TURBULENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Turbulences : exemples de bifurcations

Turbulences : exemples de bifurcations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Turbulence : exemple de tore T6

Turbulence : exemple de tore T6
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Turbulence : le système de Lorenz et la SCI

Turbulence : le système de Lorenz et la SCI
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Turbulence: un exemple de S.C.I.

Turbulence: un exemple de S.C.I.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


La turbulence, les techniques, la nature et la vie

Hydrodynamique et aérodynamique subsonique

Depuis l'écoulement naturel des eaux jusqu'aux ultimes développements de la mécanique des fluides industrielle, la turbulence est omniprésente, Re étant généralement très grand : elle résulte soit du mouvement relatif d'un corps (généralement solide) et du fluide, soit d'un écart de vitesse dans la masse de ce dernier. La répartition des vitesses à proximité des parois est très différente de ce qu'elle serait en situation laminaire, avec des effets pratiques extrêmement importants : pour une vitesse relative donnée, les traînées de frottement et les pertes de charge dans les conduites sont accrues considérablement, et ce d'autant plus que la paroi est plus rugueuse ; par ailleurs, les vitesses étant plus élevées à proximité de la paroi, les décollements de couche limite sont retardés, et donc les traînées de forme diminuées et les portances maximales accrues. Dans la masse du fluide et la partie externe des écoulements de paroi, les gros tourbillons turbulents peuvent se développer assez librement et les zones de turbulence libre absorbent progressivement le milieu extérieur avec une vitesse d'entraînement de l'ordre de 10 à 20 p. 100 de l'écart de vitesse moyenne. Beaucoup plus grande que ν, νt uniformise l'écoulement moyen et dissipe son énergie avec une grande efficacité, souvent mise à profit dans les applications.

Turbulence : la « loi de paroi » pour les vitesses moyennes

Turbulence : la « loi de paroi » pour les vitesses moyennes

graphique

Illustration de la « loi de paroi » pour les vitesses moyennes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dans l'exemple de l'aéronautique subsonique, on cherche à limiter l'augmentation de traînée due à la turbulence par des méthodes passives ou actives de maintien de la laminarité (aspiration) ou de manipulation (riblets) de la couche limite turbulente. On s'efforce de réduire le bruit et les vibrations engendrés par les efforts fluctuants, et encore d'éviter des probl[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 36 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel COANTIC, Fabien ANSELMET, Gérard TAVERA, « TURBULENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/