DARMSTADT ÉCOLE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nazisme avait fait perdre à l'Allemagne sa vocation de laboratoire musical : totalitarisme et esprit de recherche allaient évidemment mal ensemble. Des compositeurs comme Arnold Schönberg, Alban Berg, Anton von Webern, Kurt Weill, Ernst Křenek, Franz Schreker et même Paul Hindemith avaient été qualifiés de « dégénérés », leur musique (Entartete Musik : « musique dégénérée ») ayant été considérée comme un outrage à la culture allemande.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les compositeurs désireux d'écrire une musique nouvelle eurent la possibilité de se retrouver chaque été dans la ville de Darmstadt (en Hesse), en participant aux « cours d'été internationaux pour la nouvelle musique » (Internationale Ferienkurse für Neue Musik) organisés dès 1946 sous l'égide du critique musical Wolfgang Steinecke.

Les écoles dans l'École

Creuset de la nouvelle musique, lieu de rencontre privilégié, centre à la fois d'information, de diffusion (par l'organisation de concerts), de production et d'enseignement (cours de composition, de direction d'orchestre, d'esthétique musicale, d'acoustique et d'interprétation instrumentale), Darmstadt, situé en Allemagne, avait valeur de symbole : ce lieu apparaissait comme une réhabilitation de ce pays en déshérence qui, dans l'entre-deux-guerres, avait poussé hors de son territoire le fleuron de la création musicale.

Les cours de Darmstadt se déroulaient uniquement l'été. Les compositeurs qui venaient y enseigner n'étaient pas exclusivement des tenants du credo sériel mais ils étaient tous hantés, dans cet après-guerre, par la nécessité de trouver un langage sonore qui convienne à une époque brûlée par le malheur. Parmi les professeurs de composition invités, il y eut notamment René Leibowitz en 1948, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  DARMSTADT ÉCOLE DE  » est également traité dans :

BALLIF CLAUDE (1924-2004)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 952 mots

Contrairement à la majorité des compositeurs de sa génération, le Français Claude Ballif a toujours prôné une expression directe du sentiment afin d'offrir au public une écoute libérée de tout intellectualisme. Né le 22 mai 1924 à Paris, Claude Ballif étudie le violon et le solfège dès l'âge de six ans. Cet enseignement est interrompu en 1937, lorsque son père, colonel instructeur, est nommé à Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-ballif/#i_38745

GAZZELLONI SEVERINO (1919-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 590 mots

On considérait Gazzelloni comme l'homologue italien de Jean-Pierre Rampal, mais, alors que le Français a popularisé la flûte et l'ensemble de son répertoire, Gazzelloni était surtout tenu pour l'apôtre de la musique contemporaine. Il naît à Roccasecca Frosinone, le 5 janvier 1919, et commence à étudier la flûte dès l'âge de sept ans avec Giambattista Creati. Il travaille ensuite au Conservatorio d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/severino-gazzelloni/#i_38745

KAGEL MAURICIO (1931-2008)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 032 mots

Avec un catalogue de près de 200 opus, riche de compositions pour orchestre, voix, piano, formations de chambre, d'œuvres scéniques, de onze pièces radiophoniques et de dix-sept films, le compositeur, chef d'orchestre, réalisateur et pédagogue allemand d'origine argentine Mauricio Kagel s'est affirmé comme l'un des artistes les plus importants du xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauricio-kagel/#i_38745

KOERING RENÉ (1940- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 306 mots

Né à Andlau (Bas-Rhin) le 27 mai 1940, le compositeur français René Koering étudie le piano et le hautbois à Strasbourg. Très tôt, son intérêt se porte sur la théorie et l'écriture musicales. Dès l'âge de quinze ans, il se penche sur les conceptions dodécaphoniques et sérielles d'Arnold Schönberg. Bien qu'influencé par Béla Bartók et Igor Stravinski, il commence à composer dans un style sériel. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-koering/#i_38745

NONO LUIGI (1924-1990)

  • Écrit par 
  • Jürg STENZL
  •  • 2 210 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le creuset de Darmstadt »  : […] Luigi Nono naît à Venise le 29 janvier 1924. Il suit les cours de composition que dispense Gian Francesco Malipiero, à qui il doit surtout les bases de ses larges connaissances de l'histoire de la musique. Après un diplôme de droit obtenu à l'université de Padoue, il reprend ses études musicales en 1946 auprès de son futur ami, le compositeur et chef d'orchestre Bruno Maderna, et devient en 1948 é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-nono/#i_38745

POUSSEUR HENRI (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 3 477 mots

Dans le chapitre « Le sérialisme intégral »  : […] Né le 23 juin 1929 à Malmedy, Henri Léon Marie Thérèse Pousseur accomplit ses études musicales aux conservatoires de Liège (1947-1952) – où Pierre Froidebise et André Souris l'initient à la musique de Webern – et de Bruxelles (1952-1953), où il remporte un premier prix de fugue dans la classe de Jean Absil. Sa rencontre avec le plus radical des trois Viennois s'avérera décisive quant au choix de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pousseur/#i_38745

RIHM WOLFGANG (1952- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Le compositeur allemand Wolfgang Rihm est devenu une figure majeure de la musique contemporaine grâce à la qualité et à la richesse de son catalogue, mais aussi par ses prises de position très critiques à l'égard de l'évolution de la musique au cours de la seconde moitié du xx e  siècle. Au côté notamment de Manfred Trojahn, il a en effet implicit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-rihm/#i_38745

SÉRIALITÉ, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 729 mots

La sérialité (en d'autres termes, la pensée sérielle), née en France à la fin des années 1940 et dont René Leibowitz et Olivier Messiaen furent les artisans – le premier de manière volontaire, le second par accident –, a marqué de son empreinte réductrice le terme de série. Or Arnold Schönberg, qui est considéré, avec Josef Matthias Hauer, comme le père de cette « invention […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serialite-musique/#i_38745

STOCKHAUSEN KARLHEINZ

  • Écrit par 
  • Claude SAMUEL
  •  • 2 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une pensée créatrice »  : […] Karlheinz Stockhausen est né en 1928 à Altenberg (Allemagne). Son père, soldat, est porté disparu lors de la Seconde Guerre mondiale, sa mère est victime du programme d'euthanasie des nazis. Dès l'âge de six ans, il aborde le piano et appartient, de 1940 à 1945, à l'orchestre d'élèves de son collège. À partir de 1947, il suit les cours de philosophie, de musicologie et de philologie de l'universit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karlheinz-stockhausen/#i_38745

STOCKHAUSEN KARLHEINZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 646 mots

22 août 1928 Karlheinz Stockhausen naît à Burg Mödrath, près de Cologne. 1952-1953 Stockhausen travaille à Paris, avec Olivier Messiaen, et avec Pierre Schaeffer au Studio d'essai de la Radio-Télévision française ; il y réalise en 1952 sa pièce de musique concrète Étude , opus 1/5, pour bande magnétique, qui utilise des so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stockhausen-reperes-chronologiques/#i_38745

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « DARMSTADT ÉCOLE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-darmstadt/