Jamel Eddine BENCHEIKH

professeur à l'université de Paris-IV

ABD AS-SABOUR SALĀH (1931-1981)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 646 mots

Fils d'un fonctionnaire de petite aisance, Salāh Abd As-Sabour fait des études de lettres à l'université du Caire (1951) où il suit notamment les cours de Taha Hussein avant de se voir confier des responsabilités de haut fonctionnaire au ministère de la Culture, puis celles d'attaché culturel en Inde (1977-1978). Il occupera encore un poste au ministère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salah-abd-as-sabour/#i_0

ABŪ MIḤDJĀN (mort apr. 638)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 152 mots

Poète arabe de la tribu des Thaqīf du Ḥidjāz. Abū Miḥdjān s'opposa d'abord, avec sa tribu, à la prédication de Mahomet, avant de se convertir en 631 et de combattre, brillamment assure-t-on, aux côtés des troupes musulmanes. Cela ne l'empêcha pas d'avoir maille à partir avec l'autorité califale, et il fut plusieurs fois expulsé du Ḥidjāz parce qu'il s'adonnait à la boisson. Il semble qu'il mourut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-mihdjan/#i_0

ABŪ NUWĀS (entre 747 et 762-env. 815)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 678 mots

La mémoire culturelle arabe retient Abū Nuwās comme l'un de ses plus grands poètes, lui dont l'origine était persane par sa mère, dont la vie se passa à braver les règles de l'éthique dominante, et dont l'art enfin prit le contre-pied de l'académisme, bientôt et pour longtemps triomphant. Ces trois traits le situent au cœur des tensions qui désignent les sites principaux où se décida la culture ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-nuwas/#i_0

ABŪ TAMMĀM (804-845)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 191 mots

Nous ne savons presque rien de la vie d'Abū Tammām, alors qu'il fut le commensal d'un calife. Grand classique, il s'attire cependant les foudres des maîtres de la critique médiévale qui tiennent son écriture pour le modèle de l'anti-poésie arabe. Ainsi, sa fortune doit autant à son talent, qui fut grand, qu'aux controverses théoriques qu'il provoqua.Les rares sources qui parlent de Abū Tammām, al- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-tammam/#i_0

‘ADĪ IBN ZAYD (av. 550-env. 600)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 236 mots

Poète arabe chrétien, mis à mort dans une prison vers l'an 600. Plusieurs données confèrent à la production de ‘Adī ibn Zayd des traits particuliers. C'est un citadin qui partagea sa vie entre la cour sassanide de Ctésiphon et la cour lakhmide du centre chrétien de Ḥīra. Il semble, d'autre part, qu'il ait eu une double culture, arabe et iranienne. Tout cela l'inscrit dans une tradition historico-l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adi-ibn-zayd/#i_0

ADONIS ‘ALĪ AHMAD SA'ĪD dit (1930- )

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 630 mots

Le poète arabe Adonis est né en Syrie, à Djabla, près de Lattaquié, dans une famille de paysans montagnards. C'est vers 1948 qu'il signe ses premiers poèmes du pseudonyme sous lequel il deviendra célèbre. Il achève des études de philosophie en 1954 à Damas, où il fréquente assidûment les salons littéraires, notamment celui des Khoury. Au cours de cette période, il s'acharne à apprendre le français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ali-ahmad-sa-id-adonis/#i_0

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Élisabeth VAUTHIER, 
  • Hachem FODA, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 29 300 mots

La littérature arabe a vécu jusqu'au xixe siècle sur ses propres concepts, en définissant ses propres catégories. C'est dire qu'en ce domaine toute manipulation imprudente conduit à l'incompréhension, tout rapprochement hasardeux altère la réalité des faits. Si l'on s'entête ici à partir du concept de littéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_0

DJĀḤIẒ ou ĞĀḤIẒ (776-868)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 2 779 mots

La culture arabo-islamique connaît, au iie siècle de l'hégire, une période de haute élaboration, lorsqu'elle entreprend de réaliser la synthèse des éléments qui la constituent. Une dynastie nouvelle fonde Baġdād qui, très vite, draine vers elle les hommes les plus remarquables de l'empire. Un pouvoir théocratique jette les bases d'une philosophie poli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djahiz-gahiz/#i_0

DJARĪR (653 env.-env. 733)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 369 mots

Poète arabe du Yamāma, Djārīr b. ‘Atiyya b. al-Khaṭafā b. Badr illustre la grande tradition de la poésie bédouine, et reste avant tout le chantre de sa tribu et de la confédération des Qays, ou Arabes du Nord. Parallèlement, il mène une carrière de panégyriste et prononce l'éloge de princes locaux d'abord, celui des souverains umayyades ensuite. Il s'attache spécialement au service du terrible gou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djarir/#i_0

FARAZDAQ AL- (apr. 641-728)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 310 mots

Célèbre poète arabe né au Yamāma. Très jeune encore, Tammām ibn Ghālib al-Farazdaq se signale à l'attention de sa tribu par son talent, et entame une très longue carrière de panégyriste et de satiriste dont les péripéties seront nombreuses. Son but est de devenir le protégé de la dynastie régnante, les Ummayades. Sa fortune, quelquefois changeante, le conduit à Médine de 669 à 675, en Iraq, à Dama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-farazdaq/#i_0

ḤASSĀN IBN THĀBIT (563 env.-env. 660)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 417 mots

Poète arabe de la tribu médinoise des Khazradj, Ḥassān ibn Thābit serait né vers 563. Il composa plusieurs éloges en l'honneur des souverains Ghassanides de Syrie et Lakhmides de Ḥīra. On ignore la date et les circonstances de sa conversion à l'islam. Parmi les poèmes qui lui sont attribués, on trouve un thrène à la gloire des martyrs musulmans de la bataille de Uḥud et trois pièces célébrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hassan-ibn-thabit/#i_0

ḤIĞĀZĪ AḤMAD ‘ABD AL-MU‘ṬĪ (1935- )

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 414 mots

L'écrivain égyptien Ḥiǧāzī compte parmi les novateurs de la poésie arabe contemporaine. Interdit d'enseignement pour activités politiques dans sa jeunesse, il gagne Le Caire en 1955 et se consacre au journalisme littéraire. Il milite pour le nassérisme jusqu'en 1959, soutient la cause algérienne et les luttes africaines. Il s'installe en 1974 à Paris où il enseigne la littérature arabe.Ḥiǧāzī fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmad-abd-al-mu-ti-higazi/#i_0

ḤUṬAY'A AL- (av. 600-apr. 661)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 258 mots

Poète arabe, Djarwal b. Aws al-Ḥuṭay'a se convertit à l'islam avec sa tribu, mais il est permis d'avoir des doutes sur la sincérité de sa conversion. Il apostasie, en effet, sous le califat d'Abū Bakr, successeur de Mahomet, et est emprisonné sous le calife ‘Umar b. al-Khaṭṭāb. Il mène une carrière de panégyriste itinérant, s'attachant à la fortune de seigneurs dont il tire sa subsistance.L'histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-hutay-a/#i_0

IBN KHALDŪN (1332-1406)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 2 117 mots

En ce xive siècle (viiie de l'hégire), les rivalités dynastiques déchirent le Maghreb. La Reconquista chrétienne entreprend de mettre un terme au destin d'al-Andalus presque réduit à la gloire de Grenade. L'Orient arabe subit la terrible invasion de Tīmūr Lang et connaîtra bientôt la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-khaldun/#i_0

IBN RASHĪQ (1000-1063 ou 1070)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 491 mots

Poète et théoricien de la poésie qui se range parmi les hommes de lettres les plus célèbres de la littérature arabe. Originaire de Msila, bourgade de la région de Constantine, Ibn Rashīq Abū ‘Ali Ḥasan, pour parfaire ses études, se rend à Kairouan, alors métropole culturelle importante où fleurit une brillante école littéraire. En même temps qu'il reçoit l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-rashiq/#i_0

IMRU'L-QAYS (mort en 550 env.)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 343 mots

Grand nom de la littérature arabe préislamique, tenu pour le premier maître de sa poésie, Imru'l-Qays b. Ḥudjr n'est peut-être qu'une figure de légende. Car tout suscite le doute, son nom, sa filiation, sa vie, son personnage, son œuvre. Un véritable roman épique s'est constitué autour de lui, mêlant le vrai au faux, rapprochant des données biographiques et historiques qui n'ont, en fait, aucun li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imru-l-qays/#i_0

KUMAYT AL- (680-env. 743)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 225 mots

Poète arabe, peut-être d'ailleurs d'origine persane. On possède peu de renseignements sur la vie d'Ibn Zayd al-Kumayt. Il aurait été maître d'école, mais sa culture est grande, il se sent du talent et il essaie de le mettre au service de la dynastie régnante des Umayyades ou de ses soutiens. Ses convictions intimes en faisaient pourtant un partisan des ‘Alides, descendants du neveu du Prophète et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-kumayt/#i_0

KUTHAYYIR (665 env.-env. 723)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 228 mots

Poète arabe originaire du Yémen, Kuthayyir ibn ‘abd al-Raḥmān, malgré son adhésion au parti des légitimistes ‘alides, se met à la disposition des califes umayyades de Damas et compose des panégyriques en l'honneur de plusieurs d'entre eux. L'histoire et la légende, qu'on ne peut plus démêler, ont fait de lui le héros d'un roman d'amour. Une partie de son œuvre est en effet consacrée à ‘Azza, objet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kuthayyir/#i_0

LABĪD (VIIe s. env.)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 152 mots

Converti tardivement à l'islām, après avoir rencontré Mahomet à Médine en 630, Labīd ibn Rabī‘a serait mort dans cette ville vers 660. Il fait partie des auteurs de mu‘allaqāt, et partage de ce fait la gloire des grands poètes arabes. Il s'inscrit dans la pure tradition de la poésie bédouine, et ses poèmes respectent les canons de la qaṣīda classique introduite par un prologue élégiaque. On doit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labid/#i_0

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • René SIEFFERT, 
  • Vincent MONTEIL
  •  • 10 761 mots

La notion de lyrisme unit traditionnellement la poésie au chant. Ce terme doit en effet son nom à la lyre dont les accords harmonieux accompagnaient dans l'Antiquité les compositions des aèdes. Associé à la figure d'Apollon ou d'Orphée, cet instrument pacificateur devint le symbole de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_0

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • André MANDOUZE, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 14 233 mots

À ce que la géographie arabe nomme poétiquement le Maghreb (al-Maḡrib) et qui apparaît dans l'histoire sous les désignations fluctuantes de Libye, d'Afrique ou de Berbérie correspond une aire linguistique et culturelle qui, à travers les siècles, a vu un terroir primitif se recouvrir d'alluvions d'origines passablement diverses. L'originalité de ce complexe vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-litteratures-maghrebines/#i_0

MAQĀMA

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 936 mots

La prose arabe est née au cours du iie siècle de l'hégire, à l'initiative de fonctionnaires de l'administration d'origine persane dont les plus célèbres restent ‘Abd al-Ḥamīd Ibn Yaḥyā et Ibn al-Muqaffa‘, auteur de Kalīla et Dimna. Au cours du iiie siècle, al-Ǧāḥiẓ donne ses lettres de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maqama/#i_0

MILLE & UNE NUITS LES

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 587 mots

Tenu pour un chef-d'œuvre de la littérature universelle, l'ensemble désigné sous le titre arabe de Alf layla wa layla (Mille et Une Nuits) a connu une aventure singulière. Un schéma narratif de base, né probablement en Inde, a exercé un véritable effet d'attraction sur des compositions diverses – romans d'amour, épopées guerrières, relations de voyage, récit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mille-et-une-nuits/#i_0

MUTANABBĪ AL- (915-965)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 449 mots

On peut dire de lapoésie arabe classique qu'elle a cessé d'évoluer dès le iiie siècle de l'hégire (ixe siècle de l'ère chrétienne). Les grands monuments de la production archaïque, notamment les mu‘allaqāt ont imposé des normes qui seront, dans l'ensemble, respectées pendant plus d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-mutanabbi/#i_0

ṬIRIMMĀḤ AL- (660 env.-apr. 738)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 232 mots

Poète arabe d'origine yéménite, al-Ṭirimmāḥ ibn Ḥakīm achère à une branche extrémiste de la secte des khāridjites et met à son service ses talents de tribun et de poète. Il est possible qu'il ait participé à des actions armées en Perse. Toujours en Perse, à Rayy, il aurait été maître d'école, continuant ainsi à propager ses idées. Par la suite, il s'assagit et mène une carrière de panégyriste qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-tirimmah/#i_0

WALĪD II AL- (708/09-744) calife omeyyade (743)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 636 mots

Prince et poète arabe d'origine syrienne. Bien que fils du calife umayyade Yazīd, Al-Walīd II ne lui succéda pas directement car son oncle Hishām devint souverain des musulmans. Al-Walīd n'accéda au trône qu'en 743 et pour peu de temps, car il fut assassiné en 744.C'est un des personnages les plus controversés et les plus attachants de la littérature arabe. Les uns n'ont voulu voir en lui qu'un pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-walid-ii/#i_0

ZUHĀYR (520?-? 609)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 198 mots

Un des plus célèbres poètes arabes de la période antéislamique, Zuhāyr ibn Abī Sulmā appartient à une famille connue pour avoir fourni de nombreux poètes et sa descendance ne fait pas mentir cette réputation. Il ne semble pas s'être converti à la religion prêchée par Mahomet. Son œuvre poétique pose, bien entendu, des problèmes d'authenticité, mais on peut affirmer sans risques qu'elle représente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zuhayr/#i_0