Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LYRISME

Le lyrisme et l'Occident

Aux sources du lyrisme

L'histoire du lyrisme apparaît liée à celle de la subjectivité. Dès la Grèce antique, l'épanouissement du lyrisme a accompagné la prise de conscience de la valeur de la vie individuelle. Les fragments d'Archiloque (env. viie s. av. J.-C.) ne chantent encore que des désirs furtifs et des fortunes de guerre, tandis que la poésie de Saphô (qui passe pour avoir dirigé une « maison de servantes des muses ») fait déjà place à une expression intime plus délicate et plus complexe de la vie affective. Les plaisirs et les souffrances de l'amour resteront l'un des thèmes privilégiés du lyrisme : le désordre de la passion rend le sujet sensible à lui-même autant qu'aux détails du monde qui l'entoure. Plus tard, dans l'Antiquité latine, ce sont les poèmes de Catulle (82-52 av. J.-C.) qui inaugurent avec subtilité la tradition de la poésie amoureuse à laquelle Tibulle, Properce ou Ovide apporteront quelques-uns de ses développements les plus frivoles ou mélancoliques.

Un tout autre aspect du lyrisme s'impose avec Pindare (env. vie-ve s. av. J.-C.). D'inspiration dorienne, les épinicies pindariques retentissent comme des hymnes aux dieux et à la cité des hommes. Par-delà l'éloge des athlètes vainqueurs, l'ordre du monde est célébré. La circonstance devient prétexte à une méditation morale et religieuse. La légende et le mythe invitent à méditer autant qu'ils servent à louer. Le lyrisme grec offre alors ses œuvres chorales les plus imposantes et les plus achevées. C'est dans cette tradition de haut lyrisme que s'inscrit encore Saint-John Perse au xxe siècle.

Depuis les temps les plus anciens, la poésie lyrique apparaît ainsi partagée entre des formes mineures, au contenu léger, et des formes nobles. Ainsi, les expressions les plus anciennes du lyrisme médiéval sont-elles d'inspiration savante ou populaire. Les poètes de cour célèbrent volontiers sur des modèles antiques ou indigènes la puissance de leur prince, la grandeur de Dieu, ou les charmes de la vie profane. Ces poèmes associent le plus souvent, comme dans les chansons de toile, une donnée sentimentale à un récit. Les pastourelles font dialoguer les amours d'un chevalier et d'une bergère. De multiples chansons de marche ou de danse (ballade, rondeau, virelai, rotrouenge) accompagnent les fêtes villageoises ou religieuses. Dans toutes ces formes, l'élément musical est prépondérant. La présence d'un refrain repris en chœur lie l'expression individuelle de la danse collective. Le romancero espagnol, le contrasto italien et la ballade anglaise s'inscrivent dans cette catégorie de genres simples, accompagnés de musique et de danse.

Par ailleurs, le lyrisme tient volontiers de la performance ou de la prouesse. Les tensos des anciens troubadours n'étaient pas sans parenté avec les tournois qui distrayaient leurs seigneurs. Mais c'est surtout au xvie siècle, tandis que s'affirment les langues nationales, et parallèlement à la redécouverte des auteurs anciens, que les poètes rivalisent d'ingéniosité. L'enthousiasme panthéiste de l'auteur humaniste, conjugué à son souci de valoriser la langue, est en tous points favorable à la naissance de grandes œuvres poétiques. En Italie, l'inquiet Pétrarque a imposé dès le xive siècle une élégance d'expression jusque-là inconnue. En France, pour faire valoir la noblesse et les beautés de leur langue, les poètes de la Pléiade composent des odes accordées au « son de la lyre grecque et romaine ». Le même souci se retrouve en Angleterre, dans la poésie élisabéthaine.

Autant la poésie lyrique apparaît vigoureuse dans les époques de transition, autant il semble qu'elle s'essouffle quand un ordre triomphe. Ainsi, l'âge classique constitue-t-il un relatif[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

<it>Portrait de Kakinomoto no Hitomaro</it>, Enku - crédits : M. De Fraeye/ AKG-images

Portrait de Kakinomoto no Hitomaro, Enku

Lamartine - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Lamartine

Autres références

  • LYRISME, notion de

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 1 522 mots
    • 3 médias

    Le lyrisme désigne l'essence de la poésie, pour autant qu'on identifie cette dernière d'abord au chant : le terme renvoie en effet à la lyre, instrument de musique associé par les Grecs anciens à la figure mythique du premier poète, Orphée. Né de l'oralité, le poème se différencie de la prose...

  • CALLIGRAMMES, Guillaume Apollinaire - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 627 mots
    Si le terme « calligramme », forgé à partir du grec kallos (« beau ») et gramma (« écriture »), a bien été inventé par Apollinaire (qui avait auparavant utilisé l’expression d’« idéogramme lyrique »), l’idée de rédiger un texte – poétique ou non – dont la disposition sur la page dessine...
  • CINÉMA ET OPÉRA

    • Écrit par Jean-Christophe FERRARI
    • 3 248 mots
    • 7 médias
    ...résume, à l'époque du cinéma muet, l'influence de l'opéra sur le septième art. Dès l'heure d'Abel Gance, de Victor Sjöström, de Friedrich Wilhelm Murnau, le cinéma semble partager avec l'opéra, et cela dans sa forme même, une vocation et un style lyriques. Ainsi le musicologue Carlo Piccardi note, dans ...
  • ÉLÉGIE

    • Écrit par Bernard CROQUETTE
    • 788 mots

    Ce petit genre poétique, d'abord caractérisé uniquement par l'emploi d'une forme métrique, le distique élégiaque, s'est spécialisé chez les Latins dans un « lyrisme modéré et fleuri » faisant « la plus large part aux émotions personnelles du poète » (J. Bayet). On a continué,...

  • HORACE (65-8 av. J.-C.)

    • Écrit par Jacques PERRET
    • 3 190 mots
    De catastrophes en convulsions, l'antique république romaine s'acheminait cependant à une métamorphose. Chacun comprit que l'essentiel était acquis le jour où le jeune Octave remporta sur les forces d'Antoine et de Cléopâtre une victoire décisive (bataille d'Actium, 2 septembre 31). Il est peu d'événements...
  • Afficher les 10 références

Voir aussi