Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BAROQUE PEINTURE

Articles

  • ANDALOUSIE

    • Écrit par Michel DRAIN, Marcel DURLIAT, Philippe WOLFF
    • 10 381 mots
    • 17 médias
    Par un curieux décalage entre l'art et l'histoire, qui a été maintes fois signalé, c'est au xviie siècle seulement que la peinture andalouse connut son véritable âge d'or, grâce surtout à l'éclatante fécondité de Séville.
  • BACICCIA GIOVANNI BATTISTA GAULLI dit (1639-1709)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 198 mots

    À Gênes, Baciccia étudie les œuvres de Perino del Vaga, de Barocci et aussi celles de Rubens, de Van Dyck, avant de partir pour Rome en 1657. Attiré par Bernin, alors au faîte de sa gloire, mais désormais occupé exclusivement d'architecture, Baciccia adhère totalement à sa vision plastique....

  • BAROQUE

    • Écrit par Claude-Gilbert DUBOIS, Pierre-Paul LACAS, Victor-Lucien TAPIÉ
    • 20 831 mots
    • 23 médias
    ...Il est hors de doute que l'Italie, par la qualité des œuvres et des maîtres qui s'y révèlent alors, a fourni les modèles et donné l'impulsion. Le baroque est le style de la Contre-Réforme, a-t-on dit. À n'en pas douter, parce que le concile de Trente avait maintenu la vénération des images et qu'il...
  • CHAMPAIGNE PHILIPPE DE (1602-1674)

    • Écrit par Robert FOHR
    • 1 046 mots
    • 5 médias
    En fait, depuis la mort de Pourbus (1622), il n'y a aucun peintre à Paris, hormis Simon Vouet, revenu d'Italie en 1627, qui soit comparable à Champaigne dans l'expression du sentiment religieux. Il n'y a pas non plus de meilleur portraitiste que ce fin scrutateur qui sait transgresser les codes...
  • CORRÈGE (1489 env.-1534)

    • Écrit par Andréi NAKOV
    • 1 435 mots
    • 3 médias
    ...dans un mouvement d'une immatérielle légèreté, créent des tourbillons de formes colorées. Avec un siècle d'avance sur les décorations spectaculaires du baroque, Corrège réalise le rêve des plafonds vertigineusement « aspirés » du père Pozzo. La perfection du dessin, cette cantilena lineare, est...
  • DI SOTTO, peinture

    • Écrit par Jean RUDEL
    • 554 mots
    • 1 média

    L'expression italienne di sotto in sù (de dessous vers le haut) désigne les figures vues en raccourci de dessous ; grâce à un effet de perspective accusé, le peintre donne l'illusion que ses personnages occupent une position élevée et, dans certains cas, il crée même l'impression...

  • DOMINIQUIN DOMENICO ZAMPIERI dit LE (1581-1641)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 502 mots
    • 1 média

    Après un premier apprentissage orageux chez Calvaert, peintre flamand établi à Bologne, le Dominiquin travaille chez Ludovic Carrache et participe, sous l'autorité de celui-ci, au décor de l'oratoire de San Colombano, en même temps que Guido Reni et l'Albane (vers 1600-1601). Appelé à ...

  • ÉMILIE

    • Écrit par Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
    • 2 403 mots
    • 2 médias
    ...n'est pas cette cité imaginaire au nom « compact, lisse, mauve et doux » que Proust colorait de douceur stendhalienne et du reflet des violettes. Pourtant c'est un peu dans le monde du rêve que nous transporte Corrège. L'admiration suscitée par Antonio Allegri, dit Corrège, a été presque un lieu...
  • GENTILESCHI ARTEMISIA (1593-vers 1654)

    • Écrit par Milovan STANIC
    • 1 130 mots
    • 1 média
    ...traumatisante. L'interprétation psychologique monocausale d'une œuvre qui ressemble dans sa violence à tant d'autres de la même période doit-elle être maintenue ? Les têtes roulent et les membres sont tranchés partout dans l'art de l'âge baroque, si sombre et pathétique. Dans la violence propre au milieu...
  • GENTILESCHI ORAZIO (1563-1639)

    • Écrit par Universalis
    • 388 mots

    Peintre italien baroque né en 1563 à Pise, mort vers 1639 à Londres.

    Orazio Gentileschi, de son vrai nom Orazio Lomi, étudie tout d'abord la peinture avec son demi-frère, Aurelio Lomi. Vers 1585, il se rend à Rome où, entre 1590 et 1600, en compagnie du peintre paysagiste Agostino Tassi,...

  • LIGURIE

    • Écrit par Michel ROUX, Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
    • 2 777 mots
    • 3 médias
    Cette source fondamentale de la peinture baroque ne fut appréciée que pour ses savantes recherches d'effets chromatiques dans une matière picturale rendue brillante par ses vifs accords. Cependant, le milieu artistique génois est travaillé durant ces mêmes années par l'activité de Orazio...
  • LOTTO LORENZO (1480 env.-env. 1556)

    • Écrit par Germain BAZIN
    • 2 238 mots
    • 5 médias
    ...Venise). À côté du maniérisme, mouvement de contestation pure, qui est un des aspects de cette tendance, il en est un autre qui prélude aux recherches du baroque. Dans l'Italie centrale et l'Italie du Nord, Corrège et Lotto illustrent remarquablement cette seconde tendance ; ils se côtoient, au point qu'on...
  • NATURE MORTE

    • Écrit par Robert FOHR
    • 5 700 mots
    • 10 médias
    De l'inventaire du réel entrepris par les maniéristes, et de l'étalage de victuailles à la Aertsen (qui lui-même rappelle le xenion antique) procède un thème appelé à s'internationaliser entre 1600 et 1620, celui de la « table servie », disposition aérée, le plus souvent en vue plongeante,...
  • NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

    • Écrit par Lyckle DE VRIES
    • 10 188 mots
    • 18 médias
    Le retour de Rubens à Anvers, en 1608, après un long séjour en Italie, représente une révolution. Le baroque en Italie compte beaucoup de noms, mais le baroque en Flandre, c'est Rubens. Les peintres plus âgés doivent s'adapter de leur mieux, tandis que la plupart des jeunes ont la possibilité de...
  • PIAZZETTA GIOVANNI BATTISTA (1683-1754)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 370 mots
    • 1 média

    Le déclin de la peinture vénitienne à la fin du xviie siècle explique le fait que Piazzetta soit allé faire son apprentissage à Bologne, chez Giuseppe Maria Crespi. Il y découvre, avec les échos d'un caravagisme tardif, le point de départ d'une manière très personnelle qui lui vaudra une place...

  • PIERRE DE CORTONE (1596-1669)

    • Écrit par Giuliano BRIGANTI, Claude MIGNOT
    • 3 231 mots
    • 2 médias

    La vie et l'œuvre de Pierre de Cortone, peintre et architecte, sont indissolublement liées à l'histoire du mouvement baroque, dont il fut un des premiers et des plus éminents représentants. Il a marqué de son empreinte l'évolution de la peinture italienne, en créant quelque chose...

  • POZZO ANDREA (1642-1709)

    • Écrit par Germain BAZIN
    • 1 991 mots
    • 1 média

    L'importance de Pozzo dans l'histoire de la peinture a été reconnue très tardivement. Il a partagé le sort de tous les artistes qui se sont adonnés à la peinture de plafond. Pour la peinture moderne, les musées ont absorbé longtemps tout l'intérêt des historiens d'art, donnant ainsi une valeur exagérée...

  • PRAGUE

    • Écrit par Universalis, Marie-Claude MAUREL, Victor-Lucien TAPIÉ
    • 5 215 mots
    • 5 médias
    Baroque, Prague l'est assurément et c'est son principal charme. Mais il faut dissiper bien des préjugés à ce propos : celui d'un art importé dans un pays vaincu, privé de ses libertés politiques, converti de force au catholicisme et où une noblesse étrangère remplaçait l'ancienne aristocratie locale....
  • RUINES, esthétique

    • Écrit par Mario PRAZ
    • 2 906 mots
    • 1 média
    ...des ruines) ; ainsi, dans la sculpture, on découvrit de la grâce dans ce qui est terrible, voire dans cet emblème de la mort qu'est le squelette, et, en peinture, on commença à introduire dans les paysages la ruine comme un élément piquant, soit comme pure et simple ruine, soit comme illustration du motif...
  • SNYDERS FRANS (1579-1657)

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 1 086 mots
    • 2 médias

    Avec Fyt, Frans Snyders est la figure majeure de la peinture d'animaux et de natures mortes de chasse si florissante en Flandre au xviie siècle. Élève de Pieter Bruegel II, vers 1593/94, et peut-être aussi de Van Balen, il est reçu maître dans la Gilde d'Anvers en 1602, séjourne...

Médias

<it>Abraham et Melchisédech</it> de Rubens - crédits :  Bridgeman Images

Abraham et Melchisédech de Rubens

Classicisme et baroque - crédits : Encyclopædia Universalis France

Classicisme et baroque

Eglise de pèlerinage de la Wies - crédits :  Bridgeman Images

Eglise de pèlerinage de la Wies

Église du Christ flagellé, Wies, vue intérieure - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Église du Christ flagellé, Wies, vue intérieure

Ex-voto, P. de Champaigne - crédits : Giraudon from Art Resource/ EB Inc.

Ex-voto, P. de Champaigne

<it>Glorification de la famille Médicis</it>, L.&nbsp;Giordano - crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

Glorification de la famille Médicis, L. Giordano

<it>In ictu oculi</it>, J. de Valdés Leal - crédits :  Bridgeman Images

In ictu oculi, J. de Valdés Leal

<it>La Cène</it>, P. de Champaigne - crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

La Cène, P. de Champaigne

<it>La Messe de saint Grégoire</it>, L. Giordano - crédits :  Bridgeman Images

La Messe de saint Grégoire, L. Giordano

<it>Le Triomphe de saint Ignace</it>, A. Pozzo - crédits :  Bridgeman Images

Le Triomphe de saint Ignace, A. Pozzo

<it>Légende de saint Gervais et saint Protais</it>, P. de Champaigne - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Légende de saint Gervais et saint Protais, P. de Champaigne

<it>L'Enlèvement des filles de Leucippe</it> de Rubens - crédits :  Bridgeman Images

L'Enlèvement des filles de Leucippe de Rubens

Plafond du palais Barberini, P. de Cortone - crédits :  Bridgeman Images

Plafond du palais Barberini, P. de Cortone

<it>Triple Portrait de Richelieu</it>, P. de Champaigne - crédits : National Gallery, London, UK/ Bridgeman Images

Triple Portrait de Richelieu, P. de Champaigne

<it>Vénus en chasseresse apparaît à Énée</it>, P. de Cortone - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Vénus en chasseresse apparaît à Énée, P. de Cortone

<it>Vénus et Cupidon</it>, L. Lotto - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Vénus et Cupidon, L. Lotto