Guy CAIRE

professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

AFTALION ALBERT (1874-1956)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 196 mots

Né en Bulgarie, mort à Genève, Aftalion a enseigné successivement aux universités de Lille et de Paris. On lui doit une œuvre abondante et plusieurs contributions importantes à la théorie économique moderne. Dans son ouvrage Les Crises périodiques de surproduction (1913), il montre comment celles-ci sont les conséquences non de phénomènes monétaires mais de l'inertie du marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-aftalion/#i_0

BARONE ENRICO (1859-1924)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 429 mots

Économiste italien. D'abord colonel d'état-major, Barone enseigne en cette qualité l'art militaire à l'école de guerre de Turin ; il publie diverses études militaires, en particulier L'Invasion de la France en 1814 (1890), La Campagne de 1806 en Allemagne (1900), et fonde le journal politico-militaire La Preparazione. Après avoir démissio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-barone/#i_0

BÖHM-BAWERK EUGEN VON (1851-1914)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 479 mots

Professeur à l'université de Vienne et expert auprès du ministre des Finances pour la réalisation d'un projet de réforme de l'impôt direct (1889), Böhm-Bawerk peut être considéré comme l'un des créateurs de l'impôt moderne sur le revenu. Ministre des Finances en 1895, puis en 1897 et 1898, et à nouveau de 1900 à 1905, il réalise une conversion de la dette.En tant que théoricien, Böhm-Bawerk se sig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-von-bohm-bawerk/#i_0

BOULDING KENNETH EWART (1910-1993)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 265 mots

Né à Liverpool (Grande-Bretagne), étudiant à Oxford puis à Chicago, Kenneth E. Boulding sera assistant à l'université d'Édimbourg de 1934 à 1937, puis à Colgate (États-Unis) de 1937 à 1941. Professeur d'économie à Mcgill University (1946) puis à l'université de Michigan (1949-1968), il devient cette dernière année président de l'American Economic Association. Directeur de l'Institute of Behavioral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-ewart-boulding/#i_0

BOURGEOIS LÉON (1851-1925)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 299 mots

Avocat et homme politique français, Léon Bourgeois, avec le solidarisme, élabora le programme social et économique dont le parti radical avait besoin pour se distinguer à la fois du libéralisme individualiste et du socialisme collectiviste. Ses idées furent exprimées dans une série d'articles publiés par la Revue nouvelle en 1896, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bourgeois/#i_0

CLARK JOHN MAURICE (1884-1963)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 388 mots

Professeur à Columbia, John Maurice Clark est le fils de l'économiste américain John Bates Clark. Sa pensée peut se caractériser par quatre traits, constitutifs de l'école dite de l'institutionnalisme dont il est un des représentants. En premier lieu, contre l'économie marginaliste abstraite et déductive de son père et de Seligman, il revendique ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maurice-clark/#i_0

ENGEL ERNST (1821-1896)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 233 mots

À Dresde, sa ville natale, Ernst Engel crée, en 1850, l'Office saxon de statistique ; il devient ensuite directeur de l'Office statistique de Prusse, donnant à cet organisme une efficacité et un prestige remarquables ; il en démissionne en 1882, étant hostile à la politique de protectionnisme et de socialis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-engel/#i_0

FAYOL HENRI (1841-1925)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 310 mots

Élève de l'École des mines, puis ingénieur, Fayol devient, en 1888, directeur général d'un grand groupe minier et métallurgique. Frappé par les insuffisances que présente l'organisation du travail dans ce groupe, il s'attache à définir de nouvelles règles de gouvernement de l'entreprise et livre, en 1916, ses réflexions dans Administration industrielle et générale, prévoyance, organ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-fayol/#i_0

FISHER IRVING (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 289 mots

Si son nom est essentiellement attaché de nos jours à une formule résumant la théorie quantitative de la monnaie, Irving Fisher, professeur à l'université Yale, fut considéré en son temps, comme le plus grand économiste américain. Il est aussi l'auteur de plusieurs manuels mathématiques à succès. Tuberculeux dans sa jeunesse, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-fisher/#i_0

HARROD sir ROY FORBES (1900-1978)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 317 mots

Roy Forbes Harrod, qui, en raison des particularités de l'organisation du corps professoral dans les universités anglaises prestigieuses, s'est longtemps réclamé du seul titre de « student of Christ Church », fut l'un des grands économistes de sa génération. Ses principaux ouvrages sont l'Économie internationale (International Economics, 1933), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harrod-sir-roy-forbes/#i_0

HILDEBRAND BRUNO (1812-1878)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 157 mots

D'abord étudiant en théologie, puis professeur en sciences politiques à Breslau et à Marburg, Bruno Hildebrand fut aussi directeur du bureau statistique de Thuringe et fondateur du périodique Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik. Dans son principal ouvrage, Die Nationalökonomie der Gegenwart und Zukunft, 1848 (L'Économie nationale du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-hildebrand/#i_0

HOBSON JOHN ATKINSON (1858-1940)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 481 mots

Se décrivant lui-même comme le produit moyen de la couche moyenne de la moyenne bourgeoisie d'une ville des Midlands de taille moyenne, Hobson fut un économiste hérétique pour son temps, mais dont nombre d'idées furent reprises par les économistes ultérieurs. Influencé par Ruskin et par Veblen, le Britannique se montra fort critique pour la théorie dominante, objectant notamment aux thèses margina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-atkinson-hobson/#i_0

JEVONS WILLIAM STANLEY (1835-1882)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 502 mots

Économiste et logicien britannique, William Stanley Jevons s'est intéressé à de nombreuses questions économiques, de la formation des prix à l'explication des fluctuations économiques mais, dans l'histoire de la pensée économique, il est essentiellement considéré, à côté de Léon Walras et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-stanley-jevons/#i_0

JOHANNSEN NICHOLAS

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 366 mots

Exhumé par Hutchinson dans sa Revue des doctrines économiques, 1870-1929 (A Review of Economic Doctrines, 1870-1929, 1953), l'auteur hérétique Nicholas Johannsen annonce, par bien des traits, la doctrine keynésienne. Employé de commerce, utilisant des pseudonymes pour être publié, Johannsen rédigea ses ouvrages tantôt en anglais : The Cheap Ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-johannsen/#i_0

JUGLAR CLÉMENT (1819-1905)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 364 mots

L'économiste français Clément Juglar fut d'abord médecin, ne se tournant vers les questions économiques qu'à partir de 1852, date à laquelle des recherches démographiques le conduisirent à découvrir les phénomènes conjoncturels. Différents articles sur les banques, le crédit, publiés en particulier dans Le Journal des économistes, puis une question mise au concours par l'Académ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-juglar/#i_0

KAHN RICHARD FERDINAND (1905-1989)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 229 mots

Professeur à King's College (université de Cambridge), Richard F. Kahn a occupé, de 1939 à 1946, différents postes temporaires au sein de l'administration britannique et, en 1955, dans des organisations internationales (Commission économique pour l'Europe, O.C.D.E.), de sorte qu'une grande partie de son œuvre se trouve dans des rapports et memoranda officiels. Il a été, en particulier lorsqu'il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-ferdinand-kahn/#i_0

KEYNES JOHN MAYNARD (1883-1946)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 875 mots

Nul économiste n'a sans doute davantage influencé la pensée économique contemporaine que John Maynard Keynes, fils de John Neville Keynes, lui-même économiste enseignant la logique et l'économie à Cambridge et auteur d'un livre célèbre de méthodologie économique, et de Florence Ada Brown, pionnière des réformes sociales. Né en 1883, l'année de la mort de Marx, et décédé en 1946, Keynes eut, précoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maynard-keynes/#i_0

LANGE OSKAR (1904-1965)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 344 mots

Économiste polonais qui, après avoir émigré aux États-Unis, enseigna dans différentes universités américaines, puis, de retour dans son pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale, aux universités de Cracovie et de Varsovie. L'œuvre d'Oskar Lange est essentiellement marquée par le souci d'intégrer les théories marginaliste et néo-marginaliste, utiles pour expliquer le processus de formation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-lange/#i_0

LIST FRIEDRICH (1789-1846)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 443 mots

Né à Reutlingen, Friedrich List est tour à tour professeur à Tübingen, journaliste, député, proscrit, incarcéré, expatrié aux États-Unis. Ses idées sont exprimées dans son principal ouvrage, Système national d'économie politique (Das nationale System der politischen Ökonomie, 1840), considéré comme l'inspirateur du nationalisme économique et de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-list/#i_0

MENGER CARL (1840-1921)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 445 mots

Considéré avec Jevons et Walras comme l'un des fondateurs de l'école marginaliste, titulaire de la chaire d'économie politique à l'université de Vienne et membre du Sénat, Carl Menger a exercé sur la pensée économique une influence considérable qui s'est manifestée tant au point de vue doctrinal qu'au point de vue méthodologique.L'apport théorique essentiel de Menger se trouve dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-menger/#i_0

MISES LUDWIG VON (1881-1973)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 275 mots

Économiste autrichien, professeur à l'université de Vienne (1913-1938), puis à l'université de New York (1945-1969), Ludwig von Mises appartient à la seconde école marginaliste de Vienne. Dans son œuvre, trois centres d'intérêt complémentaires peuvent être distingués. Tout d'abord, et en particulier dans son Économie nationale (Nationalökonomie. Theorie des Hande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-von-mises/#i_0

OHLIN BERTIL (1899-1979)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 339 mots

Professeur d'économie à l'université de Stockholm où il succède en 1930 à son maître Eli Heckscher, Bertil Ohlin est connu tout d'abord par ses contributions à l'analyse par périodes, d'une part, à l'étude des relations entre l'épargne et l'investissement, d'autre part, travaux qui se situent dans la lignée de Wicksell et s'inscrivent dans la tentative d'élaboration d'une dynamique économique. Mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertil-ohlin/#i_0

SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 316 mots

Chef incontesté de la jeune école historique allemande, professeur aux universités de Halle, de Strasbourg et de Berlin, Gustav Schmoller fut membre du Conseil d'État de la Prusse et fondateur de l'Association pour une politique sociale (Verein für Sozialpolitik) ; il a été l'un de ces socialistes de la chaire, nombreux durant l'époque bis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-schmoller/#i_0

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 249 mots

On ne peut parler de mouvement ouvrier avant la révolution industrielle. Cela ne veut cependant point dire qu'il n'y avait pas, auparavant, de travailleurs organisés au sein d'institutions spécifiques, mais les corporations de l'Ancien Régime relèvent d'une autre logique que celle du syndicali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_0

TAYLOR FREDERICK WINSLOW (1856-1915)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 388 mots

Ingénieur de formation, mais ayant successivement occupé tous les postes de la hiérarchie d'une usine, Taylor a d'abord été employé par la Bethlehem Steelwork avant de consacrer sa vie, en tant que consultant, à la propagation de ses idées. Il est le créateur de l'organisation scientifique du travail, couramment désignée par le sigle O.S.T. Ses vues ont été exprimées dans Shop Manag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-winslow-taylor/#i_0

WICKSELL JOHN GUSTAV KNUT (1851-1926)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 380 mots

Mathématicien de formation, le Suédois Knut Wicksell ne vient que tardivement à l'économie. Après divers séjours à l'étranger, en particulier à Vienne où il suit l'enseignement de Bohm-Bawerk, il enseigne à l'université de Lund. Radical de tempérament, il prend une part active aux affaires publiques de son pays. On peut distinguer dans son œuvre deux parties essentielles.Une partie de ses travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gustav-knut-wicksell/#i_0

WIESER FRIEDRICH VON (1851-1926)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 485 mots

Dans ses principaux ouvrages — L'Origine et les lois principales de la valeur économique (Ursprung und Hauptgesetze des wirtschaftlichen Wertes, 1894) et La Valeur naturelle (Der natürliche Wert, 1889) — ,Wieser, disciple de Menger, prolonge dans trois directions essentielles la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-wieser/#i_0