Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

STRAUSS RICHARD (1864-1949)

Compositeur et chef d'orchestre allemand doté d'une belle longévité et ayant traversé maintes époques charnières de l'histoire de la musique, contemporain de Berlioz et de Boulez, de Brahms et de Stockhausen, de la création de Pelléas et Mélisande et du plan Marshall, Richard Strauss offre comme un résumé d'un siècle de musique, de ses premiers poèmes symphoniques, dans la tradition récente de Liszt, jusqu'à ses Quatre Derniers Lieder, aussi résolument anachroniques que splendides. Personnage majeur de la vie musicale de 1885 à la veille de la Seconde Guerre mondiale, sa place dans le répertoire de l'opéra est unique.

La jeunesse

Richard Strauss naît à Munich, le 11 juin 1864, d'un père corniste de talent dans l'orchestre de l'Opéra (et ennemi juré de Wagner – le Moderne !) et d'une mère héritière des brasseries Pschorr. Son enfance s'écoule heureuse, en compagnie de sa sœur Johanna, de trois ans sa cadette.

Les dons musicaux du jeune garçon se révèlent très vite et, tout en menant des études scolaires normales, puis des études supérieures d'histoire de l'art à l'université de Munich, Richard Strauss connaît une véritable vie d'adolescent prodige. Il compose dès l'âge de six ans, mais sa première œuvre publiée est une Marche de fête composée à douze ans. En 1881, sa Symphonie en ré mineur est donnée en public par le grand chef Hermann Levi, qui créera Parsifal l'année suivante ; le jeune musicien assistera à cette représentation en récompense de son baccalauréat (Reifeprüfung). En 1884, un premier séjour berlinois le fait connaître dans les milieux culturels et musicaux de la capitale.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conseiller en musique du xxe siècle, producteur à France-Musique

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

<em>Elektra</em> de R. Strauss, mise en scène de Ruth Berghaus - crédits : Jean Marc Zaorski/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Elektra de R. Strauss, mise en scène de Ruth Berghaus

Richard Strauss - crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Richard Strauss

Le Chevalier à la rose - crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Le Chevalier à la rose

Autres références

  • ARIANE À NAXOS (R. Strauss)

    • Écrit par Timothée PICARD
    • 1 173 mots

    Ariadneauf Naxos (Ariane à Naxos) de Richard Strauss, sur un livret de Hugo von Hofmannsthal, connut tout d’abord une première version en un acte, conçue pour remercier Max Reinhardt de sa mise en scène du Der Rosenkavalier (LeChevalier à la rose), et destinée à être jouée après Le...

  • ELEKTRA (R. Strauss)

    • Écrit par Timothée PICARD
    • 1 390 mots
    • 1 média

    Chef-d'œuvre de l'expressionnisme musical allemand, Elektra, de Richard Strauss (1864-1949) est créé le 25 janvier 1909 au Königliches Opernhaus de Dresde. Un fait est à noter, qui manifeste la portée de la collaboration qui va s'instaurer entre le musicien et le poète autrichien : la...

  • ELEKTRA (R. Strauss), en bref

    • Écrit par Christian MERLIN
    • 212 mots

    Elektra, opéra en un acte de Richard Strauss d'après la tragédie de Hugo von Hofmannsthal, est créé au Königliches Opernhaus de Dresde le 25 janvier 1909. L'opéra, qui n'est pourtant pas avare de meurtres et de sentiments exacerbés, ne connaît aucun autre exemple d'illustration musicale...

  • BEHRENS HILDEGARD (1937-2009)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 1 482 mots

    Cette cantatrice allemande était considérée comme la plus grande soprano wagnérienne de sa génération. Contrairement aux chanteuses qui l'avaient précédée dans le même répertoire, elle était dotée d'un grand tempérament d'actrice. Sa voix, moins puissante que celle de ...

  • BÖHM KARL (1894-1981)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 1 664 mots
    • 2 médias

    Karl Böhm fut l'ultime représentant des chefs d'orchestre autrichiens et allemands qui avaient connu les derniers compositeurs postromantiques ainsi que les créateurs des chefs-d'œuvre de Brahms et de Wagner. Avec lui a disparu une conception de l'interprétation transmise de maître à disciple,...

  • DELLA CASA LISA (1919-2012)

    • Écrit par Pierre BRETON
    • 684 mots
    • 2 médias

    Ni Mozart, ni Richard Strauss ne sont parvenus à les départager. Certes, dans l'esprit du plus grand nombre, les sortilèges jetés par la magicienne de la sophistication absolue, Elisabeth Schwarzkopf, ont paru l'emporter. Les vrais amateurs le savent bien pourtant : la pudique vestale du ...

  • Elektra, STRAUSS (Richard)

    • Écrit par Christian MERLIN
    • 806 mots
    Lorsque Elektra est créée à Dresde, le 25 janvier 1909, Richard Strauss n'est pas encore un compositeur d'opéra confirmé. Il est alors plus connu pour ses poèmes symphoniques – Don Juan (1889), Till Eulenspiegel (1895), Ainsi parlait Zarathoustra (1896)... – et entame la deuxième...
  • Afficher les 19 références

Voir aussi