PRAGUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du flamboyant au baroque

Prague, au tournant du siècle, avait retrouvé une grande puissance économique. Vingt-cinq mille habitants peuplaient ses trois villes (la Vieille Ville, la Nouvelle Ville, le Petit Côté au pied des Hradčany, chacune pourvue de son conseil). Les corporations d'artisans, d'où se dégageait un riche patriciat, animaient une production de textiles, de céramique et de ferronnerie. S'y ajoutaient changeurs et marchands, les juifs groupés dans leur quartier autour de leurs synagogues gothiques (l'Altnaï et la Pinkas) et de leur pittoresque cimetière. Dans les édifices nouveaux (reconstructions faites en général au-dessus des arcades gothiques), l'influence de la Renaissance allemande mit sa marque (porches et frontons en encorbellement). La Renaissance italienne fut beaucoup plus longue à s'affirmer. Du moins a-t-elle donné un incomparable joyau : le petit palais d'été de la reine Anne (Anne Jagellon, femme de Ferdinand de Habsbourg), entouré d'une colonnade légère (1538). Cette œuvre des Italiens (Spatio, Paolo della Stella) fut achevée et sans doute alourdie par le premier étage, dû à l'architecte allemand Vohlmut, l'un des plus actifs à Prague au milieu du xvie siècle.

Au xvie siècle, les éléments des deux Renaissances sont souvent associés dans un même monument : le palais Lobkowicz, plus tard palais Schwarzenberg, aux Hradčany (1560), avec son bossage de graffiti et son fronton, de nombreuses maisons à graffiti dans la Vieille Ville et même le cénotaphe de l'empereur Ferdinand à Saint-Guy. Autour de ce large tombeau à gisants, œuvre du Néerlandais Collin (1564), l'empereur Rodolphe II fit placer une élégante grille de fer forgé, provenant de l'atelier pragois de Schmidthammer.

Rodolphe II (1576-1612) a, plus qu'aucun autre souverain, contribué à la fortune artistique de la ville. Esprit tourmenté dont les principales préoccupations étaient d'art et de science (depuis les sciences occultes jusqu'à l'astronomie de Kepler et de Tycho Brahé), il a rassemblé au château une collection des plus diverses : gemmes de l'Antiquité, peintures flamandes, al [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Tchèque (République) : carte administrative

Tchèque (République) : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rivière Vltava à Prague, République tchèque

Rivière Vltava à Prague, République tchèque
Crédits : Commission européenne

photographie

Allégorie de la Paix, de l'Art et de l'Abondance, H. Aachen

Allégorie de la Paix, de l'Art et de l'Abondance, H. Aachen
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Église Saint-Ignace, Prague, C. Lurago

Église Saint-Ignace, Prague, C. Lurago
Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : membre de l'Institut, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Autres références

«  PRAGUE  » est également traité dans :

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prague et Karlštejn, centres d'un art dynastique »  : […] Au contraire, des programmes politico-artistiques de Charles IV, roi de Bohême en 1346, empereur d'Allemagne en 1347, presque tout demeure : dans la nouvelle Prague, conçue comme une nouvelle Rome, surpassant Avignon, et dont le plan couvre trois cent soixante hectares, le palais royal construit sur le modèle de celui du roi de France, très modifié après 1383 sous Wenceslas IV, et la cathédrale, […] Lire la suite

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Bohême »  : […] La guerre de Trente Ans (1618-1648) accumula les ruines en Allemagne, mais aboutit à la consolidation des Habsbourg dans leurs États héréditaires et à une transformation de la société. L'aristocratie (ecclésiastique et laïque) devint plus puissante que jamais sur le territoire de vastes seigneuries et domina la paysannerie, tandis que s'amenuisaient les classes intermédiaires (chevaliers et bourge […] Lire la suite

BOHÊME, géologie et géographie

  • Écrit par 
  • Joseph SCHULTZ
  •  • 925 mots

Čechy en tchèque, la Bohême est d'abord une unité naturelle, une cuvette entourée de toutes parts par un rempart de montagnes. Les Krušné Hory (monts Métallifères, Erzgebirge), au nord-ouest, dominent par un véritable abrupt l'intérieur du « quadrilatère ». Au nord, les Sudètes, succession de horsts et de grabens, sont hérissés de blocs cristallins élevés (Krkonoše, 1 602 m, Jeseníky, 1 492 m) et […] Lire la suite

COLLECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Olivier BONFAIT
  •  • 11 958 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Kunst-und Wunderkammer »  : […] La tradition du trésor, réunion de naturalia et d' artificialia se retrouve dans le studiolo italien, qui apparaît autour de 1450 (palais de Belfiore, près de Ferrare, pour les Este), et que les humanistes justifient par la doctrine aristotélicienne de la munificence (par exemple le lettré Jacopo Pontano à la cour d'Alphonse d'Aragon à Naples). Le plus célèbre studiolo est celui de Frédéric I […] Lire la suite

DIENTZENHOFER LES

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 374 mots

Le nom des Dientzenhofer est attaché à une série de monuments qui comptent parmi les plus notables de la Bohême et de la Franconie. C'est de cette dernière région que la famille est originaire, mais on en trouve des représentants à Prague dès les années 1680. Les deux membres les plus importants sont Christoph (1655-1722) et son fils Kilian Ignaz (1689-1751). S'opposant au goût français, dont le p […] Lire la suite

FAIGENBAUM PATRICK (1954- )

  • Écrit par 
  • Guillaume LE GALL
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Après avoir reçu une formation de peintre dans une école d'arts graphiques, Patrick Faigenbaum, né à Paris en 1954, commence la photographie en 1973. Dès cette époque, il réalise des portraits, genre auquel il ne renoncera plus. D'une part, il fait poser des personnes liées à son intimité, familiale notamment ; d'autre part, il exécute des instantanés dans la tradition américaine de la Straight P […] Lire la suite

GHETTO

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 4 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Physionomie du ghetto : Rome et Prague au XVIIe siècle »  : […] Le voyageur français François Deseine décrit ainsi le ghetto de Rome : « On appelle il gheto le quartier des juifs, qui est entouré de murailles et fermé de portes, afin que la nuit cette perfide nation n'ait aucune communication avec les chrétiens ; et, comme ils ne peuvent habiter ailleurs ni étendre leur quartier, qui est bordé d'un côté par le Tibre et de l'autre côté par la rue de la Poisson […] Lire la suite

HRADČANY, quartier de Prague

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 695 mots

Un trait majeur de la beauté et de l'originalité du site de Prague provient de l'ensemble architectural qui domine la ville, à quelque distance du fleuve, et où se groupent palais et églises tandis que de vastes jardins le séparent des autres quartiers. Ce sont les Hradčany (all. Hradschin ), dont le nom rappelle le rôle de forteresse que jouait la colline. Au nord subsistent encore d'anciens remp […] Lire la suite

HUS JAN (1370 env.-1415)

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 540 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le réformateur »  : […] Originaire de la région de Prachatice, en Bohême méridionale, Jan Hus tient son nom de son village natal, Husinec. Étudiant pauvre à l'Université de Prague, il devient bachelier en théologie (1394), puis maître ès arts libéraux (1396). Ordonné prêtre en 1400, doyen de la Faculté de théologie de Prague l'année suivante, Jan Hus apparaît surtout comme le plus illustre représentant de ce courant de […] Lire la suite

KAFKA FRANZ (1883-1924)

  • Écrit par 
  • Marthe ROBERT
  •  • 5 873 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « La petite mère a des griffes » »  : […] Tout, dans la vie de Kafka, ramène en effet à cette ville que les Tchèques appelaient « la petite mère » et qui, pour l'auteur du Procès , était plutôt une marâtre impitoyable (« Prague ne nous lâchera pas, écrit-il à un ami de jeunesse, la petite mère a des griffes. ») Son œuvre, en un sens, est une tentative pour fuir les sortilèges de la vieille cité : c'est pourquoi, si elle est le vrai théâtr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Europe. Alliance entre les maires de Varsovie, Budapest, Prague et Bratislava. 16 décembre 2019

Les maires proeuropéens de Varsovie, Budapest, Prague et Bratislava, réunis dans la capitale hongroise, scellent une « alliance des villes libres » contre les dérives des gouvernements des quatre pays du « groupe de Visegrad ». Ils s’engagent notamment « à protéger et à promouvoir les valeurs […] Lire la suite

République tchèque. Manifestations contre le Premier ministre Andrej Babiš. 4-23 juin 2019

Le 4, cent vingt mille personnes, selon les initiateurs de la plateforme civique « Million de moments pour la démocratie », manifestent à Prague contre le Premier ministre Andrej Babiš qui est soupçonné de conflit d’intérêts et de fraudes aux subventions européennes. Bruxelles lui réclame […] Lire la suite

Union européenne. Ouverture d’une procédure d’infraction contre Varsovie, Budapest et Prague. 13 juin 2017

La Commission européenne annonce l’ouverture d’une procédure d’infraction à l’encontre de la Pologne, de la Hongrie et de la République tchèque en raison de leur refus de participer au programme de relocalisation de cent soixante mille demandeurs d’asile arrivés en Italie et en Grèce, décidé en septembre 2015. […] Lire la suite

Union européenne. Divisions sur le traitement de la crise migratoire. 11-25 février 2016

Munich, affirme dans un entretien accordé à la presse que la politique migratoire allemande, « qui était temporairement justifiée, n’est pas tenable dans la durée ». Le 15, les dirigeants du groupe de Visegrad – Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie – réunis à Prague exhortent l’Union […] Lire la suite

Union européenne. Afflux croissant de migrants et accord sur leur répartition. 2-23 septembre 2015

de Visegrad » – République tchèque, Slovaquie, Pologne et Hongrie – réunis à Prague se prononcent solennellement contre l’instauration d’un système imposé de répartition des réfugiés dans l’Union. Le 4 également, le Premier ministre britannique David Cameron annonce son intention d’accueillir des « milliers […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Claude MAUREL, Victor-Lucien TAPIÉ, « PRAGUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/prague/