Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MOLIÈRE (repères chronologiques)

15 janvier 1622 Baptême de Jean-Baptiste Poquelin en l'église Saint-Eustache à Paris.

1636 Études chez les jésuites au collège de Clermont. Se prépare à devenir avocat.

1643Molière fonde avec les Béjart la troupe de l'Illustre-Théâtre.

1644 Liaison amoureuse de Molière avec Madeleine Béjart.

1646 Molière et une partie des comédiens de L'Illustre-Théâtre quittent Paris pour des tournées en province.

1654L'Étourdi.

1658 Monsieur, frère du roi, accorde sa protection à la troupe. Elle se produit devant le roi le 24 octobre et s'installe au théâtre du Petit-Bourbon, qu'elle partage avec les Comédiens-Italiens.

18 novembre 1659 Création des Précieuses ridicules.

1661-1715 Règne de Louis XIV.

20 janvier 1661 La troupe se produit désormais au théâtre du Palais-Royal.

20 février 1662 Molière épouse Armande Béjart, fille de Madeleine.

26 décembre 1662L'École des femmes.

Octobre 1663 Molière reçoit une pension du roi et donne au château de Versailles L'Impromptu de Versailles.

12 mai 1664 Création de Tartuffe à Versailles. Cabale des dévôts, conduite par la reine mère et le prince de Conti, qui entraîne l'interdiction d'imprimer et de représenter la pièce.

15 février 1665 Création de Dom Juan.

1666Le Misanthrope. Le Médecin malgré lui.

5 août 1667 Unique représentation de L'Imposteur, nouvelle version de Tartuffe, aussitôt frappée d'interdiction.

1668Amphitryon. Georges Dandin. L'Avare.

5 février 1669Tartuffe est représenté librement.

14 octobre 1670 Création du Bourgeois gentilhomme à Chambord.

1671Psyché. Les Fourberies de Scapin. La Comtesse d'Escarbagnas.

11 mars 1672 Création des Femmes savantes.

10 février 1673 Création du Malade imaginaire.

17 février 1673 Mort de Molière à Paris.

— Jean-François PÉPIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur au lycée Jean-Monnet, Franconville

Classification

Pour citer cet article

Jean-François PÉPIN. MOLIÈRE - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 31/03/2022

Autres références

  • AMPHITRYON (mise en scène C. Rauck)

    • Écrit par
    • 987 mots
    • 1 média

    Amphitryon est l’une des comédies les mieux ciselées de Molière. Inspirée de Plaute, elle nous reconduit aux temps anciens de la Grèce, lorsque les dieux couvaient les hommes d’un regard jaloux.

    Victorieux d’Athènes, le valeureux Amphitryon s’apprête à regagner son palais afin d’y fêter...

  • AMPHITRYON, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 504 mots
    • 1 média

    La seconde interdiction du Tartuffeen 1667contraint Molière à chercher un nouveau sujet de pièce. Il le puise dans la mythologie grecque et le théâtre latin en reprenant l'histoire d’Amphitryon, déjà traitée, entre autres, par Plaute (Amphitruo, 187 av. J.-C.) et, plus récemment,...

  • LES FEMMES SAVANTES, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 679 mots
    • 1 média

    Avant-dernière comédie de Molière (1622-1673), Les Femmes savantes font écho aux Précieuses ridicules (1659) qui ont ouvert la carrière parisienne de l'auteur. Sur le même motif (les femmes et leur volonté de prétendre au savoir et à l'art dans une société de salon), Molière...

  • DOM JUAN (mise en scène B. Jaques)

    • Écrit par
    • 1 004 mots

    À travers sa mise en scène d'Elvire Jouvet 40, d'après les carnets de travail de Louis Jouvet, Brigitte Jaques s'était intéressée au Dom Juan de Molière, aux rôles et à la manière de les dire. Cette fois, sans abandonner le travail de l'acteur, elle se tourne aussi vers...

  • DOM JUAN, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 130 mots
    • 1 média

    Le 15 février 1665, Molière (1622-1673) donne Dom Juan, une comédie fort dangereuse, à la suite de Tartuffe qui venait d'être interdit. Quinze jours après la première, les pressions de toutes sortes et la prudence font que l'écrivain retire sa pièce : Le Festin de pierre, cette...

  • L'ÉCOLE DES FEMMES, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 274 mots
    • 1 média

    Après le succès de L'École des maris (1661), Molière (1622-1673) décide de reprendre la même intrigue : une jeune fille échappe à son tuteur, un barbon, pour épouser un jeune homme qu'elle aime et dont elle est aimée. Le naturel et l'innocence triomphent du pouvoir et de l'argent. La ...

  • L'ÉCOLE DES FEMMES (mise en scène J. Lassalle)

    • Écrit par
    • 1 117 mots

    L'École des femmes, de Molière. À peine a-t-on prononcé ces quelques mots que tout se met en place. Le premier combat de Molière travesti en Arnolphe, les Maximes du mariage comme passage obligé du tyran domestique, le jeu des quiproquos. Et une pièce jugée éclatante, une comédie autobiographique,...

  • LES FOURBERIES DE SCAPIN, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 202 mots
    • 1 média

    Comédie en trois actes créée en 1671 au théâtre du Palais-Royal à Paris, Les Fourberies de Scapin semblent reprendre à leur compte, avec virtuosité, les tours et les figures de la comédie latine, puis italienne. D'antiques problèmes, que Molière (1622-1673) adapte à la société moderne,...

  • LES FOURBERIES DE SCAPIN (mise en scène J.-L. Benoit)

    • Écrit par
    • 1 351 mots

    « Dans ce sac ridicule où Scapin s'enveloppe, /Je ne reconnais plus l'auteur du Misanthrope. » (Boileau, Art poétique). On a souvent tort de s'en remettre aveuglément à Boileau en matière de comédie. Son jugement sur Les Fourberies a une fois pour toutes installé Scapin dans...

  • LA PRINCESSE D'ÉLIDE, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 302 mots

    Le 5 mai 1664, la cour de France se rend à Versailles pour assister aux Plaisirs de l’île enchantée, la première des grandes fêtes du règne de Louis XIV. Pendant près de dix jours, démonstrations équestres, festins, feux d’artifice et représentations théâtrales se succèdent autour d’un thème...

  • LE BOURGEOIS GENTILHOMME, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 417 mots

    Le Bourgeois gentilhomme est créé le 14 octobre 1670 à Chambord dans le cadre d’une fête de cour, puis joué régulièrement au Palais-Royal à partir du 23 novembre de la même année. Neuvième collaboration entre Lully et Molière dans le genre de la comédie-ballet, et la septième avec...

  • LE MALADE IMAGINAIRE (Molière) - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 710 mots
    • 1 média

    Le Malade imaginaire, créé le 10 février 1673 au théâtre du Palais-Royal,est la dernière pièce de Molière (1622-1673), celui-ci, par une tragique superposition de la réalité et de la fiction, mourant juste après la quatrième représentation, le 17 février. Il s’agit d’une comédie-ballet...

  • LE MISANTHROPE, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 673 mots

    Dès Boileau et la fin du xviie et surtout durant le xviiie siècle, on n'a cessé de célébrer Le Misanthrope de Molière (1622-1673) : une pièce aussi harmonieuse, aussi rigoureuse, en un mot une comédie aussi sérieuse a enfin réussi à légitimer le comique en le rendant moral. De plus,...

  • LES PRÉCIEUSES RIDICULES, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 318 mots
    • 1 média

    Les Précieuses ridicules est une comédie en un acte et en prose de Molière (1622-1673), créée le 18 novembre 1659 au Théâtre du Petit-Bourbon à Paris. La pièce, qui comprend dix-sept scènes, constitue le premier grand succès parisien de la troupe. Depuis leur retour dans la capitale en 1658, sous...

  • LE TARTUFFE, Molière - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 483 mots
    • 2 médias

    Le 12 mai 1664, au dernier jour des Plaisirs de l'Ile enchantée, cette grande fête donnée dans les jardins de Versailles, Molière joua Le Tartuffe, ou l'imposteur, devant le roi. Dans cette comédie initialement en trois actes et qu'il remaniera ensuite, Molière s'était trop...

  • TARTUFFE (mise en scène S. Braunschweig)

    • Écrit par
    • 1 192 mots

    En 2003, Stéphane Braunschweig se confrontait à Molière avec une mise en scène mémorable du Misanthrope. Alceste, tyran et victime des autres mais surtout de lui-même, réactionnaire dans son dégoût de tout ce qui est « moderne ». Cinq ans après, à l'occasion de ses adieux au Théâtre national de...

  • LE TARTUFFE (mise en scène J.-M. Villégier)

    • Écrit par
    • 930 mots

    Tartuffe ne serait-il pas, aussi, l'image insinuante et sombre d'une France malade ? Tartuffe ne pourrait-il point être l'une de nos constantes nationales : l'appétit de fausseté, le plaisir de vaincre par la force du calcul sordide ? Dès lors, ne peut-on pas trouver Tartuffe parmi les « collabos »...

  • ALCESTE (J.-B. Lully)

    • Écrit par
    • 285 mots
    • 1 média

    En 1671, Jean-Baptiste Lully donne avec Molière, Pierre Corneille et Philippe QuinaultPsyché, une tragédie-ballet qui annonce un genre nouveau, la tragédie lyrique, auquel Alceste, ou Le triomphe d'Alcide, créé à l'Académie royale de musique de Paris le 19 janvier 1674, va conférer...

  • BALLET

    • Écrit par et
    • 12 613 mots
    • 20 médias
    Le ballet connaît le danger de se faire absorber par l'opéra ; il y échappera grâce àMolière qui l'intègre au théâtre. L'importance de cette tentative sera reconnue plus tard. Certes, il arrive aussi à Molière d'avoir simplement recours au ballet de cour dans Le Mariage forcé...
  • BAROQUE

    • Écrit par , et
    • 20 831 mots
    • 23 médias
    ...engendre la modération, la recherche d'un équilibre entre le désir et sa satisfaction, celui qui caractériserait les milieux bourgeois mis en scène par Molière, si un maniaque, qui plus est doté de pouvoir sur sa famille, ne venait perturber cet ordre dans presque chacune de ses comédies : la monomanie...
  • GENRES DRAMATIQUES

    • Écrit par
    • 1 606 mots
    ...enjoint au dramaturge de peindre la nature vraie. Cette exigence répond à celle du public, en majorité bourgeois, qui réclame de se voir sur la scène. Aussi ne s'agira-t-il plus de décrire des vices caricaturaux et atemporels, comme ce pouvait être le cas des comédies de Molière telles que L'Avare...
  • Afficher les 24 références