HILDEBRAND BRUNO (1812-1878)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'abord étudiant en théologie, puis professeur en sciences politiques à Breslau et à Marburg, Bruno Hildebrand fut aussi directeur du bureau statistique de Thuringe et fondateur du périodique Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik. Dans son principal ouvrage, Die Nationalökonomie der Gegenwart und Zukunft, 1848 (L'Économie nationale du présent et de l'avenir), il critique les lois naturelles immuables des classiques, conçoit l'économie comme une science du développement historique et donc essentiellement dynamique, avant tout science morale et non science naturelle. Dans sa périodisation du progrès économique, il sélectionne le critère des moyens d'échange, distinguant ainsi économie naturelle, économie monétaire et économie de crédit. Il est, avec Wilhelm Roscher et Karl Knies, membre de la « vieille école historique allemande ».

—  Guy CAIRE

Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  HILDEBRAND BRUNO (1812-1878)  » est également traité dans :

HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 016 mots

Dans le chapitre « La première école historique allemande »  : […] Trois noms l'illustrent : ceux de Wilhelm Roscher (1817-1894), Bruno Hildebrand (1812-1878) et Karl Gustav Knies (1821-1898). Trois principes peuvent résumer leur doctrine : le premier est que, par sa nature même, l'économie politique ne peut être la même dans le temps et dans l'espace. Les conclusions que l'on tire de l'étude d'une société rurale ne s'appliquent pas à une société industrielle. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy CAIRE, « HILDEBRAND BRUNO - (1812-1878) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-hildebrand/