STRAUSS RICHARD

Médias de l’article

Richard Strauss

Richard Strauss
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Chevalier à la rose

Le Chevalier à la rose
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Femme sans ombre

La Femme sans ombre
Crédits : Hulton Getty

photographie

Arabella

Arabella
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Compositeur et chef d'orchestre allemand doté d'une belle longévité et ayant traversé maintes époques charnières de l'histoire de la musique, contemporain de Berlioz et de Boulez, de Brahms et de Stockhausen, de la création de Pelléas et Mélisande et du plan Marshall, Richard Strauss offre comme un résumé d'un siècle de musique, de ses premiers poèmes symphoniques, dans la tradition récente de Liszt, jusqu'à ses Quatre Derniers Lieder, aussi résolument anachroniques que splendides. Personnage majeur de la vie musicale de 1885 à la veille de la Seconde Guerre mondiale, sa place dans le répertoire de l'opéra est unique.

La jeunesse

Richard Strauss naît à Munich, le 11 juin 1864, d'un père corniste de talent dans l'orchestre de l'Opéra (et ennemi juré de Wagner – le Moderne !) et d'une mère héritière des brasseries Pschorr. Son enfance s'écoule heureuse, en compagnie de sa sœur Johanna, de trois ans sa cadette.

Les dons musicaux du jeune garçon se révèlent très vite et, tout en menant des études scolaires normales, puis des études supérieures d'histoire de l'art à l'université de Munich, Richard Strauss connaît une véritable vie d'adolescent prodige. Il compose dès l'âge de six ans, mais sa première œuvre publiée est une Marche de fête composée à douze ans. En 1881, sa Symphonie en ré mineur est donnée en public par le grand chef Hermann Levi, qui créera Parsifal l'année suivante ; le jeune musicien assistera à cette représentation en récompense de son baccalauréat (Reifeprüfung). En 1884, un premier séjour berlinois le fait connaître dans les milieux culturels et musicaux de la capitale.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : conseiller en musique du xxe siècle, producteur à France-Musique

Classification


Autres références

«  STRAUSS RICHARD (1864-1949)  » est également traité dans :

STRAUSS RICHARD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 682 mots

11 juin 1864 Naissance de Richard Strauss à Munich. 11 novembre 1889 Création, au Hoftheater de Weimar, du poème symphonique Don Juan, sous la direction du compositeur. 21 juin 1890 Création, au Stadttheater d'Eisenach, du poème symphonique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strauss-reperes-chronologiques/

ARIANE À NAXOS (R. Strauss)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 174 mots

Ariadne auf Naxos (Ariane à Naxos) de Richard Strauss , sur un livret de Hugo von Hofmannsthal , connut tout d’abord une première version en un acte, conçue pour remercier Max Reinhardt de sa mise en scène du Der Rosenkavalier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ariane-a-naxos-livre-de-r-strauss/#i_2853

ELEKTRA (R. Strauss)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 389 mots

Chef-d'œuvre de l' expressionnisme musical allemand, Elektra, de Richard Strauss (1864-1949) est créé le 25 janvier 1909 au Königliches Opernhaus de Dresde. Un fait est à noter, qui manifeste la portée de la collaboration qui va s'instaurer entre le musicien et le poète autrichien : la dénomination exacte de l'ouvrage est non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra/#i_2853

ELEKTRA (R. Strauss), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 213 mots

Elektra, opéra en un acte de Richard Strauss d'après la tragédie de Hugo von Hofmannsthal , est créé au Königliches Opernhaus de Dresde le 25 janvier 1909. L'opéra, qui n'est pourtant pas avare de meurtres et de sentiments exacerbés, ne connaît aucun autre exemple d'illustration musicale aussi virulente de la fureur qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra-r-strauss-en-bref/#i_2853

BEHRENS HILDEGARD (1937-2009)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 492 mots

aux chanteuses qui l'avaient précédée dans le même répertoire, elle était dotée d'un grand tempérament d'actrice. Sa voix, moins puissante que celle de Birgit Nilsson, par exemple, possédait un caractère dramatique qui a conféré une nouvelle dimension aux héroïnes de Wagner et de Richard Strauss qu'elle a incarnées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hildegard-behrens/#i_2853

BÖHM KARL (1894-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 671 mots
  •  • 2 médias

et constituent un témoignage irremplaçable d'un certain style de direction d'orchestre hérité du postromantisme. Ses enregistrements de l'œuvre de Richard Strauss comptent parmi les plus authentiques en raison des liens étroits qui unissaient les deux hommes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-bohm/#i_2853

DELLA CASA LISA (1919-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 687 mots
  •  • 2 médias

(Les Noces de Figaro, enregistrées sous la baguette d'Erich Kleiber). La moisson de références est plus abondante encore avec les héroïnes nées sous la plume de Richard Strauss : Octavian, Sophie et la Maréchale (les trois protagonistes féminins du Chevalier à la rose), Ariane (Ariane à Naxos), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lisa-della-casa/#i_2853

Elektra, STRAUSS (Richard)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 816 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Lorsque Elektra est créée à Dresde, le 25 janvier 1909, Richard Strauss n'est pas encore un compositeur d'opéra confirmé. Il est alors plus connu pour ses poèmes symphoniques – Don Juan (1889), Till Eulenspiegel (1895), Ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elektra-strauss-richard/#i_2853

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 246 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Humanisme et classicisme : le temps des pionniers »  : […] à Salzbourg (Salzburger Festspielhaus-Gemeinde), qui se dote en 1917 d'un comité réunissant Reinhardt, le compositeur Richard Strauss, le chef d'orchestre Franz Schalk, le poète Hugo von Hofmannsthal et le décorateur Alfred Roller. Leur déclaration d'intention sonne, en pleine guerre mondiale, comme une profession de foi : « La foi en l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_2853

FISCHER-DIESKAU DIETRICH (1925-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le verbe et la musique »  : […] , Grace Bumbry, direction de Georg Solti, 1965). Sa réussite n'est pas moindre au royaume de Richard Strauss, où il faut citer comme proches de l'idéal ses gravures de Capriccio (Olivier, avec Elisabeth Schwarzkopf, Eberhardt Wächter, Nicolai Gedda, Hans Hotter, Christa Ludwig, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-fischer-dieskau/#i_2853

HARMONIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 6 431 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'accord de quarte et sixte »  : […] de la seconde moitié du xixe siècle. Richard Strauss en a fait cependant très largement usage, mais non point selon la formule classique. Il est plutôt pour lui un moyen de marquer des étapes du discours musical, parce qu'il se manifeste à la fois comme une sorte d'aboutissement d'une période et comme un rebondissement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonie/#i_2853

HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 846 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La collaboration avec Richard Strauss »  : […] nocturnes faisaient de l'affrontement entre Clytemnestre, la mère indigne, et sa fille parricide un spectacle saisissant. Richard Strauss, qui avait choisi en 1905 la Salomé d'Oscar Wilde comme livret d'opéra, fut séduit par Elektra : la première de l'opéra eut lieu à Dresde, le 25 janvier 1909, inaugurant une période de collaboration intense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-von-hofmannsthal/#i_2853

LEHMANN LOTTE (1888-1977)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

Pas plus que le bonheur, la perfection n'a d'histoire. Rarement vie fut plus linéaire que celle de la grande soprano allemande Lotte Lehmann. Née à Perleberg dans la province de Brandebourg, elle étudie à Berlin sous la direction de Mathilde Mallinger et d'Etelka Gerster. En 1913, à vingt-cinq ans, elle débute dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-lehmann/#i_2853

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Des collaborations fécondes »  : […] Mais la collaboration phare reste sans aucun doute celle de Richard Strauss et d'Hugo von Hofmannsthal, à laquelle nous devons nombre de chefs-d'œuvre, dont Le Chevalier à la rose et Ariane à Naxos : conjonction rarissime, parce que le librettiste est ici un très grand écrivain, poète et dramaturge. Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_2853

OPÉRA - Histoire, de Pelléas à nos jours

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH, 
  • Christian MERLIN
  •  • 6 143 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La postérité de « Pelléas » »  : […] mort en 1924 et créé en 1926, Puccini élargit son langage et le modernise considérablement à l'écoute de Debussy, voire de Schönberg. Après le paroxysme musical et expressif de Salomé (1905) et d'Elektra (1909), qui parviennent à la limite du monde tonal, sans la franchir jamais, et qui exaspèrent encore les tensions expressives et la démesure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-pelleas-a-nos-jours/#i_2853

OPÉRA DE MUNICH

  • Écrit par 
  • Laurent BARTHEL
  •  • 948 mots

Le tournant du siècle est marqué par le passage de Richard Strauss, natif de la ville mais dont les opéras, à l'exception des tardifs Friedenstag (1938) et Capriccio (1942), seront créés ailleurs, mais aussi par une forte renaissance mozartienne, entretenue et amplifiée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-de-munich/#i_2853

REINER FRITZ (1888-1963)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 948 mots

de la Hofoper de Dresde, où il débute en dirigeant la Tétralogie de Wagner sans la moindre répétition. Il restera à Dresde jusqu'en 1921. C'est là qu'il découvre la musique de Richard Strauss, dont trois grands opéras ont été créés sur la scène de la Hofoper : Salomé, Elektra, Le Chevalier à la rose ; il a l'occasion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-reiner/#i_2853

ROTHENBERGER ANNELIESE (1924 env.-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

La soprano allemande Anneliese Rothenberger fut pour la grande straussienne Lotte Lehmann tout simplement « la meilleure Sophie [du Chevalier à la rose de Richard Strauss] au monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anneliese-rothenberger/#i_2853

SAWALLISCH WOLFGANG (1923-2013)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

opéra (1982-1992) – devient son véritable port d'attache. Il y donne tous les opéras de Wagner, y compris les œuvres de jeunesse, et la quasi-totalité de ceux de Richard Strauss, la seule exception restant Salomé. Excédé par les exigences des metteurs en scène, il abandonne définitivement le monde lyrique en 1992 et se consacre aux partitions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-sawallisch/#i_2853

SCHUMANN-HEINK ERNESTINE (1861-1936)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 330 mots

Contralto et mezzo-soprano d'origine autrichienne, naturalisée américaine en 1908, Ernestine Schumann-Heink fut l'une des plus grandes interprètes de Richard Wagner et de Richard Strauss avant la Première Guerre mondiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernestine-schumann-heink/#i_2853

SCHWARZKOPF ELISABETH (1915-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 494 mots
  •  • 4 médias

Figaro ou ceux de la Maréchale du Chevalier à la rose, au point d'occulter d'autres incarnations tout aussi dignes d'admiration. Elle personnifie l'un des sommets de l'idéal musical au disque, et l'une des références absolues du chant straussien et mozartien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-schwarzkopf/#i_2853

URSULEAC VIORICA (1894-1985)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 680 mots

Clemens Krauss (1893-1954), elle devient l'une des interprètes favorites de Richard Strauss, profitant par là même des sympathies qu'il avait su s'attirer chez les dirigeants nazis. En 1929, Fritz Busch l'appelle à Dresde mais, l'année suivante, elle rejoint Vienne, où Clemens Krauss a été nommé directeur de la musique à l'Opéra (1930-1935). Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viorica-ursuleac/#i_2853

WELITSCH LJUBA (1913-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Aïda (Verdi), mais c’est dans Salomé de Richard Strauss qu’elle laissera la trace la plus profonde. Le 11 juin 1944, elle chante le rôle-titre sous la direction du compositeur, à l’occasion du quatre-vingtième anniversaire de ce dernier, et enregistre la même année la scène finale de l’œuvre sous la baguette de Lovro von Matačić. En 1946, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ljuba-welitsch/#i_2853

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique JAMEUX, « STRAUSS RICHARD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-strauss/