Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FERTILITÉ & FÉCONDITÉ RITES & DIVINITÉS DE LA

Articles

  • ALFES ou ELFES

    • Écrit par Régis BOYER
    • 602 mots

    Malgré leur allure énigmatique, qui tient certainement à leur grande antiquité, les alfes (álfar) constituent un intéressant sujet d'étude pour l'historien de la religion germano-nordique ancienne. Les grands poèmes de l'Edda les mettent sur le même plan que les ases, et...

  • ARVALES FRÈRES

    • Écrit par Catherine SALLES
    • 442 mots

    Les Romains faisaient remonter la fondation de la sodalité des frères arvales à Romulus : les douze fils de sa nourrice, Acca Larentia, auraient été les premiers arvales, et, à la mort de l'un d'entre eux, Romulus aurait pris sa place. Cette légende témoigne de l'antiquité de ce collège, manifestée...

  • BÈS, religion égyptienne

    • Écrit par Florence GOMBERT
    • 114 mots

    Bès est un dieu égyptien représenté sous les traits d’un nain barbu, de face, hirsute, grimaçant, emplumé, et souvent vêtu d’une peau de lion.

    L’origine de ce dieu reste incertaine. Elle est peut être étrangère (Nubie ?).

    Il écarte les influences malignes, les reptiles, les êtres malfaisants,...

  • BAAL

    • Écrit par Universalis
    • 853 mots

    Divinité adorée dans de nombreuses communautés du Proche-Orient antique, spécialement par les Cananéens, qui semblent en avoir fait un dieu de la fertilité. Le terme sémitique baal (en hébreu, ba‘al) signifiait « possesseur » ou « seigneur », bien qu'on ait pu l'utiliser de façon plus...

  • BALDR

    • Écrit par Régis BOYER
    • 999 mots

    Dans le panthéon nordique, le dieu Ase (appelé Baldr) détonne. Fils d'Ódhinn et de Frigg, aimable, pur, équitable, il impressionne par sa douceur, sa sagesse, sa miséricorde et sa serviabilité, toutes qualités qui ne correspondent pas exactement à ce qu'on peut savoir de l'éthique nordique...

  • BAUBÔ

    • Écrit par Maurice OLENDER
    • 588 mots

    Dans sa course errante à la recherche de sa fille, c'est dans le bourg d'Éleusis que l'inconsolable Déméter, métamorphosée en vieille femme, rompt son deuil en se mettant à rire. Une double tradition raconte comment des mots et des gestes obscènes ont diverti et soulagé la sainte...

  • CÉRÈS, religion romaine

    • Écrit par Jean-Claude DUMONT
    • 1 050 mots

    L'assimilation du panthéon romain au panthéon grec a fait confondre la Cérès latine avec Déméter et prêter à la première — personnalité divine sans histoire et sans visage — aventures et traits humains de la seconde. Pourtant, en dépit de cette hellénisation précoce et poussée, la...

  • DÉMÉTER

    • Écrit par Universalis
    • 832 mots

    Dans la mythologie grecque, Déméter est la fille des divinités Cronos et Rhéa, la sœur et l'épouse de Zeus (le père des dieux) ainsi que la déesse de l'agriculture.

    Déméter, dont Homère fait rarement mention, n'appartient pas au panthéon des dieux de l'Olympe, mais les origines de...

  • DIANE

    • Écrit par Jean-Claude DUMONT
    • 1 001 mots

    À Rome, Diane n'a pas été, à l'origine, tenue pour une déesse indigène ; son premier sanctuaire est érigé sur l'Aventin, donc sans doute à l'extérieur du pomoerium primitif, et Varron la fait figurer dans une liste de dieux qu'aurait, postérieurement à la fondation, introduits le Sabin Titus Tatius....

  • DIVINATION

    • Écrit par René ALLEAU
    • 6 945 mots
    ...géomancie, comme la divination chinoise par le Yijing paraît se rattacher à des cultes chthoniens dont le sens et la portée demeurent encore inconnus mais qui pouvaient avoir quelque relation avec des rites de fertilité. Le nom donné par les Arabes à la géomancie Zarb el Raml, traduit en grec de...
  • EAUX SYMBOLISME DES

    • Écrit par Gilbert DURAND
    • 4 082 mots
    • 1 média
    ...l'eau – représentés soit par la ligne sinueuse de l'onde qu'a conservée notre zodiaque pour le Verseau, soit par la spirale de la conque des gastéropodes – sont l'emblème d'une vaste constellation anthropocosmique où l'humidité, la femme, les phases lunaires viennent surdéterminer l'image de la fécondité....
  • FAUNUS & DIVINITÉS RUSTIQUES

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 604 mots
    • 1 média

    Le domaine de Faunus, divinité romaine, inquiétante et complexe, est proprement rural : champs, prés, forêts, par opposition à tout ce qui est urbain. Son pouvoir est à la fois nécessaire et redoutable pour l'homme ; son aire d'action englobe tout un secteur indispensable à la survie de la société...

  • FEU SYMBOLISME DU

    • Écrit par Gilbert DURAND
    • 3 502 mots
    ...production, le symbolisme du feu calorifique peut se maintenir dans les structures synthétiques : le feu sexualisé entraîne, en effet, les symboles de la fécondité, et plus particulièrement le symbolisme filial. Tout logiquement, le thème du contenu igné glisse vers la thématique du fils, du « fruit » du...
  • FREYR

    • Écrit par Régis BOYER
    • 1 090 mots

    Comme son père, Njördhr, et comme sa sœur (ou son double féminin), Freyja, le dieu nordique Freyr, de la famille des Vanes, est incontestablement maître de la fertilité-fécondité, même si, à une époque récente, des glissements de sens ou des recoupements tendent à faire de lui une divinité plus...

  • FRIGG

    • Écrit par Régis BOYER
    • 671 mots

    À propos de Frigg, divinité du panthéon nordique, il faut d'abord remarquer qu'elle semble être la seule déesse qui ait été connue et vénérée de toutes les peuplades germaniques. Le vendredi (allemand, Freitag ; anglais, Friday ; suédois, Fredag) lui est consacré, tout comme...

  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

    • Écrit par André-Jean FESTUGIÈRE, Pierre LÉVÊQUE
    • 20 084 mots
    • 8 médias
    ...sanctuaires – sont des idoles, très généralement féminines, qui représentent des déesses au corps puissant, ramenant souvent les bras sur leur poitrine. Ces « Vénus néolithiques », prenant la succession des « Vénus stéatopyges » (aux fesses grasses) de l'époque paléolithique, incarnent...
  • GRANDE MÈRE DES DIEUX

    • Écrit par Richard GOULET
    • 793 mots

    Divinité orientale et gréco-romaine connue habituellement sous le nom de Cybèle dans la littérature de la Grèce et de Rome depuis le ve siècle environ, la Grande Mère des dieux avait également plusieurs autres appellations, certaines de celles-ci provenant de lieux célèbres où l'on rendait...

  • INDE (Arts et culture) - L'art

    • Écrit par Raïssa BRÉGEAT, Marie-Thérèse de MALLMANN, Rita RÉGNIER
    • 49 040 mots
    • 67 médias
    Un culte de la fécondité, centré sur une Déesse Mère, est attesté dès la période protohistorique au nord-ouest du subcontinent de même que dans le Proche-Orient ancien. Quantité de statuettes féminines découvertes au Béloutchistan et dans le bassin de l'Indus en font foi. Ce culte devait...
  • JUMEAUX (anthropologie)

    • Écrit par Nicole SINDZINGRE
    • 3 357 mots
    ...caractère double et qui sont soit des lieux ou objets publics, soit la propriété d'un individu ou d'un lignage. Par le pouvoir qui leur est reconnu sur la fécondité des hommes et de la terre, ils ont une grande importance dans la vie quotidienne. Mais l'existence de ces cultes doit être distinguée des attitudes...
  • LAKṢMĪ

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 449 mots

    Viśnu, comme tous les dieux du panthéon hindou, est accompagné d'une parèdre qui lui est associée dans toutes les manifestations de sa fonction cosmique (la préservation du monde créé par Brahmā). Le nom le plus communément donné à cette déesse est celui de Lakṣmī ; il signifie, semble-t-il,...

Médias

Centeotl

Centeotl

Céramique

Céramique

Chalchiuhtlicue

Chalchiuhtlicue

Déméter

Déméter

Xipe Totec

Xipe Totec