MANTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Insecte carnassier caractérisé par un corps allongé, une tête triangulaire très mobile et de longues pattes antérieures préhensiles.

Classe : Hexapodes ; super-ordre : Blattoptéroïdes ; ordre : Dictyoptères ; sous-ordre : Mantidés.

Les mantes, représentées par quelque 2 000 espèces, sont réparties dans les régions tempérées, tropicales et subtropicales du monde. Les six espèces vivant en France sont toutes méridionales, à l'exception de la mante religieuse, Mantis religiosa, qui remonte jusqu'au nord de la Loire. Le nom de ces insectes, bien connus pour leurs mœurs carnassières et leur aspect étonnant, dérive d'un mot grec signifiant « prophète » ou « devin » ; l'adjectif « religieuse » se rapporte à la position typique de leurs pattes antérieures repliées comme pour prier. La plupart de ces insectes sont de taille moyenne. Les plus grands peuvent atteindre 25 centimètres de longueur (genre Heirodula des forêts du Sri Lanka) et sont capables de saisir et de manger des petits vertébrés.

Mante religieuse

Mante religieuse

Photographie

Une mante religieuse (Mantis religiosa), insecte carnassier caractérisé par une petite tête triangulaire très mobile et des pattes antérieures adaptées à la capture des proies (pattes ravisseuses), sur une fleur d'hibiscus. 

Crédits : Stuart Westmorland, Getty Images

Afficher

Les mantes sont des prédateurs réputés qui chassent leurs proies à l'affût. Leurs pièces buccales sont de type broyeur et leurs pattes antérieures dites ravisseuses permettent le maintien des proies : le tibia se rabat dans une gouttière du fémur, comme une lame de couteau, et ces deux parties sont garnies d'épines. Le prothorax (premier segment thoracique) est très allongé et permet à l'animal de regarder autour de lui pour repérer ses victimes. Même si elles ont deux paires d'ailes, indépendantes et presque semblables, les mantes volent rarement et surtout la nuit, période où elles évitent les chauves-souris grâce à un organe auditif situé sur le métathorax et capable de capter les ultrasons. Pour échapper aux prédateurs, d'autres systèmes de défense sont développés, comme le camouflage ou l'adoption de postures menaçantes avec les pattes ravisseuses et les ailes dépliées.

Mante religieuse : répresentation schématique

Mante religieuse : répresentation schématique

Dessin

La mante religieuse (Mantis religiosa) est reconnaissable à son corps allongé et étroit, à sa tête triangulaire et à sa couleur généralement verte. Ses pattes antérieures ravisseuses sont munies d'épines qui permettent le maintien des proies. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les mantes religieuses sont renommées pour le cannibalisme de la femelle qui dévore parfois son partenaire lors de l'accouplement. Même si le mâle a été décapité, l'accouplem [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Médias de l’article

Mante religieuse

Mante religieuse
Crédits : Stuart Westmorland, Getty Images

photographie

Mante religieuse : répresentation schématique

Mante religieuse : répresentation schématique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin




Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « MANTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mante/