Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MORPHOLOGIE, biologie

Articles

  • ARCHAEOPTERYX

    • Écrit par Eric BUFFETAUT
    • 2 119 mots
    • 4 médias
    ...des interprétations parfois très divergentes. Même du point de vue de la taxonomie, il n’existe pas de consensus, certains auteurs considérant que les différences morphologiques entre les divers fossiles justifient la reconnaissance de genres distincts (Wellnhoferia, Jurapteryx), alors que d’autres,...
  • BOTANIQUE

    • Écrit par Sophie NADOT, Hervé SAUQUET
    • 5 647 mots
    • 7 médias
    Le second exemple concerne l'étude des structures morphologiques (internes ou externes) des plantes, afin d'en comprendre l'évolution ou le développement. Traditionnellement fondée sur l'utilisation de la microscopie optique, cette étude fait depuis plusieurs dizaines d'années constamment...
  • CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

    • Écrit par Andrée TÉTRY
    • 642 mots
    • 6 médias

    Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur.

    Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante,...

  • CONVERGENCES MORPHOLOGIQUES

    • Écrit par Robert GORENFLOT
    • 283 mots

    Dans un milieu donné, les composantes physiques et chimiques imposent aux organismes vivants des contraintes particulières. Ne peuvent donc peupler le milieu ainsi défini que les organismes dotés de mécanismes compensateurs appropriés. Le nombre des combinaisons possibles est nécessairement limité...

  • CRÂNE

    • Écrit par Yves FRANÇOIS, Didier LAVERGNE, Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
    • 5 245 mots
    • 5 médias
    Lavariabilité morphologique du crâne humain contemporain est si importante qu'elle constitue un objet d'analyse anthropométrique capital. On mesure par exemple un indice céphalique en faisant le rapport diamètre transversal maximum sur diamètre antéropostérieur × 100, ce qui donne : crâne dolichocéphale...
  • CROISSANCE, biologie

    • Écrit par Universalis, André MAYRAT, Raphaël RAPPAPORT, Paul ROLLIN
    • 14 760 mots
    • 7 médias
    ...égal à 1, il y a isométrie : Y croît proportionnellement à X ; l'isométrie est rare car, pour des raisons fonctionnelles, mécaniques et physiologiques, la forme doit changer avec la taille. Si a est supérieur à l'unité, il y a allométrie majorante : Y croît plus vite que X et il y a changement des proportions,...
  • DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

    • Écrit par Bruno MAUREILLE
    • 3 823 mots
    • 4 médias
    Une nouvelle contribution paléoanthropologique est venue alimenter nos connaissances sur la morphologie osseuse de certains fossiles chinois que l’on peut rapporter à la lignée des Dénisoviens. Elle a été publiée en mai 2019 dans la revue Nature par un panel de scientifiques de treize institutions...
  • DIMORPHISME

    • Écrit par Andrée TÉTRY
    • 1 030 mots

    Existence de deux formes distinctes pour une même espèce, animale ou végétale. Le dimorphisme représente un cas particulier du polymorphisme. Il affecte différents caractères et se présente sous divers aspects.

    Le dimorphisme sexuel permet de distinguer un individu mâle d'un individu...

  • DISCOKERYX XIEZHI

    • Écrit par Bastien MENNECART
    • 1 130 mots
    • 2 médias
    ...connus dans cette formation de l’Halamagai sont plus petits –, cette espèce a une masse estimée à 150 kilogrammes. Cet animal présente également la caractéristique morphologique unique de posséder un disque osseux sur le sommet du crâne, d’où le nom du genre Discokeryx,qui signifie littéralement...
  • EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

    • Écrit par Jean-Yves DUBUISSON, Sabine HENNEQUIN
    • 3 252 mots
    • 7 médias
    Les Embryophytes sont morphologiquement très diversifiées, avec un appareil végétatif allant du thalle (dépourvu de tige et de feuille) le plus simple au cormus complet (comprenant tige, feuille et racine) et à architecture complexe, avec une taille ne dépassant pas quelques millimètres (quelques...
  • FORME

    • Écrit par Jean PETITOT
    • 27 344 mots
    Actuellement, on considère que le néo-darwinisme – c'est-à-dire la synthèse de la théorie darwinienne de l'évolution et de la génétique moléculaire – fournit un cadre approprié pour la pensée de la forme en biologie. Le code génétique code pour la structure primaire des...
  • GENERELLE MORPHOLOGIE DER ORGANISMEN (E. Haeckel)

    • Écrit par Stéphane SCHMITT
    • 1 126 mots
    • 1 média

    Sept ans après l’Origine des espèces (1859) du naturaliste anglais Charles Darwin, la publication par l’Allemand Ernst Haeckel (1834-1919) de la Generelle Morphologieder Organismen. Allgemeine Grundzüge der organischenFormen-Wissenschaft, mechanischbegründetdurch die von Charles Darwin ...

  • HAECKEL ERNST HEINRICH (1834-1919)

    • Écrit par Stéphane SCHMITT
    • 1 751 mots
    • 2 médias
    Mais c’est surtout dans sa monumentale « Morphologie générale des organismes » (Generelle Morphologie der Organismen), publiée en 1866, qu’il développe ses vues sur l’évolution. Dans cet ouvrage, il reformule en des termes transformistes une idée ancienne, héritée de la Naturphilosophie...
  • HOMO LUZONENSIS ou HOMME DE CALLAO ou HOMME DE LUÇON

    • Écrit par Dominique GRIMAUD-HERVÉ
    • 1 555 mots
    • 2 médias
    L’analyse de ces restes humains provoque la surprise. Les deux phalanges de pied sont très courbées. Elles présentent aussi des zones d’insertion musculaire profondes supposant des muscles fléchisseurs du pied bien développés et destinés à la préhension, que l’homme moderne mobilise très peu. En...
  • MILIEU, écologie

    • Écrit par Cesare F. SACCHI
    • 7 829 mots
    • 1 média
    ...limitent leur distribution verticale bien plus efficacement que la pression. Aussi la vie abyssale est-elle limitée à quelques groupes zoologiques. La forme et la taille des organismes sont très influencées par la gravité. C'est ainsi que les plantes et les animaux lourds et trapus ont des membres...
  • MISLIYA HOMME DE

    • Écrit par Bruno MAUREILLE
    • 1 636 mots
    • 2 médias
    Misliya-1 montre des caractéristiques morphologiques osseuses et dentaires qui, sans aucun doute, l’excluent de la variabilité des membres de la lignée néandertalienne et l’intègrent sans équivoque au sein de celle des hommes anatomiquement modernes du Levant, d’Afrique de l’Est ou du Nord. Il s’agit,...
  • NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NEANDERTAL

    • Écrit par Bernard VANDERMEERSCH
    • 4 812 mots
    • 3 médias
    Les caractéristiques morphologiques et phylogénétiques des Néandertaliens semblaient assez bien établies, mais de nouvelles découvertes ont poussé certains spécialistes à les remettre en cause à partir des années 1980. Il s'agit, soit de nouveaux fossiles comme ceux mis au jour à Atapuerca en Espagne,...
  • TISSUS ANIMAUX

    • Écrit par Roger MARTOJA, Jean RACADOT
    • 7 243 mots
    ...signification fonctionnelle de types cellulaires pour lesquels l'examen au microscope photonique ne peut apporter aucune information. Sur le plan strictement morphologique, le microscope électronique à transmission a d'abord permis de reconnaître et de décrire avec précision les modes de jonction intercellulaires...
  • TRANSSEXUALISME

    • Écrit par Bernard CORDIER
    • 6 264 mots
    • 4 médias
    ...point de vue non médical, un transsexuel est une personne qui, préférant appartenir au sexe opposé à celui de son corps et de son état civil, réclame un changement de morphologie et qui, au nom d’une liberté nouvelle, celle de choisir son propre sexe, entend pouvoir bénéficier des progrès techniques...
  • ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

    • Écrit par Valérie CHANSIGAUD
    • 9 226 mots
    • 7 médias
    ...von Baer (1792-1876) avec son traité d'embryologie (1828) et Johannes Peter Müller (1801-1858) avec son manuel de physiologie comparée (1833). Le développement de la morphologie est l'un des moteurs de l'essor de la zoologie mais aussi, d'une façon générale, de la biologie. Le terme morphologie...

Média

Chromatophores : mécanismes d'expansion - crédits : Encyclopædia Universalis France

Chromatophores : mécanismes d'expansion