Raymonde TEMKINE

ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, critique dramatique de Regards et des revues Europe, Théâtre/Public, auteur d'essais sur le théâtre

BARBA EUGENIO (1939- )

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 939 mots

Parmi les hommes de théâtre de renommée internationale, Eugenio Barba est une figure à part, irrécupérable par l'establishment, inclassable dans son activité protéiforme, et toujours prêt à rencontrer d'autres cultures et à faire en sorte qu'elles se fécondent mutuellement. Depuis qu'il a établi à Holstebro (Danemark) son Odin Teatret, cette petite ville du Jutland est devenue un pôle rayonnant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-barba/#i_0

BARRAULT JEAN-LOUIS (1910-1994)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 341 mots

Né le 8 septembre 1910 au Vésinet, mort à Paris le 22 janvier 1994, Jean-Louis Barrault a traversé le siècle. Passionné de théâtre, vibrant, intuitif, sachant l'un des premiers que le spectacle vivant engage l'être corps et âme, il marqua son époque en mettant le premier en scène Le Soulier de satin, œuvre somme de Paul Claudel, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-barrault/#i_0

LE BONNET DE FOU et SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR (L. Pirandello)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 312 mots

Deux pièces de Luigi Pirandello ont été représentées simultanément en octobre 1997, à Paris (Théâtre de l'Atelier) et à Villeurbanne (T.N.P.) Si Le Bonnet de fou (mise en scène de Laurent Terzieff) est fort peu connu, il n'en va pas de même pour Six Personnages en quête d'auteur (mise en scène de Jorge Lavelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bonnet-de-fou-six-personnages-en-quete-d-auteur/#i_0

CASARÈS MARIA (1922-1996)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 946 mots

Actrice française d'origine espagnole, Maria Casarès est née à La Corogne (Galice) le 21 novembre 1922. Elle appartient par son père à une famille fortunée, cultivée, ardemment républicaine et francophile, ce qui vaut à Santiago Casarès Quiroga des séjours en prison. La république, proclamée en 1931, le fait ministre, puis président du Conseil, mais, lorsque éclate la guerre civile, c'est en simpl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maria-casares/#i_0

CHAUMETTE FRANÇOIS (1923-1996)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 656 mots

Pour le public de théâtre, François Chaumette a été un grand sociétaire de la Comédie-Française, incarnant ce qu'elle a de meilleur. Au public populaire de la télévision, il s'est rendu familier en figurant dans maints feuilletons, dont Belphégor et Le Chevalier de Maison-Rouge. Des émissions très suivies – « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-chaumette/#i_0

DÉJEUNER CHEZ WITTGENSTEIN (T. Bernhard)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 943 mots

Le grand écrivain et auteur dramatique autrichien Thomas Bernhard (1931-1989) n'est jamais allé chercher très loin son inspiration. On peut dire qu'une large partie de son œuvre est autobiographique, en clair dans ses récits, d'une manière à peine voilée dans ses pièces. S'il n'y figure pas à visage découvert – le genre en exclut pratiquement l'hypot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dejeuner-chez-wittgenstein/#i_0

EDWARD II et RICHARD II (C. Marlowe et W. Shakespeare)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 667 mots

Deux drames historiques joués en 1996 nous ont fait revivre un grand pan de l'histoire de l'Angleterre au Moyen Âge, deux époques de guerres étrangères (menées contre l'Écosse, l'Irlande, la France) et, surtout, civiles : les féodaux s'y affrontent à des rois faibles et méprisés pour leur prodigalité et leur conduite licencieuse. Les auteurs, Marlowe (1564-1593) et Shakespeare (1558-1623), sont co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-ii-richard-ii/#i_0

GROTOWSKI JERZY

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 2 713 mots

Depuis 1997, Jerzy Grotowski était titulaire au Collège de France de la chaire d'Anthropologie théâtrale, créée pour lui. Il était le deuxième Polonais, après Mickiewicz, à être coopté par cette assemblée. Il s'est éteint le 14 janvier 1999 à Pontedera (Toscane) où il avait établi en 1984 son Workcenter. Comme son grand compatriot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerzy-grotowski/#i_0

GUY MICHEL (1927-1990)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 515 mots

Né le 28 juin 1927 dans une famille d'horticulteurs, Michel Guy est horticulteur lui-même de 1950 à 1970 tout en constituant une collection d'œuvres d'art qui réunit en particulier les peintres américains des années 1960 et Bram Van Velde. Georges Pompidou, son ami, qui a comme lui le goût de l'art contemporain, en fait son conseiller pour la modern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-guy/#i_0

L'HOMME DIFFICILE (H. von Hofmannsthal)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 241 mots

De Hugo von Hofmannsthal, né et mort à Vienne (1874-1929), nous avons longtemps eu en France une vue brouillée par sa collaboration avec Richard Strauss, son compatriote, pour lequel il écrivit notamment les livrets d'Elektra et du Chevalier à la rose. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-difficile/#i_0

KOLTÈS BERNARD-MARIE (1948-1989)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 566 mots

Né le 9 avril 1948 à Metz dans une famille catholique pratiquante, Bernard-Marie Koltès poursuit ses études chez les jésuites ; sans crise et sans agressivité, il prendra ses distances avec la religion. Avec des camarades, il monte sa première œuvre, Les Amertumes (1971), inspirée d'Enfance de Gorki, et fonde aussitôt après sa compagnie, le Théâtre du quai. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-marie-koltes/#i_0

L'ATELIER et RÊVER PEUT-ÊTRE (mises en scène G. Bourdet, J.-M. Ribes)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 980 mots

Juif et orphelin, orphelin parce que juif – son père est mort en déportation –, Jean-Claude Grumberg, né en 1939, n'a jamais surmonté le traumatisme de cette disparition. « Si je pouvais être heureux, je le serais aujourd'hui », déclara-t-il en mai 1999, alors que pour L'Atelier un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-rever-peut-etre/#i_0

LAURENT JEANNE (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 670 mots

Jusqu'en 1959 (date de création d'un ministère chargé des Affaires culturelles et attribué à Malraux), le sous-secrétariat d'État des Beaux-Arts dépendit du ministère de l'Éducation nationale. Le théâtre y relevait d'une sous-direction des spectacles et de la musique. À la tête de cette sous-direction, se trouva placée en 1946 Jeanne Laurent.Née le 7 mai 190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-laurent/#i_0

LE RÉGISSEUR DE LA CHRÉTIENTÉ (S. Barry) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 947 mots

L'Irlande n'a jamais été en reste d'auteurs dramatiques renommés. L'attachement à leur terre natale et à leur culture, la singularité de leurs conditions de colonisés, économiquement et socialement défavorisés, appauvris de surcroît par une émigration qui fut une véritable saignée, puis la volonté d'émancipation exacerbée jusqu'à la révolte et à la guerre civile qui a perduré jusqu'à nos jours, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-regisseur-de-la-chretiente/#i_0

LE MARIAGE (W. Gombrowicz)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 070 mots

Quand Witold Gombrowicz embarque pour l'Argentine, en août 1939, c'est dans la perspective d'y demeurer seulement quelques mois. Il n'en reviendra que vingt-trois ans plus tard, invité à Berlin-Ouest par la fondation Ford et le Sénat. En 1963, Jorge Lavelli crée Le Mariage, qui lui v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mariage/#i_0

MARLEAU DENIS (1954- )

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 295 mots

Né à Québec en 1954, directeur depuis 1982 de la Compagnie Ubu qu'il a fondée et avec laquelle il a créé vingt spectacles, Denis Marleau pratique aussi bien le montage de textes que l'adaptation d'écrits non théâtraux et la mise en scène d'œuvres dramatiques. Les montages sont réalisés surtout dans les années 1980. Le jeune metteur en scène se sent alors très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-marleau/#i_0

NAPOLÉON, OU LES CENT-JOURS (C. D. Grabbe)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 404 mots

Charles Péguy distinguait dans le cours de l'histoire les périodes et les époques, les secondes rompant, avec un fracas qui est le plus souvent celui des armes, le déroulement (relativement) tranquille des premières. S'il y eut une époque marquante et singulière dans notre propre histoire, ce fut bien le court laps de temps de la Révolution et de l'Empire, qui suffit pour bouleverser la face de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ou-les-cent-jours/#i_0

LE NOM et UN JOUR EN ÉTÉ (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 895 mots

Claude Régy est le metteur en scène à qui nous devons le plus de révélations en France d'auteurs dramatiques étrangers. En 1999, c'est le Norvégien Jon Fosse qu'il nous fait connaître en montant Quelqu'un va venir. L'auteur, né en 1959, a déjà publié une quinzaine de romans, d'essais et de recueils de poésie. Il ne s'est mis à écrire po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nom-et-un-jour-en-ete/#i_0

L'ORIGINE ROUGE (V. Novarina)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 919 mots

L'œuvre de Valère Novarina se signale par son inventivité. L'écrivain possède une langue débordante de sève, fluide mais musclée, ressassante mais protéiforme, obsessionnelle mais inlassablement réinventée. On peut y entendre l'écho des créations verbales chères à Artaud, Tardieu ou Joyce, et de vertigineuses généalogies de la Bible. Cette langue, ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-origine-rouge/#i_0

OUBLIER LE TEMPS (P. Brook)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 084 mots

DansOublier le temps (Seuil, Paris, 2003), initialement publié en anglais sous le titre Threads of Time (1998), Peter Brook retrace le parcours qui l'a conduit à devenir un metteur en scène connu et admiré dans le monde entier. Pour lui, « succès et argent ne valent pas la peine d'être atteints ». Par contre, il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oublier-le-temps/#i_0

PLATONOV (A. Tchekhov)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 919 mots

En 1880, Tchekhov a vingt ans, il se lance dans l'écriture d'une pièce de théâtre où il imagine pouvoir tout déverser de ce qui bouillonne en lui d'idées, de désirs, d'inquiétudes, d'espoirs. Son foisonnement et sa durée – six heures au moins – sont tels qu'elle est jugée injouable, et refusée. Tchekhov la remanie encore et encore, en vain. L'épais manuscrit sans titre qu'on découvre dix ans après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platonov/#i_0

PUAUX PAUL (1920-1998)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 614 mots

Jean Vilar l'appelait affectueusement « mon évêque ». Car Paul Puaux était bien le fidèle entre les fidèles. Protestant des Cévennes – né le 25 août 1920 à La Voulte-sur-Rhône (Ardèche) –, instituteur communiste, résistant membre des F.F.I., devenu dans la foulée militant du théâtre populaire, il apporte son concours, en prenant en charge le rassemblement d'un public neuf, à la Semaine d'art lancé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-puaux/#i_0

RENAUD MADELEINE (1900-1994)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 677 mots

L'année même de la disparition de Jean-Louis Barrault est morte Madeleine Renaud, la comédienne qui a formé avec lui le couple de théâtre le plus célèbre. Lui était la fougue et l'esprit d'aventure, elle tout ensemble le charme et la solidité. Bien que d'apparence fragile, elle a tout autant que lui du ressort, du courage, et accepte les aléas d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madeleine-renaud/#i_0

UBU ROI (mise en scène B. Sobel)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 927 mots

C'était un temps, il est vrai – on l'appela la Belle Époque –, où à Paris on se battait pour le théâtre. Au cours de la représentation, on criait très fort au scandale, et on défendait tout aussi âprement la pièce. L'accueil réservé à Ubu roi fut de la sorte quand, le 10 décembre 1896, Lugné-Poe monta la pièce de Jarry rue Blanche, au Nouveau Théâtre, aujourd'hui Théâtre de Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ubu-roi-mise-en-scene-b-sobel/#i_0