LA COUSINE BETTE, Honoré de BalzacFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avant-dernier roman d'Honoré de Balzac (1799-1850), paru en feuilleton en 1846, La Cousine Bette forme avec Le Cousin Pons le diptyque des Parents pauvres. Composées simultanément, les deux œuvres présentent d'importants parallélismes. Toutes deux « Études de mœurs » et « Scènes de la vie parisienne », elles mettent au premier plan un célibataire, déshérité par la nature, n'ayant jamais été aimé, vivant en marge de parents éloignés qui le dédaignent mais sur la destinée desquels il exercera une influence décisive. Leur différence toutefois est que là où Le Cousin Pons décrit le complot qui écrase un vieux garçon, La Cousine Bette raconte la vengeance d'une vieille fille contre sa famille. En outre, si Pons demeure un personnage central, Bette se voit peu à peu reléguée au second plan, éclipsée par l'acharnement de ceux qu'elle veut punir à être leurs propres bourreaux.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « LA COUSINE BETTE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cousine-bette/