PRÉHISTORIQUE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Près de trois millions d'années séparent les premiers outils fabriqués par l'homme des premières images préhistoriques : cette longue période, équivalente de celle qui marqua l'émergence de Homo au sein des Hominidés quelque part en Afrique orientale, est dominée par un phénomène évolutif spécifique à l'homme : sa cérébralisation. Avec ses lobes frontaux développés, le cerveau d'Homo sapiens sapiens fossilis offrait une complexité et des possibilités fonctionnelles sans précédent ; c'est alors qu'apparaît l'art, trente mille à quarante mille ans à peine avant notre ère.

Ce lien en quelque sorte organique entre le cerveau évolué de l'homme préhistorique moderne et la création artistique dont il est l'auteur s'inscrit dans la perspective des comportements métaphysiques proprement et exclusivement humains attestés par des sépultures aménagées dès le Paléolithique moyen, deux à trois dizaines de millénaires auparavant : une bonne trentaine d'inhumations individuelles ou collectives, réalisées par des Néandertaliens (Homo sapiens neandertalensis) en Europe et au Moyen-Orient.

Cependant, l'acte de représenter, c'est-à-dire d'inventer entre soi et son univers une forme, de l'inscrire pour durer dans la pierre ou l'os, bref d'introduire de l'imaginaire pur dans la matérialité concrète des objets et des parois rocheuses, est absolument nouveau et conduit à notre modernité, celle du visuel et de l'abstrait.

Nouveau, le phénomène artistique est également universel. Jusqu'aux années 1970, l'ancienneté et la multitude des travaux consacrés à l'art paléolithique franco-cantabrique d'une part, la rareté des recherches appliquées ailleurs – à l'exception de l'Afrique saharienne et australe – s'étaient conjuguées pour laisser croire que les origines de l'art préhistorique étaient européennes ; il n'en est rien. En [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 41 pages

Médias de l’article

Sites d'art pariétal et d'art mobilier paléolithiques en Europe

Sites d'art pariétal et d'art mobilier paléolithiques en Europe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Aurochs, Lascaux

Aurochs, Lascaux
Crédits : Patrick Aventurier/ Getty Images News/ Getty Images

photographie

Mammouth gravé sur ivoire

Mammouth gravé sur ivoire
Crédits : P. Paillet, Collections Muséum national d'Histoire naturelle

photographie

Relevé du mammouth gravé de la Madeleine

Relevé du mammouth gravé de la Madeleine
Crédits : P. Paillet

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheuse en archéologie coréenne (CNRS, U.R.A. no 1474, études coréennes)
  • : docteur en anthropologie-ethnologie-préhistoire, C.N.R.S., U.M.R. 7041, Archéologie et sciences de l'Antiquité, Centre de recherches africaines (université de Paris-I-Sorbonne)
  • : chercheur au C.N.R.S.
  • : ancien maître de recherche au CNRS, professeure honoraire à l'École du Louvre, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet
  • : directrice d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)
  • : docteur ès lettres et sciences humaines, professeur de classe exceptionnelle au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Autres références

«  PRÉHISTORIQUE ART  » est également traité dans :

ART PRÉHISTORIQUE EUROPÉEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 413 mots

— 40000-— 35000 Des traits gravés apparaissent à la fin du Paléolithique moyen. Dus aux derniers Néandertaliens, ils témoignent de l'existence de systèmes de signes matériels.— 32000-— 28000 Datations par le carbone 14 de la grotte Chauvet (découverte en A […] Lire la suite

ABRI-SOUS-ROCHE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse BOINAIS
  •  • 625 mots

Parmi les divers types de gisements préhistoriques, les abris-sous-roche, sites d'habitat installés au pied des falaises et simplement protégés par un surplomb rocheux, sont extrêmement nombreux dans toutes les régions du globe, non seulement en Europe, notamment dans la région dite franco-cantabrique, mais également en Afrique et en Amérique, là où de telles structures naturelles ont existé. Cont […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « En Afrique méridionale »  : […] La situation est différente dans la moitié méridionale. Les bandes de chasseurs-cueilleurs tshitoliens occupent les savanes arborées de la partie occidentale du bassin du Congo. En Afrique orientale, les sites de Kisese II, Twilight Cave et Lukenya montrent la présence d'industries à base de lames et lamelles. En Afrique australe, les assemblages lithiques ont été subdivisés en sous-ensembles chr […] Lire la suite

ALTAMIRA

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse BOINAIS, 
  • Universalis
  •  • 609 mots
  •  • 2 médias

La grotte d'Altamira , près de Santillana del Mar (Cantabrie), est la plus célèbre de toutes les grottes ornées d'Espagne : peu de grottes découvertes ultérieurement peuvent rivaliser avec ses peintures pariétales, chef-d'œuvre de l'art paléolithique. Cette caverne, d'une profondeur de deux cent soixante-dix mètres environ, comporte diverses galeries et diverticules sur les parois desquels ont été […] Lire la suite

ANATOLIENNE PRÉHISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jacques CAUVIN, 
  • Marie-Claire CAUVIN
  •  • 2 339 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La civilisation de Çatal Hüyük »  : […] Le VI e millénaire est une époque de plein épanouissement pour les villages d'agriculteurs-éleveurs néolithiques du Proche-Orient, désormais tous pourvus de céramique. À présent, l'Anatolie a non seulement rattrapé son retard, mais la civilisation de Çatal Hüyük qui s'y déploie dans la haute plaine de Konya, entre 6000 et 5500 avant J.-C., est sans doute la plus brillante de l'époque. Qualifiée d […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les tombeaux préhistoriques »  : […] L'Andalousie fait son apparition dans l'art avec les plus impressionnants dolmens que l'Ouest européen ait jamais construits, de l'Ibérie aux rivages de la Baltique, en passant par l'Armor. Visitant les hypogées géants d'Antequera, Le Corbusier se plaisait à rendre hommage « à ses prédécesseurs ». Il s'agissait plus particulièrement des constructeurs de la « cueva de Menga », tombe de forme ovale […] Lire la suite

ARCY-SUR-CURE, site préhistorique

  • Écrit par 
  • Dominique BAFFIER
  •  • 1 239 mots

Le site d'Arcy-sur-Cure (Yonne), site majeur pour l'étude du Paléolithique moyen et supérieur de la France du Nord, se situe, au sud du Bassin parisien, entre Auxerre et Avallon. Il est constitué par un ensemble de cavernes creusées par la Cure dans un massif calcaire corallien émergé à la fin du Secondaire. Onze « grottes préhistoriques », dont la première fut explorée il y a 150 ans, conservent […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Objets d'art, sculpture et archéologie »  : […] L'élargissement du goût pour des objets de plus en plus nombreux et variés est favorisé, au xix e  siècle, par le déclin des préjugés classiques : les époques oubliées sont progressivement réhabilitées par les courants révolutionnaires de la peinture et par les découvertes archéologiques. Cette extension croissante de l'amateurisme a pour conséquence un véritable foisonnement de falsifications. Ch […] Lire la suite

ART DU PALÉOLITHIQUE SUPÉRIEUR (Europe)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 192 mots

Les plus anciens objets d'art, au sens traditionnel du terme, ne remontent qu'à l'apparition de l'homme moderne ( Homo sapiens sapiens ) en Europe au Paléolithique supérieur, il y a environ 30 000 ans, avec la civilisation aurignacienne. On ne connaît, en effet, pas d'œuvres d'art antérieures, alors que l'homme moderne est attesté au Proche-Orient depuis environ 100 000 ans. Les formes données à […] Lire la suite

ART PARIÉTAL EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

La chronologie de l'art rupestre préhistorique a longtemps reposé sur l'évolution stylistique générale mise en évidence par André Leroi-Gourhan, en s'appuyant sur des fouilles archéologiques. Celui-ci distinguait 4 styles, depuis les tracés sommaires de l'Aurignacien, vers — 30000, jusqu'à l'épanouissement de l'art des grottes magdaléniennes (— 15000-— 10000). Toutefois les peintures de la grotte […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence DENÈS, Jean-Loïc LE QUELLEC, Michel ORLIAC, Madeleine PAUL-DAVID, Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, Denis VIALOU, « PRÉHISTORIQUE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/