaretti, dont la nomination faite en 2000, ne deviendra effective qu'en janvier 2002. Durant ces trois décennies, le T.N.P. est devenu en région un foyer de création important du théâtre français. Bon nombre de ses spectacles sont présentés à Paris et dans de nombreuses villes de province. Il accueille des créateurs étrangers novateurs et conquiert par ses tournées hors de nos frontières une renommée internationale.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean CHOLLET. PLANCHON ROGER (1931-2009) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 25/03/2009

Média

Roger Planchon - crédits : Jean-François Rault/ Sygma/ Getty Images

Roger Planchon

Autres références

  • BRASSEUR CLAUDE (1936-2020)

    • Écrit par
    • 882 mots

    Né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine, fils de Pierre Brasseur et Odette Joyeux, qui le mettent en pension pendant une grande partie de son enfance, Claude Brasseur est le descendant d’une longue lignée de comédiens. Il intitule d’ailleurs son autobiographie Merci! Pierre et fils, maison...

  • FRIGERIO EZIO (1930-2022)

    • Écrit par
    • 680 mots

    Né le 16 juillet 1930 à Erba, commune de Lombardie située dans la province italienne de Côme, Ezio Frigerio suit une formation en architecture et en peinture à l’École polytechnique de Milan et à l’Académie des beaux-arts, avant de devenir assistant du décorateur de cinéma Mario Chiari et de débuter...

  • THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

    • Écrit par
    • 10 045 mots
    • 7 médias
    ...les autres ont plutôt puisé leur inspiration chez Copeau et au Cartel avant de se soumettre, tous plus ou moins, à l'impératif catégorique brechtien. Roger Planchon (1931-2009) devint alors à Villeurbanne le chef de file d'une génération de metteurs en scène qui ne devait rien à Copeau ni au Cartel....