PIANO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La littérature pour piano

La plupart des compositeurs se sont tournés vers le piano, cet instrument privilégié, en faisant appel à ses ressources les plus variées, de la musique de chambre au concerto, du récital à l'accompagnement, sans oublier la musique à deux pianos ou pour piano à quatre mains. Sa richesse polyphonique lui permet de recréer un univers harmonique auquel peu d'instruments peuvent accéder.

Le piano étant l'héritier d'une longue descendance d'instruments à clavier, son répertoire propre ne voit le jour que progressivement, à mesure que s'imposent ses nouvelles ressources. La musique pour clavier de la seconde moitié du xviiie siècle s'adresse indifféremment au clavecin ou au pianoforte. Carl Philipp Emanuel Bach est peut-être le premier à faire une distinction, dans son Double Concerto pour clavecin et pianoforte (1778). Son traité Versuch über die wahre Art das Klavier zu spielen (1753 ; Essai sur la vraie manière de jouer des instruments à clavier, Lattès, Paris, 1979) compare les mérites et la technique des deux instruments.

Dans la musique de Haydn et de Mozart se dégagent les grands traits spécifiques de l'écriture pianistique : puissance, dramatisme, vélocité. La main gauche sort du cadre figé de la basse d'Alberti (décomposition en arpèges de l'accord) et se voit même confier des séquences mélodiques. Les dix-sept sonates, les fantaisies et les variations de Mozart révèlent une étonnante diversité qui prend toute sa mesure dans ses vingt-sept concertos, composés entre 1767 et 1791. La nuance, la couleur et le phrasé deviennent des éléments fondamentaux d'un langage qui se rapproche souvent de la voix humaine, grâce aux possibilités expressives du nouvel instrument.

À l'aube du romantisme, de nombreux virtuoses composent, pour eux-mêmes, des pages qui exploitent avant tout les ressources techniques du piano : sonates et études de Karl Czerny, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Bach, Concerto pour clavier en ré mineur

Bach, Concerto pour clavier en ré mineur
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Gabriel Fauré

Gabriel Fauré
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Maurice Ravel

Maurice Ravel
Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

photographie

Rachmaninov

Rachmaninov
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis/ Getty Images

photographie

Afficher les 15 médias de l'article





Écrit par :

  • : agent général pour la France des pianos Bösendorfer, expert et conseiller technique auprès du Conservatoire national de musique de Paris, membre de l'Association française des accordeurs-réparateurs de piano
  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  PIANO  » est également traité dans :

PIANO, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 235 mots
  •  • 6 médias

Instrument à clavier et à cordes frappées, le piano comprend un cordier – ensemble comprenant les cordes, le cadre métallique sur lequel celles-ci sont tendues, et la table d'harmonie, chargée d'amplifier les vibrations de ces cordes –, une mécanique, un clavier et des pédales. Il existe deux types de piano : à queue, avec la caisse et les cordes horizontales  […] Lire la suite

24 PRÉLUDES, OPUS 28 (F. Chopin)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 274 mots

Au xv e  siècle, de courtes pièces improvisées permettent à l'interprète de vérifier l'accord de son instrument, « en prélude » à l'exécution de l'œuvre elle-même. Avec Andrea Gabrieli au xvi e  siècle, Dietrich Buxtehude au xvii e , François Couperin, Georg Friedrich Haendel et, surtout, Jean-Sébastien Bach au xviii e , le clavecin et l'orgue offrent ensuite au prélude de plus vastes dimensions e […] Lire la suite

ALBÉNIZ ISAAC (1860-1909)

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER
  •  • 1 685 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une jeunesse vagabonde »  : […] Une étonnante précocité marque le destin d'Albéniz, né à Camprodón, en Catalogne, le 29 mai 1860. Mis au piano dès l'âge de deux ans, il donne, deux ans plus tard, un concert à Barcelone. À six ans, il éblouit le jury du Conservatoire de Paris, mais un enfantillage lui en interdit l'entrée : à la fin des épreuves, il sort une balle de sa poche et la lance contre une vitre, qu'il fait voler en écl […] Lire la suite

ALKAN CHARLES-VALENTIN MORHANGE dit (1813-1888)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 410 mots

Figure majeure du piano en France à l'époque romantique, Alkan souffre de la notoriété de Chopin et de Liszt : elle l'éclipsera jusqu'à la redécouverte de son œuvre à la fin des années 1980. Né à Paris dans une famille juive, il entre très tôt au Conservatoire, où il est l'élève de Pierre Zimmermann : il obtient le premier prix de piano en 1824, le premier prix d'harmonie en 1827 et le premier pri […] Lire la suite

ANDA GÉZA (1921-1976)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 707 mots

Pianiste suisse d'origine hongroise, représentant de l'illustre école magyare qui a vu éclore Annie Fischer, György Cziffra, Andor Foldes, György Sebök ou Tamás Vásáry, Géza Anda naît à Budapest le 19 novembre 1921. Sa famille encourage très tôt ses dispositions pour la musique et il entre à l'Académie Franz-Liszt de Budapest, où il suit notamment les cours de Ernst von Dohnányi et de Zoltan Kodál […] Lire la suite

ANDSNES LEIF OVE (1970- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 891 mots
  •  • 1 média

Accéder à la célébrité impose, le plus souvent, de remporter ces féroces batailles qu'organisent les concours internationaux. Pourtant, l'accueil enthousiaste du public des salles de concert et les échos flatteurs d'une critique conquise dessinent parfois des perspectives insoupçonnées. C'est cette voie peu fréquentée qui s'est ouverte devant le pianiste norvégien Leif Ove Andsnes. […] Lire la suite

ARGERICH MARTHA (1941- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 382 mots

Rien ne semble pouvoir contraindre la pianiste argentine Martha Argerich à plier sa vie personnelle et professionnelle aux normes communément admises. Dotée de moyens hors du commun et d'une aisance instrumentale qui défie l'entendement, elle fascine et déconcerte tout à la fois. Imprévisible, elle annule ses concerts au dernier moment, ou en modifie sans préavis le programme. Cauchemar et provid […] Lire la suite

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement et le respect de l'œuvre originale »  : […] On vient d'examiner les arrangements dans lesquels le but principal recherché était de reconstituer, de rendre vie à des œuvres qui, si tout arrangement était interdit, seraient condamnées à disparaître. Par comparaison avec les arts plastiques, nous pouvons dire que les cas que nous avons évoqués sont ceux de la restauration des œuvres dont l'existence est compromise par le temps. En continuant c […] Lire la suite

ARRAU CLAUDIO (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

Un des derniers représentants de la tradition lisztienne, le pianiste américain d'origine chilienne Claudio Arrau naît à Chillán, au Chili, le 6 février 1903 ; sa mère lui donne les bases de sa formation musicale avant de le confier à un professeur du nom de Paoli. Dès l'âge de cinq ans, il commence une carrière d'enfant prodige avec un récital à Santiago. En 1913, le gouvernement chilien lui oct […] Lire la suite

ASHKENAZY VLADIMIR (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

Pianiste et chef d'orchestre islandais d'origine russe, né le 6 juillet 1937 à Gorki, en U.R.S.S. (auj. Nijni-Novgorod, en Russie), Vladimir Ashkenazy possède un répertoire pianistique d'une étendue remarquable : Mozart, Beethoven, Schumann, Chopin, Liszt, Scriabine, Rachmaninov, Prokofiev, Chostakovitch... Les parents de Vladimir Davidovich Ashkenazy sont tous deux pianistes professionnels. Le […] Lire la suite

BACKHAUS WILHELM (1884-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 935 mots
  •  • 2 médias

Au début du xx e  siècle, l'héritage des grands virtuoses romantiques du piano se scinde en deux écoles : les disciples de Franz Liszt – représentés par Edwin Fischer, Artur Rubinstein, Wilhelm Kempff, Claudio Arrau... – et ceux du polonais Theodor Leschetizky – illustrés par Ignacy Jan Paderewski, Ossip Gabrilowitsch, Artur Schnabel, Benno Moiseiwitsch, Alexander Brailowsky... L'Allemand Wilhelm […] Lire la suite

BADURA-SKODA PAUL (1927-2019)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 677 mots

Issu d’une famille d’ascendance hongroise et morave, Paul Badura-Skoda naît à Vienne le 6 octobre 1927. Il étudie le piano et la direction d’orchestre au conservatoire de la capitale autrichienne sous la férule de Martha Wiesenthal, Viola Thern et Otto Schulhof. Il y obtient en 1948 les plus hautes distinctions dans ces deux disciplines. La même année, il remporte le deuxième prix du concours int […] Lire la suite

BARBIZET PIERRE (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 586 mots

Au sein de l'école française de piano, Pierre Barbizet a occupé une place volontairement discrète, le soliste s'effaçant souvent derrière le musicien de chambre ou le pédagogue. Né à Arica, au Chili, le 20 septembre 1922, il passe son enfance dans ce pays, où son père est industriel. De retour en France, il fait ses études générales à Marseille avant d'entrer au Conservatoire de Paris, où il rempo […] Lire la suite

BARENBOIM DANIEL (1942- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc MACIA
  •  • 1 777 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enfant prodige »  : […] Né le 15 novembre 1942 à Buenos Aires (Argentine) de parents juifs d'origine russe, Daniel Barenboim se révèle un musicien très précoce, jouant parfaitement du piano à cinq ans et donnant son premier concert public à l'âge de sept ans. Stimulé par sa mère, elle-même excellente pianiste, il est essentiellement formé par son père. Il le dit lui-même : « Je n'ai jamais eu qu'un seul professeur, mon […] Lire la suite

BASIE WILLIAM dit COUNT (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 867 mots

Dans le chapitre « Sous le signe du swing »  : […] Count Basie laisse en héritage une abondante moisson de thèmes –  One o'Clock Jump , Jumpin' at the Woodside , Topsy , Jive at Five , Shoe Shine Boy , Harvard Blues , Rusty Dusty Blues , The King , The Mad Boogie , Mutton Leg , High Tide , Nails , Kid From Red Bank , Lil'Darlin' , Rat Race , Lester Leaps In ... – qui, pour beaucoup, symbolisent la perfection absolue du swing. Comme celui de Duke E […] Lire la suite

BERMAN LAZAR (1930-2005)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 811 mots

Après Emil Guilels et Sviatoslav Richter, Lazar Berman fut l’un des très rares pianistes d’U.R.S.S. autorisé à se produire en Occident. Il y devint, dans les années 1970, une véritable star. Mais l’heure n’étant pas encore à la glasnost, les autorités soviétiques ne lui permirent pas d’y occuper durablement le devant de la scène. C’est à l’écart des studios et des salles de concert qu’il s’est éte […] Lire la suite

BLAKE EUBIE (1883-1983)

  • Écrit par 
  • Denis Constant MARTIN
  •  • 1 103 mots

Une vie d'un siècle ; une carrière musicale professionnelle de quatre-vingt-cinq ans ; une contribution décisive au monde du spectacle ; une influence indiscutable sur l'évolution du piano jazz : on ne peut décemment écrire moins à propos de James Hubert, dit « Eubie », Blake. La verdeur de ses vieux jours lui rendit la célébrité. C'est de lui l'image que l'on gardera : un homme alerte, gouailleur […] Lire la suite

BLEY PAUL (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 515 mots

Le free jazz est souvent identifié aux débordements d'une violence sonore incontrôlée. Il peut aussi s'incarner, de manière inattendue, dans une liberté poétique qui s'exprime à mi-voix et s'ouvre à la méditation. Telle fut la voie singulière choisie par le pianiste, synthétisiste et compositeur canadien Paul Bley. Paul Hyman Bley naît à Montréal le 10 novembre 1932. Il commence très jeune à tra […] Lire la suite

BLUES

  • Écrit par 
  • Francis HOFSTEIN
  •  • 3 664 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et principaux interprètes »  : […] Le blues entre sur le marché du disque et de la musique avec la publication du Crazy Blues gravé à New York pour OKeh le 14 février 1920 par Mamie Smith. Celle-ci n'est pas la première Noire à enregistrer, mais son immense succès amène les compagnies phonographiques à créer pour le public noir des séries spéciales et bon marché appelées « colored » puis « race records ». Près de sept mille disqu […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel MAGNE, Alain PÂRIS, « PIANO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/