BALZAC HONORÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Honoré de Balzac, A. Rodin

Honoré de Balzac, A. Rodin
Crédits : D. Greco

photographie

Balzac, Nadar

Balzac, Nadar
Crédits : Hulton Getty

photographie

Balzac : La Comédie humaine

Balzac : La Comédie humaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Prométhée, Protée, homme à la robe de bure, créateur halluciné immortalisé par Rodin, Balzac a suscité toutes les imageries et toutes les gloses. L'œuvre immense vit, de réédition en réédition : elle est traduite et lue dans le monde entier et la télévision lui a redonné, plus que le cinéma, peut-être, une nouvelle fortune.

Honoré de Balzac, A. Rodin

Honoré de Balzac, A. Rodin

photographie

Auguste Rodin, Honoré de Balzac, 1898. Bronze. Hauteur: 270 cm,  largeur: 120,5 cm, profondeur: 128 cm. Paris. Trop éloignée de la tradition de représentation monumentale des grands hommes, cette sculpture fut refusée par son commanditaire, la Société des gens de lettres. Dépourvue... 

Crédits : D. Greco

Afficher

Balzac, Nadar

Balzac, Nadar

photographie

Ce daguerréotype de Nadar immortalise, en 1840, le romancier français Honoré de Balzac (1799-1850). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La prodigieuse vitalité de cette vie aux multiples entreprises et au gigantesque travail littéraire se développe sur le terrain d'une famille bourgeoise représentative des ascensions de ce temps de mutations. La famille du père, né Balssa, est une famille de paysans du Tarn. Le père, Bernard-François, petit clerc de notaire, monte à Paris à vingt ans et finit comme directeur des vivres aux armées. La mère, née Laure Sallembier, appartient à une famille de passementiers-brodeurs parisiens. Quand Balzac naît à Tours le 20 mai 1799, le père a cinquante-trois ans et la mère vingt et un. Balzac est l'aîné de quatre enfants : Laure, la sœur bien-aimée, naît en 1800 ; Laurence en 1802 ; Henri-François en 1807, vraisemblablement fils naturel de M. de Margonne, le châtelain de Saché. Bachelier en droit, d'abord clerc de notaire et clerc d'avoué à Paris, Balzac décide, à vingt ans, de se consacrer à la littérature. C'est en effet sa principale occupation de 1820 à 1824, puis de 1829 à 1848, deux ans avant sa mort. Mais, de 1824 à 1828, et pendant tout le reste de sa vie, parallèlement à l'œuvre littéraire, les entreprises de tout ordre se sont succédé. En 1825, l'édition. En 1826, l'imprimerie. En 1827, une société pour l'exploitation d'une fonderie de caractères d'imprimerie. C'est l'échec ; ce sont, déjà, les dettes. Après le retour à la littérature, les années 1829-1833 sont des années d'intense activité journalistique. Des ambitions électorales se manifestent en 1831. En 1836, c'est l'entreprise malheureuse de la Chronique de Paris, revue éphémère. En 1838, désireux d'exploiter une mine argentifère, Balzac part pour la Sardaigne, mais, quand il arrive, la place est d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 23 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BALZAC HONORÉ DE (1799-1850)  » est également traité dans :

BALZAC HONORÉ DE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 470 mots

20 mai 1799 Naissance de Balzac à Tours. 18 mai 1804 Napoléon Bonaparte devient empereur des Français. 1807 Balzac entre au collège des Oratoriens, à Vendôme. Il y restera six années. 1814 En novembre, la famille Balzac s'installe à Paris. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balzac-reperes-chronologiques/

LES CHOUANS, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Publié en mars 1829, Les Chouans, ou la Bretagne en 1799, qui s'intitule alors Le Dernier Chouan, est le premier roman qu'Honoré de Balzac (1799-1850) signe de son patronyme. Il marque donc sa véritable entrée en littérature et constitue le point de départ de La Comédie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chouans/#i_5403

LA COMÉDIE HUMAINE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 948 mots
  •  • 2 médias

Le premier roman signé Balzac (1799-1850) est paru en 1829 : c'est Le Dernier Chouan, qui deviendra Les Chouans en 1834. Le titre La Comédie humaine vient à Balzac en 1840, sans doute inspiré par La Divine Comédie de Dante. Titre nouveau qui remplace celui d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-comedie-humaine/#i_5403

LE COUSIN PONS, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 360 mots
  •  • 1 média

Dernier roman achevé et publié par Balzac (1799-1850), Le Cousin Pons paraît en feuilleton de mars à mai 1847. Une première ébauche en a été rédigée un an plus tôt, alors que l'auteur vient de traverser une période difficile où, pour la première fois dans sa vie d'écrivain, il a connu la panne d'inspiration. Miné physiquement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cousin-pons/#i_5403

LA COUSINE BETTE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 203 mots

Avant-dernier roman d' Honoré de Balzac (1799-1850), paru en feuilleton en 1846, La Cousine Bette forme avec Le Cousin Pons le diptyque des Parents pauvres. Composées simultanément, les deux œuvres présentent d'importants parallélismes. Toutes deux « Études de mœurs » et « Scènes de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cousine-bette/#i_5403

L'ENVERS DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 191 mots

Dernière œuvre écrite et achevée par Honoré de Balzac (1799-1850), L'Envers de l'histoire contemporaine ne paraît en volume qu'après sa mort. C'est néanmoins assez tôt qu'il a l'idée de ce roman dont il rédige et fait paraître dans la presse la première partie, Madame de la Chanterie, entre 1842 et 1844. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-envers-de-l-histoire-contemporaine/#i_5403

HISTOIRE DE LA GRANDEUR ET DE LA DÉCADENCE DE CÉSAR BIROTTEAU, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 139 mots

C'est en 1831 qu' Honoré de Balzac (1799-1850) eut l'idée de l'Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau. Mais, doutant de l'attrait qu'il pourrait exercer sur le public, il fit longtemps traîner la mise en chantier du roman : « J'ai conservé César Birotteau pendant six ans, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-grandeur-et-de-la-decadence-de-cesar-birotteau/#i_5403

HISTOIRE DES TREIZE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 172 mots
  •  • 1 média

Publiée de 1833 à 1835, Histoire des Treize se compose de trois récits – Ferragus, chef des dévorants, La Duchesse de Langeais, La Fille aux yeux d'or – qui retracent quelques-unes des aventures des membres d'une société secrète. Les Treize sont des hommes supérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-treize/#i_5403

ILLUSIONS PERDUES, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Dédié à Victor Hugo , Illusions perdues est non seulement le plus vaste roman de La Comédie humaine , mais une de ses clés de voûte. Plongeant ses racines dans Le Père Goriot (1834) dont il reprend un des principaux personnages en même temps qu'un des éléments de l'intrigue, il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-perdues/#i_5403

LOUIS LAMBERT, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 329 mots
  •  • 1 média

La Notice biographique sur Louis Lambert parut en 1832, achevant l'édition des Nouveaux Contes philosophiques. Mais Balzac (1799-1850) remania son texte à plusieurs reprises et en offrit des versions successives, avant que celui-ci ne trouve une fortune et un titre définitifs au tome XVI de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lambert/#i_5403

LA PEAU DE CHAGRIN, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 1 017 mots
  •  • 1 média

Balzac (1799-1830) a rédigé de 1816 à 1822 – entre dix-neuf et vingt-trois ans – un certain nombre d' essais philosophiques : un Discours sur l'immortalité de l'âme, différentes lectures de philosophes (Malebranche, Descartes, Spinoza, d'Holbach), un Essai sur le génie poétique, un Traité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peau-de-chagrin/#i_5403

LE PÈRE GORIOT, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il commence d'écrire Le Père Goriot, en septembre 1834, Balzac (1799-1850) vit un moment décisif de sa création littéraire. Le principe organisateur des regroupements de romans par Scènes, puis par Études se découvre à lui dans toute sa dimension, et, dans une lettre à M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pere-goriot/#i_5403

LA RABOUILLEUSE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 229 mots
  •  • 1 média

De tous les grands romans de Balzac (1799-1850) , La Rabouilleuse est peut-être un des plus méconnus. Il s'agit pourtant d'une œuvre de complète maturité, strictement contemporaine de l'Avant-Propos dans lequel l'auteur explique le titre et le dessein de La Comédie humaine , dont elle reprend plusieurs des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-rabouilleuse/#i_5403

SPLENDEURS ET MISÈRES DES COURTISANES, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 214 mots
  •  • 1 média

Venant à la suite d’ Illusions perdues , mais rédigé en fait en même temps que lui, Splendeurs et misères des courtisanes occupe dans l’œuvre d’Honoré de Balzac (1799-1850) une place privilégiée. C’est le roman qui l’aura accaparé le plus longtemps : de 1835, avec la conception du personnage d’Esther, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/splendeurs-et-miseres-des-courtisanes/#i_5403

UNE TÉNÉBREUSE AFFAIRE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 272 mots

Paru en feuilleton dans Le Commerce en 1841, puis en volume en 1843, Une ténébreuse affaire s'inspire d'un fait réel qui avait défrayé la chronique quarante ans plus tôt. Dans La Comédie humaine , le roman s'inscrit parmi les « Scènes de la vie politique ». En septembre 1800, le comte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-tenebreuse-affaire/#i_5403

BEL-AMI, Guy de Maupassant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 938 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « La mort seule est certaine » »  : […] Les thèmes traités dans Bel-Ami ne sont pas nouveaux. Le monde de la presse, par exemple, avait déjà été épinglé par Balzac (Illusions perdues, 1837-1843 ; Splendeurs et misères des courtisanes, 1838-1847), Flaubert (L'Éducation sentimentale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bel-ami/#i_5403

COURIER PAUL-LOUIS (1772-1825)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Universalis
  •  • 1 405 mots

Dans le chapitre « Bon écrivain »  : […] édition de Courier, préfacée par le républicain Armand Carrel, Balzac y alla d'une page trop peu connue : « Les délicieux pamphlets de Courier, lus après les circonstances qui les ont suscités et qui les ont fait comprendre, ressemblent à des carcasses de feux d'artifice. Cette portion des œuvres de cet homme remarquable ne saurait être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-louis-courier/#i_5403

DANDYSME

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 982 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le passage au type : Barbey, Baudelaire »  : […] Brummell, en passant la Manche, va inspirer les élégants des boulevards parisiens sous Louis-Philippe, et hanter de nombreux personnages de fiction. Le dandysme est, selon Balzac, « une hérésie de la vie élégante », mais il pose la question moderne de la distinction dans un monde où les différences ont disparu (Traité de la vie élégante, 1830). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dandysme/#i_5403

ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 364 mots

Dans le chapitre « Cadres romantiques »  : […] le cadre est par excellence le signe bourgeois de la possession de l'œuvre d'art. Balzac, dans Pierre Grassou (1839) décrit un parvenu collectionneur de croûtes sous la monarchie de Juillet : le romancier insiste, en décrivant sa galerie, beaucoup plus sur les bordures dorées où s'inscrivent en lettres noires les plus grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encadrement-des-oeuvres-histoire-de-l-art-occidental/#i_5403

FEUILLETON

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 2 486 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle littérature populaire »  : […] conditions de production, explorant et exploitant toutes leurs ressources. On songe ici à Balzac pour la France et à Dickens pour la Grande-Bretagne, dont les carrières offrent plus d'un trait commun. Ils sont de ceux qui participent au mouvement ascendant de la bourgeoisie et se jettent dans la mêlée avec une fougue désordonnée qui convient sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feuilleton/#i_5403

IMPROVISATIONS SUR BALZAC (M. Butor)

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 1 014 mots

d'ébauches ou d'esquisses en peinture, obéissent au même parti pris. À partir d'un cours prononcé à l'université de Genève, Michel Butor privilégie, dans sa lecture de La Comédie humaine, les études philosophiques, le rôle des femmes, l'influence de Paris dans la conception romanesque qui a présidé à l'élaboration de l'œuvre balzacienne. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisations-sur-balzac/#i_5403

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « La multiplication des postulations »  : […] xixe siècle, apparaît une configuration nouvelle que Balzac est sans doute le premier à avoir admirablement dessinée dans ses Illusions perdues (1837-1843). L'expansion du public induit une croissance de la production imprimée, le champ littéraire accède à une autonomie marchande accrue, on peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_5403

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Les épreuves corrigées »  : […] : ce fut le cas de Joyce pour Ulysse. Chez Balzac, qui se servait de son imprimeur comme d'un copiste, la quasi-totalité du travail rédactionnel se condense à ce stade pré-éditorial. Sa technique est la suivante : la rédaction initiale d'un canevas manuscrit (d'une trentaine de pages) lui fournit la trame générale du récit. Ce manuscrit est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_5403

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 189 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La littérature »  : […] : se saisir du monde extérieur qu'on dit parfois réel et privilégier l'Imagination » (R. Fortassier). Dans ses romans, Balzac décrit avec minutie la mode féminine et masculine, et publie parallèlement d'innombrables textes sur le thème (voir ses articles dans le journal La Mode, ou les opuscules L'Art de bien mettre sa cravate, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_5403

NE TOUCHEZ PAS LA HACHE (J. Rivette)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

nous appartient (1960), en passant par Out 1 (1970), L'Histoire des treize d'Honoré de Balzac est pour Jacques Rivette une source d'inspiration. L'adaptation du volet central de la trilogie balzacienne, La Duchesse de Langeais, ne saurait donc surprendre, même si le thème de la société secrète n'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ne-touchez-pas-la-hache/#i_5403

PASSAGES, architecture

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 7 079 mots

Dans le chapitre « Le passage comme thème littéraire »  : […] peuple d'enchanteurs » (1830, cité par Schaper, p. 20). Mais déjà sourd la nostalgie chez Balzac qui préfère à cette « froide, haute et large galerie, espèce de serre sans fleurs », les galeries de bois surnommées camp des Tartares en raison de la cupidité qui ensauvage ses habitants. « Ce bazar ignoble a joué dans la vie parisienne un si grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passages-architecture/#i_5403

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 004 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les écrivains et la physiognomonie »  : […] Chateaubriand, George Sand, Stendhal, Balzac, Baudelaire figurent parmi les lavatériens convaincus, ainsi qu'une foule d'écrivains mineurs comme Eugène Sue. Quand on sait que Balzac a mentionné Lavater (et Gall) plus de cent fois dans la Comédie humaine et que Baudelaire appelait le pasteur zurichois : « cet homme angélique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_5403

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une notion à géométrie variable »  : […] contemporains. Écrire est devenu un négoce, un moyen de parvenir, un moyen d’argent. » Balzac, directement touché par les contrefaçons de ses ouvrages à l’étranger, adresse aux députés ses revendications en matière de propriété littéraire. Faut-il mettre au compte des spéculations purement financières les plagiats de certains de nos auteurs les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_5403

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 478 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouvelles perspectives »  : […] illusion du politique et d'imaginer dans la révolution sociale les voies de la liberté ; Balzac, aux sympathies monarchistes, y lit le moment de la création du monde moderne, dorénavant dirigé par l'argent, et ses romans sont l'occasion d'une méditation désabusée et caustique ; le mouvement romantique – par réaction à l'égard de ce passé dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_5403

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 807 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La revue dans l'histoire littéraire »  : […] revues. S'il n'est guère de biographie d'écrivain qui ne comporte une expérience revuiste plus ou moins importante, les cas de figure sont forcément très divers. Pour Balzac, comme le montre Roland Chollet, la collaboration aux journaux et revues fut d'abord une source importante de revenus. Mais en publiant régulièrement dans la Revue de Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_5403

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 702 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La société dans le roman »  : […] Dans La Comédie humaine par contre, et dans une certaine mesure chez Dickens, cette société est constituée, stabilisée. Bourgeoise de fait, elle est monarchique et catholique dans ses principes. Elle vit de négoce et d'industrie, mais la seule vertu à laquelle ses groupes dominants croient authentiquement est celle de l'ordre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_5403

ROMAN - Le personnage de roman

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les aspects de la personne »  : […] Seuls Rastignac et Vautrin offriront, toutefois, de la volonté de puissance une image positive et cohérente : pour Balzac, on doit réussir quand on sait faire taire ses sentiments et que l'on a compris comment fonctionne la machine sociale. Stendhal, en revanche, puis Dostoïevski montreront l'envers du système balzacien. Ils feront apparaître la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-personnage-de-roman/#i_5403

ROMAN - De Balzac au nouveau roman

  • Écrit par 
  • Michel RAIMOND
  •  • 5 089 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le roman, miroir de la société »  : […] Déjà en son temps, Balzac avait proposé au roman des ambitions nouvelles. Dans le célèbre avant-propos à La Comédie humaine (1842), il s'était proclamé l'historien des mœurs, décrivant Paris et la province, la noblesse et la bourgeoisie, l'armée et le clergé, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-balzac-au-nouveau-roman/#i_5403

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 149 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Descente aux enfers et élan vers l'empyrée »  : […] à un de ses correspondants, Wegeler : « Je voudrais étreindre le monde. » Ce n'est point par goût du monstrueux seulement que Balzac, Hugo, le Flaubert de La Tentation de saint Antoine chérissent les monomaniaques, les géants ou les monstres. Ils veulent tous libérer dans leurs créations fictives ces forces tumultueuses qu'ils sentent en eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_5403

SWEDENBORG EMANUEL (1688-1772)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 317 mots

Dans le chapitre « Le théosophe »  : […] (dans la traduction de Le Boys des Guays : Les Délices de la sagesse par l'amour conjugal), ouvrage qui inspirera à Balzac son Séraphita et son Louis Lambert et qui contient celles des idées de Swedenborg qui auront la plus féconde postérité : la vie conjugale se prolonge au-delà de l'existence terrestre : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emanuel-swedenborg/#i_5403

VIDOCQ EUGÈNE FRANÇOIS (1775-1857)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 391 mots

Élevé au niveau du mythe littéraire, moins pour la publication de ses Mémoires que pour les personnages de Vautrin et de Valjean qu'il aurait inspirés à Balzac et à Hugo, Vidocq appartient surtout à l'histoire de la police […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-francois-vidocq/#i_5403

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice MÉNARD, « BALZAC HONORÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-de-balzac/