SAND GEORGE (1804-1876)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

George Sand

George Sand
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

George Sand

George Sand
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Renan écrivait au lendemain des obsèques de George Sand, morte à Nohant : « Une corde est brisée dans la lyre du siècle [...]. Mme Sand traversa tous les rêves ; elle sourit à tous, crut un moment à tous ; son jugement pratique put parfois s'égarer, mais, comme artiste, elle ne s'est jamais trompée. Ses œuvres sont vraiment l'écho de notre siècle. » Et pourtant la fortune posthume de Sand a été aussi perturbée que sa vie. Une partie de l'œuvre demeura longtemps dans un purgatoire immérité. Mais, depuis la publication de la Correspondance, on assiste à un vif regain d'intérêt et les rééditions se succèdent.

George Sand

George Sand

Photographie

La Française Aurore Dupin, baronne Dudevant, a signé ses romans du pseudonyme George Sand (1804-1876). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Une enfant frustrée

L'enfant Aurore Dupin qui voit le jour à Paris sera pendant toute sa jeunesse en porte à faux. Le lieutenant Maurice Dupin, descendant (de la main gauche) de Maurice de Saxe, lui-même bâtard de roi, vient tout juste d'épouser en cachette de sa mère, Sophie Delaborde, fille du peuple, rencontrée à l'armée d'Italie où elle suivait un adjudant-général. À peine née, Aurore est au centre d'un conflit sans fin, qu'aggravera la mort accidentelle de l'officier, en 1808. La grand-mère paternelle, qui détient la fortune, élèvera l'enfant, mais exige que Sophie se tienne à l'écart. Frustration déchirante, qui inspirera à Aurore ses premières rébellions. Elle aura pour compensation dix années d'enfance campagnarde, à Nohant, au fond du Berry dont elle s'imprègne et qu'elle décrira si poétiquement plus tard. Pensionnaire de 1818 à 1820 dans un couvent parisien, elle y traverse une crise de mysticisme. Revenue à Nohant avec sa grand-mère dont la santé et l'esprit déclinent, Aurore, presque livrée à elle-même, complète son instruction par la lecture, en particulier se prend de passion pour J.-J. Rousseau. Mue par son aversion pour sa belle-fille, Mme Dupin de Francueil révèle à l'adolescente bouleversée la vie peu édifiante de Sophie : ce choc brutal aura de profondes répercussions.

Sa grand-mère meurt à la fin de 1821, et Aurore reste peu de temps sous la coupe de sa mère : elle se marie en septembre 1822 avec Casimir Dudevant, bâtard (reconnu) d'un colonel. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAND GEORGE (1804-1876)  » est également traité dans :

INDIANA (G. Sand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 121 mots
  •  • 1 média

L'histoire littéraire classe volontiers Indiana dans une première période de la production romanesque de George Sand, le « romantisme sentimental ». Il est vrai que l'on peut opposer, non sans schématisme, de part et d'autre de l'engagement socialiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indiana-livre-de-g-sand/#i_12302

CHOPIN FRÉDÉRIC

  • Écrit par 
  • Jean VIGUÉ
  •  • 2 697 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hôte de France »  : […] Le 1 er  novembre 1830, il quitte la Pologne pour un nouveau voyage d'étude qui doit le conduire jusqu'à Paris. C'est le véritable voyage d'adieu. Il avait emporté dans ses malles tout son bagage musical : les deux Concertos , quatorze Polonaises , vingt Mazurkas , neuf Valses , huit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-chopin/#i_12302

CHOPIN FRÉDÉRIC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 373 mots
  •  • 7 médias

1 er  mars 1810 De père français et de mère polonaise, Frédéric François (Fryderyk Franciszek) Chopin naît à Zelazowa Wola, près de Varsovie. 17 mars 1830 Chopin crée à Varsovie son Deuxième Concerto pour piano , en fa mineur, opus 21. 11 octobre 1830 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chopin-reperes-chronologiques/#i_12302

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs de l'illustration : du conte au documentaire »  : […] Les effets du développement de la caricature et de l'image des années 1830 furent décisifs. P.-J. Hetzel publia en 1841-1842 Scènes de la vie publique et privée des animaux , visions caricaturales avec des illustrations de Grandville, célèbre déjà pour d'autres ouvrages illustrés. Alfred de Musset y publia de son côté Histoire d'un merle blanc , et Balza […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_12302

MUSSET ALFRED DE (1810-1857)

  • Écrit par 
  • Jean THOMAS
  •  • 2 448 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Poète déchu »  : […] Musset n'avait pas trente ans qu'il portait déjà les marques d'un épuisement physique et moral. On en a donné pour cause l'abus précoce du vin et des femmes ; il faut, de toute évidence, y voir encore l'effet d'une névrose, dont George Sand , dans Elle et Lui (1859) – récit de leurs amours légendaires –, décrit dans le détail les symptômes. Un peu avant d'entrer dans sa tren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-de-musset/#i_12302

SANDEAU LÉONARD SILVAIN JULIEN dit JULES (1811-1883)

  • Écrit par 
  • Patrice DUBOC
  •  • 675 mots

Né à Aubusson en 1811. En 1818, ses parents s'installent à La Châtre et l'inscrivent en 1825 au lycée de Bourges, qu'il quittera pour Paris en 1828. Là, il fréquente les milieux artistes et bohèmes, et se montre « aimable et léger comme le colibri des savanes parfumées » (George Sand, 1 er déc. 1830). C'est chez lui que la baronne Dudevant vient se réfugier en 1831 : de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandeau-leonard-silvain-julien-dit-jules/#i_12302

Pour citer l’article

Georges LUBIN, « SAND GEORGE - (1804-1876) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-sand/