FEU SYMBOLISME DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réflexion sur le symbolisme du feu a été décisive pour les travaux de la poétique, de la symbologie et même de l'épistémologie contemporaine. Par son ouvrage, paru juste avant la guerre, La Psychanalyse du feu (1938), Gaston Bachelard esquissait pour la première fois une étude « refusant le plan historique » et se référant aux structures permanentes de la rêverie du feu. Dénonçant les valorisations scientifiques du feu, il faisait d'une pierre deux coups : d'une part il ruinait toute théorie pseudo-scientifique des « quatre éléments », d'autre part il montrait que, derrière un élément en apparence homogène à la conceptualisation et même à la sensation, le feu, se cachaient des intentions structurales divergentes. Faisant effort pour séparer le « concept scientifique » des « arrière-images » de la subjectivité, la psychanalyse objective – c'est-à-dire celle qui purifie l'objet de son terroir psychanalytique – a tôt fait de dénoncer la mensongère unité de l'élémentarisme du feu. Aux intentions purement naturelles qui déjà viennent grever les trois autres éléments de la théorie classique, l'eau, la terre, l'air, de polarisations, symboliques divergentes, s'ajoute, en ce qui concerne le feu, une intention technologique majeure. C'est à juste titre que la « découverte » de ce dernier passe légendairement pour être l'invention primordiale. Aussi, tandis que les symboles des trois autres éléments étaient plutôt du ressort du psychologue, voire du psychanalyste travaillant à l'écart des implications sociales et culturelles, la symbolique du feu intéresse surtout l'anthropologie sociale et culturelle, comme en témoigne la lignée continue des ouvrages consacrés par les anthropologues à ce thème, depuis le livre classique de J. G. Frazer, Mythes sur l'origine du feu (Myths of th [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FEU SYMBOLISME DU  » est également traité dans :

AGNI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 906 mots

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni  : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi abstraites (le temps, l'amour, la pensée, l'empire). Au tout premier rang de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agni/#i_367

AUTELS

  • Écrit par 
  • Louis LÉVY
  •  • 3 686 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'autel et le sacré »  : […] L'autel est d'abord la table du dieu. C'est aussi le véhicule du sacrifice, qui doit obligatoirement s'y dérouler pour parvenir à la divinité. Cette fonction détermine même la forme des autels creux dont il a été fait mention. Dans certains cultes populaires chinois, l'érection d'un autel est le moyen de faire descendre le dieu du ciel, mais cette conviction n'est absente d'aucune croyance religie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autels/#i_367

DÉLUGE MYTHES DU

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 2 089 mots
  •  • 1 média

Extrêmement répandus, les mythes de catastrophes cosmiques racontent comment le monde a été détruit et l'humanité anéantie, à l'exception d'un couple ou de quelques survivants. Les mythes du Déluge sont les plus nombreux, et presque universellement connus (bien qu'extrêmement rares en Afrique). À côté des mythes diluviens, d'autres relatent la destruction de l'humanité par des cataclysmes cosmiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythes-du-deluge/#i_367

HÉPHAÏSTOS

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Dieu du Feu, fils de Zeus et d'Héra selon plusieurs traditions, Héphaïstos est au contraire, selon la Théogonie d'Hésiode, engendré par la seule Héra (dépitée de la naissance d'Athéna issue du seul Zeus). Cette tradition s'accorde cependant mal avec l'aide qu'Héphaïstos est censé avoir apportée à son père en lui fendant la tête afin de permettre à Athéna de venir au monde. Héphaïstos est boiteux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hephaistos/#i_367

HÉRACLITE (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 2 334 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Correspondances entre le monde et l'homme »  : […] Dans ce cadre se laissent facilement lire les couples contrariés sur lesquels s'articule la cosmologie héraclitéenne. Au commencement, un être primordial au nom du Feu s'échange contre la Mer, et la Mer à son tour s'échange, mi-partie contre la Terre, mi-partie contre un élément que désigne le mot de Praester , au sens vraisemblable d'une atmosphère chargée de vapeurs plus ou moins humides ou sèch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heraclite/#i_367

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 218 mots

Dans le chapitre « La maîtrise du feu »  : […] Héraclite parle du feu toujours vivant, et l'évangile non canonique de Thomas rapporte une parole du Christ, disant : « Qui est près de moi est près du feu. » Le feu est semence spirituelle ; l'Esprit saint (esprit igné) est représenté sous la forme de flamme ardente ; c'est lui qui rend enceinte la Vierge pure, et féconde les métaux. Son approche éveille le métal, les noces se célèbrent, l'accou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_367

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 018 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Culte de la nature et culte des morts »  : […] Le premier trait frappant est que les Baltes vouaient avant tout un culte aux forces de la nature, telles quelles ou, éventuellement, personnifiées. Peuplades agricoles, ils adoraient les arbres et les forêts, le Soleil, la Lune et les astres, et toutes sortes de quadrupèdes, y compris les crapauds. Leurs dieux et leurs démons habitaient les champs, les lacs et les rivières : c'étaient les velè , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-des-peuples-barbares/#i_367

OVAMBO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 351 mots

Installés sur la frontière de l'Angola et de la Namibie, et surtout en Namibie, les Ovambo sont 1,2 million environ au début du xxi e  siècle. Traditionnellement divisés en royaumes, ils sont gouvernés par des souverains qui possédaient également des pouvoirs religieux. Les Ovambo comptent treize sous-groupes dont les principaux sont les Ondonga, les Ombalantu, les Onkonkathi, les Ukuanyama, les U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ovambo/#i_367

PARSIS

  • Écrit par 
  • Guy BUGAULT
  •  • 2 305 mots

Dans le chapitre « La religion »  : […] La religion des Parsis est la religion mazdéenne, réformée et partiellement démythisée par Zarathushtra dans un sens éthique et monothéiste. À première vue, la caractéristique principale en est le culte du feu et les temples du feu. Pourtant, le dieu des mazdéens n'est pas le feu ( atar ), mais le Seigneur sage ( Ahura Mazdā), homologue de l'Asura Varuṇa védique. C'est parfois à travers le feu (q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parsis/#i_367

VESTA, religion romaine

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 822 mots

Déesse du feu et du foyer, Vesta est d'origine indo-européenne (ainsi que le prouve la comparaison de cette divinité avec l'Hestia des Grecs et l'Agni de l'Inde) ; le fait qu'elle soit invoquée à la fin de toute prière adressée à une quelconque divinité (Janus étant invoqué au début) est aussi la marque d'un rite indo-européen. Elle est le feu bienveillant et vivant et sa permanence est symbole de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vesta-religion-romaine/#i_367

VULCAIN

  • Écrit par 
  • Catherine SALLES
  •  • 463 mots

Dans la religion romaine, Volcanus est un dieu fort ancien, d'origine inconnue : pour certains, venu d'Ostie, il serait l'ancien dieu du Tibre ; pour d'autres, ce serait un dieu méditerranéen entré dans la religion romaine par l'intermédiaire de l'Étrurie (cf. le dieu étrusque Velchans). Il apparaît dans les plus anciens calendriers romains (dits « de Numa ») et aurait été introduit à Rome par Tit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vulcain/#i_367

ZOROASTRISME

  • Écrit par 
  • Jean de MENASCE
  •  • 5 869 mots

Dans le chapitre « Le culte »  : […] La persistance du culte zoroastrien offre des données plus sûres. Le Yasna est tout entier consacré au sacrifice du haoma et les rubriques, notées en pehlevi, sont, dans l'ensemble et avec des variantes assez légères, encore en vigueur aujourd'hui. Le pressurage de tiges de haoma (sanskrit : soma ) fournit une liqueur qui est consommée dans un mélange de lait et d'eau en offrande aux dieux et aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoroastrisme/#i_367

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilbert DURAND, « FEU SYMBOLISME DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-du-feu/