CHAUMETTE FRANÇOIS (1923-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour le public de théâtre, François Chaumette a été un grand sociétaire de la Comédie-Française, incarnant ce qu'elle a de meilleur. Au public populaire de la télévision, il s'est rendu familier en figurant dans maints feuilletons, dont Belphégor et Le Chevalier de Maison-Rouge. Des émissions très suivies – « En votre âme et conscience », « La caméra explore le temps » – et des adaptations prestigieuses (Les Perses, Illusions perdues) également le requéraient, les deux publics pouvant alors se rencontrer. Si le cinéma ne lui a pas donné les mêmes chances, c'est qu'après quelques films François Chaumette a délibérément choisi le théâtre. En 1950, il interrompt ses études au Conservatoire, pressé de jouer, à l'instar de sa sœur Monique, sous la direction de Jean Vilar, L'Invasion d'Adamov au Studio des Champs-Élysées, une de ces petites scènes parisiennes qui ont donné son éclat au théâtre de l'après-guerre. Autre petite scène, l'éphémère Théâtre de Babylone, où il interprète Mademoiselle Julie de Strindberg (1951) et L'Incendie à l'Opéra de Kaiser (1953). Vilar l'intègre à sa troupe et, à Chaillot, au festival d'Avignon, il est présent dans les créations du T.N.P. Mais l'essentiel de sa carrière va se dérouler à la Comédie-Française : pensionnaire en 1957, il devient sociétaire dès 1960. Là, il se plie tout naturellement aux exigences de l'alternance, non seulement des pièces mais des rôles : « ... vie d'acteur responsabilisé, vis-à-vis de l'institution, vis-à-vis des autres aussi. Il faut pouvoir être glorieux, il faut aussi savoir être humble » (Europe, avril 1993). Ainsi, en 1980, il est le Président de La Folle de Chaillot de Giraudoux et Gustave dans Créanciers de Strindberg. Il a joué plus de trente auteurs, aussi divers que Calderón, Hugo, Becque, dirigé par les plus grands metteurs en scène. Il a lui-même monté Nicomède de Corneille, Œdipe de Gide, La Volupté de l'honneur de Pi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, critique dramatique de Regards et des revues Europe, Théâtre/Public, auteur d'essais sur le théâtre

Classification

Pour citer l’article

Raymonde TEMKINE, « CHAUMETTE FRANÇOIS - (1923-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-chaumette/