Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THÉÂTRE DU SOLEIL (repères chronologiques)

1964 Le 29 mai, fondation de la compagnie autour d'Ariane Mnouchkine (née en 1939) et de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants. Le Théâtre du Soleil est constitué en société ouvrière de production. Premier spectacle : Les Petits-bourgeois, de Maxime Gorki.

1965-1968 Le Capitaine Fracasse d'après Théophile Gautier, La Cuisine, d'Arnold Wesker, Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare (adaptations de Philippe Léotard, mises en scène d'Ariane Mnouchkine). Ces créations élaborées à partir d'un travail exigeant d'improvisation, s'inscrivent dans la recherche de nouvelles formes de théâtre populaire, inspirées notamment par le théâtre forain.

1969 Les Clowns, première création collective du Théâtre du Soleil, est une suite de sketchs nés d'un travail de transposition de l'art clownesque au théâtre, avec des emprunts au jeu du kabuki. Le spectacle marque une volonté de trouver un nouveau langage théâtral, directement accessible au public (Théâtre de la commune d'Aubervilliers, festival d'Avignon, Élysée-Montmartre).

1970 Installation à la Cartoucherie de Vincennes. Le Théâtre du Soleil consolide sa pratique de travail collectif avec 1789, la Révolution doit s'arrêter à la perfection du bonheur, qui associe étroitement théâtre et politique.

1972-1973 Après le triomphe de 1789, la Cartoucherie, isolée dans le bois de Vincennes, devient un des hauts lieux du théâtre parisien. Le Théâtre du Soleil crée, dans une thématique moins festive, 1793, La Cité révolutionnaire est de ce monde. Second volet consacré à la Révolution française, le spectacle, comme son titre l'indique, se veut une réflexion sur l'achèvement d'une tranche d'histoire qui renvoie au présent.

1975 La création de L'Âge d'or marque une étape importante dans la trajectoire du Théâtre du Soleil. Elle affirme la volonté d'aborder sans détour la réalité sociale et politique du monde contemporain, dans une démarche théâtrale qui façonnera l'identité de la troupe. Dans un espace architecturé par Guy-Claude François, des personnages du quotidien sont réinventés par des comédiens qui s'inspirent de la commedia dell'arte. Il s'agit de la dernière création collective du Théâtre du Soleil, devenu un des phares du théâtre français et international, mais confronté à des dissensions internes.

1981-1984 « Les Shakespeare » (Richard II, 1981 ; La Nuit des rois, 1982 ; Henry IV, 1984 – traductions et mises en scène d'Ariane Mnouchkine) expriment la théâtralité shakespearienne en recourant aux techniques et à la tradition du kabuki et du kathakali, à travers lesquels le Théâtre du Soleil exprime sa nouvelle esthétique théâtrale.

1985-1988 Avec L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk roi du Cambodge (1985) et L'Indiade ou l'Inde de leurs rêves (1987) s'amorce un nouveau cycle qui intègre un auteur, Hélène Cixous, pour aborder les tragédies politiques du monde contemporain.

1990-1993 Retour au répertoire classique avec « Les Atrides » (Iphigénie à Aulis d'Euripide, 1990 ; Agamemnon, Les Choéphores, Les Euménides d'Eschyle, 1990-1991). Là encore, l'approche du texte grec antique associe les formes traditionnelles du théâtre oriental, pour exprimer l'universalité de la tragédie.

1994 La Ville parjure ou Le Réveil des Erinyes. Dans le prolongement des expressions de la tragédie, le spectacle, écrit par Hélène Cixous, aborde le thème du scandale du sang contaminé, à la fois dérangeant et problématique dans son traitement théâtral.

1997 Et soudain, des nuits d'éveil, plaidoyer pour la cause du peuple tibétain opprimé, retrouve l'esprit d'une création collective, là encore avec la collaboration d'Hélène Cixous.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean CHOLLET. THÉÂTRE DU SOLEIL - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Autres références

  • 1789, Théâtre du Soleil

    • Écrit par
    • 222 mots

    Après la création au Piccolo Teatro de Milan le 11 novembre 1970 de 1789, la Révolution doit s'arrêter à la perfection du bonheur, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, sans lieu fixe depuis la création de ce dernier en 1964, s'installent à la Cartoucherie de Vincennes, près de...

  • ARTS DE LA RUE

    • Écrit par
    • 6 872 mots
    • 2 médias
    ...l'esprit qui animait le groupe Octobre des frères Prévert à la veille du Front populaire, visitèrent les facultés et les usines en grève, à la façon du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine, qui puisa dans cette expérience l'énergie pour monter 1789 sur un archipel de scènes à la Cartoucherie...
  • CAUBÈRE PHILIPPE (1950- )

    • Écrit par
    • 965 mots
    • 1 média
    ...Paris et présente au Théâtre de la Tempête, à la Cartoucherie de Vincennes, un spectacle sur la Commune de Paris. Ariane Mnouchkine est dans la salle.Elle invite Caubère à le suivre dans sa troupe. Il sera des grands spectacles fondateurs, 1789 (1970), 1793 (1972), L’Âge d’or (1975).
  • CIXOUS HÉLÈNE (1937- )

    • Écrit par
    • 2 075 mots
    • 1 média
    ...pourtant que l'écriture dramatique d'Hélène Cixous a pris une dimension d'exception, dans des circonstances particulières : c'est en effet pour et avec le Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane Mnouchkine, que fut écrite L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge (1987)....
  • LES ÉPHÉMÈRES (A. Mnouchkine)

    • Écrit par
    • 982 mots

    Les éphémères, c'est initialement le nom de petits insectes ailés, dont l'existence ne dépasse pas vingt-quatre heures, une fois qu'ils sont devenus adultes. C'est aussi le titre d'une création d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil, dont la première a eu...

  • Afficher les 13 références