WEILL KURT(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

2 mars 1900 Kurt Julian Weill naît à Dessau, en Allemagne ; il est le troisième des quatre enfants d'Emma Ackermann et d'Albert Weill, cantor à la synagogue locale.

1915-1918 Kurt Weill prend des leçons privées de piano, d'harmonie, de composition et d'orchestration auprès d'Albert Bing, Kapellmeister du Hoftheater de sa ville natale.

1918 Kurt Weill s'installe à Berlin ; il s'inscrit à l'université pour étudier la philosophie et à la Musikhochschule, où il a notamment pour professeurs Rudolf Krasselt (direction d'orchestre), Friedrich Koch (contrepoint) et Engelbert Humperdinck (composition).

1919 Sur la recommandation d'Humperdinck, Kurt Weill est engagé comme chef d'orchestre assistant au théâtre de Lüdenscheid, en Westphalie, où il dirige des opérettes et des opéras.

décembre 1920 Kurt Weill est admis dans la classe de composition de Ferruccio Busoni à l'Académie des beaux-arts (Akademie der Künste) de Berlin.

25 janvier 1924 Le cycle de sept chansons sur des poèmes médiévaux Frauentanz, pour soprano, flûte, clarinette, basson, cor et alto, est créé à Berlin.

Avril 1924 Sur la recommandation de Busoni, Kurt Weill signe un contrat d'exclusivité avec l'éditeur viennois Universal Edition.

1926 Kurt Weill épouse la chanteuse et actrice autrichienne Lotte Lenya (Karoline Wilhelmine Blamauer).

27 mars 1926 Der Protagonist, opus 15, opéra en un acte sur un livret du dramaturge expressionniste Georg Kaiser d'après sa pièce homonyme (1920), est créé à la Staatsoper de Dresde sous la direction de Fritz Busch.

Mars 1927 Kurt Weill entame sa collaboration avec Bertolt Brecht.

17 juillet 1927 Les Mahagonny Songspiel (« Chants de Mahagonny »), sur des textes en allemand de Bertolt Brecht et en anglais d'Elisabeth Hauptmann d'après des poèmes de Brecht tirés de Die Hauspostille (« Sermons domestiques »), sont créés au festival de musique de chambre de Baden-Baden sous la direction de Ernst Mehlich, avec notamment Lotte Lenya. Ils provoquent un scandale. Ce Songspiel annonce l'opéra Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny.

31 août 1928 Die Dreigroschenoper (« L'Opéra de quat' sous »), « pièce avec musique » en un prologue et trois actes sur un livret de Bertolt Brecht d'après la traduction par Elisabeth Hauptmann du Beggar's Opera (« L'Opéra du gueux ») de Johann Christoph Pepusch et John Gay, est créé au Theater am Schiffbauerdamm de Berlin sous la direction de Theo Mackeben ; Lotte Lenya interprète le rôle de Jenny.

7 février 1929 La suite Kleine Dreigroschenmusik (« Petite Musique de quat' sous »), pour instruments à vent, tirée du Dreigroschenoper, est créée à Berlin sous la direction d'Otto Klemperer.

22 mai 1929 Das Berliner Requiem, cantate radiophonique sur des textes de Bertolt Brecht pour ténor, baryton, chœur d'hommes et orchestre d'instruments à vent, est créé à la Radio de Francfort sous la direction de Ludwig Rottenberg.

9 mars 1930 Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny (« Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny »), opéra en trois actes sur un livret de Bertolt Brecht, assisté d'Elisabeth Hauptmann, Caspar Neher et Kurt Weill, est créé au Neues Theater de Leipzig sous la direction de Gustav Brecher, dans une mise en scène de Caspar Neher, provoquant un des plus grands scandales de la musique du xxe siècle.

Février 1931 Le film L'Opéra de quat' sous de Georg Wilhelm Pabst en versions allemande et française sort malgré les poursuites intentées par Weill et Brecht contre la maison de production Nero-Film pour utilisation abusive de leur œuvre dans l'adaptation cinématographique.

10 mars 1932 Die Bürgschaft (« La Caution »), opéra en trois actes sur un livret de Caspar Neher d'après le conte Der afrikanische Rechtspruch de Johann Gottfried von Herder, est créé à la Städtische Oper de Berlin sous la direction de Fritz Stiedry.

18 février 1933 Der Silbersee : ein Wintermärchen (« Le Lac d'argent : un conte d'hiver »), « pièce avec musique » en trois actes sur un livret de Georg Kaiser, est [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Autres références

«  WEILL KURT (1900-1950)  » est également traité dans :

WEILL KURT

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 832 mots

Compositeur allemand naturalisé américain en 1943, Kurt Weill créa, en collaboration avec Bertolt Brecht, une forme d’opéra révolutionnaire, qui exprime une satire sociale féroce et marque profondément l’art du xxe siècle en proposant une alliance originale entre […] Lire la suite

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (B. Brecht et K. Weill)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Le 31 août 1928, Die Dreigroschenoper (L'Opéra de quat' sous), « pièce avec musique » en un prologue et trois actes de Kurt Weill sur un livret de Bertolt Brecht, est créé au Theater am Schiffbauerdamm de Berlin. L'Opéra de quat' sous […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 505 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Genèse du théâtre épique »  : […] Le théâtre épique n'est pas sorti tout armé du cerveau de son auteur. D'œuvre en œuvre s'annonce, s'enrichit, se complète et se diversifie une révolution qui marquera profondément l'histoire du théâtre européen. Dans Édouard II (1924), adapté de Marlowe, Brecht tente de hisser son ambition au niveau de l'histoire, tout en désacralisant le théâtre pseudo-moyenâgeux, cher à la tradition romantique. […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 546 mots

10 février 1898 Naissance à Augsbourg (Souabe). 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1917 Commence des études de lettres, puis de médecine, à l'université de Munich. 1918 Découvre le théâtre de Frank Wedekind. Première version de Baal . 1919 Brecht montre des sympathies pour le mouvement spartakiste et la tentative de République des conseils de Bavière. 1920 À Munich, se lie d'amitié avec l'a […] Lire la suite

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 027 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « 1920-1942 : « Show Boat » et l'âge du jazz »  : […] Dans les années 1920, opérettes à l'européenne signées Victor Herbert ou Sigmund Romberg et comédies musicales jazzy signées George Gershwin, Irving Berlin ou Jerome Kern se partagent les suffrages du public américain. Ce sont des compositeurs blancs qui importent les rythmes syncopés, le blues et la joie de vivre de la musique noire dans la musique populaire américaine : de Jerome Kern à Georges […] Lire la suite

LENYA LOTTE (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Robert de LAROCHE
  •  • 769 mots

Viennoise issue d'un milieu modeste – son père était cocher de fiacre et sa mère lingère –, Karoline Blamauer, dite Lotte Lenya a le « théâtre dans le sang ». À quatre ans, elle se produit dans un cirque. Après avoir étudié la danse à Zurich pendant la Première Guerre mondiale, elle joue Molière et Shakespeare dans des tournées de deuxième ordre. Le hasard lui fait rencontrer le dramaturge Georg K […] Lire la suite

L'OPÉRA DE QUAT'SOUS (mise en scène R. Wilson)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 855 mots

Comment réconcilier théâtre d'art et théâtre populaire ? Comment réinventer une œuvre qui marqua le xx e  siècle en en conservant toute la violence et le pouvoir dérangeant ? C'est le pari tenu par Robert Wilson avec L'Opéra de Quat'sous programmé à Paris, à la double enseigne du Théâtre de la Ville et du festival d'Automne 2009. Écrit en 1928 par Kurt Weill et Bertolt Brecht, jeune auteur révol […] Lire la suite

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « WEILL KURT - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/weill-reperes-chronologiques/