VENTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Circulation des vents autour des dépressions et des anticyclones dans l'hémisphère Nord

Circulation des vents autour des dépressions et des anticyclones dans l'hémisphère Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Girouette

Girouette
Crédits : Cornfield/ Shutterstock

photographie

Échelle anémométrique de Beaufort

Échelle anémométrique de Beaufort
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Brises de pente

Brises de pente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'échauffement de la Terre par le rayonnement solaire est très irrégulier. Le mécanisme, simplifié à l'extrême, est le suivant : l'air au contact des sols ensoleillés s'échauffe ; cet air chaud, donc plus léger, exerce à la surface du sol une pression inférieure à la moyenne. C'est ainsi que se créent des zones de basses pressions, ou dépressions. Inversement, l'air froid, plus lourd, se comprime, s'affaisse et crée des zones de hautes pressions, ou anticyclones. Le rôle du vent consiste à réguler les différences de pressions qui se créent à la suite de la dilatation et de la compression des masses d'air sous l'effet de la chaleur. L'air se dirige des zones de hautes pressions vers les zones de basses pressions. Plus ces différences de pression sont importantes, plus le « courant d'air compensateur » est fort.

Les circulations d'air, les vents, s'expriment à différentes échelles. À l'échelle de la Terre, le rayonnement solaire est plus dense par unité de surface à l'équateur qu'aux pôles où il est tangentiel à la surface terrestre : très schématiquement, l'air chaud des zones équatoriales tend à se diriger vers les plus hautes latitudes, déterminant ainsi la circulation générale atmosphérique. À l'échelle régionale ou locale, les reliefs ou les différences de comportement thermique entre les océans et les continents peuvent créer des zones contiguës de basses et de hautes pressions à l'origine de vents comme le mistral, l'effet de fœhn, ou les brises de terre et de mer. Au fil des saisons, les différences thermiques qui se manifestent entre l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud sont responsables de vents saisonniers comme les moussons, apportant, tour à tour, prospérité et catastrophes naturelles.

Un aspect remarquable de la circulation atmosphérique est exprimé par les courants-jet [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : ingénieur en chef de la météorologie en service à la division prévision de la direction de la météorologie, ancien élève de l'École polytechnique
  • : ancien directeur de la Météorologie nationale
  • : ingénieur à Météo France

Classification


Autres références

«  VENTS  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Accumulation éolienne »  : […] Comme les eaux courantes, le vent a une activité de transport et d'accumulation. Cette activité se situe dans le prolongement de la déflation qu'il exerce aux dépens des formations superficielles meubles. Les observations de terrain ainsi que l'expérimentation en soufflerie montrent que cette prise en charge ne concerne que les éléments ne dépass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_20341

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 141 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Phénomènes de transport »  : […] La distribution des constituants atmosphériques soumis à l'action du rayonnement solaire et impliqués dans de nombreuses réactions chimiques ne peut pas être évaluée en faisant uniquement un bilan des productions et des pertes. Il faut aussi tenir compte des phénomènes de transport capables de modifier fortement la répartition en altitude et en lat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aeronomie/#i_20341

AGROMÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Emmanuel CHOISNEL, 
  • Emmanuel CLOPPET
  •  • 6 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les effets destructeurs (gel, grêle, vents forts, fortes chaleurs) »  : […] Certains phénomènes météorologiques peuvent provoquer la destruction d'organes végétaux sensibles. On pense, bien entendu, en premier lieu aux effets destructeurs de chutes de grêle sous les cumulo-nimbus (nuages à fort développement vertical), générateurs d'orages. Un tel phénomène a une durée de vie de l'ordre de l'heure, et une extension spatia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrometeorologie/#i_20341

ANÉMOCHORIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 895 mots
  •  • 1 média

Dissémination, par l'intermédiaire du vent, des fruits et des graines de plantes à fleurs, et, plus généralement, des spores et d'autres formes de dispersion des espèces vivantes. Parmi les caractères morphologiques favorables à l'anémochorie, la petitesse et la légèreté des semences et des germes constituent une possibilité simple et efficace. Ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anemochorie/#i_20341

ANTICYCLONES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Anticyclones et vents »  : […] La différence de pression atmosphérique qui existe entre deux régions voisines exerce sur l’air une force qui tend à le déplacer des hautes pressions vers les basses pressions. Mais, parce que la Terre tourne, tout déplacement se trouve dévié, sur la droite dans l’hémisphère Nord et sur la gauche dans l’hémisphère Sud (effet de Coriolis, du nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticyclones/#i_20341

ARÉISME

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 687 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les causes de l'aréisme »  : […] Cette absence de drainage tient, avant tout, à des causes climatiques. L'élément décisif est l'insuffisance des précipitations. La circulation atmosphérique générale est la grande responsable de ce déficit des précipitations sur une portion notable du globe terrestre : en donnant naissance, aux latitudes subtropicales, à deux chapelets de cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/areisme/#i_20341

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’instabilité barocline »  : […] À ce stade, avec l’instabilité convective nous avons pris en compte les variations verticales de la température. Mais les fortes variations horizontales, observées dans les régions tempérées (entre 35 et 65 degrés de latitude) du fait de la répartition de l’énergie solaire sur la planète, peuvent devenir, elles aussi, d’importantes sources d’insta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_20341

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 258 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Circulation moyenne de l'atmosphère »  : […] 1.  Circulation moyenne en surface (c'est-à-dire conventionnellement à environ 10 mètres de la surface du globe, sol ou mer). Cette circulation se déduirait facilement de la topographie de la surface 1 000 hPa par la règle du vent géostrophique. Cependant, l'approximation géostrophique cesse d'être valable au voisinage de l'équateur. Dans la zone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_20341

ATMOSPHÈRE - Thermodynamique

  • Écrit par 
  • Christian PERRIN DE BRICHAMBAUT
  •  • 7 460 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Effets de la rugosité du sol et de l'orographie »  : […] Aussitôt qu'une particule d'air se déplace, surtout au voisinage du sol, les phénomènes de turbulence interviennent pour accroître les possibilités de mélange et de diffusion. Toutes les échelles peuvent être envisagées, depuis les microturbulences liées au sillage aérodynamique d'un brin d'herbe jusqu'aux vastes tourbillons thermoconvectifs génér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-thermodynamique/#i_20341

AVALANCHES

  • Écrit par 
  • Gérard BRUGNOT
  •  • 3 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Troisième scénario : vent violent après une chute de neige modérée à forte, température de basse à très basse »  : […] Les conditions de ce troisième scénario sont d'abord favorables à un transport important de neige sous l'action du vent. Une conséquence visible de ce transport est l'apparition de corniches qui ce construisent sur la pente « sous le vent ». Pendant la chute et immédiatement après, on aura un scénario de type 1, l'effet du vent se limitant à augme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avalanches/#i_20341

BUYS-BALLOT LOI DE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 171 mots

Le Hollandais Christophorus Henricus Didericus Buys-Ballot (1817-1890) publie en 1857 une Note sur le rapport de l’intensité de la direction du vent avec les écarts simultanés du baromètre dans laquelle il énonce la fameuse loi qui porte son nom : le vent laisse les basses pressions atmosphériques sur sa gauche dans l’hémisphère Nord et l’intensit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-buys-ballot/#i_20341

CELTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] La mer Celtique est si largement ouverte sur l'Atlantique que les caractères de ses eaux sont étroitement contrôlés par l'hydrologie de l'Océan. Au large de la mer Celtique, les eaux superficielles (jusque vers 300 à 500 m de profondeur) de l'océan Atlantique sont tièdes (9 ou 10  0 C) et moyennement salées (environ 35,5 p. 1 000) : c'est l' eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-celtique/#i_20341

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ÉVÉNEMENTS MÉTÉOROLOGIQUES MAJEURS

  • Écrit par 
  • Pascal YIOU
  •  • 3 666 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les extrêmes du passé »  : […] Les historiens du climat étudient les événements catastrophiques qui ont marqué la société (Le Roy Ladurie, 1983). Ils peuvent reconstituer, à partir d’archives régionales ou nationales, des trajectoires de tempêtes de manière assez précise en notant l’emplacement des bâtiments détruits (des témoins ont eu parfois la présence d’esprit de noter dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-et-evenements-meteorologiques-majeurs/#i_20341

CLIMATS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 584 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La circulation atmosphérique »  : […] Les vents dominants ainsi que les précipitations dépendent de la circulation atmosphérique. Le réchauffement inégal de l’atmosphère par le rayonnement solaire provoque le déplacement des masses d’air, ce mouvement général étant perturbé par la rotation de la Terre. Les vents se répartissent ainsi selon le schéma suivant : vents d’est, les alizés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climats-notions-de-base/#i_20341

CYCLONES TROPICAUX

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 085 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La terminologie des cyclones »  : […] Les cyclones tropicaux prennent des noms différents selon la mer ou l'océan où ils naissent. On les appelle « typhons » ( typhoon en anglais) dans le Pacifique , « Baguia » aux Philippines, willy-willies près des côtes de l'Australie, ou « ouragans » ( hurricanes en anglais) dans l'océan Atlantique nord et sur la mer des Caraïbes. De par le mond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclones/#i_20341

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 414 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_20341

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Processus morphogéniques »  : […] L'activité des processus morphogéniques s'exerce sur les produits de ces actions météoriques comme sur les éléments des roches meubles. Ils assurent simultanément leur ablation, leur transport et leur dépôt. Sur les versants, l'évacuation des matériaux provient d'abord d'une action directe de la gravité, génératrice des éboulis concentrés à leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_20341

DUNES ÉTOILES, géomorphologie

  • Écrit par 
  • Clément NARTEAU
  •  • 759 mots
  •  • 3 médias

Les dunes étoiles possèdent un dôme central de forme pyramidale et des bras dont les crêtes s’alignent suivant de multiples directions . Façonnées par le transport éolien dans des déserts arides soumis à de fortes variations saisonnières de la direction des vents, ces dunes sont de très grande taille (plus de 100 m de hauteur) et apparaissent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunes-etoiles-geomorphologie/#i_20341

ÉNERGIE ÉOLIENNE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Samuel JOAB
  •  • 3 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plus de centrales thermiques »  : […] En raison du caractère intermittent et aléatoire du vent, une éolienne ne produit de l'électricité qu'une partie du temps. Le rapport de la quantité d'énergie réelle produite dans l'année à l'énergie théorique que l'on aurait obtenue si elle avait fonctionné toute l'année jour et nuit, soit 8 760 heures, à sa puissance nominale, correspond à un ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-eolienne-et-societe/#i_20341

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 505 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le gisement éolien »  : […] Toutes ces applications de l'énergie éolienne doivent prendre en compte les spécificités du gisement éolien. En effet, le vent a des caractéristiques extrêmement variables : – sa direction et sa vitesse varient d'un site à un autre et, pour un site donné, sa vitesse dépend de l'altitude considérée et des perturbations locales engendrées par la rugo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_20341

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Circulation des océans »  : […] Les vents et la forme des bassins océaniques déterminent les courants de surface . Dans la zone intertropicale, les masses d'eau dérivent vers l'ouest sous le souffle régulier des vents alizés du nord-est ou du sud-est. Arrivées aux rivages occidentaux des bassins, accumulant de la chaleur absorbée à partir du rayonnement solaire, elles ne peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_20341

ÉPISODE CÉVENOL, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Comment se déclenche l’instabilité ? »  : […] Divers mécanismes peuvent déclencher l’instabilité latente en forçant l’air chaud et humide à s’élever. En effet, l'air qui se trouve près du sol peut monter s’il rencontre une barrière montagneuse ou une poche d’air froid, ou encore s’il se trouve dans une région de forte convergence des vents de surface ou sous une région de forte divergence des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/episode-cevenol-meteorologie/#i_20341

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 525 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le climat méditerranéen »  : […] C'est le plus réputé de tous les climats européens. Il ne faut pourtant l'imaginer ni comme une unité ayant partout les mêmes caractéristiques, ni comme un climat sans défaut. Il se rencontre sur les rives de la Méditerranée et dans les plaines ou les versants montagneux qui plongent vers cette mer intérieure. Au-delà des crêtes, la limite des aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_20341

FŒHN

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 996 mots
  •  • 1 média

Le mot Fœhn (allemand dialectal) vient du latin favonius , qui signifie « léger vent d'ouest ». En fait, le fœhn n'a pas de direction privilégiée. Sa présence est directement liée à la configuration générale des lieux et au relief de la région. C'est pourquoi il est plus juste de parler d'« effet de fœhn ». Un tel phénomène met parfaitement en évi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foehn/#i_20341

ÎLES

  • Écrit par 
  • Guy LASSERRE
  • , Universalis
  •  • 5 314 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les climats insulaires »  : […] Il est bien difficile de dégager des traits climatiques communs aux îles, tant leur variété est grande. La latitude et la situation géographique jouent un rôle prépondérant pour définir les types de climats : polaire, froid, océanique, désertique, tropical, etc. Si les Kerguelen n'ont pas été colonisées de manière permanente, alors qu'elles ont un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles/#i_20341

JUPITER, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 11 249 mots
  •  • 60 médias

Dans le chapitre «  Dynamique de l'atmosphère »  : […] Les formations nuageuses les plus marquées dans l'atmosphère jovienne ont été utilisées comme traceurs de la circulation générale pour démontrer sa très forte symétrie axiale. De même, on a pu suivre le mouvement récurrent, avec une période de 6 à 10 jours, des petites taches qui apparaissent dans l'environnement de la Grande Tache rouge . Cela dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-planete/#i_20341

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 334 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Ondes et courants »  : […] Le vent, par son action à la surface des eaux, provoque des courants, brasse les couches superficielles qui, par friction, entraînent les eaux profondes en un mouvement plus lent, certes, mais durable, dont le résultat est un échange de substances nutritives ; un certain équilibre s'instaure entre les différents étages discernables dans la masse d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/#i_20341

MARÉES NOIRES

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 7 597 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La lutte à terre »  : […] Les déplacements des nappes d'émulsion en surface sont provoqués par les courants marins, qui entraînent les nappes dans leur direction et à leur vitesse propre, et par les vents, qui poussent les nappes dans leur direction, mais avec une vitesse de 3 p. 100 seulement de leur vitesse propre. Courants et vents combinent donc leur action et les napp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees-noires/#i_20341

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La météorologie martienne »  : […] Une station météorologique a aussi permis d'acquérir des données lors de la descente de la sonde à travers l'atmosphère (dont un record de froid mesuré in situ de – 135  0 C). Au sol, la pression était alors de 6,75 hectopascals, soit celle qui existe pour la Terre vers 35 kilomètres d'altitude. Un comparatif des températures enregistrées au somme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_20341

MÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 309 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des réseaux d’observation à l’échelle planétaire »  : […] Pour obtenir une image tridimensionnelle de l’atmosphère, aussi étendue et précise que possible, des réseaux d’observation performants ( stations météorologiques, radars, lidars, radiomètres …) ont été installés au sol, sur mer (bateaux, bouées) et en altitude (ballons-sondes, avions, satellites). Des mesures fines des variations de la pression, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorologie/#i_20341

MICROCLIMATS

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 2 986 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'influence des mouvements de l'air d'ordre de grandeur faible »  : […] D'une manière générale, toute agitation de l'air contrarie les effets signalés ci-dessus, puisqu'ils aboutissent à un mélange avec des couches qui sont moins directement affectées par la proximité du sol ; ainsi, les pellicules froides qui se forment au contact de la surface par les nuits claires et calmes sont dispersées quand il y a du vent, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microclimats/#i_20341

MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES

  • Écrit par 
  • Pascale DELECLUSE, 
  • Claire LÉVY
  •  • 7 846 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'observation des océans à partir des satellites »  : […] Les réseaux d’observation in situ permettent déjà de couvrir des zones géographiques limitées dans le temps et l’espace. Avec le développement des satellites d’observation de la Terre, une nouvelle étape est encore franchie puisqu’ils assurent une couverture quasiment synchrone de l’observation de tous les océans (on parle de couverture spatiale sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modelisation-et-prevision-oceanographiques/#i_20341

MOUSSON

  • Écrit par 
  • René CHABOUD, 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 6 608 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Mécanisme  »  : […] Le mécanisme du climat de mousson est relativement simple. Toute comparaison d'échelle mise à part, il présente une grande similitude avec le phénomène météorologique des brises de terre et des brises de mer (cf.  atmosphère  - Thermodynamique). Les vitesses très inégales d'échauffement, ou de refroidissement, entre les terres et les mers jouent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson/#i_20341

NEIGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 582 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’action du vent »  : […] Le vent déplace d’énormes quantités de neige et remodèle le paysage, en particulier lorsqu’il accompagne une chute de neige (on parle alors de blizzard) ou si la neige au sol est encore froide et légère (on parle alors d’un « chasse-neige »). On distingue trois modes de déplacements de la neige par le vent : la reptation, qui correspond à un dépl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neige/#i_20341

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 422 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Marées »  : […] Les marées de la mer du Nord sont dues, pour l'essentiel, à l'onde lunaire principale semi-diurne, qui pénètre par le nord-ouest et longe les côtes britanniques avant de se scinder en deux branches, dont l'une tourne en baie Flamande autour d'un point amphidromique situé entre Yarmouth et le Helder, alors que l'autre tourne autour d'un point amphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/#i_20341

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Mouvements

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 601 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Action des vents »  : […] L'autre élément moteur essentiel des courants généraux réside dans les vents ; ceux-ci entraînent les molécules d'eau de surface, et le mouvement se transmet de proche en proche aux molécules situées plus profondément. Toutefois, ces courants engendrés par les vents se modifient en fonction de la profondeur. En effet, d'une part, le frottement dim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-mouvements/#i_20341

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Naissance de l’océanographie »  : […] À la fin du x viii e  siècle et au siècle suivant, à l’initiative des États, à des fins de connaissance mais aussi de colonisation, les Français et les Anglais entreprennent des voyages d’exploration des océans qui associent marins et naturalistes. Ces expéditions révèlent des aspects nouveaux du monde, de sa géographie. Elles permettent, en parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_20341

ORAGES

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 247 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les trombes ou tornades »  : […] Soudaines, peu durables, les tornades sont animées de mécanismes qui ne sont pas tous connus. Selon la définition donnée par l'Organisation météorologique mondiale, il s'agit d'un « phénomène qui consiste en un tourbillon de vent, souvent intense, dont la présence se manifeste par une colonne nuageuse ou un cône nuageux accolé à la base d'un cumul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orages/#i_20341

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modelés et formes dus au vent »  : […] Si la corrasion exercée par le vent ne se manifeste guère que dans les détails du relief, la déflation et l'accumulation créent, en revanche, des formes et des modelés originaux. Par vannage des éléments éolisables des sandr , des plaines alluviales et des larges estrans découverts par les régressions liées au glacio-eustatisme, la déflation dével […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_20341

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Lois générales de la circulation atmosphérique »  : […] La connaissance des lois générales de la circulation des masses d'air dans l'atmosphère est essentielle pour comprendre les mécanismes par lesquels s'effectue la contamination de la biosphère. Ces lois décrivent les mouvements horizontaux et verticaux des masses d'air, qui assurent rapidement la dispersion des polluants dans l'ensemble de l'atmosph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_20341

PRESSION ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 534 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’influence des variations de pression sur le temps »  : […] La valeur moyenne de la pression atmosphérique mesurée à la surface de la Terre est de 985,5 hectopascals (hPa), ce qui correspond à la pression exercée par la masse totale de l’atmosphère : 5,148 × 10 18  kg (soit 5,148 millions de milliards de tonnes). Pour pouvoir comparer les valeurs de la pression de surface mesurée à des endroits qui ne sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pression-atmospherique/#i_20341

RELIEF ONDES DE

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 106 mots

Le relief détermine, dans tout vent qui le franchit, des ondulations verticales qui provoquent un système d'ondes stationnaires dont la longueur d'ondes est en rapport direct avec la vitesse du vent ; ces ondes de relief présentent, au ventre, une alternance d'ascendances et de subsidences. Les ondes de relief ont une position fixe par rapport au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-de-relief/#i_20341

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Dépôt »  : […] Les roches sédimentaires reflètent aussi les conditions du dépôt. Ces rapports se manifestent avec évidence dans le cas des roches détritiques de faciès continental. Ils concernent à la fois le calibre de leurs éléments constitutifs et leur disposition. La granulométrie de ces roches exprime ainsi les conditions dynamiques offertes par le processu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_20341

SAFFIR HERBERT SEYMOUR (1917-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

L' ingénieur américain Herbert Seymour Saffir fut un expert des dommages causés aux bâtiments par les cyclones. Né le 29 mars 1917 à New York, Herbert Seymour Saffir reçoit son diplôme d'ingénieur en génie civil au Georgia Institute of Technology en 1940. En 1959, il fonde sa propre société d'ingénierie des structures à Coral Gables, en Floride, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-seymour-saffir/#i_20341

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Dynamique et nuages »  : […] À première vue, Saturne se présente comme une image adoucie de Jupiter. La symétrie axiale est encore évidente ; bandes claires et sombres alternent comme dans le cas de Jupiter, avec cependant beaucoup moins de contraste ; les couleurs des motifs sont moins vives. Tout se passe comme si les divers nuages s'étaient mélangés pour produire une tonal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20341

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie d’Eiffel toujours en service  »  : […] Que ce soient des stades, des ponts ou des tours, tous ces ouvrages ont en commun leur gigantisme. Les effets du vent sur ces structures font ainsi l’objet d’études très poussées. La soufflerie de Gustave Eiffel poursuit son activité au sein du Centre scientifique et technique du bâtiment (C.S.T.B.) qui a racheté cette installation en 2001. S’ajou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_20341

TEMPÉRATURE (météorologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 547 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les températures ressenties »  : […] Notre sensation de la température, qui nous fait penser qu’un objet est plus chaud ou plus froid qu’un autre, demeure subjective. Il n’y a qu’à saisir par exemple un objet en bois et un objet en métal, tous deux à température ambiante, pour se rendre compte qu’ils fournissent une sensation bien différente. La main de l’homme n’est pas un bon thermo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/#i_20341

TEMPÊTES EN FRANCE (1999 et 2009)

  • Écrit par 
  • Christian BARTHOD
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Des tempêtes de grande ampleur ont touché la France depuis la fin des années 1990. La tempête du 26 décembre et celle de la nuit du 27 au 28 décembre 1999 , nommées respectivement Lothar et Martin, ont causé des dégâts sans précédent, tout en affectant sévèrement les forêts suisses, allemandes (Bade-Wurtemberg) et danoises, marquant durablement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempetes-en-france/#i_20341

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Terre « boule de neige » »  : […] Déserts équatoriaux et ceintures de neige subtropicales sur les continents, avec une forte saisonnalité à toutes les latitudes, océans entièrement couverts de glace, circulations atmosphériques vigoureuses, tel aurait été le paysage lors de la glaciation. Les poussières soulevées par les vents violents à la surface des déserts et les cendres volca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_20341

TORNADES & TROMBES

  • Écrit par 
  • Georges DHONNEUR
  •  • 1 960 mots
  •  • 10 médias

On donne le nom de tornade à un tourbillon de petite dimension mais de très forte intensité qui sévit sur les continents, plus particulièrement aux États-Unis et en Australie, plus rarement en Europe occidentale, en Inde, en Afrique et au Japon . Sa forme maritime, la trombe , est moins violente ; plus fréquente, elle affecte la plupart des région […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tornades-et-trombes/#i_20341

TOUR DU MONDE EN BALLON

  • Écrit par 
  • Philippe BURON PILÂTRE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Le 21 mars 1999, le Suisse Bertrand Piccard et le Britannique Brian Jones atterrissent en Égypte après avoir bouclé le tour du monde en « rozière », en 19 jours 21 heures et 47 minutes. Ce vol constitue aussi un record de durée, d'altitude pour ce type de ballon (11 755 m) et de distance, avec 40 813 kilomètres parcourus. Partis le 1 er  mars au ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-du-monde-en-ballon/#i_20341

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mécanismes atmosphériques à l'origine des climats tropicaux »  : […] L'existence des climats tropicaux est évidemment liée d'abord à l'activité solaire, importante toute l'année, tout en étant soumise à des variations sensibles. Mais la circulation atmosphérique intervient également, notamment pour fixer la répartition des périodes sèches et pluvieuses. On montrera les modalités de son action, en se limitant, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_20341

VÉNUS, planète

  • Écrit par 
  • Véronique ANSAN, 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 12 644 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'atmosphère »  : […] L'atmosphère de Vénus , très massive puisque la pression au sol (de 92 à 95 × 10 3  hPa) est près de cent fois supérieure à la pression terrestre, est essentiellement constituée de dioxyde de carbone CO 2 (96,5 p. 100). C'est en 1932 que le CO 2 fut identifié pour la première fois par observation de bandes d'absorption dans le proche infrarouge. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-planete/#i_20341

WESTERLIES ou VENTS D'OUEST

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 172 mots

L'expression anglaise westerlies désigne des vents d'ouest et, pour l'essentiel, le flux des zones tempérées. Aux latitudes moyennes, ce sont en effet les vents de secteur ouest qui dominent. Dans l'hémisphère boréal, qui est de loin le plus perturbé en raison de la présence de masses continentales et océaniques compliquant la circulation dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/westerlies-vents-d-ouest/#i_20341

Voir aussi

ALIZÉS    ANÉMOMÈTRE    AUTAN    ÉCHELLE DE BEAUFORT    BISE vent    BLIZZARD    BRISES DE TERRE ET DE MER    BRISES DE VALLÉE ET DE MONTAGNE    CIRCULATION ATMOSPHÉRIQUE GÉNÉRALE    CORIOLIS ACCÉLÉRATION ou FORCE DE    COURANT-JET ou JET-STREAM    FRANCE géographie physique    GIROUETTE    CELLULE DE HADLEY    HARMATTAN    HOULE    ISOBARE    LEVANT vent    LIBECCIO    LOMBARDE vent    MARIN vent    INSTRUMENTS DE MESURE    MISTRAL vent    OURAGANS    RISQUES NATURELS    ROTATION DE LA TERRE    SIMOUN    SIROCCO    STATION MÉTÉOROLOGIQUE    TEMPÊTES    TRAMONTANE    AIR TROPICAL    VAGUES    VITESSE

Pour citer l’article

Jean-Pierre LABARTHE, Jean BESSEMOULIN, René CHABOUD, « VENTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vents/