BESTIAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Aurochs et chevaux, Lascaux

Aurochs et chevaux, Lascaux
Crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

photographie

Grotte d'Altamira

Grotte d'Altamira
Crédits : Robert Frerck/ Getty Images

photographie

Peigne de Solokha

Peigne de Solokha
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bijoux, art scythe

Bijoux, art scythe
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Le premier trait qui distingue la représentation animalière des représentations végétales ou humaines est son ancienneté et la précocité surprenante de son apparition. Le répertoire de l'art préhistorique est en effet tout entier constitué d'animaux. Mais le thème apparaît dans le vocabulaire décoratif de tous les arts. Il convient de distinguer « l'art animalier » représenté dans presque toutes les écoles, et le « bestiaire » proprement dit, terme par quoi s'exprime l'idée d'un groupe structuré de thèmes animaux, à valeur significative autonome : ni inventaire catalogué des espèces, ni simple répertoire d'éléments dispersé au fil des œuvres. L'art animalier au sens large peut être réaliste, de même que l'art du « bestiaire ». Mais, comme l'a souligné Jurgis Baltrušaitis, la présence du fantastique signale à coup sûr la cohérence d'un réseau de relations significatives qui préside à la formation du « bestiaire ».

En littérature, les bestiaires sont des ouvrages où sont catalogués des animaux, réels ou imaginaires, dont les propriétés, généralement merveilleuses, sont présentées comme symboles moraux ou religieux. Ainsi, dans le Physiologus, au xiie siècle, les bestiaires, rédigés en latin ou en français, constituent des documents précieux pour l'étude de la mentalité médiévale. Ils apportent un commentaire explicite peint ou sculpté. Ils nous donnent un exemple patent des procédés littéraires qui tendent à l'allégorie. Mais, surtout ils nous montrent comment les hommes, prisonniers de leurs mythes, peuvent préférer une image poétique du monde à l'observation objective de la nature.

L'art animalier à travers le temps

L'âge préhistorique

L'aire de diffusion de l'art préhistorique est vaste et connaît peu de variations. Citons, en Europe, les sculptures pariétales des Eyzies, les peintures des grottes de Lascaux, des Combarelles, d'Altamira

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages




Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes
  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  BESTIAIRES  » est également traité dans :

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 215 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Acropole géométrique et archaïque »  : […] de l'iconographie du viie siècle : le bestiaire symbolique emprunté à l'Orient et la geste des dieux et des héros, qui se fixe au même moment dans les poèmes homériques, ne doit pas surprendre ; un peu plus tard, vers 590, on l'observe également au fronton du temple d'Artémis à Corfou. Quoi qu'il en soit, ces fragments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_2616

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enluminure et son influence sur l'orfèvrerie »  : […] les bas de page. Ces grotesques témoignent d'un regard qui s'ouvre avec fraîcheur sur le bestiaire de la nature et d'un scepticisme irrespectueux à l'égard de la religion et des valeurs établies. Les classes privilégiées ne s'en effarouchèrent pas ; en lançant la mode, elles en neutralisèrent les effets par la catharsis du jeu. Dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-de-cour/#i_2616

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 725 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les sources de l'imaginaire »  : […] hybrides qui peuple maint tableau de Bosch ne manque pas d'ancêtres. Elle sort du chapiteau, de l'enluminure et de l'immense bestiaire roman et gothique. Elle vient de plus loin encore : ses chimères humaines sont des grylles, c'est-à-dire de ces monstres comme en peignait au iiie siècle le Gréco-Égyptien Antiphile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_2616

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 366 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Les cultures de la phase d'Anyang (env. 1300-1050 av. J.-C.) »  : […] bordés ou coupés par des arêtes verticales très prononcées compartimentant le décor. Le taotie se réfère désormais plus franchement au monde animal, à l'exemple des dragons. Des motifs inspirés, plutôt que copiés de la nature – le langage qui les dépeint reste hautement codifié –, peuplent la surface des vases : tigres, serpents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_2616

CLOÎTRES

  • Écrit par 
  • Léon PRESSOUYRE
  •  • 5 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les cloîtres historiés »  : […] comme on l'a fait au xixe siècle, que le bestiaire des cloîtres romans illustre un programme symbolique systématique, ni même, comme on l'a soutenu plus récemment, que les chapiteaux fantastiques des cloîtres romans de Catalogne reproduisent, de manière figurative et conventionnelle, les notes d'un hymne en usage dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitres/#i_2616

HOMME ANIMAL (expositions)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 915 mots

antinazis de John Heartfield, trop rarement exposés. Quant aux surréalistes, leur bestiaire emprunte au fantastique, en réaction manifeste aux excès d'une lecture rationalisant les liens entre l’animal et l’homme. Héritiers des libertés apportées à l'imagination par la psychanalyse, après Lautréamont et Kafka, Max Ernst, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-animal/#i_2616

LASCAUX

  • Écrit par 
  • Patrick PAILLET, 
  • Denis VIALOU
  •  • 4 848 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les thèmes »  : […] figuratifs rares, homme-oiseau-rhinocéros, absents du dispositif pariétal supérieur où le bison est peu représenté : 20 individus seulement pour 87 aurochs, 88 cerfs et biches, 35 bouquetins et 355 chevaux. Dans ce bestiaire s'insèrent discrètement trois autres thèmes animaux peu fréquents dans les grottes paléolithiques : sept félins gravés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lascaux/#i_2616

MAGDALÉNIEN ART

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 480 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du bestiaire au symbole »  : […] Dans ses formes monumentales comme dans ses formes les plus petites, le bestiaire magdalénien se caractérise par une tendance figurative tournée vers le naturel. Les peintres et les graveurs magdaléniens ont recherché une fidélité visuelle à la nature, souvent attachée à des détails anatomiques, comme la figuration du clapet anal de certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-magdalenien/#i_2616

MONSTRES, esthétique

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 479 mots
  •  • 2 médias

décorations. Mais ce n'est pas leur nom. Les Anciens, en effet, aimaient à composer des animaux fantastiques tenant de la chèvre, de la vache et de la cavale, et, de même, ils formaient avec les rinceaux de feuillage des espèces de monstres. Et c'est ce terme de monstres, non celui de grotesques, qu'il faut appliquer à ces compositions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monstres-esthetique/#i_2616

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 517 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La sculpture monumentale »  : […] signification est multiple, souvent ambiguë, parfois même contradictoire parce qu'ils ont derrière eux une longue histoire, celle des bestiaires médiévaux, qui constituent une synthèse des connaissances antiques et des croyances romanes sur les animaux. Les bestiaires représentent un complément à la Bible, car ils apprennent à lire la création […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_2616

ROMAN DE FAUVEL

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 333 mots

Le Roman de Fauvel est un long poème satirique constitué par deux livres écrits entre 1310 et 1314. Gervais du Bus (Gervés du Bus, Gervès du Bus) est le seul auteur avéré de ce poème, qui constitue un violent réquisitoire contre la corruption et les abus des pouvoirs laïque et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-fauvel/#i_2616

ROMAN DE RENART

  • Écrit par 
  • Jean DUFOURNET
  •  • 2 082 mots

donné une version nouvelle du roman (1958), a ajouté, dans son Bestiaire sans oubli (1971), un dernier chapitre à l'histoire du goupil, sa capture par de diaboliques chasseurs qui jouent sur son instinct paternel. Il s'agit d'une œuvre d'un extraordinaire rayonnement, imitée en allemand par Heinrich der Glichesaere ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-renart/#i_2616

LE ROMAN DE RENART (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 051 mots

Le Roman de Renart rassemble vingt-six récits brefs, parfois désignés au Moyen Âge comme « branches ». Composés entre 1175 et 1250 par des auteurs différents et présentant une très grande diversité de ton, ces récits ont pu être disposés dans les manuscrits de manière à former une sorte de « biographie » du héros. Cet ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-de-renart/#i_2616

TAPIS

  • Écrit par 
  • Dora HEINZ
  •  • 3 062 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Antiquité et Moyen Âge »  : […] ces tapis, dont les plus anciens remontent au xiiie siècle, aboutissent à une curieuse monumentalité. Le deuxième groupe de tapis médiévaux à motifs zoomorphes est connu par deux originaux et surtout par de nombreuses reproductions dans des tableaux européens des xive et xve siècles. Dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapis/#i_2616

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise ARMENGAUD, Daniel POIRION, « BESTIAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bestiaires/