FISHER IRVING (1867-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si son nom est essentiellement attaché de nos jours à une formule résumant la théorie quantitative de la monnaie, Irving Fisher, professeur à l'université Yale, fut considéré en son temps, comme le plus grand économiste américain. Il est aussi l'auteur de plusieurs manuels mathématiques à succès. Tuberculeux dans sa jeunesse, il s'est également intéressé aux problèmes de santé dans son ouvrage How to Live : Rules for Healthful Living Based on Modern Science, où il mène campagne pour la prohibition, l'eugénisme, le végétarisme. Inventeur, il crée, parallèlement à d'autres gadgets (nouvelle mappemonde, nouveau calendrier, pansement pour tuberculeux), les cartes perforées dont le brevet lui rapportera près d'un million de dollars. Homme d'affaires, il fonde en 1927 une société, la Remington Rand, qu'il dirigera jusqu'à sa mort en 1947. Statisticien, spécialiste notamment des indices (The Making of Index Numbers 1922), et économiste, Fisher a élaboré une œuvre abondante d'où émergent, outre une importante contribution à la théorie statistique, quatre apports essentiels à la théorie économique concernant respectivement la valeur, l'intérêt, la monnaie, et l'instabilité financière. Le renom en leur temps de ces travaux a conduit Fisher à présider tour à tour l'American Economic Association et l'Econometric Society. Bien que traduit en plusieurs langues, Fisher n'as pas vraiment eu de disciples, ni fondé d'école.

La valeur

Dans sa thèse de doctorat, Mathematical Investigation in the Theory of Value and Prices (« Recherches mathématiques sur la théorie de la valeur et des prix »), influencé par les travaux de Léon Walras au plan théorique et par ceux de William Graham Sumner du point de vue méthodologique, Fisher débarrasse de ses relents d'hédonisme la théorie des choix du consommateur ; il examine les problèmes de mesure d'une fonction d'utilité et définit une méthode p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  FISHER IRVING (1867-1947)  » est également traité dans :

LE POUVOIR D'ACHAT DE LA MONNAIE, Irving Fisher - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 138 mots

Avec cet ouvrage, l'Américain Irving Fisher (1867-1947), professeur à l'université de Yale, s'inscrit dans une tradition d'économistes (David Hume, David Ricardo, John Stuart Mill) qui prônent une approche dite réelle des phénomènes économiques. Selon cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pouvoir-d-achat-de-la-monnaie/#i_15440

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anticipations et ajustements macroéconomiques »  : […] Les principales fonctions de comportement sont, d'une manière ou d'une autre, influencées par les anticipations. Ainsi la consommation des ménages dépend moins de leur revenu courant que du revenu « normal » anticipé pendant un certain horizon temporel (revenu « permanent »), voire du revenu moyen anticipé pendant la durée de vie (théorie du « cyc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_15440

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'intervention des autorités monétaires et la détection des bulles spéculatives »  : […] Cet enchaînement n'est cependant pas inévitable si les autorités monétaires interviennent de manière forte et rapide. Ainsi, en octobre 1987, la Réserve fédérale (la banque centrale américaine) avait massivement injecté des liquidités. Entre 2001 et 2003, elle a fait passer les taux d'intérêt de 6,5 p. 100 à 1 p. 100. De 1929 à 1931, elle avait ég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_15440

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les objectifs »  : […] Le nouveau système n'est pas conçu, au départ, pour stabiliser les prix. La discipline de l'étalon or est censée assurer cette fonction. Du reste, malgré les efforts d'Irving Fisher, professeur à Yale, relayé par le très conservateur sénateur démocrate Robert Owen, coauteur, avec le représentant républicain Carter Glass, du projet de loi sur le Sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_15440

FRISCH RAGNAR (1895-1973)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 462 mots

Titulaire du prix Nobel pour son rôle de pionnier en matière d'économétrie, Ragnar Frisch, né à Oslo, était le fils d'un célèbre orfèvre, Anton Frisch, et commença à s'initier à cette profession, selon une tradition familiale qui remontait à 1630. Il fit son propre apprentissage à l'entreprise David Andersen d'Oslo. Mais, sur les conseils de sa mèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ragnar-frisch/#i_15440

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le monétarisme »  : […] Le monétarisme est la version moderne de la « théorie quantitative de la monnaie » de Irving Fisher (1867-1947), elle est fondatrice du point de vue libéral sur la monnaie. Cette théorie quantitative postule que la monnaie est neutre, c'est-à-dire que la variation de la masse monétaire n'exerce aucune influence sur la production et l'emploi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_15440

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Les services, activités improductives ? »  : […] « Il y a beaucoup plus à gagner par l'industrie que par l'agriculture, et beaucoup plus par le commerce que par l'industrie », affirmait au xvii e  siècle William Petty. Les activités considérées aujourd'hui comme relevant du secteur tertiaire, tel le commerce, tenaient une place importante dans les économies pré-industrielles. Cependant, les réfl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_15440

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « Le rôle de l'inflation »  : […] Le taux d'intérêt peut être défini comme la rémunération annuelle en pourcentage reçue pour un placement (ou versée pour un emprunt). Prenons l'exemple d'un placement à un an. Pour le taux d'intérêt nominal, il s'agit simplement de la rémunération monétaire du placement en pourcentage. Quant au taux d'intérêt réel, il est défini par la quantité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_15440

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy CAIRE, « FISHER IRVING - (1867-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-fisher/