HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le raisonnement économique fondé sur l'intérêt, la concurrence et le marché qui s'affirme au xviiie siècle se heurte d'emblée, en terre germanique, à une pensée économique originale. Face aux physiocrates, les caméralistes se font les défenseurs de l'efficacité de la politique économique fixée par le Prince dans la pièce (kammer en allemand) où il réunit ses conseillers.

Le philosophe Johann Gottlieb Fichte écrit en 1799 L'État commercial fermé, ouvrage dans lequel il donne un contenu économique à la notion de « frontières naturelles » chère aux révolutionnaires français. Les frontières naturelles sont celles qui autorisent l'autarcie. Friedrich List (1789-1846) publie en 1841 son Système national d'économie politique, un manifeste protectionniste qui accuse les libre-échangistes de n'avoir d'autre but que de consolider la suprématie économique anglaise.

Pour Fichte comme pour List, l'économie politique libérale n'est pas une science, mais une analyse orientée tendant à sauvegarder l'avance économique de l'Angleterre et de la France. D'où l'idée que chaque pays doit réfléchir à son histoire, ses traditions, ses structures politiques pour concevoir une économie politique en phase avec sa réalité nationale. C'est sur cette idée que se construit l'École historique allemande. L'ensemble des penseurs qui la constituent vont dominer la production intellectuelle économique en Allemagne au xixe siècle, en deux vagues, l'une dans les années précédant la révolution de 1848, l'autre s'affirmant après le traité de Francfort de 1871 et l'Unité allemande.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE  » est également traité dans :

BÜCHER KARL (1847-1930)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 286 mots

Professeur d'économie politique à Dorpat, à Munich, à Bâle, à Karlsruhe et à Leipzig, Karl Bücher fut un des principaux animateurs de l'école historique d'économie politique nationale. Il fonda et dirigea, à Leipzig, l'important institut pour l'étude de la presse. Il est considéré comme le chef de cette école d'histoire de l'économie politique qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-bucher/#i_16904

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « Les méthodes de la connaissance économique »  : […] Les trois thèmes qui viennent d'être évoqués, bien loin de se contredire, se complètent et s'enrichissent. Il reste à exposer comment ils ont été effectivement mis en œuvre. Sur le terrain des méthodes, deux grandes familles d'esprits se sont opposées et ne cesseront de s'opposer. Il y a ceux qui raisonnent et ceux qui observent, les « déducteurs » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_16904

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

La science économique est difficile à définir. Cela tient, sans doute, à ce qu'elle est beaucoup plus jeune que les autres sciences. Elle fait partie de l'ensemble des sciences sociales qu'on pourrait appeler sociologie, science qui elle-même n'est pas aisée à circonscrire avec précision.La science […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_16904

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Sociologie de l'économie

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  La « sociologie économique » »  : […] Ce que l'on appelle la « sociologie économique » peut être conçue comme une « hybridation » particulière de la sociologie et de l'économie, arbitrairement séparées à la fin du xix e  siècle par l'histoire de la division du travail académique. On peut aussi retenir, au moins provisoirement, une définition plus simple encore. La sociologie économique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociologie-de-l/#i_16904

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'institutionnalisme  »  : […] La théorie néoclassique n'a pas remplacé la théorie classique sans difficulté, notamment en dehors de l'Angleterre. En Allemagne, l'école historique souligne les dimensions institutionnelle, politique et sociale des phénomènes économiques. Plutôt que privilégier la notion d'équilibre, l'analyse s'attache à analyser les évolutions des comportements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_16904

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Les relations entre sociologie et économie ont une longue histoire, faite d'échanges, de dialogues, d'emprunts réciproques et de conflits. Le partage des territoires entre les deux disciplines est loin d'être clairement fixé et les tentatives pour dépasser leur séparation ont été et restent nombreuses. En témoigne la multiplicité des expressions vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-economie/#i_16904

HILDEBRAND BRUNO (1812-1878)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 156 mots

D'abord étudiant en théologie, puis professeur en sciences politiques à Breslau et à Marburg, Bruno Hildebrand fut aussi directeur du bureau statistique de Thuringe et fondateur du périodique Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik . Dans son principal ouvrage, Die Nationalökonomie der Gegenwart und Zukunft , 1848 ( L'Économie nationale du pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-hildebrand/#i_16904

IDÉALTYPE, IDÉAL TYPE ou TYPE IDÉAL

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 1 361 mots

Dans le chapitre « Les constructions abstraites et le réel »  : […] Parmi les exemples privilégiés que Weber mentionne pour illustrer la procédure de la schématisation idéaltypique, on retiendra celui de la « théorie abstraite de l'économie », c'est-à-dire l'économie marginaliste. C'est en effet la querelle connue sous le nom de Methodenstreit (conflit des méthodes) –  qui avait vu s'opposer à la fin du xix e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealtype-ideal-type-type-ideal/#i_16904

LIST FRIEDRICH (1789-1846)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 441 mots

Né à Reutlingen, Friedrich List est tour à tour professeur à Tübingen, journaliste, député, proscrit, incarcéré, expatrié aux États-Unis. Ses idées sont exprimées dans son principal ouvrage, Système national d'économie politique ( Das nationale System der politischen Ökonomie , 1840), considéré comme l'inspirateur du nationalisme économique et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-list/#i_16904

SAVIGNY FRIEDRICH KARL VON (1779-1861)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

Enseignant le droit romain à l'université de Marburg, Savigny s'impose par ses qualités de juriste dès la publication de son ouvrage Le Droit de la possession ( Das Recht des Besitzes , 1803). En 1808, il est nommé professeur à l'université de Landshut et, en 1810, il est appelé à inaugurer la chaire de droit romain à l'université de Berlin où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-karl-von-savigny/#i_16904

SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 315 mots

Chef incontesté de la jeune école historique allemande, professeur aux universités de Halle, de Strasbourg et de Berlin, Gustav Schmoller fut membre du Conseil d'État de la Prusse et fondateur de l'Association pour une politique sociale (Verein für Sozialpolitik) ; il a été l'un de ces socialistes de la chaire, nombreux durant l'époque bismarckienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-schmoller/#i_16904

SIMIAND FRANÇOIS (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 360 mots

Dans le chapitre « Pour une sociologie économique scientifique »  : […] Né le 18 avril 1873 à Gières (Isère), fils d’instituteur, agrégé de philosophie (1896) et docteur en droit ( Le S alaire des ouvriers des mines de charbon en France. Contribution à la théorie économique du salaire , 1904, thèse remaniée en 1907), expert en statistiques, François Simiand veut appliquer à l’étude des phénomènes économiques les princi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-simiand/#i_16904

SOMBART WERNER (1863-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 926 mots

Économiste, né à Ermsleben en Allemagne. Son père était industriel et fut élu au Reichstag où il siégea dans les rangs des nationaux-libéraux. Werner Sombart étudia le droit, l'économie, l'histoire et la philosophie à Pise, à Rome puis à Berlin, où il fut reçu docteur en 1888. D'abord secrétaire de la Chambre de commerce de Brême pendant deux ans, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-sombart/#i_16904

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc DANIEL, « HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-historique-allemande/