LE TARTUFFE, MolièreFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 12 mai 1664, au dernier jour des Plaisirs de l'Ile enchantée, cette grande fête donnée dans les jardins de Versailles, Molière joua Le Tartuffe, ou l'imposteur, devant le roi. Dans cette comédie initialement en trois actes et qu'il remaniera ensuite, Molière s'était trop découvert en visant de prétendus faux dévots. Les vrais, – la compagnie du Saint-Sacrement, au premier chef –, s'y reconnurent et proclamèrent que l'auteur protégé du roi n'était qu'un irrespectueux libertin. Le roi hésita, mais plia devant un parti en déclin dont il attendait la disparition prochaine, comme celle de sa mère Anne d'Autriche (1666), qui le soutenait. La pièce fut donc interdite.

Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, N. Mignard

Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, N. Mignard

photographie

Nicolas MIGNARD, Portrait de Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" de Corneille, huile sur toile. Musée Carnavalet, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

C'était le début d'une affaire qui dura cinq ans, entrecoupée d'attaques virulentes contre Molière et de placets pour sa défense, scandée par Dom Juan (1665), et par d'autres rebondissements. La seconde version de Tartuffe est jouée l'été de 1667 au théâtre du Palais-Royal : Tartuffe y est nommé « Panulphe » et son habit, religieux en 1664, devient laïque, mais reste austère et dévot. Nouvelle interdiction. Il faudra attendre 1669, après de nombreuses lectures et représentations privées, pour que, le 5 février, Molière triomphe enfin officiellement au Palais-Royal. Ces cinq années sont au centre de la production dramatique de Jean-Baptiste Poquelin, et l'on a cru d'ailleurs un peu vite qu'il s'en était repenti, une fois l'interdiction levée, en abandonnant son athéisme de combat. Il semble au contraire que Molière n'ait jamais abdiqué, ni baissé de ton, ni évidemment renié son libertinage philosophique.

Dans l'attente du « dévot personnage »

Le rideau se lève sur l'irruption tumultueuse d'une famille en désordre, comme emportée dans un carnaval terrible mené par un absent. Car Tartuffe ne vient pas. On en parle, on le décrit avec minuti [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  LE TARTUFFE, Molière  » est également traité dans :

TARTUFFE (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 187 mots

En 2003, Stéphane Braunschweig se confrontait à Molière avec une mise en scène mémorable du Misanthrope. Alceste, tyran et victime des autres mais surtout de lui-même, réactionnaire dans son dégoût de tout ce qui est « moderne ». Cinq ans après, à l'occasion de ses adieux au Théâtre national de Strasbourg dont il quittait la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tartuffe/#i_13648

LE TARTUFFE (mise en scène J.-M. Villégier)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 930 mots

Tartuffe ne serait-il pas, aussi, l'image insinuante et sombre d'une France malade ? Tartuffe ne pourrait-il point être l'une de nos constantes nationales : l'appétit de fausseté, le plaisir de vaincre par la force du calcul sordide ? Dès lors, ne peut-on pas trouver Tartuffe parmi les « collabos » vertueux et, un moment, triomphants ? Pour sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tartuffe/#i_13648

MOLIÈRE

  • Écrit par 
  • Antoine ADAM, 
  • Alfred SIMON
  •  • 8 500 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Tartuffe » et « Dom Juan » »  : […] pas à jouer sur la scène les très grands seigneurs qui, dans l'ombre, animent la cabale. Le dévot dont il fait le terrible portrait est l'un de ces aventuriers de bas étage qui gravitent autour des chefs et qui comptent sur l'habituelle sottise des bigots pour faire fortune. Des acteurs ont représenté Tartuffe comme un personnage froid, raffiné, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moliere/#i_13648

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BIET, « LE TARTUFFE, Molière - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tartuffe-moliere/