ITALIEHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Papes et empereurs

La restauration impériale

Les querelles dynastiques attirent en Italie le seul souverain puissant de l'Occident, Otton Ier, roi de Germanie, qui épouse Adelaïde, veuve du roi Lothaire. Couronné roi à Pavie en 951, Otton doit intervenir dans les États pontificaux ; en 962, il est couronné empereur à Rome ; le nouvel Empire réunit donc les couronnes de Germanie et d'Italie. Otton distribue les grands commandements à ses fidèles ; de plus, se méfiant de l'hérédité, il confie des pouvoirs comtaux à des évêques, les plaçant dans la vassalité royale ; d'où, au xie siècle, la querelle des Investitures. À Rome, qu'il gouverne directement, il dépose le pape Jean XII ; jusqu'au milieu du xie siècle, la nomination du pape par l'empereur et la collaboration des deux pouvoirs assurent la dignité des successeurs de saint Pierre. Enfin, il inaugure les vaines descentes des empereurs dans le Midi. Son petit-fils Otton III (983-1002) porte à son apogée l'idée impériale ; fils de la Byzantine Théophano, influencé par la nouvelle spiritualité monastique et érémitique, et par le droit romain, il veut faire régner la paix dans un empire vraiment romain, protège l'Église contre la petite féodalité, collabore avec le savant pape Silvestre II (Gerbert). Mais à sa mort, les vassaux de l'Église se rallient au marquis d'Ivrée, que l'empereur Henri II vainc difficilement. Et Conrad II (1024-1039), en reconnaissant l'hérédité de tous les fiefs, se concilie l'aristocratie au détriment de l'Église : à Milan, la lutte de ces deux forces préfigure les mouvements communaux. Mais cette fermentation de la société urbaine est alimentée par les idées de réforme de l'Église, préparées par les mouvements monastiques et introduites par les papes impériaux ; à Milan, la Pataria, mouvement populaire rigoriste, exige un clergé débarrassé de la simonie et du nicolaïsme.

La réforme grégorienne et la première lutte du pape et de l'empereur

À Rome, à la faveur de la minorité de Henri IV, le pape, à partir de 1059, revendique son autonomie pour purifier l'Église. Grégoire VII (1073-1085) en vient à s'élever contre toute puissance laïque pesant sur l'Église ; d'où son idéal théocratique, et sa longue lutte contre Henri IV qui, humilié à Canossa (1077), exile le pape, mais meurt excommunié ; car la réforme grégorienne menace l'autorité impériale sur les évêques, ses plus fermes agents au xie siècle. La lutte se termine par le concordat de Worms (1122), qui précise les droits de l'Église et de l'empereur sur l'évêque et ses biens. L'effacement de l'empereur au début du xiie siècle laisse le pape en butte à l'aristocratie romaine.

Politiquement troublés, les xe et xie siècles voient le grand essor économique de l'Italie du Nord. Les centres de peuplement rural se multiplient, souvent fortifiés, et permettent d'importants défrichements, encouragés par des contrats favorables aux tenanciers. Et les villes, toujours existantes, où vit la majeure partie de l'aristocratie féodale, attirent des paysans.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 41 pages

Médias de l’article

Italie : drapeau

Italie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Le patriote italien Giuseppe Mazzini, vers 1870

Le patriote italien Giuseppe Mazzini, vers 1870
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

500 à 600. Reconquêtes

500 à 600. Reconquêtes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 42 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris
  • : professeur honoraire à l'université de Genève
  • : maître assistant à l'université de Paris-I
  • : professeur émérite d'histoire à l'université de Provence
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Grenoble

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

18-31 août 2015 Union européenne. Crise migratoire.

histoire » et met en garde contre une remise en cause de la libre circulation dans l’espace Schengen en cas d’échec du projet de juste répartition des migrants parmi les États membres.  […] Lire la suite

2-30 mai 1986 U.R.S.S. Suites de l'accident de Tchernobyl

l'histoire, qu'il y a eu fusion du cœur du réacteur et qu'une zone de sécurité de 30 km a été évacuée autour du lieu de la catastrophe. Le 5, alors que, dans de nombreux pays européens, des rumeurs alarmistes circulent sur le taux anormalement élevé de la radioactivité et que des mesures préventives souvent excessives sont prises, en particulier en […] Lire la suite

13 avril 1986 Italie. Visite du pape Jean-Paul II à la synagogue de Rome

Jean-Paul II se rend à la synagogue de Rome, située non loin du Vatican, de l'autre côté du Tibre. C'est la première fois dans l'histoire du Vatican qu'un pape accomplit ce geste. Accueilli par Giacomo Saban, président de l'Union israélite de Rome, puis par le grand rabbin Elio Toaff, Jean-Paul II, après la lecture en italien et en hébreu d'un passage […] Lire la suite

23 octobre - 3 novembre 1983 Liban. Attentat à Beyrouth contre les soldats américains et français de la force multinationale

histoire et à ses engagements ». Le 26, le vice-président américain George Bush effectue à son tour une courte visite à Beyrouth. Le 27, les ministres des Affaires étrangères des quatre pays associés au sein de la force multinationale (États-Unis, France, Grande-Bretagne et Italie) se réunissent au château de La Celle-Saint-Cloud, près de Paris. Ils […] Lire la suite

4-12 août 1983 Italie. Premier gouvernement de coalition à direction socialiste

Le 4, Bettino Craxi, secrétaire général du P.S.I., constitue, pour la première fois dans l'histoire de la République italienne, un gouvernement présidé par un socialiste. Mais, seize des vingt-neuf membres qui le composent, dont deux anciens présidents du Conseil : Giulio Andreotti (Affaires étrangères) et Arnaldo Forlani, vice-président du Conseil […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel BALARD, Paul GUICHONNET, Jean-Marie MARTIN, Jean-Louis MIÈGE, Paul PETIT, « ITALIE - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/