ASES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la mythologie du Nord, on appelle Ases les membres d'une des deux grandes familles de dieux (godh ou gudh), l'autre étant celle des Vanes, tous ces dieux s'opposant aux géants, nains, elfes et autres créatures surnaturelles. À l'exception de Njördhr, Freyr et Freyja, toutes les grandes divinités nordiques, notamment Odhinn, Tyr, Thórr et Heimdallr sont réputées Ases (masculin singulier áss, pluriel aesir ; féminin singulier ásynja, pluriel ásynjur). Il n'y a pas lieu de s'attarder outre mesure sur la poussière de mythes qui les concernent, sur leur nombre, qui serait de douze, sur leur lieu de séjour, Ásgardhr (Enclos-des-Ases), situé exactement au centre de l'univers. Tous les textes qui se rapportent à eux ont subi trop d'influences pour pouvoir être acceptés sans une sévère critique ; du reste, ces dieux appartiennent bien à l'héritage indo-européen.

Thor

Photographie : Thor

Photographie

Statuette du dieu Thor. Fils d'Odin et de Jodr, Thor le guerrier est le maître de la foudre et le tueur des géants. Garant de la fertilité, il est surtout vénéré par les populations rurales. Statuette en bronze, 6-7 cm de hauteur, 1000 après J.-C. Musée national de Reykjavik, Islande. 

Crédits : Werner Forman/ Corbis

Afficher

Leur nom n'a pas reçu d'élucidation décisive. Áss pourrait provenir d'un ancien ansur, et Jordanes note que les Goths adoraient une sorte de demi-dieu, Anses. Mais l'évhémérisme n'est pas plus satisfaisant ici que vis-à-vis des théories de Snorri Sturluson, qui fait venir les Ases d'Asie, « à cause, dit-il explicitement, de leur nom ». On a voulu aussi faire dériver áss du germanique commun ansu-, qui désignerait une poutre, parce que les images des dieux auraient été traditionnellement sculptées dans le bois. Cette explication est franchement insuffisante. Le plus tentant paraît être de les raccorder à un thème indo-européen, ansu, que l'on retrouve dans le gothique us-anan (en sanskrit asu) et qui correspondrait approximativement au latin anima. Le terme exprimerait alors l'idée de vie, d'existence active, de vitalité. Cette théorie est séduisante. Hommes d'action, admirant la force et tenus, par les conditions du milieu naturel dans lequel ils vivaient, à dépenser beaucoup d'énergie et de courage, les [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  ASES  » est également traité dans :

BALDR

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 997 mots

Dans le panthéon nordique, le dieu Ase (appelé Baldr) détonne. Fils d'Ódhinn et de Frigg, aimable, pur, équitable, il impressionne par sa douceur, sa sagesse, sa miséricorde et sa serviabilité, toutes qualités qui ne correspondent pas exactement à ce qu'on peut savoir de l'éthique nordique ancienne, au moins à l'époque où on la découvre par les textes, c'est-à-dire à l'âge viking. Baldr est beau e […] Lire la suite

HEIMDALLR

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 299 mots

L'un des dieux les plus énigmatiques du panthéon nordique, Heimdallr n'a laissé pratiquement aucune trace dans la toponymie, bien que sans doute un poème eddique lui ait été exclusivement consacré, le Heimdallagaldr , dont il ne reste malheureusement qu'un seul vers, assez obscur d'ailleurs, où il est donné pour « le fils de neuf mères ». À première vue, on serait donc tenté de tenir ce dieu pour […] Lire la suite

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 018 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la préhistoire à l'âge du fer : la royauté sacrée »  : […] De la préhistoire, on ne peut juger que par reconstitution, à partir de traits obscurs que livrent les textes, islandais surtout, tels que le Landnámabók ou « Livre de colonisation ». Le culte voué aux forces naturelles y éclate et, lorsqu'il se trouve personnifié, c'est sous la forme de géants et de nains, les uns et les autres étant constitutifs des origines du monde, dépositaires de la mémoire […] Lire la suite

THOR ou DONAR

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 449 mots
  •  • 1 média

Divinité commune aux peuples germaniques primitifs, Thor (en vieux scandinave Thôor) ou Donar a bénéficié, comme le suggèrent les noms de lieux scandinaves et les patronymes des personnes établies ensuite en Islande, d'une vénération étendue, aussi bien en Norvège qu'en Suède et au Danemark, et plus ample que celle d'Odin. Il est représenté comme un grand guerrier, un homme d'une force immense, à […] Lire la suite

TYR, mythologie nord-germanique

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 866 mots

S'il faut chercher quel est, de tous les dieux que nomment les sources disponibles, celui qu'on peut tenir pour le plus authentiquement nordique (ou germanique), on doit sans hésiter répondre que c'est Tyr. Il est franchement pangermanique — caractéristique que, seule, la déesse Frigg partage avec lui — et a, d'ailleurs, donné son nom au mardi (anglais Tuesday , allemand Dienstag , suédois Tisda […] Lire la suite

VANES

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 746 mots
  •  • 1 média

Dans la mythologie du Nord, les Vanes constituent avec les Ases les deux grandes familles de dieux. Mais, encore plus que pour ceux-ci, leur origine et le sens de leur nom même sont obscurs. Ils sont comparativement moins nombreux : Njördhr et ses enfants Freyr et Freyja et, peut-être, Hoenir. Leur ambivalence sexuelle est curieuse. Njördhr, qui est un homme pour les Eddas , est présenté par Taci […] Lire la suite

VIKINGS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 729 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cosmogonie des anciens Scandinaves »  : […] Les anciens Scandinaves imaginaient la création du monde à partir du chaos originel, Ginnungagap, situé entre le Niflheim, monde glacé du Nord, et le Muspellsheim, monde brûlant du Sud. Le mélange des glaces et du feu engendra le géant Ymir, nourri par la vache primordiale Audhumbla. Les premiers dieux, Odin, Vili et Vé, tuèrent le géant Ymir dont le corps est à l’origine du Cosmos et de la Terre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Régis BOYER, « ASES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ases/