PARIS ORCHESTRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Charles Münch

Charles Münch
Crédits : Hulton Getty

photographie

Herbert von Karajan

Herbert von Karajan
Crédits : Hulton Getty

photographie


Fondé en 1967, l'Orchestre de Paris est la première réalisation du plan de renouveau musical français élaboré par Marcel Landowski à l'initiative d'André Malraux. Il a été suivi par la création d'une quinzaine d'autres orchestres de région. La vocation de l'Orchestre de Paris était de « jouer un rôle de premier plan dans la vie musicale parisienne et nationale et d'assurer dans les pays étrangers le prestige musical de Paris et de la France » (article premier des statuts). Lors de sa constitution, l'Orchestre de Paris a remplacé le plus vieil orchestre français, la Société des concerts du Conservatoire, fondée par François Habeneck en 1828. Son premier directeur musical, Charles Münch, meurt en 1968, un an après les débuts de l'orchestre, pendant sa première tournée aux États-Unis. Herbert von Karajan, conseiller musical entre 1969 et 1971, imprime une esthétique plus internationale à cette formation qui était alors avant tout un orchestre de tradition française. Cette politique d'ouverture se développe avec Georg Solti, directeur musical entre 1972 et 1975, qui impose notamment aux instruments à vent les normes américaines et allemandes, sans toutefois rencontrer un écho unanime. L'orchestre, qui jouait au Théâtre des Champs-Élysées depuis sa fondation, se fixe au palais des Congrès en 1973. Une politique de création avait été déterminée dès l'origine, avec des premières auditions mondiales (La Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ d'Olivier Messiaen, 1969 ; Tout un monde lointain d'Henri Dutilleux, 1971 ; D'un espace déployé de Gilbert Amy, 1973 ; Noomena de Iannis Xenakis, 1974) ou françaises (Requiem canticles de Stravinski, 1967).

Charles Münch

Charles Münch

photographie

Le chef français Charles Münch (1891-1968), en 1965. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Herbert von Karajan

Herbert von Karajan

photographie

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Avec Daniel Barenboïm (1975-1989), l'orchestre tourne la page des racines françaises exclusives (sans ro [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  PARIS ORCHESTRE DE  » est également traité dans :

OLDHAM ARTHUR (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 769 mots

En 1975, Daniel Barenboïm lui demande de former un chœur amateur de niveau professionnel destiné à devenir le partenaire privilégié de l'Orchestre de Paris : il auditionne 1 700 choristes pour n'en retenir que 200, qui chantent le Te Deum de Berlioz à Saint-Eustache sous la direction de Barenboïm, pour leur premier concert, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-oldham/#i_95809

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « PARIS ORCHESTRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-de-paris/