SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef incontesté de la jeune école historique allemande, professeur aux universités de Halle, de Strasbourg et de Berlin, Gustav Schmoller fut membre du Conseil d'État de la Prusse et fondateur de l'Association pour une politique sociale (Verein für Sozialpolitik) ; il a été l'un de ces socialistes de la chaire, nombreux durant l'époque bismarckienne, qui, opposés au libéralisme des marginalistes, ont soutenu que l'État devait adopter une politique interventionniste et inaugurer un certain socialisme ; bien qu'opposé à la social-démocratie, Schmoller devait rédiger le Manifeste d'Eisenach (1872), écrit par lequel la jeune école historique allemande préconise un réformisme d'État. L'apport de Schmoller est marqué essentiellement par deux ouvrages. Dans le premier, L'Économie politique et ses méthodes (Die Volkswirtschaftslehre und ihre Methode, 1894), il fournit les arguments essentiels dans la controverse méthodologique (Methodenstreit) qui, dans les dernières années du siècle, opposa l'école historique allemande inductive à l'école déductive des marginalistes viennois. Ses vues se précisent encore dans ses Principes d'économie politique (Grundriss der allgemeinen Volkswirtschaftslehre, 1900-1904), dans lesquels, procédant à un examen critique des différentes théories économiques, il soutient que le rôle des économistes est d'accumuler des matériaux descriptifs, historiques et statistiques destinés à fournir les bases d'une élaboration théorique ultérieure, que l'économie ne doit pas être isolée, mais qu'il convient d'utiliser l'ensemble des approches qu'on peut rencontrer dans les différentes sciences sociales, ce qui se situe dans la perspective moderne d'une science unifiée de la société.

—  Guy CAIRE

Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Retour aux origines »  : […] Pour comprendre ce phénomène d'incertitude croissante, il est utile de revenir aux sources historiques du questionnement sur les classes moyennes, qui permettent de mieux saisir les causes de l'expansion, ou de l'involution, de ses composantes. Gustav Schmoller, économiste officiel du II e  Reich et inspirateur du modèle opposés d'État-providence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/#i_16498

HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 016 mots

Dans le chapitre « Le socialisme de la Chaire »  : […] La révolution de 1848 marque une rupture sensible en Allemagne d'où va naître la seconde école historique, dont les membres les plus importants sont Gustav Schmoller (1838-1917) et Adolf Wagner (1835-1917). L'un et l'autre s'opposent non seulement aux idées néo-classiques, qui pour eux prennent la forme des idées autrichiennes, mais aussi à la mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-historique-allemande/#i_16498

IDÉALTYPE, IDÉAL TYPE ou TYPE IDÉAL

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 1 361 mots

Dans le chapitre « Les constructions abstraites et le réel »  : […] Parmi les exemples privilégiés que Weber mentionne pour illustrer la procédure de la schématisation idéaltypique, on retiendra celui de la « théorie abstraite de l'économie », c'est-à-dire l'économie marginaliste. C'est en effet la querelle connue sous le nom de Methodenstreit (conflit des méthodes) –  qui avait vu s'opposer à la fin du xix e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealtype-ideal-type-type-ideal/#i_16498

Pour citer l’article

Guy CAIRE, « SCHMOLLER GUSTAV - (1838-1917) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-schmoller/