L'ENVERS DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE, Honoré de BalzacFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dernière œuvre écrite et achevée par Honoré de Balzac (1799-1850), L'Envers de l'histoire contemporaine ne paraît en volume qu'après sa mort. C'est néanmoins assez tôt qu'il a l'idée de ce roman dont il rédige et fait paraître dans la presse la première partie, Madame de la Chanterie, entre 1842 et 1844. Il passe ensuite à d'autres chantiers, mais ne perd pas de vue la suite qu'il entend donner à un récit qui aura pour titre Les Frères de la Consolation. Ainsi, dans la Préface de Splendeurs et misères des courtisanes, en 1844, il annonce que « l'auteur prépare comme contrepoids et comme opposition un ouvrage où se verra l'action de la vertu, de la religion et de la bienfaisance au cœur de cette corruption des capitales ». Mais ce n'est qu'en 1848 qu'il en publie la seconde partie, L'Initié. Dans l'édition posthume de 1854, le roman au complet recevra son titre actuel, finalement retenu par Balzac et, conformément à sa volonté, prendra place à la fin des Scènes de la vie parisienne.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « L'ENVERS DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-envers-de-l-histoire-contemporaine/