LE PÈRE GORIOT, Honoré de BalzacFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'il commence d'écrire Le Père Goriot, en septembre 1834, Balzac (1799-1850) vit un moment décisif de sa création littéraire. Le principe organisateur des regroupements de romans par Scènes, puis par Études se découvre à lui dans toute sa dimension, et, dans une lettre à Mme Hanska du 3 octobre 1834, il expose le plan de ce qui prendra en 1842 le nom de Comédie humaine. Une autre trouvaille majeure qui se met en place à ce moment-là est celle des « personnages reparaissants » : limité jusqu'alors à quelques manifestations ponctuelles, le procédé du retour des personnages d'un roman à un autre devient, à partir du Père Goriot, un des ressorts de la création balzacienne. Le roman est publié en quatre livraisons, dans la Revue de Paris, les 14 et 28 décembre 1834, les 18 janvier et 1er février 1835. Le 11 mars, il paraît en librairie.

Honoré de Balzac, A. Rodin

Honoré de Balzac, A. Rodin

Photographie

Auguste Rodin, Honoré de Balzac, 1898. Bronze. Hauteur: 270 cm,  largeur: 120,5 cm, profondeur: 128 cm. Paris. Trop éloignée de la tradition de représentation monumentale des grands hommes, cette sculpture fut refusée par son commanditaire, la Société des gens de lettres. Dépourvue des... 

Crédits : D. Greco

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LE PÈRE GORIOT, Honoré de Balzac  » est également traité dans :

BALZAC HONORÉ DE

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 15 043 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « C'est un créateur de méthode » (Baudelaire) »  : […] Penser le monde et écrire le monde mettent en œuvre une même méthode. Postulat du discours balzacien de la méthode : la nécessité d'observer. « L'observateur est incontestablement homme de génie au premier chef » ( Théorie de la démarche ). « Penser, c'est voir », précise Louis Lambert . Cette observation, cette vue capables de « pénétrer les mystères » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-de-balzac/#i_25247

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-notion-de/#i_25247

ILLUSIONS PERDUES, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Dédié à Victor Hugo, Illusions perdues est non seulement le plus vaste roman de La Comédie humaine , mais une de ses clés de voûte. Plongeant ses racines dans Le Père Goriot (1834) dont il reprend un des principaux personnages en même temps qu'un des éléments de l'intrigue, il se poursuit dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-perdues/#i_25247

Pour citer l’article

Maurice MÉNARD, « LE PÈRE GORIOT, Honoré de Balzac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pere-goriot/