PRIX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le prix d'un bien en tant que nombre associé à l'unité de ce bien n'a pas de véritable signification en soi : seuls les rapports de prix – les prix relatifs – des différents biens en ont une. Néanmoins, raisonner sur des prix relatifs n'est possible que dans une économie de troc comportant peu de biens. Sinon, on choisit un bien de référence, appelé numéraire, auquel on attribue, par convention, un prix unitaire et qui sert d'unité de compte. Le prix de tout bien est alors exprimé en numéraire : si le numéraire est 100 grammes de sel et si le prix du lait en numéraire est égal à 2, c'est qu'un litre de lait s'échange contre 200 grammes de sel. Quand le numéraire est une unité de monnaie, les prix sont dits nominaux, exprimés dans la monnaie retenue. Une des questions les plus débattues entre économistes est alors celle de la neutralité de la monnaie, c'est-à-dire celle de l'influence des variations des prix nominaux sur les prix relatifs.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PRIX  » est également traité dans :

ACHAT POUVOIR D'

  • Écrit par 
  • Stéfan LOLLIVIER
  •  • 5 610 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'indice des prix à la consommation »  : […] La mesure du pouvoir d'achat fait intervenir les ressources, objet de la discussion précédente, mais également au dénominateur les prix des dépenses de consommation. L'outil de référence pour mesurer l'augmentation de ceux-ci est l'indice des prix à la consommation (I.P.C.). Depuis le début des années 2000 (et notamment depuis le passage à l'euro en 2002), celui-ci est suspecté de sous-estimer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouvoir-d-achat/#i_4909

ACIER - Économie

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 10 109 mots

Dans le chapitre « Les prix des produits sidérurgiques »  : […] Les prix des produits sidérurgiques varient d'abord en fonction des produits et des qualités. Les prix peuvent varier de 1 à 60 selon qu'il s'agit de ronds à béton ou d'aciers très spéciaux, mais naturellement les quantités vendues ne sont pas les mêmes. L'un des éléments constitutifs des prix dans les différentes régions sont les coûts des sidérurgistes. Bien que la sidérurgie moderne emploie un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-economie/#i_4909

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Économie agroalimentaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre HUIBAN, 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 7 299 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'arrivée du « hard discount » relance la concurrence par les prix »  : […] Au début des années 1990, dans un contexte marqué par l'affaiblissement du pouvoir d'achat d'une partie croissante de la population, le hard discount (formule existant depuis l'après-guerre aux États-Unis) retrouve une nouvelle vitalité : les chaînes allemandes, comme Aldi ou Lidl, s'implantent dans le reste de l'Europe. Leur succès incite les grands groupes européens à in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-economie-et-politique-alimentaires-economie-agroalimentaire/#i_4909

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Nature et mesure des anticipations »  : […] La distinction suggérée par Gunnar Myrdal (1933) entre l' ex ante (a priori) et l' ex post (a posteriori) est au cœur de la dynamique économique : il n'y a aucune raison pour que les prévisions coïncident exactement avec les variations effectives ; de l'écart constaté par les agents entre les deux types de grandeurs découlent des adaptations des comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_4909

ARBITRAGE, finance

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 269 mots

Dans le chapitre « Une stratégie financière »  : […] Dans le domaine de la finance, le terme arbitrage renvoie à une pratique qui ne laisse aucune place au jugement de valeur. Dans l'acception la plus large, arbitrer, en finance, signifie choisir parmi plusieurs stratégies similaires la plus avantageuse. Par extension, ce terme évoque la possibilité de réaliser un gain sans risque. Une opportunité d'arbitrage se définit comme une stratégie d'inve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbitrage-finance/#i_4909

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Le bien-fondé de l'autofinancement »  : […] Par référence explicite ou implicite au modèle de financement traditionnel selon lequel tous les fonds investis ont été épargnés préalablement, et où le financement des investissements n'interfère pas avec la distribution des revenus, on a pu dire que l'autofinancement, épargne forcée, affectait sensiblement la distribution et pesait notamment sur les consommateurs et sur les salariés des entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_4909

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « Transfert de valeurs »  : […] Enfin, le transfert des valeurs dans le temps et dans l'espace représente le moins spécifique des métiers bancaires. Dans le monde à croissance lente précédant le xviii e  siècle, l'essentiel des profits dérive de la matérialisation d'un écart de prix entre deux lieux (l'argent métal vaut plus en Chine qu'en Europe ou au Japon du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_4909

BIEN ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 805 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Élargissement de la catégorie des biens économiques »  : […] La catégorie des biens économiques, définie de façon concrète, précise et limitée aux débuts de la science économique, a connu une extension continue à mesure que celle-ci a fait de l'analyse des prix et des marchés son sujet de prédilection. Tout élément ayant un prix monétaire ou susceptible de s'en voir donner un, sur la base de son coût ou autrement, peut devenir un bien économique, relié aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-economique/#i_4909

BOURSE - Microstructure des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Laurence LESCOURRET, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 5 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prendre en compte la spécificité des marchés boursiers »  : […] Si on se réfère à la théorie économique, le commissaire-priseur imaginé par Léon Walras fournit la modélisation la plus connue du processus de formation des prix sur les marchés . Le prix d'équilibre est celui qui, au terme d'une procédure de tâtonnement, égalise l'offre et la demande de biens ; les échanges ont lieu en une seule fois lors d’une transaction multilatérale à un prix unique ; les age […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-microstructure-des-marches-financiers/#i_4909

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant qu'ensemble de biens »  : […] Il est plus courant de voir dans le capital des biens ou des ensembles de biens plutôt qu'un rapport social. La caractéristique commune de ces biens est qu'ils servent à produire d'autres biens ; ils s'opposent en cela aux biens dits de consommation, qui ont pour but de satisfaire les besoins des personnes. Parmi ces biens, on distingue les biens-capitaux (ou biens durables), qui ne disparaissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital/#i_4909

CAPITALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick VERLEY
  •  • 6 275 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La construction d'un marché des produits, une construction sociale »  : […] Au xvii e   siècle encore les marchés de produits présentaient un caractère dualiste, reflet d'une structure sociale très discontinue. À la base, les marchés de céréales et de quelques produits industriels, achetés dans le cadre local, ne concernaient qu'une marge d'une production pour l'essentiel autoconsommée. Les vari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-histoire/#i_4909

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Les premières approches réelles du taux de change »  : […] Les deux principales théories traditionnelles de la détermination du taux de change sont la parité des pouvoirs d'achats et l'approche du taux de change par la balance des paiements. Elles ont en commun, outre leur développement déjà ancien, de reposer sur une approche réelle du taux de change, dans laquelle le marché des biens et services joue un rôle essentiel. La théorie selon laquelle le taux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_4909

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle formulation des coûts comparés »  : […] La théorie néoclassique, sur la base de l'apport d'Eli Heckscher et de Bertil Ohlin, va systématiser l'approche en termes d'avantage comparatif en donnant une nouvelle explication aux différences de prix relatifs, les différences de dotations nationales en facteurs de production, et en intégrant le raisonnement dans un cadre d'équilibre général de concurrence parfaite. Le cadre d'équilibre général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_4909

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « U.R.S.S. et Europe de l'Est »  : […] Jusque vers 1965, l'exécution du plan était imposée aux entreprises sous forme d'ordres directs (ou « indices », quelquefois aussi appelés « indicateurs ») relatifs aux objectifs à atteindre (production) et aux moyens à mettre en œuvre (utilisation de ressources matérielles et humaines). Un ensemble de réformes, commencées en 1963 en R.D.A. et achevées avec le lancement du « nouveau mécanisme éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_4909

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'utilité et limites du paradigme de concurrence parfaite »  : […] Le postulat de concurrence pure et parfaite a le mérite d'organiser la réflexion sur les conditions qui permettent, en principe, d'aligner les prix sur les vrais coûts de production, sans qu'ils soient faussés ni par le pouvoir des fournisseurs du secteur privé, ni par l'appareil politique. Sa discussion éclaire quelques-uns des moyens employés par les firmes pour conquérir et conserver une part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_4909

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Le prix et la demande du consommateur »  : […] Tout aussi essentiels que le revenu et le mode de vie, les prix constituent la troisième information dont dépend l'évolution de la consommation. Leur analyse ne repose pas seulement sur les comportements du consommateur. Les producteurs sont eux aussi à prendre en compte pour comprendre les changements dans les prix relatifs, de même que les caractéristiques de l'environnement institutionnel, pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/#i_4909

CONSOMMATION - Critiques de la consommation

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 2 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les raisons d'être mécontent »  : […] Sans prendre parti sur la notion floue et controversée de « société de consommation », on ne peut que constater l'accroissement du volume et des types de biens et de services. Si l'on prend des exemples emblématiques comme ceux du réfrigérateur, de la voiture ou de la télévision, on observe sur quelques décennies une diffusion très importante de ces biens. Le consommateur est devenu dans cette pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-critiques-de-la-consommation/#i_4909

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Nuances et antimodèles »  : […] Le lien entre le revenu des producteurs agricoles et le mouvement des prix, la définition de cette crise comme caractéristique de toute société préindustrielle, le rapport enfin entre la conjoncture agricole et les crises industrielles ont soulevé des objections. Premièrement, le postulat d'une inélasticité de la demande de céréales, cause de la flambée des prix, pourrait paraître contradictoire a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_4909

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « Marchés efficients et bulles spéculatives rationnelles »  : […] La théorie financière moderne repose sur l'hypothèse que, dans les conditions normales, les marchés sont « efficients ». Les crises financières sont alors assimilées à des dysfonctionnements des marchés entraînant une déviation par rapport au modèle de référence de l'efficience. L'hypothèse d'efficience correspond à une conception du marché selon laquelle les prix incorporent à chaque instant tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_4909

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Prix du cuivre »  : […] Les prix de revient du cuivre varient dans de très larges proportions suivant les mines : ils dépendent, en particulier, du coût de la main-d'œuvre. Depuis fort longtemps, les producteurs de cuivre se sont efforcés d'assurer dans l'ensemble une certaine stabilité des cours. Cependant, à de nombreuses reprises, le jeu de l'offre et de la demande s'est trouvé faussé. D'où des fluctuations de cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_4909

DIATCHENKO VASSILI PETROVITCH (1902-1971)

  • Écrit par 
  • Joëlle LE GOFF
  •  • 919 mots

Docteur ès sciences économiques et nommé professeur de cette même discipline en 1943, Diatchenko est membre du P.C.U.S. depuis 1922. Diplômé de la faculté d'économie de l'Institut polytechnique de Leningrad en 1929, il exerce jusqu'en 1947 les fonctions d'enseignant-chercheur. Il travaille aussi à l'Académie des sciences à partir de 1947, puis, jusqu'en 1956, est successivement directeur adjoint, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-petrovitch-diatchenko/#i_4909

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans le chapitre « Le jeu du commerce international »  : […] Les États-Unis et la Thaïlande produisent chacun du maïs et des composants électroniques. Avant que ces deux pays ne décident d'échanger, les prix relatifs sont respectivement de 0,5 et de 0,25 composant contre un quintal de maïs. Ces prix relatifs désignent les termes de l'échange internes, autrement dit la quantité d'un bien nécessaire pour obtenir une certaine quantité de l'autre bien. La théo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_4909

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « La science des échanges »  : […] La valeur des biens et services n'existant pas en soi, elle ne se connaît qu'à travers l'échange. Ce qui est économique, c'est précisément ce qui est capable d'échange (d'où le nom sibyllin, parfois donné à cette science, de « catallactique »). L'acte économique se révèle comme tel seulement lorsqu'il y a passage, déplacement des biens entre les hommes. Il est social par essence. Et comme le trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_4909

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ?

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 4 849 mots

Dans le chapitre « Économie et idéologie »  : […] Le désir de prouver que la science économique serait différente des autres sciences humaines et sociales, parce qu'elle peut être mise sous forme mathématique conduit aussi à des aberrations. C'est ainsi que la théorie actuellement dominante sur la formation des prix a été à l'origine proposée dans les années 1870 par Léon Walras, qui cherchait surtout à déterminer des prix qui soient, selon lui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-une-science-trop-humaine/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La révolution marginaliste »  : […] Parallèlement, en Angleterre avec Stanley Jevons (1871, Théorie de l'économie politique ), en Autriche avec Carl Menger (1871, Grundzätze der Volkswirtschaftslehre [ Principes d'économie politique ]) et en France avec Léon Walras (1874, Éléments d'économie politique pure ), on assiste à une révolution dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - L'école classique

  • Écrit par 
  • Daniel DIATKINE
  •  • 6 853 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception classique de la rareté et du capital »  : […] La conception classique de la rareté est énoncée dès les premières pages des Principes de l'économie politique et de l'impôt ( On the Principles of Political Economy and Taxation , 1817). Les marchandises ne sont rares que dans la mesure où les moyens de les produire le sont. Autrement dit, si nous sommes aussi pauvres que nous le sommes, c'est parce q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-l-ecole-classique/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

  • Écrit par 
  • Michel ROSIER
  •  • 6 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les prix de production »  : […] En fait, Marx élabore la péréquation du taux de profit pour répondre à un autre problème, posé par la concurrence entre les capitaux . Un capital n'est motivé que par les profits qu'il peut réaliser. Et, pour un montant de capital donné, les profits ne dépendent que du taux de profit, si bien qu'un capital se déplace là où il estime que le taux de profi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marxisme/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marginalisme

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 2 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trois auteurs, trois traditions »  : […] Rétrospectivement, c'est Jevons qui nous apparaît comme le plus marginaliste des marginalistes. Son système théorique est, de tous, le plus directement relié à la tradition utilitariste et au projet de fonder une théorie des prix à partir des principes de l'utilité marginale décroissante et de la peine marginale croissante (le travail est de plus en plus pénible). Ces caractéristiques se retrouven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marginalisme/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Théorie néo-classique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 2 836 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le producteur et le consommateur »  : […] Le consommateur retire de la consommation de chaque bien une satisfaction, ce que l'économiste appelle l'utilité du bien. Comme il y a un effet de saturation, la satisfaction procurée par la consommation d'une unité supplémentaire de bien est de moins en moins importante. Par ailleurs, en regard de chaque acte de consommation, il faut mettre le désagrément du prix à payer pour acquérir le bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-theorie-neo-classique/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « De la nouvelle économie keynésienne au « nouveau consensus » »  : […] Alors que la théorie des « équilibres à prix fixes » s'était préoccupée des conséquences macroéconomiques des rigidités de prix et de salaires, les travaux appartenant à la « nouvelle économie keynésienne » (N.E.K.) cherchèrent tout d'abord à en comprendre l' origine (Mankiw et Romer, 1991). Les théoriciens de la N.E.K. étudièrent ainsi quatre grands types de rigidités : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_4909

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Monétarisme

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 551 mots
  •  • 1 média

Mot récent –  monetarism apparaît pour la première fois en 1968 dans un article de Karl Brunner sur la politique monétaire publié par la Réserve fédérale américaine de Saint Louis –, le monétarisme désigne une idée pourtant ancienne. Cette idée est que toute augmentation de la quantité de monnaie en circulation se traduit par une augmentation du niveau général des prix, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-monetarisme/#i_4909

ÉCONOMIE EXPÉRIMENTALE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RULLIÈRE
  •  • 2 229 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comment concevoir l'expérimentation en économie ? »  : […] Vernon L. Smith de l'université George Mason en Virginie a été distingué, conjointement à Daniel Kahneman, en octobre 2002 par l'attribution du prix Nobel d'économie « pour avoir fait de l'expérience en laboratoire un instrument d'analyse économique empirique, en particulier dans l'étude de différentes structures de marché ». La reconnaissance de ses travaux visait en fait à consacrer l'économie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-experimentale/#i_4909

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La différenciation des produits »  : […] La concurrence sur un marché est d'autant plus vive que les entreprises proposent des produits similaires. Face à deux entreprises qui proposent exactement le même produit (dans la réalité comme la perception), le seul critère d'achat d'un consommateur est le prix. Celle qui fixe le prix le plus bas vendra donc beaucoup plus que l'autre. Chaque entreprise voulant proposer le prix le plus bas, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_4909

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Prix du pétrole et inflation »  : […] Les prix des matières premières, au premier rang desquelles le pétrole, ont connu un parcours très contrasté : le prix du Brent a plus que doublé, passant de 71 dollars à 147 dollars entre l'été de 2007 et l'été de 2008, avant de refluer, pour se situer aux environs de 40 dollars en fin d'année. L'envolée du prix de l'or noir s'explique, comme les années précédentes, par le dynamisme de la demand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2008-de-la-crise-financiere-a-la-crise-economique/#i_4909

ÉCOTAXE

  • Écrit par 
  • Franck-Dominique VIVIEN
  •  • 2 342 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les objectifs de l'écotaxe »  : […] Si le but premier d'un système de taxation est de faire entrer de l'argent dans les caisses de l'État ou d'organismes qui financent des dépenses d'intérêt général, la théorie économique entend faire jouer aux écotaxes un rôle crucial dans la reconnaissance et le traitement des nuisances que les agents économiques infligent à l'environnement. En reprenant les propositions d'Arthur Cecil Pigou qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecotaxe/#i_4909

ÉLASTICITÉ, économie

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 667 mots

Notion qui fut cernée par Léon Walras (1834-1910) et Alfred Marshall (1842-1924), et mise en lumière par l'économiste français Augustin Cournot (1801-1877). Ce dernier conteste le théorème de base des auteurs classiques, lesquels considéraient une fois pour toutes que « le prix des choses est en raison inverse des quantités offertes et en raison directe des quantités demandées ». Cournot s'attache […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elasticite-economie/#i_4909

EMMANUEL ARGHIRI (1911-2001)

  • Écrit par 
  • Claudio JEDLICKI
  •  • 1 124 mots

L'économiste marxiste non conformiste Arghiri Emmanuel est né à Patras, en Grèce, le 22 juin 1911. Après avoir fait des études économiques et commerciales dans son pays natal, il part pour l'Afrique en 1937 et travaille, dans le secteur privé, au Congo belge. En 1942, il rejoint les Forces grecques libres du Moyen-Orient, en tant que volontaire de guerre. Il participe, en avril 1944, au soulèvemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arghiri-emmanuel/#i_4909

ÉNERGIE - Les ressources

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CHEVALIER, 
  • Daniel CLÉMENT, 
  • François MOISAN, 
  • Jean-Pierre TABET
  •  • 6 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pays exportateurs d'énergie »  : […] Les pays exportateurs de charbon interviennent assez peu en tant qu'États sur les marchés. Au contraire, les pays exportateurs d'hydrocarbures agissent plus directement, qu'ils soient ou non membres de l'O.P.E.P. L' Organisation des pays exportateurs de pétrole a été créée en 1960. Elle regroupait douze pays en 2007 : Arabie Saoudite, Irak, Iran, Koweït et Venezuela, membres fondateurs, auxquels s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-les-ressources/#i_4909

ENQUÊTE SUR LA NATURE ET LES CAUSES DE LA RICHESSE DES NATIONS, Adam Smith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Françoise DUBOEUF
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enrichissement capitaliste »  : […] Comment conduire la nation au plus haut niveau de richesse ? Puisque cette dernière est définie comme la production annuelle obtenue grâce au travail, l'enrichissement de la nation repose sur l'augmentation de la quantité de travail et l'amélioration de sa productivité. Dans le livre I, l'analyse est consacrée aux conditions d'amélioration de la productivité du travail : celles-ci s'appuient sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enquete-sur-la-nature-et-les-causes-de-la-richesse-des-nations/#i_4909

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Équilibre et « loi de l'offre et de la demande » »  : […] En économie, lorsqu'on parle d'équilibre, sans autre précision, on pense généralement à « l'égalité de l'offre et de la demande ». Le théoricien ne peut toutefois s'en tenir à une idée aussi vague, et cherche donc à préciser ce qu'on peut entendre par là – notamment en ce qui concerne l'origine des offres et des demandes. Celles-ci proviennent d'individus ou d'entités telles que les ménages, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-economique/#i_4909

FINANCE DE MARCHÉ - Théorie des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

La Finance en tant que domaine d'étude se divise traditionnellement en deux spécialités : la finance d'entreprise et la finance de marché. Bien qu'en partie imbriquées, ces deux spécialités ont des orientations différentes. La finance d'entreprise s'intéresse aux choix de financement et d'investissement des entreprises. La finance de marché étudie les marchés financiers, en particulier ce qui déte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-theorie-des-marches-financiers/#i_4909

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’amélioration de la coordination des secteurs amont et aval »  : […] L’intégration verticale de deux monopoles, l’un étant le fournisseur de l’autre, a deux effets : elle augmente leur profit joint et réduit le prix final, ce qui bénéficie aux consommateurs. Prenons le cas d’un producteur et d’un distributeur d’un même bien, tous deux en situation de monopole. En cas d’indépendance, chacun fixe son prix de vente (prix de gros et prix de détail) de façon à maximise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_4909

HURWICZ LEONID (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 424 mots

L'économiste américain d'origine polonaise Leonid Hurwicz reçut, avec Eric Maskin et Roger Myerson, le prix Nobel d'économie en 2007 pour avoir formulé la théorie de conception des mécanismes, aussi appelée théorie des mécanismes d'incitation ( mecanism design theory ), modèle micro-économique d'attribution des ressources qui tente de produire le meilleur résultat pour les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonid-hurwicz/#i_4909

IMPÔT - Économie fiscale

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 4 359 mots
  •  • 1 média

Parce que l'État occupe aujourd'hui, dans la plupart des pays développés, une place considérable dans l'économie, les prélèvements obligatoires qui en assurent le financement sont au cœur de débats incessants et de réflexions en constant renouvellement. Les modalités du prélèvement, la structure générale ou l'architecture du système fiscal, le contexte économique et technologique dans lequel s'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-economie-fiscale/#i_4909

INFLATION

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 8 602 mots
  •  • 6 médias

Fléau des après-guerres, puis des années 1970 et 1980 dans bon nombre de pays, l'inflation, qui désigne une augmentation continue du niveau général des prix, demeure-t-elle une menace ? Les responsables des banques centrales des pays développés, gardiens sourcilleux de la stabilité monétaire, avertissent périodiquement de l'imminence de son retour, justifiant ainsi le durcissement des politiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflation/#i_4909

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Calcul économique »  : […] Dans la lignée de la contribution originale de Jules Dupuit en 1844 ( De la mesure de l'utilité des travaux publics ), on désigne par « calcul économique » l'ensemble des méthodes qui permettent d'évaluer l'opportunité collective d'un projet public en en mesurant les avantages et les coûts. Si l'économie fonctionnait de la manière prévue par la théorie de l'équilibre général, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_4909

JEVONS WILLIAM STANLEY (1835-1882)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 501 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des travaux appliqués »  : […] Dans le domaine de l'économie appliquée, où, selon Keynes, Jevons se révèle comme un pionnier de l'histoire des prix et des fluctuations, les préoccupations de Jevons sont variées. Tentant de mesurer la hausse des prix dans la période qui suit la découverte de l'or californien ou australien, il apporte, dans son opuscule Une chute sérieuse dans la valeur de l'or ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-stanley-jevons/#i_4909

KING GREGORY (1648-1712)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 495 mots

Héraut du duché anglais de Lancastre et généalogiste, Gregory King est surtout connu pour un ouvrage, Natural and Political Observations and Conclusions upon the State and Condition of England in 1696 . Ce livre ne fut intégralement publié qu'en 1804 par George Chalmers, avec une biographie de l'auteur. Des fragments en avaient, cependant, été incorporés par Charles Davenant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-king/#i_4909

LECTURES D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Johan Gustav Knut Wicksell - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Julien DUPONT
  •  • 1 064 mots
  •  • 1 média

Les Lectures d'économie politique achèvent l'œuvre publiée de Johan Gustav Knut Wicksell (1851-1926), économiste suédois, mathématicien de formation. L'ouvrage se compose de deux tomes : le premier, publié en 1901, est consacré à la théorie du capital et reprend les thèmes exposés dans Valeur, Capital et Rente (1893), et le second, publié en 1906, tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectures-d-economie-politique/#i_4909

MACROÉCONOMIE - Emploi

  • Écrit par 
  • Bernard GAZIER
  •  • 9 587 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le modèle « wage setting/price setting » »  : […] Ces rigidités ont d'abord été prises en compte en développant des schémas d'interactions entre marchés dont les prix restent temporairement fixés. C'est l'hypothèse de l'« économie du déséquilibre », très en vogue durant les années 1970 et 1980, qui examine comment les rationnements dont sont alors victimes des agents sur certains marchés se reportent sur d'autres et affectent l'économie dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-emploi/#i_4909

MARCHÉ, économie

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 1 949 mots

Par « marché » on entend habituellement plusieurs choses, qui correspondent à des degrés d'abstraction différents. Au départ, il y a l'idée d'un lieu où se retrouvent des acheteurs et des vendeurs, qui effectuent des échanges sur la base de prix, fixés par l'une des parties ou après marchandage. À un niveau d'abstraction plus élevé, le mot marché désigne l'ensemble des transactions concernant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-economie/#i_4909

MARQUE, marketing

  • Écrit par 
  • Jean-Noël KAPFERER
  •  • 6 498 mots

Dans le chapitre « La marque, porteuse de valeurs »  : […] Au fur et à mesure de la croissance de l'entreprise, de sa distribution, et de sa capacité d'investir dans les médias publicitaires, le nom acquiert non seulement une notoriété élargie, mais une image. Par image, on entend un ensemble d'associations mentales. L'image porte, au début du cycle de vie de la marque, sur des avantages très matériels (les différences importantes du produit désigné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-marketing/#i_4909

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De l'épreuve de force au partenariat »  : […] La situation créée dans la plupart des pays industrialisés dès la fin des années 1980 a joué pleinement en faveur des représentants des malades, au point que le monde associatif est aujourd'hui partenaire des prises de décision des autorités sanitaires. Son dynamisme et ses revendications n'ont pas, dans un premier temps, été en confrontation avec les intérêts des firmes pharmaceutiques. Il n'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments/#i_4909

MESURES, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne CHAPRON, 
  • Universalis
  •  • 7 933 mots

Dans le chapitre « Problèmes de valorisation »  : […] La circulation des biens ou des services disponibles dans l'économie se traduit en général par une suite de transactions commerciales au cours desquelles fournisseur et acheteur se mettent d'accord sur le prix de la marchandise ou du service objet de la transaction. Le prix correspond ici à la valeur monétaire d'une unité physique de l'objet échangé. La mesure, à l'échelle des individus (microéco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesures-economie/#i_4909

MÉTAUX RARES

  • Écrit par 
  • Christian HOCQUARD
  •  • 6 416 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Origines des crises »  : […] Les crises de prix, qui jalonnent de manière récurrente l'histoire des métaux rares, peuvent être de nature différente, étant liées soit à l'offre soit à la demande. Les crises liées à l'offre (au niveau du concentré pour la mine, du métal pour la raffinerie, du semi-produit pour le transformateur, du marché physique pour les négociants ou les spéculateurs) correspondent à des interruptions tempor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-rares/#i_4909

MICROÉCONOMIE - Théorie microéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 6 000 mots
  •  • 1 média

La théorie microéconomique a pour objet l'étude des comportements économiques individuels et de leurs interactions dans les économies de marché, interactions analysées depuis Léon Walras dans le cadre de l'équilibre général. L'expression théorie microéconomique s'est imposée au milieu du xx e  siècle afin de faire la distinction avec celle de théo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-microeconomique/#i_4909

MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 1 682 mots

Dans le chapitre « Coordination par les prix »  : […] Le jeu de la loi de l'offre et de la demande sur un marché est l'une des idées les plus anciennes de l'analyse économique. Un prix élevé pousse à produire plus et à augmenter l'offre. Il incite à consommer moins et réduit la demande. Sur un marché concurrentiel, le prix est supposé s'ajuster de manière à égaliser l'offre et la demande. Il baisse si l'offre est supérieure à la demande et augmente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-de-l-equilibre-general/#i_4909

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

De la fin du xix e  siècle aux années 1960, la théorie économique a principalement cherché à comprendre la manière dont les prix se forment sur le marché et conditionnent les comportements des consommateurs et des producteurs. Ce long travail a abouti au « modèle d'équilibre général » qui reste emblématique de la façon dont les économistes appré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-incitations-et-contrats/#i_4909

OLIGOPOLE

  • Écrit par 
  • Michel LUTFALLA
  •  • 661 mots

Au contraire de celui de monopole, fort ancien, le terme d'oligopole est récent ; on le doit, semble-t-il, à E. H. Chamberlin. Auparavant, on utilisait les expressions : concurrence de deux ou plusieurs producteurs (A. Cournot), monopole incomplet, concurrence limitée. Le mot « oligopole » fait nettement ressortir la caractéristique de ce mode de concurrence qui est le petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligopole/#i_4909

LE POUVOIR D'ACHAT DE LA MONNAIE, Irving Fisher - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 138 mots

Dans le chapitre « La théorie quantitative de la monnaie et les phases transitoires »  : […] Le premier apport de cet ouvrage consiste en un exposé rigoureux de la théorie quantitative de la monnaie, théorie qui avait déjà fait l'objet de nombreuses formulations (de la part, notamment, de David Hume et David Ricardo). Mais elle désignait alors davantage une conception du rôle de la monnaie, comme simple intermédiaire des échanges, qu'un ensemble de propositions bien identifiées : elle se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pouvoir-d-achat-de-la-monnaie/#i_4909

PRICE, TRADE SIZE, AND INFORMATION IN SECURITIES MARKETS, D. Easley et M. O'Hara - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 202 mots

Après s'être maintenues sans modification notable pendant plus d'un siècle, les places financières connaissent un formidable essor à partir des années 1980. Leur mode de fonctionnement va dès lors intéresser la recherche économique et faire l'objet d'un champ disciplinaire nouveau en finance : la microstructure des marchés financiers. Il s'agit principalement d'étudier l'impact des modalités d'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/price-trade-size-and-information-in-securities-markets/#i_4909

PRINCIPLES OF ECONOMICS, Carl Menger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les prémices « autrichiennes » de l'analyse marginaliste »  : […] L'ouvrage de Carl Menger commence par une analyse générale des biens (premier chapitre) puis des biens économiques (deuxième chapitre). Cette analyse aura un grand retentissement sur la façon dont ses disciples analyseront les phénomènes économiques. Elle est fondée sur une approche en termes de hiérarchie des biens économiques, hiérarchie définie en termes de temporalité et de disponibilité. L'id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principles-of-economics/#i_4909

PROTECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 6 508 mots

Dans le chapitre « L'analyse économique des effets du protectionnisme sur le bien-être collectif »  : […] D'un point de vue strictement économique, le protectionnisme est analysé à partir de ses effets sur les prix des biens, et, par voie de conséquence, sur le bien-être collectif. Ces effets dépendent du type d'intervention. Ainsi, le prélèvement d'un droit de douane sur un bien importé augmente son prix intérieur, la fixation d'un quota d'importation réduit l'offre, donc accroît le prix national du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protectionnisme/#i_4909

REVENU NATIONAL

  • Écrit par 
  • Véronique PAREL, 
  • Francisco VERGARA
  •  • 5 800 mots

Dans le chapitre « Le débat sur les prix »  : […] Jusqu'ici, l'exposé a essentiellement porté sur ce que l'on inclut et ce que l'on n'inclut pas dans le revenu national. Mais, si l'on veut disposer d'une évaluation chiffrée de celui-ci, alors on doit faire appel à un système de prix. Cela pose un problème complexe car il n'y a pas un système de prix unique pour faire une telle évaluation. Prenons un exemple : la comparaison du revenu national d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revenu-national/#i_4909

RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 11 833 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les interactions décisives : un processus de « réaction en chaîne » »  : […] Les voies du progrès technique diffèrent selon les branches : on peut néanmoins dégager quelques lignes de force. L'innovation intervient typiquement sur des marchés en expansion, en réponse à des goulets d'étranglement (comme ceux qui affectent tour à tour dans les textiles la filature et le tissage), imposant parfois le recours à des importations croissantes (par exemple pour le fer jusque vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-industrielle/#i_4909

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Le modèle de base : « envahissement » par le tertiaire et épuisement de la croissance »  : […] Un modèle simple, commun à des auteurs dont les vues peuvent différer à d'autres égards (Jean Fourastié, William Baumol, Daniel Bell), synthétise la conception dominante des relations réciproques entre croissance économique et développement du tertiaire. Il repose sur deux prémisses : – les gains de productivité au sein du secteur tertiaire sont inexistants ou faibles au regard de ceux du secondai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_4909

THE DYNAMICS OF DEALER MARKETS UNDER COMPETITION, Thomas Ho et Hans Stoll - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 094 mots

En septembre 1983, Thomas Ho et Hans Stoll publient « The dynamics of dealer markets under competition » (La dynamique des marchés de contrepartie en situation de concurrence) dans le Journal of Finance . Cet article est, en finance, l'un des premiers consacré à la microstructure des marchés financiers, où il s'agit d'étudier l'impact des modalités d'échange et du comporteme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-dynamics-of-dealer-markets-under-competition/#i_4909

THE MARKET FOR LEMONS : QUALITY UNCERTAINTY AND THE MARKET MECHANISM, George A. Akerlof - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ariane TICHIT
  •  • 1 186 mots

George Akerlof, économiste américain né en 1940 à New Haven (Connecticut), s'intéresse, à la fin des années 1960, à la suite de son doctorat d'économie au M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology), aux fluctuations de production et d'emploi dans le secteur de l'automobile. Selon lui, la volatilité des achats de voitures peut provenir des difficultés de revente : sur le marché des voitures d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-market-for-lemons-quality-uncertainty-and-the-market-mechanism/#i_4909

LA THÉORIE ÉCONOMIQUE DU SOCIALISME, Oskar Lange - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 966 mots

Dans le chapitre « Le socialisme de marché »  : […] Lange part du constat que les programmes économiques socialistes reposent sur deux propositions : l'abolition de la propriété privée, la disparition de la concurrence et du marché. Pour lui, cette deuxième revendication constitue une erreur, car si le marché est insupportable quand il permet aux propriétaires privés d'accumuler des profits, il constitue le meilleur moyen de favoriser la productio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-economique-du-socialisme/#i_4909

LA THÉORIE QUANTITATIVE DE LA MONNAIE, Milton Friedman - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une théorie de la demande de monnaie »  : […] L'objectif de Friedman est double. Il s'agit à la fois de prendre des distances avec la version traditionnelle de la théorie quantitative de la monnaie et de contrer les positions anti-quantitativistes des keynésiens orthodoxes. La tradition quantitativiste considère que la quantité de monnaie M nécessaire pour réaliser des transactions pendant une période donnée est dans une proportion fixe avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-quantitative-de-la-monnaie/#i_4909

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des prix des produits de base »  : […] Les termes de l'échange évaluent la variation du pouvoir d'achat d'un bien échangé ou d'une série de biens au cours d'une période donnée. Ils sont estimés par le rapport de deux indices. Le prix moyen des exportations est divisé par le prix moyen des importations. Dans les années 1950-1960, leur analyse a focalisé l'attention des économistes. Josué de Castro et Raul Prebish ont défendu la thèse d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_4909

TRANSPORTS - Transports et environnement

  • Écrit par 
  • Michel BADRÉ
  •  • 6 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le signal-prix, levier d'action sur l'offre, la demande et le progrès technologique »  : […] Les déterminants des choix individuels en matière de transport sont multiples : gain de temps, confort, souplesse, mais aussi bien sûr le coût supporté par chacun. Les pouvoirs publics, nationaux ou locaux, utilisent depuis longtemps cet effet de comparaison des prix, ou « signal-prix », pour orienter les comportements individuels ou collectifs dans un sens jugé préférable, notamment au regard de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-environnement/#i_4909

VALEUR, économie

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 271 mots

Dans le chapitre « De la théorie de la valeur à celle des prix »  : […] Le problème du fondement et de la mesure de la valeur est aujourd'hui sorti des théories économiques. L'analyse de la valeur d'un bien se réduit à celle de sa forme phénoménale, c'est-à-dire de son prix effectif observable dans l'échange. L'économiste cherche alors plus particulièrement à établir les lois de variations des prix, prix censés résulter de la confrontation des offres et des demandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-economie/#i_4909

VALEUR ET CAPITAL, John Richard Hicks - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 362 mots

Dans le chapitre « Renaissance de la théorie de l'équilibre général »  : […] L'ouvrage comprend quatre parties et un appendice mathématique. La perspective d'équilibre général, dans laquelle il s'inscrit, se caractérise par la recherche de fondements microéconomiques précis et par une attention particulière aux interdépendances des marchés. Dans la première partie, « La Théorie de la valeur subjective », Hicks donne un exposé synthétique de la théorie du consommateur, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-et-capital/#i_4909

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'échange et conception de l'équilibre général »  : […] Pour Walras, qui en a proposé plusieurs définitions, l'économie politique pure « est essentiellement la théorie de la détermination des prix sous un régime hypothétique de libre concurrence absolue ». Elle est, par là même, « la théorie de la richesse sociale qui rassemble toutes les choses, matérielles ou immatérielles, qui sont susceptibles d'avoir un prix parce qu'elles sont rares, c'est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-walras/#i_4909

Voir aussi

Pour citer l’article

Nathalie BERTA, « PRIX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix/