Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AÉRODYNAMIQUE

L' objet de l'aérodynamique est l'étude de l'écoulement de l'air autour d'un corps, en général un véhicule aérien ou terrestre, mais aussi un ouvrage d'art, un aubage de turbomachine, une éolienne, ou bien encore un casque profilé de sportif. En effet, tout fluide s'écoulant sur une surface matérielle exerce sur celle-ci des actions de contact (pression et frottement) dont la résultante sur l'ensemble du corps est une force appelée résultante aérodynamique. Cette force s'applique en un point appelé centre de poussée qui, en règle générale, ne coïncide pas avec le centre de gravité du corps, où s'exerce le poids résultant de celui-ci. La présence de ces deux centres de forces différentes induit un moment aérodynamique tendant à faire tournoyer le corps autour de son centre de gravité. Le premier but de l'aérodynamique est de déterminer les composantes de cette force et de ce moment, l'ensemble constituant ce que l'on appelle le torseur aérodynamique.

La résultante aérodynamique est décomposée selon un système d'axes liés au vecteur vitesse de déplacement du véhicule V : la composante selon V (axe x) est la traînée qui s'oppose à l'avancement du véhicule et doit être compensée par un groupe propulseur (fig. 1). La composante perpendiculaire à V (axe z) et contenue dans le plan de symétrie du véhicule est appelée la portance. La composante selon le troisième axe y, perpendiculaire au plan de symétrie du véhicule, est la force latérale. Pour un avion, la portance est une force dirigée vers le haut qui compense le poids de l'avion. Elle définit la capacité d'emport de l'appareil, donc la charge utile (nombres de passagers, masse de fret). Pour une automobile, on cherche une portance dirigée vers le sol qui plaque le véhicule sur la route. L'importance de la traînée détermine la force propulsive à exercer pour accélérer ou maintenir le véhicule en marche. C'est une donnée capitale qui définit la consommation en carburant. La force latérale joue un rôle essentiel dans la stabilité du véhicule. C'est par exemple l'effet d'un fort vent latéral sur la tenue de route d'une voiture.

Les sciences de l'aérodynamique

Outre la maîtrise de la traînée et de la portance, l'aérodynamique doit aussi prédire les efforts locaux exercés sur le corps, en particulier la pression, afin de calculer les déformations de sa structure. L'influence réciproque entre la structure, qui en se déformant modifie le champ aérodynamique, et l'écoulement, qui de ce fait impose à la structure une charge qui a varié, est à l'origine d'un couplage fluide-structure pouvant conduire à des situations dangereuses comme le flottement, dont un exemple fameux est la rupture du pont suspendu de Tacoma sous l'effet d'une tempête (fig. 2). L'étude de ce phénomène qui intéresse presque tous les domaines de l'aérodynamique (notamment les aubes de compresseur ou de turbine, les pales d'hélicoptère ou d'éolienne) relève de l'aéroélasticité.

L' aéroacoustique s'attache à réduire le bruit émis par la couche limite turbulente du fuselage, par les décollements se produisant sur certaines parties du véhicule, par les jets des réacteurs, ou encore engendré par une hélice, un rotor d'hélicoptère, une éolienne. Par exemple, le bruit d'origine aérodynamique est un souci pour les véhicules terrestres, son niveau dépassant le bruit de roulement au-delà de 300 km/h pour les trains et de 120 km/h pour les voitures.

Les transferts de chaleur par convection et/ou rayonnement entre l'écoulement et la paroi sont du ressort de l'aérothermique. Ces aspects jouent un rôle essentiel en hypersonique où le véhicule est soumis à des échauffements intenses lors d'une rentrée[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur associé à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • : directeur de recherche émérite à l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (O.N.E.R.A.)
  • : chef d'unité de recherche à l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (O.N.E.R.A.)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Aérodynamique: simulation numérique sur un avion Falcon

Aérodynamique: simulation numérique sur un avion Falcon

Écoulement aérodynamique

Écoulement aérodynamique

Soufflerie transsonique S1, Modane

Soufflerie transsonique S1, Modane

Autres références

  • AUTOMOBILE - Conception

    • Écrit par Jean-Paul MANCEAU, Alfred MOUSTACCHI, Jean-Pierre VÉROLLET
    • 10 562 mots
    • 7 médias
    Latraînée aérodynamique (T) est proportionnelle au carré de la vitesse (V), à la surface frontale (S) et au coefficient de résistance aérodynamique (Cx, encore appelé coefficient de pénétration dans l'air) du véhicule. Elle s'exprime sous la formule suivante : T = 1/2.S.Cx.V...
  • AVIATION - Avions civils et militaires

    • Écrit par Yves BROCARD
    • 9 436 mots
    • 21 médias
    Ce sont les ailes qui assurent la majeure partie de la sustentation de l'avion dans l'air ; elles sont donc très travaillées du point de vue aérodynamique. Les paramètres géométriques d'une voilure, qui conditionnent ses qualités aérodynamiques, sont de deux ordres ; on trouve d'abord ceux qui sont...
  • AVIATION - Hélicoptères

    • Écrit par Louis François LEGRAND, Pierre ROUGIER
    • 3 125 mots
    • 7 médias
    Toute poussée aérodynamique est égale à la quantité de mouvement communiquée à l'air par unité de temps : F = q. ΔV (F est la poussée, q le débit d'air intéressé par le rotor, ΔV la variation de vitesse verticale qu'il subit). On en déduit que, au rendement près, la puissance nécessaire...
  • BALISTIQUE

    • Écrit par Jean GARNIER
    • 2 100 mots
    • 2 médias
    Le problème consiste donc à définir les forces extérieures. Ce sont les forces aérodynamiques appliquées à l'obus (forces et moments de traînée et de portance, forces et moments d'amortissement de tangage et de lacet, couple de roulis, couple d'amortissement de roulis, force et moment de Magnus),...
  • Afficher les 23 références

Voir aussi