L'ATELIER et RÊVER PEUT-ÊTRE (mises en scène G. Bourdet, J.-M. Ribes)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Juif et orphelin, orphelin parce que juif – son père est mort en déportation –, Jean-Claude Grumberg, né en 1939, n'a jamais surmonté le traumatisme de cette disparition. « Si je pouvais être heureux, je le serais aujourd'hui », déclara-t-il en mai 1999, alors que pour L'Atelier un molière lui était décerné, qu'il dédiait à sa mère. Que son sort ait été largement partagé, et vécu comme un scandale et la honte de l'humanité par ceux-là mêmes qui étaient épargnés, fait d'une expérience individuelle le miroir où hommes et femmes de la génération de l'auteur voient se réinscrire leur passé le plus sombre. Si L'Atelier touche également de plus jeunes, pour qui la Shoah, après plus d'un demi-siècle, appartient à la nuit des temps, c'est qu'ils peuvent voir encore se manifester nombre de ses effets pervers et resurgir, sous des formes à peine différentes, les haines religieuses ou ethniques et les massacres d'innocents. Et puis, que d'humanité chez ces petites gens assumant avec courage la sortie difficile d'un temps d'épreuves ! Jean-Claude Grumberg sait nous les rendre présents et fraternels, sans trace de sensiblerie et même avec une certaine drôlerie parfois ! Créée en 1979, la pièce a franchi sans dommage le laps de temps – vingt années – qui correspond, pour beaucoup, à un séjour au purgatoire dont elles ne sortent pas toujours.

Dans L'Atelier (mise en scène de Gildas Bourdet au théâtre Hébertot à Paris), Jean-Claude Grumberg évoque sa mère sous les traits de Simone. Avant la guerre, elle travaillait avec son mari, tailleur juif roumain et sans-papiers : maintenant, elle a trouvé à s'employer comme finisseuse, dans l'atelier de confection de Léon, un juif polonais qui, de fausses identités en planques, sut échapper aux rafles. La Libération venue, il s'est réinstallé et emploie six ouvrières, un presseur, deux mécaniciens. Ses empoignades avec Max, le grossiste qui lui passe commande, donnen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, critique dramatique de Regards et des revues Europe, Théâtre/Public, auteur d'essais sur le théâtre

Classification

Pour citer l’article

Raymonde TEMKINE, « L'ATELIER et RÊVER PEUT-ÊTRE (mises en scène G. Bourdet, J.-M. Ribes) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-rever-peut-etre/