VIRELAI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du xiiie au xve siècle, forme la plus répandue de la chanson française. Le virelai classique débute, comme le rondeau, par une strophe-refrain reprise après chacune des trois strophes-couplets de huit vers. De plus, la dernière partie de la strophe reprend ordinairement la mélodie du refrain. Le virelai a d'abord été une danse, puis une chanson à danser (ballettes du xiiie siècle). On rencontre la forme du virelai dans les laudi italiennes du xiiie siècle et, en Espagne, dans les cantigas de Santa Maria ; de même dans le villancico du xve siècle. C'est au xive siècle que le virelai acquiert son autonomie véritable : Guillaume de Machaut en est le maître incontesté. Il comporte alors nécessairement un accompagnement musical.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  VIRELAI  » est également traité dans :

ARS NOVA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 6 409 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes »  : […] Parmi les formes héritées de l' école de Notre-Dame, certaines disparurent peu à peu au cours du xiv e  siècle, d'autres se transformèrent ; enfin des formes nouvelles naquirent. Nous avons défini ci-dessus la technique du motet isorythmique ; il nous faut revenir sur la forme motet et en retracer l'évolution. Le motet (étymologiquement, petit mot, motetus , motulus ) est né au xiii e  siècle de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ars-nova/#i_4793

CAROLE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 467 mots

Terme dont la signification demeure controversée ; à rapprocher et à distinguer à la fois du carol anglais. Certains proposent une étymologie grecque : le choraulês est le joueur de flûte qui accompagnait un chœur de danse. Le mot anglais, lui-même probablement dérivé du français « carole », désigne un chant polyphonique (à 2 ou 3 voix), de rythme ternaire, mi-religieux, mi-profane (fréquemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carole-danse/#i_4793

MACHAUT GUILLAUME DE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 609 mots

Dans le chapitre « Un poète allégorique »  : […] L'œuvre de Machaut est intégralement restituée grâce à cinq manuscrits des xiv e et xv e  siècles, conservés à la Bibliothèque nationale. D'autres manuscrits de la même époque comportent des pièces de Machaut, dispersées au milieu de compositions diverses, et permettent aux musicologues un travail critique rigoureux. Il est difficile de séparer l'œuvre poétique de l'œuvre musical. Les grands dits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-machaut/#i_4793

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « VIRELAI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/virelai/