France CANH-GRUYER

diplômée d'études supérieures de littérature française

BÉRANGER PIERRE JEAN DE (1780-1857)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 997 mots

Le célèbre chansonnier français Pierre Jean de Béranger, enfant du peuple malgré une particule usurpée par son père, fut élevé par son grand-père, tailleur rue du Faubourg-Saint-Antoine. Il assiste à la prise de la Bastille, mais on juge ensuite plus prudent de l'envoyer chez une tante fort dévote de Péronne, où il fréquente l'institut laïque de M. Ballue de Bellenglise, adepte de Rousseau, qui av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jean-de-beranger/#i_0

BOREL PIERRE-JOSEPH D'HAUTERIVE dit PÉTRUS (1809-1859)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 021 mots

Chef de file de ceux que l'on désigne communément du nom de « petits romantiques français », boudé par le succès de son vivant, Pétrus Borel s'impose aujourd'hui comme l'un des écrivains les plus originaux du romantisme.Il est le douzième des quatorze enfants d'une famille d'émigrés pauvres, réfugiée en Suisse a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borel-pierre-joseph-d-hauterive-dit-petrus/#i_0

BOUSINGOT

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 209 mots

Bousingo, ou bouzingo, ou encore bousingot, appartient au vocabulaire romantique. Le mot est emprunté à l'argot de la marine anglaise (bousin = 1o cabaret, mauvais lieu ; 2o tintamarre ; 3o chapeau de marin). Ayant été employé dans le refrain d'une chanson : « nous avons fait du bouzingo », lors d'un tapage nocturne mémorable du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bousingot/#i_0

CÉNACLES ROMANTIQUES

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 2 438 mots

Le terme Cénacle, indissociable de l'histoire du romantisme, a été employé par Sainte-Beuve pour désigner le groupe de poètes et d'artistes qui, autour de Victor Hugo, contribuèrent à l'éclosion de la nouvelle école. Bien que l'entrée en scène de Sainte-Beuve ne date que de 1827 et que le rôle de Victor Hugo ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenacles-romantiques/#i_0

CHAMPFLEURY JULES FLEURY HUSSON dit (1821-1889)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 541 mots

Né à Laon (Aisne), fils d'un secrétaire de mairie, Jules Fleury Husson commence des études classiques, puis entre comme commis dans une librairie de gros. Il donne des articles à L'Artiste — c'est le directeur, Arsène Houssaye, qui lui conseille en 1844 d'adopter le pseudonyme de Champfleury —, à La Revue de Paris, au Messager de l'Assemblée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champfleury/#i_0

DELAVIGNE CASIMIR (1793-1843)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 471 mots

Poète et auteur dramatique né au Havre, Casimir Delavigne annonce le romantisme par ses idées libérales et par un début d'affranchissement par rapport aux règles et à l'esprit classiques.Ses Dithyrambes sur la naissance du roi de Rome lui valent les compliments de Napoléon Ier et une place dans l'Administration des droits réunis. Il prend part aux concour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casimir-delavigne/#i_0

DESBORDES-VALMORE MARCELINE (1786-1859)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 373 mots

Née à Douai, fille d'un peintre en armoiries ruiné par la Révolution, Marceline Desbordes connaît une enfance difficile. Pour tenter de redresser la précaire situation financière de la famille, elle accompagne sa mère aux Antilles, dans un éprouvant voyage dont elle reviendra seule et à demi-morte. À l'âge de seize ans, elle embrasse la carrière de comédienne qu'elle n'abandonnera qu'en 1832, se s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marceline-desbordes-valmore/#i_0

ÉGOTISME

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 324 mots

Retraduction datant des premières années du xixe siècle du mot anglais egotism par lequel Addison a traduit le mot français « égoïsme », mais qui n'a pas forcément le sens péjoratif que lui prête encore le Rivarol de 1827 d'« habitude blâmable de parler de soi ». Correspondant en anglais à la nécessité d'introdu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egotisme/#i_0

ESQUIROS ALPHONSE (1812 ou 1814-1876)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 970 mots

Le poète romantique et écrivain socialiste Alphonse Esquiros n'est pas, comme il le prétend, un enfant du peuple ; il est issu d'une famille de chirurgiens et de négociants. Il reçoit au petit séminaire de Saint-Nicolas une éducation religieuse qui le marquera fortement. Admirateur passionné de Victor Hugo, il fréquentera de façon intermittente le Petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-esquiros/#i_0

FEUILLET OCTAVE (1821-1890)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 434 mots

Romancier attitré du monde élégant du second Empire et de la IIIe République. Après des études fort brillantes au collège Louis-le-Grand de Paris, couronnées de succès au Concours général, il commence son droit tout en travaillant pour le théâtre avec Paul Bocage. Il est rappelé dans sa Normandie natale auprès de son père malade, et ce semi-exil lui permettra de trouver sa v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-feuillet/#i_0

FÉVAL PAUL, dit FÉVAL PÈRE (1817-1887)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 455 mots

Issu d'une famille de magistrats assez peu fortunée, Paul Féval fut l'un des auteurs de romans-feuilletons les plus productifs et les plus célèbres du xixe siècle. À treize ans, il passe une année dans un mystérieux manoir du Morbihan, refuge de conspirateurs chouans, et il restera fortement imprégné de folklore breton. Après une licence de droit, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-feval/#i_0

FORNERET XAVIER (1809-1884)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 360 mots

Poète romantique français à peu près inconnu à son époque, Forneret publia, grâce à une fortune personnelle, tous ses ouvrages à compte d'auteur. Trois drames, dont, en 1835, L'Homme noir (surnom adopté ultérieurement par le poète), annoncés à grand renfort de publicité, furent joués à Dijon, sa ville natale, qui garda longtemps le souvenir de ces représentations uniques, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-forneret/#i_0

FRÉNÉTIQUES LES

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 494 mots

On appelle souvent frénétiques de nombreux écrivains français, vers 1830, que regroupe à proprement parler une tendance plutôt qu'une école. Cette tendance se ressent de l'influence du roman noir anglais de la fin du xviiie siècle qui, traduit et imité à des milliers d'exemplaires, obtint un succès triomphant. Il s'agit principalement des romans d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-frenetiques/#i_0

GAUTIER JUDITH (1845-1917)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 595 mots

Fille de Théophile Gautier et d'Ernesta Grisi (sœur de la danseuse Carlotta Grisi). Élevée dans une absolue liberté, Judith passe sa petite enfance à la campagne où elle mène une existence de sauvageonne ; aussi la règle de la vie de couvent, celui de Notre-Dame-de-la-Miséricorde où elle se retrouve pensionnaire, lui paraît-elle lourde. Dès son plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judith-gautier/#i_0

GUÉRIN MAURICE DE (1810-1839)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 375 mots

Issu d'une famille de vieille souche languedocienne, Maurice de Guérin naquit près de Gaillac, au château du Cayla où il passa sa petite enfance. La vie à la campagne influe de façon décisive sur la nature de son inspiration poétique et sur sa sensibilité extraordinairement réceptive. La timidité, la passivité, l'irrésolution de son caractère subissent l'heureuse influence de la forte personnalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-de-guerin/#i_0

HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 962 mots

Véritable détecteur de talents, marquant le monde des lettres du xixe siècle de sa personnalité généreuse, l'éditeur Jules Hetzel écrivit aussi sous le pseudonyme de P.-J. Stahl.Issu d'une vieille famille alsacienne, fils d'un maître sellier de l'armée et d'une sage-femme, Hetzel passa son enfance à Chartres où de brillants débuts scolaires lui ouvrir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetzel-jules-dit-p-j-stahl/#i_0

HOUSSAYE ARSÈNE HOUSSET dit ARSÈNE (1815-1896)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 732 mots

Né à Bruyères, dans l'Aisne, issu d'une famille d'agriculteurs, Arsène Houssaye joua un rôle important à son époque par une production littéraire abondante et fort diverse, mais surtout par son rôle et son influence sur la vie artistique du xixe siècle.S'étant sauvé de chez lui à l'âge de dix-sept ans, il gagne Paris et fréquente l'impasse du Doyenné. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/houssaye-arsene-housset-dit-arsene/#i_0

JEUNES-FRANCE

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 376 mots

Terme désignant la jeunesse de 1830 gagnée à l'art romantique et aux idées libérales. Cette expression a été empruntée à un journal, La Jeune France, auquel collabore Gozlan en 1829 ; ce même journaliste publiera deux ans plus tard, de mars à octobre 1831, toute une série d'articles où il se retourne contre le nouveau mouvement et ses adeptes pour les ridiculiser.Les Jeunes-Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeunes-france/#i_0

KAHN GUSTAVE (1859-1936)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 374 mots

Le critique d'art et poète Gustave Kahn, ami de Jules Laforgue et disciple de Mallarmé, eut un rôle important au sein du mouvement symboliste. Après des études de lettres et d'histoire à la Sorbonne et à l'École des chartes, il effectue son service militaire en Tunisie ; on retrouvera souvent dans son œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-kahn/#i_0

KOCK PAUL DE (1793-1871)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 405 mots

Fils d'un banquier hollandais guillotiné sous la Terreur, le romancier français Paul de Kock fut l'un des écrivains les plus populaires du xixe siècle. Dès son enfance, il est passionné de promenades champêtres et de lectures, et se fait renvoyer à l'âge de quinze ans de chez son employeur, surpris en train d'écrire en cachette un roman, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-kock/#i_0

LASSAILLY CHARLES (1806-1843)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 525 mots

Charles Lassailly fut l'une des figures les plus représentatives du phénomène des Jeunes-France (ou Bousingots), qui accompagna la révolution romantique. Son enfance fut assombrie par une série d'épreuves (mort tragique du père noyé dans la Loire) qui influèrent fortement sur un tempérament nerveux et instable. L'étrangeté de son physique plutôt laid e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lassailly/#i_0

MAISTRE XAVIER DE (1763-1852)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 253 mots

Conteur et moraliste, issu d'une famille de très ancienne noblesse, Xavier de Maistre, frère de Joseph de Maistre, est né à Chambéry. Officier dans l'armée sarde, une malheureuse affaire de duel lui vaut quarante-deux jours d'arrêts, au cours desquels il écrira le Voyage autour de ma chambre (1795), essai philosophique et littéraire se présentant sous la forme d'un aimable vaga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-de-maistre/#i_0

MAQUET AUGUSTE (1813-1888)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 228 mots

Avant d'être le collaborateur d'Alexandre Dumas, Auguste Maquet fut d'abord l'un de ses plus fervents admirateurs. Il fait partie de cette jeunesse de 1830, dite Jeune-France ou bousingot, qui s'enrôle sous la bannière du drame romantique. Il est du Petit Cénacle, et ses premières ambitions littéraires s'affi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-maquet/#i_0

MURGER HENRI (1822-1861)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 228 mots

Fils d'un concierge allemand exerçant aussi la profession de tailleur, Henri Murger ne put, malgré ses dispositions, poursuivre ses études. Très pauvre, passionné d'art, il va connaître la vie de bohème ; non plus celle des Borel, Gautier, Nerval, Esquiros, riche de réalisations concrètes, mais celle de poètes, musiciens et peintres misérables qui ne parviendront jamais à s'imposer. Cette expérien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-murger/#i_0

OHNET GEORGES (1848-1918)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 386 mots

Petit-fils du docteur Blanche et fils d'un entrepreneur enrichi par les travaux d'Haussmann, Georges Ohnet, qui abandonna le barreau pour les lettres, fut l'un des écrivains français les plus en vogue de la fin du xixe siècle. À de premières tentatives malheureuses dans le journalisme, succèdent au théâtre le semi-échec de Regina Carpi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-ohnet/#i_0

O'NEDDY AUGUSTE MARIE DONDEY dit PHILOTÉE (1811-1875)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 449 mots

L'écrivain français Philotée O'Neddy, membre éminent du Petit Cénacle et Jeune-France convaincu, se lança tout jeune dans la bataille romantique en publiant un recueil de poèmes, Feu et flamme (1833), qui reste son œuvre la plus célèbre. Il y prône non seulement la révolution de l'art, mais la révolution sociale qui doit en être la conséquence logique. Il refuse par ailleurs la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-neddy-auguste-marie-dondey-dit-philotee/#i_0

PIXÉRÉCOURT RENÉ CHARLES GUILBERT DE (1773-1844)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 532 mots

Une carrière éclatante (cent vingt pièces, trente mille représentations). Tirant le meilleur parti d'un genre qu'il contribua à élaborer et qui triompha, de 1800 à 1830, sur les scènes françaises, Guilbert de Pixérécourt mérite bien le nom de père du mélodrame.Issu d'une vieille famille lorraine, il reçoit d'un père sévère et quelque peu brutal une éducati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pixerecourt-rene-charles-guilbert-de/#i_0

PONSON DU TERRAIL PIERRE-ALEXIS vicomte (1829-1871)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 280 mots

Écrivain français et l'un des producteurs de romans-feuilletons les plus populaires et les plus féconds du xixe siècle. Après avoir entrepris des études pour entrer dans la marine, Ponson du Terrail se tourne vers les lettres, et ses premiers essais sont très rapidement couronnés de succès. À partir de 1853, il publie dans La Patrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-alexis-ponson-du-terrail/#i_0

QUICHERAT JULES (1814-1882)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 280 mots

Frère du philosophe Louis Quicherat, l'érudit français Jules Quicherat, ancien élève de l'École des chartes, mène parallèlement une activité d'historien et d'archéologue. Sous l'influence de Michelet, il s'intéresse au personnage de Jeanne d'Arc et édite ses Procès de condamnation et de réhabilitation... (1841-1849), en cinq tomes, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-quicherat/#i_0

RABBE ALPHONSE (1786-1829)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 673 mots

Précurseur des « petits romantiques » français. Un physique séduisant et une brillante intelligence laissaient entrevoir pour Alphonse Rabbe un avenir des plus prometteurs, mais une syphilis, contractée lors de la guerre d'Espagne à laquelle il participa comme administrateur militaire, le défigura hideusement et altéra peu à peu sa santé physique et mentale.Après avoir embrassé la cause des Bourbo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-rabbe/#i_0

ROMANTIQUES PETITS

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 296 mots

Terme appliqué par la critique de la fin du xixe siècle aux écrivains mineurs, plus ou moins connus en leur temps, du mouvement romantique. Ce sens large va être modifié par les surréalistes qui redécouvrent, ou découvrent tout court, un certain nombre de ces écrivains et tentent de mettre en lumière l'unité de leurs œuvres d'inspiration et de concept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petits-romantiques/#i_0

SAINT-MARC GIRARDIN MARC GIRARDIN dit (1801-1873)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 294 mots

Universitaire et homme politique français, Saint-Marc Girardin se distingua par son opposition au romantisme et par son adhésion aux doctrines des libéraux. Son appui à la politique de Louis-Philippe lui valut les honneurs du régime. Professeur titulaire de la chaire d'histoire à la Sorbonne, puis de celle de poésie française, il est nommé ensuite maître des requêtes au Conseil d'État. En 1833, ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-marc-girardin/#i_0

SOULIÉ FRÉDÉRIC (1800-1847)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 348 mots

Auteur de drames romantiques et de romans-feuilletons, Soulié fut l'un des écrivains les plus prisés de son époque. Né à Foix, fils d'un professeur de philosophie de Toulouse reconverti dans l'administration, il travaille sous les ordres de son père après avoir passé une licence de droit. Cependant, attiré par les lettres, il gagne Paris, où il donne ses premières œuvres tout en dirigeant une scie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-soulie/#i_0

SUE MARIE-JOSEPH dit EUGÈNE (1804-1857)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 058 mots

L'écrivain français le plus populaire du xixe siècle, qui conféra au feuilleton ses lettres de noblesse en y intégrant le roman social. Issu d'une famille prestigieuse de chirurgiens, fils du médecin en chef de la garde des consuls, le petit Marie-Joseph Sue a pour marraine Joséphine Bonaparte et pour parrain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sue-marie-joseph-dit-eugene/#i_0