LES FEMMES SAVANTES, MolièreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avant-dernière comédie de Molière (1622-1673), Les Femmes savantes font écho aux Précieuses ridicules (1659) qui ont ouvert la carrière parisienne de l'auteur. Sur le même motif (les femmes et leur volonté de prétendre au savoir et à l'art dans une société de salon), Molière est passé d'une pièce en un acte et en prose, fondée sur des types, faisant la satire de précieuses provinciales entichées de clichés amoureux, à une comédie longue, composée en vers et disposée en cinq actes, visant des parisiennes érigées en caractères et se piquant de philosophie – science, métaphysique et arts confondus.

Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, N. Mignard

Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, N. Mignard

Diaporama

Nicolas MIGNARD, Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, huile sur toile. Musée Carnavalet, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

C'est que la revendication des salons a changé. La réforme des mœurs, des sentiments et du langage s'applique maintenant à des matières plus élevées. Si dans le salon de Mlle de Scudéry, on avait inventé le terme de « femme savante », les nouveaux salons féminins parlent désormais bien plus de la philosophie et de la science que des méandres du cœur, abondamment glosés dans le Grand Cyrus ou dans Clélie. Seule Bélise, dans Les Femmes savantes, admire encore les vieux romans, tandis que les autres, si elles ne renient rien de leur plaisir à participer au courant galant, s'intéressent à d'autres sujets. En 1668, Marguerite Buffet a publié son Éloge des femmes savantes. C'est l'époque où l'on vante, malgré les sarcasmes, l'aptitude féminine à converser librement avec les hommes des thèmes les plus divers et où l'on remarque, dans Le Cercle des femmes de Laforge et Le Mérite des femmes de Saint-Gabriel, en 1663, que le savoir peut être partagé entre les sexes, pour l'intérêt de tous. Une des reines des salons du temps, Mme de la Sablière, excelle en astronomie. Boileau s'en moque, mais l'ensemble des mondains réfléchit, admet et écoute. Ce que Molière reprend alors pour s'en moquer, selon son habitude, c'est le monde de l'excès, de la fausse hon [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Christian BIET, « LES FEMMES SAVANTES, Molière - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-femmes-savantes/