BÖHM-BAWERK EUGEN VON (1851-1914)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Professeur à l'université de Vienne et expert auprès du ministre des Finances pour la réalisation d'un projet de réforme de l'impôt direct (1889), Böhm-Bawerk peut être considéré comme l'un des créateurs de l'impôt moderne sur le revenu. Ministre des Finances en 1895, puis en 1897 et 1898, et à nouveau de 1900 à 1905, il réalise une conversion de la dette.

En tant que théoricien, Böhm-Bawerk se signale par deux traits essentiels : la critique de la théorie de Marx sur le travail source unique de la valeur ; une contribution à la théorie marginaliste. D'une part, il critique, dans Karl Marx et la faillite de son système (Zum Abschluss des marxischen Systems, 1896), la théorie de la valeur travail ; à ses yeux l'utilité — et non pas le travail — est le fondement de la valeur ; il s'efforce de trouver des exemples prouvant qu'il peut y avoir plus-value sans exploitation du travail ; enfin, il critique l'économie marxiste en tant que théorie des prix relatifs, et souligne les contradictions entre le livre Ier et le livre III du Capital. C'est là la première manifestation de l'attitude antisocialiste de l'école de Vienne, qu'on rencontrera par la suite chez L. von Mises ou chez F. von Hayek, membres de la « troisième école de Vienne ».

D'autre part, il élabore dans son Histoire critique des théories de l'intérêt (Geschichte und Kritik der Kapitalzinstheorien, 1884), mais surtout dans sa Théorie positive du capital (Die positive Theorie des Kapitalzinses, 1888), la théorie marginaliste de l'intérêt et du capital. L'intérêt a comme fondement le fait que les hommes accordent aux biens actuels une valeur plus grande qu'aux biens futurs, pour une raison psychologique (les jouissances futures paraissent moins vives que les jouissances proches), une raison économique (les besoins de l'individu sont souvent plus vifs et ses ressources moindres au début de sa vie) et une raison technique (la production à l'aide de capital, qui demande plus de temp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  BÖHM-BAWERK EUGEN VON (1851-1914)  » est également traité dans :

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marginalisme

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 2 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trois auteurs, trois traditions »  : […] Rétrospectivement, c'est Jevons qui nous apparaît comme le plus marginaliste des marginalistes. Son système théorique est, de tous, le plus directement relié à la tradition utilitariste et au projet de fonder une théorie des prix à partir des principes de l'utilité marginale décroissante et de la peine marginale croissante (le travail est de plus e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marginalisme/#i_18482

Pour citer l’article

Guy CAIRE, « BÖHM-BAWERK EUGEN VON - (1851-1914) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-von-bohm-bawerk/