HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Véritable détecteur de talents, marquant le monde des lettres du xixe siècle de sa personnalité généreuse, l'éditeur Jules Hetzel écrivit aussi sous le pseudonyme de P.-J. Stahl.

Issu d'une vieille famille alsacienne, fils d'un maître sellier de l'armée et d'une sage-femme, Hetzel passa son enfance à Chartres où de brillants débuts scolaires lui ouvrirent les portes du collège Stanislas à Paris. Afin de ne plus être à la charge de ses parents, il interrompra des études de droit pour entrer en tant que commis chez l'éditeur Paulin. Deux ans plus tard, il en est l'associé, puis fonde sa propre librairie, mi-religieuse, mi-profane.

Sa première publication importante, Scènes de la vie publique et privée des animaux (20 nov. 1840-11 déc. 1842), tableau satirique de la société issue de la révolution de Juillet, réunit les noms de Balzac, de Paul et Alfred de Musset, de Nodier et de sa fille Marie, de Louis Viardot, de Jules Janin, plus un dénommé Stahl qui intrigue fort ses collaborateurs. L'ouvrage, illustré par Grandville, paraît en fascicules hebdomadaires.

Avec deux autres associés, Hetzel va assumer la lourde tache d'éditer La Comédie humaine, de Balzac, de 1842 à 1848, date à laquelle Furne prendra la relève jusqu'en 1852.

Après un recueil de récits, Voyage où il vous plaira, écrit en collaboration avec Musset, il entreprend une seconde publication de longue haleine, Le Diable à Paris, où s'ajoutent aux noms de l'ancienne équipe ceux d'Alphonse Karr, de Briffault, d'Ourliac, d'Auguste Barbier, de Frédéric Soulié, d'Octave Feuillet, d'Arsène Houssaye, de Gautier, de Nerval, de Sue. Gavarni, Tony Johannot, Nanteuil, Berteill et Meissonier furent chargés de l'illustration.

Quand la révolution de 1848 éclate, Hetzel, qui, depuis quelques années déjà, s'occupait de politique et écrivait dans les jou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886)  » est également traité dans :

BERTALL CHARLES ALBERT D'ARNOUX dit (1820-1882)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 848 mots

Dessinateur, caricaturiste et photographe, Bertall se forme à la scène de genre dans l'atelier de Drolling. Émule de Gavarni, dont il se rapproche par l'inspiration, Bertall retrace l'histoire des mœurs du second Empire dans la presse comique ( Magasin pittoresque , L'Illustration , Journal pour rire ...) et dans de nombreux albums […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertall/#i_8863

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'industrie du livre »  : […] Il faut attendre le xviii e  siècle et les débuts de l'entreprise capitaliste pour voir apparaître l'éditeur qui n'est qu'éditeur. En Angleterre, Richardson était imprimeur, mais le groupe financier qu'il forma avec quelques-uns de ses collègues pour l'édition de divers livres – et notamment des siens – était déjà une entreprise d'édition. Didero […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_8863

FRÖLICH LORENS (1820-1908)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 850 mots

Peintre et dessinateur, Lorens Frölich, de nationalité danoise, vient se fixer à Paris de 1857 (où il fréquente l'atelier de Thomas Couture) à 1877, date à laquelle il retourne à Copenhague pour enseigner à l'Académie des beaux-arts. À Paris, il trouve sa voie d'illustrateur grâce à l'éditeur Hetzel, séduit d'emblée par la qualité de ses croquis d'enfants et mettant à profit cette veine dans des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorens-frolich/#i_8863

GEOFFROY HENRI JULES JEAN (1853-1924)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 668 mots

Peintre et illustrateur, né à Marennes, mort à Paris où son épitaphe au cimetière de Pantin précise qu'il était le « peintre des enfants et des humbles ». Humble et laborieux, il l'était lui-même, vivant au milieu des gens du faubourg qui lui servaient de modèles. Après avoir suivi les cours de gravure et de lithographie d'Eugène Levasseur, Geoffroy expose régulièrement aux Salons à partir de 1874 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jules-jean-geoffroy/#i_8863

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'illustration pour l'enfant »  : […] « What is the use of a book without pictures ? », demande Alice qui s'endort sur un livre de texte avant d'entrer dans le plus extraordinaire des livres illustrés pour enfants... Comme le constate Alice, l'image est consubstantielle au livre pour enfants. L' Orbis sensualium Pictus (1658) du Tchèque Comenius, méthode d'apprentissage plurilingue de la lecture, prototype de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_8863

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs de l'illustration : du conte au documentaire »  : […] Les effets du développement de la caricature et de l'image des années 1830 furent décisifs. P.-J. Hetzel publia en 1841-1842 Scènes de la vie publique et privée des animaux , visions caricaturales avec des illustrations de Grandville, célèbre déjà pour d'autres ouvrages illustrés. Alfred de Musset y publia de son côté Histoire d'un merle blanc , et Balza […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_8863

SCHULER THÉOPHILE (1821-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 679 mots

Né à Strasbourg et fils de pasteur, Théophile Schuler est un artiste lié au mouvement dit du « romantisme alsacien », auquel se rattache également Gustave Brion, comme l'a bien montré, en 1979, l'exposition Théophile Schuler, un romantique alsacien 1821-1876 , au château des Rohan à Strasbourg. Il se forma très jeune à la peinture avant de faire l'apprentissage de la gravure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-schuler/#i_8863

VERNE JULES (1828-1905)

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 459 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un vaudevilliste saint-simonien et anarchiste »  : […] Né à Nantes, dans une famille d'avoués et d'armateurs, Verne semble avoir mal supporté la sévérité des méthodes éducatives de son milieu (une fugue à l'âge de onze ans). Son père veut faire de lui un avocat, mais le jeune homme, à Paris, suit rarement les cours de droit et rêve de littérature. Il fréquente les artistes et bohèmes influencés par les idées républicaines. Ses sympathies démocratiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-verne/#i_8863

Pour citer l’article

France CANH-GRUYER, « HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetzel-jules-dit-p-j-stahl/