LE MARIAGE (W. Gombrowicz)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quand Witold Gombrowicz embarque pour l'Argentine, en août 1939, c'est dans la perspective d'y demeurer seulement quelques mois. Il n'en reviendra que vingt-trois ans plus tard, invité à Berlin-Ouest par la fondation Ford et le Sénat. En 1963, Jorge Lavelli crée Le Mariage, qui lui vaut de remporter le Concours des jeunes compagnies. il montera la pièce en 1964 au théâtre Récamier. La révélation est double. L'Argentin Lavelli, venu en France avec une bourse, sort tout juste de l'université du Théâtre des Nations. Gombrowicz, auteur de Mémoires du temps de l'immaturité (1933), de Ferdydurke (1937), et d'une première pièce, Yvonne, princesse de Bourgogne (1938), est à peu près inconnu en France, à l'exception d'un petit nombre pour qui la publication en français de Ferdydurke par Les Lettres nouvelles de Maurice Nadeau (1958) a fait événement. Dans la Pologne tombée sous la coupe de l'Union soviétique, la réputation de brillant provocateur qu'avait acquise Gombrowicz est passée à la trappe. Interdit de publication et de représentation, il devra attendre 1957 pour qu'ait lieu à Varsovie la première mondiale d'Yvonne, princesse de Bourgogne.

C'est en tant qu'Argentin que Lavelli a pu connaître Gombrowicz qui, vivant difficilement à Buenos Aires, y traduit Ferdydurke en espagnol, tout en collaborant à partir de 1951 à Kultura, la revue de l'émigration polonaise à Paris. Il écrit alors deux romans, Transatlantique (1953) et La Pornographie (1960), ainsi que Le Mariage. La pièce, achevée en 1946, créée en espagnol à Buenos Aires en 1948, traduite en français en 1949 par Koukou Chanska et Georges Sédir, ne paraîtra en polonais qu'en 1953, et ne sera jouée à Varsovie qu'en 1974 (Gombrowicz était mort en 1969). C'est la création française qui a révélé Le Mariage en Europe : tôt après auront lieu des représentations au Schiller Theater de Berlin, et au Théâtre royal dramatique de Stockholm. En mai 20 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, critique dramatique de Regards et des revues Europe, Théâtre/Public, auteur d'essais sur le théâtre

Classification

Pour citer l’article

Raymonde TEMKINE, « LE MARIAGE (W. Gombrowicz) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mariage/