PEINTURE DU XVe SIÈCLE

ANDREA DEL CASTAGNO (1390 ou 1406 ou 1421-1457)

  • Écrit par 
  • Philippe LEVANTAL
  •  • 743 mots
  •  • 3 médias

Au début du Quattrocento, divers peintres florentins élaborent un style qui brise avec ce que le Trecento, dominé par Giotto, comportait encore d'empreinte gothique. La conquête, par Masaccio, d'un espace cohérent ouvre la voie à Uccello, à Andrea del Castagno, qui, de manière fort différente, vont accorder la primauté au dessin, au volume monumental, au contour dramatique, aux effets de perspecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-del-castagno/#i_2637

ANGELICO FRA (1400 env.-1455)

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 4 190 mots
  •  • 4 médias

Considéré dès son vivant comme l'un des peintres les plus importants de la première moitié du Quattrocento, Fra Angelico a, pendant des siècles, fasciné les mémoires pour ce trait supplémentaire, mais essentiel, d'avoir été « saint homme », prêtre et frère dominicain. De cette mémoire, une mythologie est née, faisant du peintre ce personnage « angélique » qui n'aurait, dit-on, jamais pris ses pinc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fra-angelico/#i_2637

ANTONELLO DE MESSINE (1430 env.-1479)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 795 mots
  •  • 5 médias

Le peintre sicilien Antonello de Messine est considéré comme un protagoniste essentiel de l'art du xv e  siècle. Sa vie et son œuvre mal connues ont été l'objet des recherches minutieuses de nombreux historiens de l'art, à commencer par G. B. Cavalcaselle en 1860. Les minces témoignages des lettrés de la Renaissance, les documents d'archives, heu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonello-de-messine/#i_2637

BALDOVINETTI ALESSO ou ALESSIO (1425-1499)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 487 mots

L'art de Baldovinetti constitue un point de rencontre entre les deux tendances qui s'étaient affirmées dans la peinture florentine de la génération précédente, celle des coloristes et celle des dessinateurs. Il se rattache plus profondément au premier groupe, à Domenico Veneziano surtout, qui fut son maître et lui enseigna l'art des tonalités affinées par la lumière, des compositions sereines et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldovinetti-alesso-ou-alessio/#i_2637

BARTHÉLEMY D'EYCK Maître du roi René (vers 1415/1419-apr. 1472)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 717 mots

Barthélemy d'Eyck, originaire du Limbourg, s'est probablement formé dans cette contrée avant de devenir en France le peintre du roi René d'Anjou. Très proche de son maître, il l'accompagne en Provence et y travaille comme peintre et enlumineur. Il exécute assez jeune une partie de l'illustration d'un livre d'heures en collaboration avec Enguerrand Quarton. Ses œuvres majeures sont le triptyque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barthelemy-d-eyck/#i_2637

BARTOLOMEO DELLA PORTA FRA (1475-1517)

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 1 004 mots
  •  • 3 médias

Baccio della Porta, devenu frère Bartolomeo della Porta, doit sa fortune et sa renommée plus à ses contemporains qu'à lui-même. Lié à Savonarole, il nous en a laissé un portrait saisissant (1497, couvent de Saint-Marc, Florence). Contemporain des plus grands peintres, il a su utiliser leurs découvertes. Ici, on reconnaîtra la construction rigoureuse de Piero di Cosimo, là, la ligne de Filippino L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fra-bartolomeo-della-porta/#i_2637

BELLECHOSE HENRI (connu entre 1415 et 1440)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 130 mots

Originaire du Brabant, Bellechose succède en 1415 à Jean Malouel comme peintre en titre du duc de Bourgogne à Dijon. Sa première œuvre attestée est la seule qui subsiste : le Retable de saint Denis (Louvre), peint pour la chartreuse de Champmol en 1416. Entre 1415 et 1430, il est chargé de plusieurs retables pour Champmol et les châteaux ducaux, ou pour les églises de Dijon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bellechose/#i_2637

BELLINI LES

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 2 337 mots
  •  • 10 médias

Sous le nom de Bellini, on range trois peintres vénitiens : le père et les deux fils. À ces trois peintres, on doit rattacher Andrea Mantegna qui travailla avec eux et épousa la jeune Bellini. Véritable affaire de famille, puisque sous ces liens se cachent des influences réciproques, des emprunts ou des imitations. Sur ce sol commun, trois personnalités se sont imposées : le père, Jacopo, dessina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bellini/#i_2637

BERGOGNONE ou BORGOGNONE AMBROGIO DA FOSSANO dit (1450-1523)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 301 mots

Le nom de Bergognone apparaît pour la première fois, en 1481, sur une liste d'immatriculation d'artistes milanais, ce qui permet de supposer qu'il dirigeait alors un atelier, mais on ignore quels avaient été ses maîtres. Sa première œuvre signée et datée, La Crucifixion (1490, chartreuse de Pavie), et les peintures qui l'ont sans doute précédée (par exemple, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergognone-borgognone/#i_2637

BERMEJO BARTOLOMÉ (1425 env.-apr. 1498)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 242 mots
  •  • 2 médias

On ignore presque tout de la vie de Bartolomé de Cárdenas, dit Bartolomé Bermejo : on sait qu'il est né à Cordoue ; on ne connaît ni la date ni le lieu de sa mort. De 1474 à 1477, il travaille en Aragon ; de 1486 à 1495, il est à Barcelone. Outre ces faits bien attestés, certains épisodes de son existence semblent vraisemblables malgré l'absence de preuves décisives : un voyage en Italie, un autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-bermejo/#i_2637

BORRASSÁ LLUIS (1360 env.-1426)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 271 mots

Peintre espagnol, Lluis Borrassá est le principal représentant du style gothique international au début du xv e  siècle en Catalogne. Né à Gérone, il se fixe à Barcelone en 1383 et y dirige à partir de 1402 et jusqu'à sa mort, en 1426, un atelier très actif. Onze retables, attestés par des documents, sont conservés en partie et vingt autres peuven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lluis-borrassa/#i_2637

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

L'œuvre de Bosch, qui fut ensevelie pendant trois siècles, occupe en notre esprit une place majeure . Elle a donné lieu aux sentiments les plus contraires, et parfois simultanément. On la tint pour l'expression même du Moyen Âge ; mais elle est contemporaine de Vinci. Elle passa pour plaisante et profonde, réaliste et extravagante, édifiante et licencieuse, orthodoxe et hérétique, capricieuse et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_2637

BOTTICELLI SANDRO (1445-1510)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 441 mots
  •  • 5 médias

L'art de Botticelli, étonnamment personnel, d'une subjectivité intense, est, en même temps, le plus profondément accordé au climat de ce « siècle d'or » florentin évoqué par Vasari au début de la biographie qu'il lui consacre. Botticelli ne connaît pas l'épanouissement heureux de Raphaël, l'insatisfaction tourmentée de Léonard, les angoisses ou les triomphes de Michel-Ange. Mais l'originalité de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandro-botticelli/#i_2637

BOURDICHON JEAN (1457 env.-1521)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Peintre de quatre rois (Louis XI, Charles VIII, Louis XII puis François I er ), Bourdichon est le type même de l'artiste officiel, réalisateur avant tout d'ouvrages de luxe d'une exécution raffinée. On n'a conservé aucun des nombreux tableaux dont les archives signalent la commande ; seul un triptyque, La Vierge entre les deux saints Jean (musée de C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bourdichon/#i_2637

BOUTS DIERIC ou THIERRY (1415 env.-1475)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 639 mots

Dans les écrits du xvi e siècle, on l'appelle « Dirick de Haarlem », dans d'autres « Dirk de Louvain ». Il s'agit en fait d'un seul et même personnage dont le nom véritable est Dirk Bouts. Né à Haarlem, il se fixe vers 1445-1448, au moment de son mariage, à Louvain où il réalise ses principaux chefs-d'œuvre. On sait qu'il eut quatre enfants dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouts-dieric-ou-thierry/#i_2637

BRÉA LES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 989 mots

D'une famille établie à Nice depuis plusieurs générations, les Bréa furent trois peintres actifs entre le dernier quart du xv e siècle et le milieu du xvi e . Louis, le plus justement célèbre, est documenté de 1475 à 1523 ; son frère Antoine, de 1504 à 1516, collabore sans génie personnel avec lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-brea/#i_2637

BROEDERLAM MELCHIOR (mort apr. 1409)

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 374 mots

Le duc de Bourgogne Philippe le Hardi, entré en possession du comté de Flandre en 1384, garda à son service Melchior Broederlam, qui avait été peintre et valet de chambre de Louis de Mâle, père de son épouse, la duchesse Marguerite de Flandre. Les articles de comptes nous présentent surtout Broederlam comme un décorateur, chargé de peindre sur étendards, bannières, gonfanons et harnois de joute le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melchior-broederlam/#i_2637

BURGKMAIR HANS (1473-1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur d'Augsbourg, qui apprend le métier de peintre auprès de son père Thomas, puis auprès de Martin Schongauer (vers 1490), Hans Burgkmair devient membre de la corporation des peintres d'Augsbourg en 1498. La ville jouissait alors d'une grande prospérité (c'est l'époque où la famille des Fugger atteint son apogée) et entretenait des relations commerciales très actives avec l'Italie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-burgkmair/#i_2637

CAMPIN ROBERT ou MAÎTRE DE FLÉMALLE (1380 env.-1444)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 617 mots
  •  • 3 médias

Peintre tournaisien, Robert Campin est, avec Hubert et Jan van Eyck, un des points de départ de la peinture des Pays-Bas qui, détachée du style gothique international, va devenir un art local – surtout en ce qui concerne Campin – et indépendant. En effet, après la défaite d'Azincourt en 1415, après la mort du duc de Berry et le retour de Philippe le Bon en Flandre, les peintres flamands, qui avaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campin-maitre-de-flemalle/#i_2637

CARPACCIO VITTORE (1460 env.-1526)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 2 784 mots
  •  • 5 médias

L'œuvre de Vittore Carpaccio n'a pas connu les longues périodes d'oubli et les « résurrections » spectaculaires dont l'histoire de l'art offre bien des exemples. Les jugements n'en ont pas moins varié, au cours des siècles, sur la valeur et la portée de sa vision picturale, sur l'originalité de son art. Les évocations radieuses, héroïques ou familières, des grandes toiles peintes pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittore-carpaccio/#i_2637

CHRISTUS PETRUS (entre 1405 et 1410-1472/73)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 037 mots

La vie de Petrus Christus est mal connue. Il est vraisemblablement né à Baerle (en Brabant-Septentrional ou en Flandre-Occidentale). Le fait qu'il reste absolument étranger au style gothique international laisse supposer qu'il n'a pas commencé son apprentissage avant 1425-1435. De ses débuts hollandais, il a gardé le souvenir de miniaturistes, tel le Maître H. Vers 1430-1434, il aurait fait un voy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrus-christus/#i_2637

COLANTONIO (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 344 mots

L'analyse des affinités et des échanges artistiques que l'on peut déceler vers 1450 entre l'Espagne, la Provence, les Flandres et l'Italie méridionale fait apparaître une tentative commune d'assimiler la manière flamande, et spécialement celle de Van Eyck. À Naples, où celui-ci est considéré, ainsi que Van der Weyden, comme l'un des hommes les plus célèbres du temps (s'il faut en croire l'humanist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colantonio/#i_2637

COLOGNE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Les antécédents de l'école de Cologne sont à rechercher dans la peinture romane, mais aussi dans l'orfèvrerie et dans le vitrail produits dans la région située entre Rhin et Meuse. Elle ne prend cependant sa physionomie véritable qu'à l'orée du xiv e siècle, au moment où Cologne, ville archiépiscopale de la Hanse, riche de ses 40 000 habitants et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-cologne/#i_2637

COSSA FRANCESCO DEL (1436 env.-env. 1478)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 774 mots

Avec Ercole De' Roberti (Ercole da Ferrara) et Cosme Tura, Francesco del Cossa est l'une des personnalités marquantes de l'école brillante et singulière qui se développe à Ferrare grâce à l'impulsion donnée aux arts et à la culture par Lionello, puis par Borso d'Este. Il est mentionné à Ferrare en 1456 et, de nouveau, en 1470 travaillant en collaboration avec Tura et Roberti au palais Schifanoia. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-del-cossa/#i_2637

COSTA LORENZO (1460-1535)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 324 mots

Élève de Francesco del Cossa et d'Ercole De' Roberti à Ferrare, Lorenzo Costa s'établit à Bologne en 1483. Sous l'influence progressive d'Antonello de Messine et de Bellini, il oriente petit à petit la rigueur implacable de l'école ferraraise vers un style plus doux, soucieux d'assouplir les formes, de tempérer la tension des compositions en intégrant les figures à des paysages sereins et lumineux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-costa/#i_2637

CREDI LORENZO DI (1459-1537)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 267 mots

Peintre florentin, Credi fut l'élève et l'assistant de Verrocchio, dirigea son atelier lorsque celui-ci partit pour Venise (1482) et en hérita après sa mort (1488) : sa peinture n'a pas d'autre source, hormis l'influence du jeune Léonard de Vinci, qui fut son compagnon chez Verrocchio. La Vierge adorant l'Enfant (musée de Karlsruhe), avec son paysage d'eau et de rocher, trah […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-di-credi/#i_2637

DAVID GÉRARD (entre 1450 et 1460-1523)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 081 mots

L'un des principaux peintres de Bruges après Memling (mort en 1494), Gérard David est pour tout dire le dernier grand primitif flamand. Reçu franc maître dans la gilde des peintres de Bruges dès 1484, il reste, à l'égal d'un Memling, étroitement lié au renom et à l'histoire de cette ville, au point que sa peinture, sédative et si gravement mûrie, nous paraît typique d'un certain goût brugeois pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-david/#i_2637

DELLO FIORENTINO ou NICCOLÒ FIORENTINO (1404 env.-1471)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 390 mots

Fils d'un tailleur florentin, Dello, qui travaille d'abord comme sculpteur, exécute, selon Vasari, la lunette en terre cuite du Couronnement de la Vierge et un groupe des Douze Apôtres (détruit) à Santa Maria Nuova, dont l'auteur, selon les documents d'archives, serait plutôt Bicci di Lorenzo. En 1424, des raisons politiques obligent la famille à se ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dello-fiorentino-niccolo-fiorentino/#i_2637

DE' ROBERTI ERCOLE (1450 env.-1496)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 482 mots
  •  • 1 média

Formé avec Francesco Del Cossa près de Cosme Tura à Ferrare, Ercole De' Roberti fait comme lui ses débuts au palais Schifanoia, dans la salle des Mois. Travaillant, dans la plupart des cas, sur des dessins de Tura, les deux disciples élaborent leur propre manière en développant, dans des directions différentes, le style de leur maître commun ; la fermeté quasi sculpturale de celui-ci, sa curiosité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ercole-de-roberti/#i_2637

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 517 mots
  •  • 5 médias

Dessinateur, graveur sur cuivre et sur bois , peintre et théoricien, Dürer est sans conteste le plus illustre des artistes allemands. Il a joui de son vivant d'une réputation immense, surtout comme graveur  : ses estampes furent copiées dans toute l'Europe. La gravure sur cuivre et la gravure sur bois n'étaient encore que des techniques récentes ; il a porté la première à un point de perfection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_2637

FOPPA VINCENZO (1427 env.-1515)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

On ignore tout de la première formation de Vincenzo Foppa, mais l'assertion de Vasari selon laquelle il aurait travaillé à Padoue, près de Mantegna, semble attestée par certains aspects de son style, sans que cet enseignement ait été déterminant. Le contact des Bellini, par contre, dut le confirmer dans son intuition personnelle de la lumière tonale. Sa première œuvre signée et datée est de 1456 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-foppa/#i_2637

FOUQUET JEAN (1420 env.-av. 1481)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 3 267 mots
  •  • 3 médias

Jean Fouquet est le peintre français le plus illustre de la fin du Moyen Âge. On ne possède malheureusement qu'une fraction infime de ses œuvres. Mais que l'on puisse reconstituer assez aisément sa biographie et son œuvre prouve sa célébrité : on peut en effet tracer de Fouquet un portrait plus fidèle et plus complet que celui d'autres artistes de la même époque. Fouquet est souvent considéré comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet/#i_2637

FRANCESCO DI GIORGIO MARTINI (1439-1502)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Près de son maître Vecchietta, Francesco di Giorgio apprit la peinture et la sculpture, qu'il pratiqua surtout au début de sa carrière, avant de se consacrer à l'architecture civile et militaire. Jusqu'en 1475, il dirigea un atelier de peinture, à Sienne, avec Neroccio di Bartolomeo. Il fut alors chargé de l'agrandissement de la basilique Saint-François. En 1477, il est à Urbino, au service de Fré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-di-giorgio-martini/#i_2637

FRESQUES DE LA CHAPELLE BRANCACCI, MASACCIO (Florence)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 204 mots

Masaccio a peint, avec la collaboration de Masolino, les fresques de la chapelle Brancacci à l'église Santa Maria del Carmine de Florence. Elles relatent divers épisodes de la vie de saint Pierre et marquent en peinture, comme la Trinité que Masaccio peint exactement au même moment à Santa Maria Novella, les débuts de la Renaissance à Florence. S'affranchissant des types de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fresques-de-la-chapelle-brancacci-masaccio/#i_2637

FROMENT NICOLAS (connu de 1461 à 1486)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 186 mots

Né à Uzès, puis fixé en Provence, peintre en titre du roi René, Nicolas Froment a dû se former en Flandre vers 1460, car il restera toute sa carrière fidèle à la manière et aux formules de l'art flamand dont son mécène était fervent amateur, mais qu'il réinterprète selon son tempérament méridional et dans une technique moins raffinée. Trois œuvres d'attribution certaine sont conservées de lui, deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-froment/#i_2637

FRUEAUF LE VIEUX RUELAND (1440 ou 1450-1507)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 384 mots

On suppose que ce peintre allemand est né à Obernberg, sur l'Inn, dans une famille qui vivait du commerce du sel. Cette origine géographique et familiale explique ses liens avec Passau et Salzbourg. C'est dans cette dernière ville qu'il semble s'être formé, avant d'entreprendre un tour de compagnonnage qui dut le mettre en contact avec la peinture flamande, dont l'influence fut déterminante en Eur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frueauf-le-vieux-rueland/#i_2637

GALLEGO FERNANDO (1440 env.-apr. 1507)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol, Fernando Gallego illustre un phénomène artistique marquant : ce qui peut sembler une colonisation de la Castille par la peinture flamande au xv e siècle. On en trouvera les raisons dans les relations économiques existant entre les deux pays, ainsi que dans la constitution de riches collections flamandes par les souverains et par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-gallego/#i_2637

GÉRARD DE SAINT-JEAN, néerl. GEERTGEN TOT SINT JANS (1460-1465 env.-env. 1490-1495)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 438 mots

Le principal « primitif » néerlandais du xv e siècle, à la fois par une célébrité dont témoigne Van Mander qui admirait fort ce peintre génial mort à vingt-huit ans et par la qualité de son art tendre et chargé d'émotions aux couleurs raffinées ; art d'une plasticité forte mais apaisée, et d'une silencieuse discrétion déja toute néerlandaise. Trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-saint-jean-geertgen-tot-sint-jans/#i_2637

GHIRLANDAIO DOMENICO DI TOMMASO BIGORDI dit (1449-1494)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 506 mots
  •  • 4 médias

Les premières œuvres du peintre florentin Domenico Ghirlandaio montrent l'influence de Verrocchio, qui l'avait précédé chez leur maître commun, Baldovinetti. Ainsi La Vierge à l'Enfant de Ghirlandaio, conservée à la National Gallery de Washington, est proche, à bien des égards, de celle de Verrocchio qui appartient au musée de Berlin (structure du visage, arrangement du voil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghirlandaio/#i_2637

GONÇALVES NUÑO (actif jusqu'en 1480)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Peintre portugais, actif de 1450 à 1480. On sait peu de choses de la vie de Nuño Gonçalves. Il semble que le roi portugais Alphonse V le nomme au poste de peintre de la cour en 1450. Dans ses Quatre Dialogues sur la peinture (1548), Francesco da Hollanda le mentionne comme l'un des maîtres du xv e  siècle, mais son nom et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuno-goncalves/#i_2637

GOZZOLI BENOZZO (1420-1497)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 403 mots
  •  • 2 médias

Après un apprentissage d'orfèvre chez Ghiberti, Gozzoli devient l'élève et le collaborateur de Fra Angelico. Il travaille avec lui à la cathédrale d'Orvieto (1447) et au Vatican, dans la chapelle de Nicolas V (1447-1450). L'art tout imprégné de spiritualité naïve du maître éveille chez le disciple, avec un sens délicat des couleurs, le don des évocations merveilleuses, rendues proches par la trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benozzo-gozzoli/#i_2637

GRÜNEWALD MATTHIAS (1475 env.-1528)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 2 044 mots
  •  • 4 médias

Matthias Grünewald est une personnalité unique dans l'histoire de la peinture allemande. Sa vie et son activité artistique sont mal connues, et l'œuvre qu'il a laissée n'est pas très volumineuse. Pourtant, elle représente un grand moment de la peinture et dépasse largement les limites de son temps. Elle s'inspire toujours de thèmes sacrés, plus précisément des souffrances et de l'œuvre rédemptric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-grunewald/#i_2637

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 606 mots
  •  • 4 médias

Les plus célèbres représentants des Holbein, famille de peintres d'origine souabe, sont Hans Holbein l'Ancien (1465 env.-1524) et son fils Hans Holbein le Jeune (1497-1543). Sigmud ( ?-1540), frère du premier, n'est plus guère qu'un nom. D'Ambrosius (1494 ?-1519), frère aîné du second, disparu tôt, subsistent quelques œuvres qui témoignent de grandes qualités, mais ne permettent de le comparer ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_2637

HUGUET JAIME (1415 env.-1492)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 248 mots
  •  • 1 média

Peintre catalan né à Valls, près de Tarragone, Jaime Huguet séjourne quelques années à Saragosse, puis en 1448 se fixe à Barcelone jusqu'à sa mort. Sa période de formation reste obscure ; l'une des premières œuvres qu'on lui attribue, Saint-Georges et la princesse (musée d'Art catalan, Barcelone) est l'un des plus célèbres panneaux catalans par sa mystérieuse mélancolie et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaime-huguet/#i_2637

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Apparition du suiboku »  : […] L'introduction du Zen (le Chan chinois) fit connaître la calligraphie des Song qui, très virile, se répandit parmi les moines, puis parmi les guerriers. Mais c'est la peinture monochrome des Song et des Yuan qui devait exercer sur les Japonais une véritable fascination. Le lavis ( suiboku ) permettait de modeler les formes, au moyen de touches et de taches, et de suggérer, gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_2637

JEAN FOUQUET, PEINTRE ET ENLUMINEUR (expositions)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 017 mots

La Bibliothèque nationale de France a présenté à Paris, du 25 mars au 22 juin 2003, dans la galerie Mazarine, une grande célébration des œuvres de Jean Fouquet, sous le titre Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XV e  siècle . François Avril, commissaire de l'exposition, a réuni pour le visiteur l'essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet-peintre-et-enlumineur/#i_2637

JÉRÔME BOSCH (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Les anniversaires sont toujours d’excellents prétextes pour des célébrations. Dans le cas du peintre néerlandais Jérôme Bosch, mort en 1516 à Bois-le-Duc ('s-Hertogenbosch en néerlandais), la création du Bosch Research and Conservation Project (BRCP) a permis à une équipe de chercheurs de travailler sept ans à renouveler profondément les analyses scientifiques et techniques, historiques, sty […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch-expositions/#i_2637

JUSTE DE GAND (1435 env.-apr. 1475)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 455 mots
  •  • 5 médias

Le peintre flamand qui travaille en Italie, à Urbin, entre 1473 et 1475, sous le nom de Giusto da Guanto, est généralement identifié avec le peintre Joos van Wassenhove, connu seulement par des archives. On possède fort peu de documents sur la vie de Juste de Gand. Il serait né à Gand. Reçu maître à la Guilde d'Anvers en 1460, il fait partie de la corporation des peintres de Gand en 1464. Il y int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juste-de-gand/#i_2637

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 068 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'art »  : […] L'œuvre artistique de Léonard, et plus particulièrement son œuvre peint, constitue l'un des cas les plus difficile de l'histoire des arts. L'originalité et le rayonnement en sont manifestes et pour certains contemporains tenaient du prodige, mais tout gêne et complique l'établissement d'un catalogue : ouvrages ruinés ou disparus quand ils sont attestés ; ouvrages sans documentation, prêtant à d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_2637

LEU HANS, L'ANCIEN (actif entre 1488 et 1507) & LE JEUNE (actif entre 1507 et 1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 233 mots

Peintres suisses de la fin du xv e et du début du xvi e  siècle. Hans Leu l'Ancien a travaillé à Zurich entre 1488 et 1507, date probable de sa mort. On a de sa main cinq fragments d'un retable des saints patrons de Zurich, représentant des vues de la ville (Musée national suisse, Zurich). Certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-leu/#i_2637

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 226 mots

Si le souvenir des Limbourg ne s'effaça pas immédiatement de la mémoire des générations postérieures – la figure légendaire des « trois frères enlumineurs » est évoquée bien après leur mort par Guillebert de Mets, et Jean Pèlerin dans son traité De artificiali perspectiva (1501) parle avec éloge d'un peintre « Paoul », identifiable, semble-t-il, avec Pol de Limbourg –, ce n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-limbourg/#i_2637

LIPPI FILIPPINO (1457-1504)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 390 mots
  •  • 3 médias

Fils de Filippo, Filippino Lippi travailla près de Botticelli. Ses œuvres de jeunesse, regroupées naguère par Bernard Berenson sous le nom du fictif Amico di Sandro, sont, en effet, très proches de celles de son maître, par leur charme et leur délicatesse nerveuse : Vierge à l'Enfant tenant un livre , au musée de Berlin ; Histoire d'Esther représentée su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippino-lippi/#i_2637

LIPPI Fra FILIPPO (1406-1469)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 520 mots
  •  • 2 médias

Placé tout jeune chez les Carmes de Florence, le futur peintre Filippo Lippi prononce ses vœux à quinze ans, quitte le monastère dix ans plus tard tout en gardant l'habit, part pour Padoue, revient à Florence (en 1437), mais non au couvent, s'attire quelques difficultés avec les autorités civiles et religieuses en raison de son existence peu monacale, reçoit des bénéfices ecclésiastiques dont il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lippi-fra-filippo/#i_2637

LOCHNER STEPHAN (1410 env.-1451)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 570 mots

Peintre allemand né à Meersburg, Stephan Lochner s'établit à Cologne en 1442 au plus tard, date à laquelle il achète une maison dans la ville. Il est membre du conseil de la Corporation des peintres en 1447 et 1450. Pendant la décennie où sa présence est attestée à Cologne, il fut sans doute le peintre le plus en vue de la riche cité marchande sur le Rhin. C'est à lui qu'est commandé le grand trip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephan-lochner/#i_2637

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Dans cette même ville de Mantoue, les Gonzague se séparent du miniaturiste « gothique » Belbello et le remplacent par Gerolamo de Crémone (1462), élève de Mantegna. Cependant, Brescia, avec l'œuvre du jeune Vincenzo Foppa , et Crémone, avec Benedetto Bembo, s'ouvrent elles aussi à la culture de la Renaissance. Mais en Lombardie, que ce soit en raison des échanges commerciaux ou en raison d'un goût […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_2637

LORENZO MONACO PIERO DI GIOVANNI dit (1370-apr. 1425)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 455 mots

Entré à vingt ans chez les Camaldules du couvent de Sainte-Marie-des-Anges, à Florence, Lorenzo Monaco épanouit son talent dans l'atelier d'enluminure qui fleurissait au monastère depuis le début du siècle. Mais le célèbre scriptorium n'était nullement fermé aux courants extérieurs : Lorenzo Monaco travaille sans doute avec Agnolo Gaddi, et ses premières enluminures (datées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-giovanni-lorenzo-monaco/#i_2637

LE MAÎTRE DE FLÉMALLE et ROGIER VAN DER WEYDEN (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 092 mots

L'organisation, la même année, de deux expositions majeures consacrées à l'art des primitifs flamands, l'une Le Maître de Flémalle et Rogier Van der Weyden au Städel Museum de Francfort (21 novembre 2008-22 février 2009) reprise par la suite à la Gemäldegalerie de Berlin (20 mars-21 juin 2009), l'autre Rogier Van der Weyden 1400-1464. Maître des Passions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-maitre-de-flemalle-rogier-van-der-weyden/#i_2637

MAÎTRE DE LA PASSION DE KARLSRUHE (2e tiers XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 231 mots

Peintre allemand que l'on identifie avec Hans Hirtz, peintre attesté à Strasbourg de 1421 à 1463. Son œuvre se compose de sept panneaux d'un retable (le huitième est probablement perdu) qui retrace des épisodes de la Passion. Cinq d'entre eux se trouvent regroupés à la Kunsthalle de Karlsruhe ( Le Christ au mont des Oliviers , Le Couronnement d'épines , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-la-passion-de-karlsruhe/#i_2637

MAÎTRE DE LA VUE DE SAINTE-GUDULE (actif entre 1470 et 1490)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 602 mots

Parmi les nombreux anonymes de la peinture flamande du xv e  siècle, le Maître de la Vue de Sainte-Gudule est un des artistes les plus caractéristiques. C'est la présence de l'église bruxelloise de Sainte-Gudule, à l'arrière-plan de son tableau de base, l' Instruction pastorale (Louvre), qui lui a donné sa dénomination. On d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-la-vue-de-sainte-gudule/#i_2637

MAÎTRE DE MOULINS, JEAN HEY dit (actif entre 1480 et 1501)

  • Écrit par 
  • Sharon KATIC
  •  • 1 457 mots
  •  • 2 médias

Le Maître de Moulins, peintre du Triptyque de la Vierge en gloire de la cathédrale de Moulins, est considéré comme le plus grand peintre français actif dans le dernier quart du xv e  siècle. Il exécuta au moins une douzaine d'œuvres, auxquelles il faut ajouter une miniature pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-moulins-hey/#i_2637

MAÎTRE DES HEURES DE ROHAN (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 268 mots
  •  • 2 médias

Les Heures sans doute peintes pour un membre de la famille ducale d'Anjou, puis ornées ultérieurement des armes des Rohan (Bibliothèque nationale, Paris), ont donné son nom provisoire à un artiste resté anonyme dont on ignore tout. On sait seulement qu'il avait des attaches à Troyes, qu'il s'est installé à Paris vers 1415-1420 comme enlumineur dans une officine commerciale e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-des-heures-de-rohan/#i_2637

MAÎTRES À L'ŒILLET (fin XVe-déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 324 mots

On désigne sous le nom de Maîtres à l'œillet un certain nombre de peintres suisses de la fin du xv e et des premières années du xvi e siècle, dont les œuvres portent soit un œillet blanc et un œillet rouge, soit un œillet croisé avec un brin de lavande, soit un œillet seul. Plusieurs explication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitres-a-l-oeillet/#i_2637

MALOUEL JEAN (av. 1370-1415)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 217 mots

Né à Nimègue dans une famille d'artistes, Malouel (ou Maelwael) vient travailler à Paris où le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, l'engage en 1397 pour en faire son peintre en titre et le charger, à Dijon, des grands travaux de peinture de la Chartreuse de Champmol, récemment fondée ; il introduira auprès du duc ses neveux, les frères de Limbourg, et sera aussi peintre en titre du duc Jean sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malouel/#i_2637

MANTEGNA ANDREA (1431-1506)

  • Écrit par 
  • Pietro ZAMPETTI
  •  • 2 083 mots
  •  • 5 médias

La personnalité de Mantegna et son œuvre ont pris un relief et une importance exceptionnels : c'est Mantegna en effet qui, dans les villes de la vallée du Pô, a rompu définitivement avec le style gothique, toujours vivace en plein milieu du xv e  siècle. Dès le début de sa précoce activité, l'artiste a pris position en faveur du renouveau et du pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-mantegna/#i_2637

MARMION SIMON (1425 env.-1489)

  • Écrit par 
  • Nicole VERONEE-VERHAEGEN
  •  • 620 mots

Peintre et enlumineur, né sans doute à Amiens. Marmion est signalé à Amiens de 1449 à 1454 et à Valenciennes de 1458 à sa mort ; en 1468, sans doute en vue d'un travail occasionnel, il se fait inscrire à la guilde de Saint-Luc à Tournai. Artiste du nord de la France, Marmion n'appartient pas clairement à une école française définie et, bien qu'ayant œuvré dans une région alors dépendante de l'État […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-marmion/#i_2637

MASACCIO (1401-env. 1429)

  • Écrit par 
  • Giovanni PREVITALI
  •  • 3 290 mots
  •  • 5 médias

Auteur d'un petit nombre d'œuvres, Masaccio représente dans la peinture ce bref moment de l'histoire de Florence au cours duquel, après la terrible crise de 1348 et la lente reprise de la seconde moitié du siècle, la ville est en train de devenir la capitale d'un État régional. Avec la conquête de Pise (1406), Florence réalise une aspiration séculaire et peut se donner l'illusion, pour la dernière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masaccio/#i_2637

MELOZZO DA FORLI (1438-1494)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 183 mots

Disciple de Piero della Francesca, Melozzo da Forli, dont l'activité se partage entre Rome, les Marches (Urbin, Lorette) et la Romagne (Forli), transpose les figures monumentales, impassibles, de son maître dans un registre expressif et mouvementé d'un rare pouvoir émotionnel. L'ampleur des silhouettes dans le Christ bénissant du Quirinal (env. 1480), surtout dans les figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melozzo-da-forli/#i_2637

MEMLING HANS (1435 env.-1494)

  • Écrit par 
  • Jacqueline FOLIE
  •  • 1 806 mots
  •  • 4 médias

L'engouement dont Memling a été l'objet durant plus d'un siècle est un phénomène de l'histoire du goût, dont l'artiste est resté longtemps prisonnier. Redécouverte à l'époque romantique dans le cadre d'une Bruges déjà idéalisée, son œuvre apparaît tout au long du xix e  siècle comme l'incarnation parfaite de la mystique du Moyen Âge finissant. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-memling/#i_2637

METSYS ou MASSYS QUENTIN (1465/66-1530)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 985 mots
  •  • 2 médias

À la différence de tant d'autres peintres nordiques des xv e et xvi e siècles, Quentin Metsys ne fut jamais oublié et, cas rarissime, était encore considéré en pleine époque baroque comme un très grand peintre dont le souvenir restait intact (cf. les biographies si louangeuses de Fickaert, en 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metsys-massys/#i_2637

MONTAGNA BARTOLOMEO (1450-1523)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 181 mots

Originaire de Brescia, Montagna fut à Vérone l'élève de Domenico Morone. Mais l'art de celui-ci, issu de Mantegna, est moins déterminant dans son œuvre que l'exemple d'Antonello de Messine. Montagna réagit en effet à la nouveauté que constitue l'espace unifié, la vue en perspective montante, l'enveloppe tonale de la Pala de San Cassiano comme le montre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-montagna/#i_2637

MOSER LUCAS (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 677 mots

Le nom de ce peintre allemand nous est connu par une inscription peinte sur le cadre de la seule œuvre qui subsiste de lui, le Retable de la Madeleine , conservé dans la petite église de Tiefenbronn dans la Forêt-Noire (près de Pforzheim). En 1969, un érudit de Stuttgart, s'appuyant sur le tracé des lettres et sur certaines particularités linguistiques, a prétendu que l'inscr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moser-lucas/#i_2637

NOCTURNE, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 854 mots
  •  • 2 médias

En peinture, certains thèmes religieux (Songe de Joseph, Nativité, Adoration des bergers, Jésus au jardin des Oliviers, Reniement de saint Pierre, etc.) ou mythologiques (Diane et Endymion, Amour découvrant Psyché endormie...) impliquent la suggestion de l'obscurité nocturne. C'est dans cette direction qu'il convient donc de rechercher les premières manifestations d'un traitement pictural de la nu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nocturne-peinture/#i_2637

TRAITÉ DE LA PEINTURE, Leon Battista Alberti - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

D'après des annotations autographes relevées sur des manuscrits, le Traité de la peinture de Leon Battista Alberti (1404-1472) fut achevé, dans sa rédaction latine, en août 1435 et, dans sa version italienne, en juillet 1436. Un groupe de manuscrits en latin comporte une dédicace à Gianfrancesco Gonzaga, marquis de Mantoue, et la version italienne contient en préliminaire u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-la-peinture-leon-battista-alberti/#i_2637

L'ŒIL DU QUATTROCENTO, Michael Baxandall - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Issu de cours professés à la faculté d'histoire de Londres, L'Œil du Quattrocento s'offre à démontrer deux propositions réciproques : d'une part, que la peinture du xv e  siècle est le produit d'une relation sociale entre le peintre et son commanditaire, agent, pas nécessairement bienveillant, dont le peintre doit satisfaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeil-du-quattrocento/#i_2637

OUWATER ALBERT VAN (1400 env.-env. 1470)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 342 mots

Le nom de ce peintre néerlandais, l'un des seuls cités par Van Mander pour le xv e  siècle, permet de supposer qu'il était originaire d'Oudewater près de Gouda. D'après le témoignage capital de Van Mander qui recueillait en 1604 de précieuses traditions orales, Ouwater vivait au temps de Van Eyck et avait été le maître de Gérard de Saint-Jean, mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-van-ouwater/#i_2637

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 113 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Théorie et pratique de la perspective pendant la Renaissance en Europe »  : […] On reconnaît communément à la Renaissance italienne le mérite de la découverte des lois de la perspective : découverte révolutionnaire, qui non seulement transforme le cours des arts figuratifs, qu'elle soustrait aux méthodes artisanales et à la spatialité contradictoire du Moyen Âge – bidimensionnalité et perspective inversée byzantine, multiples variantes des schémas à axe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_2637

PÉRUGIN (1448-1523)

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 1 276 mots
  •  • 2 médias

«  Perugino [...] è il meglio mastro d'Italia  », écrit en 1500 Agostino Chigi, et il ne fait qu'exprimer une opinion répandue parmi les contemporains : c'est Pietro Vannucci, dit il Perugino , que le jeune Raphaël a choisi pour maître ; le pape, Ludovic le More, Isabelle Gonzaga font appel à lui ; il est si surchargé de travail qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perugin/#i_2637

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] L'architecture de la Renaissance au Piémont révèle des influences toscano-romaines (cathédrale de Turin par Meo del Caprina, de 1491), la pression exercée par les réalisations lombardes, et des apports vénitiens (à Roccaverano, et à San Giorgio Canavese). Saluzzo se ressent de la présence de sculpteurs venus de la Chartreuse de Pavie et de l'œuvre de Matteo Sanmicheli (portails et monuments funéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_2637

PIERO DELLA FRANCESCA (entre 1415 et 1420-1492)

  • Écrit par 
  • Pasquale ROTONDI
  •  • 3 302 mots
  •  • 5 médias

Les artistes de la Renaissance aspiraient à donner une image rigoureusement parfaite de la réalité naturelle, qui soit capable de transmettre quelque chose de son origine divine. Piero della Francesca fut l'un des principaux partisans de cette idée. L'étude des mathématiques lui offrit le moyen d'atteindre la perfection des formes qu'il rendit solennelles et impassibles, en les géométrisant en fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-della-francesca/#i_2637

PIERO DI COSIMO (1461-env. 1521)

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 1 290 mots
  •  • 5 médias

On ne sait presque rien sur la vie du peintre florentin Piero di Cosimo. Pourtant, parmi les figures du Quattrocento finissant, la sienne est l'une des plus présentes. Dans Le Vite , Vasari a réussi à dresser une image vivante et particulièrement convaincante de sa personnalité et de son art ; mais cette réussite même est gênante et risque, aujourd'hui encore, de voiler la vr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-cosimo/#i_2637

PINTURICCHIO BERNARDINO DI BETTO dit (1454-1513)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 513 mots

Pinturicchio travaillait à Pérouse avec Pérugin, lorsque Sixte IV, en 1481, appela celui-ci à participer au décor de la chapelle Sixtine, avec Luca Signorelli, Botticelli, Ghirlandaio, et Cosimo Rosselli, assisté de Piero di Cosimo. Pinturicchio y fait ses débuts sous la direction de son maître avec la Circoncision du fils de Moïse . Après l'achèvement de la chapelle, il deme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pinturicchio/#i_2637

PISANELLO ANTONIO PISANO dit (av.1395-1455?)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 663 mots

Peintre, dessinateur et médailleur italien. Formé à Vérone dans l'ambiance du gothique international, près de Stefano da Zevio, Pisanello reçut à Venise une impulsion nouvelle de Gentile da Fabriano : La Madone à la caille (Castelvecchio, Vérone), œuvre de jeunesse, témoigne de cette ouverture à une poétique nouvelle, qu'exprime encore L'Annonciation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pisanello/#i_2637

POLLAIUOLO ANTONIO BENCI dit (1432-1498)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 437 mots
  •  • 2 médias

Peintre, sculpteur , orfèvre et graveur, Antonio Pollaiuolo dirige à Florence, avec la collaboration de son frère Piero, un atelier très achalandé. Il exécute des portraits , des médailles, des statues pour les Médicis et l'aristocratie florentine, des fresques et des broderies pour les églises, des tombeaux pour les papes : Laurent de Médicis écrivait en 1489 que Pollaiuolo était « le principal m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-benci-dit-pollaiuolo/#i_2637

POLLAIUOLO PIERO BENCI dit (1443-1496)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 241 mots

Peintre et sculpteur florentin. L'œuvre de Piero Pollaiuolo est difficile à distinguer de celle de son frère Antonio, dont il fut le collaborateur en peinture (fresque et retable de San Miniato, 1467 ; Tobie et l'Ange , pinacothèque de Turin) comme en sculpture ( Tombeau de Sixte IV et Tombeau d'Innocent VIII au Vatican). En 1469, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-benci-dit-pollaiuolo/#i_2637

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'art roman et l'art gothique »  : […] La rencontre de deux courants de civilisation dans la péninsule Ibérique, celui des Wisigoths arrivés au v e  siècle et celui des Arabes dont l'invasion date du commencement du viii e  siècle, a produit une civilisation originale, moçarabe , dont l'architecture religieuse du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_2637

PRIMITIFS, peinture

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 278 mots

Au début du xx e  siècle, l'histoire de l'art occidental a fait un sort malheureux à cet adjectif devenu nom (étymologiquement : les premiers) en assignant une place chronologique bien définie aux « primitifs de la peinture ». Si le terme est parfois étendu aujourd'hui à la sculpture ou à toute période considérée comme une « enfance » de l'art, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primitifs-peinture/#i_2637

QUARTON ENGUERRAND (av. 1419-env. 1466)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 814 mots
  •  • 2 médias

Enguerrand Quarton (ou Carton), originaire de la région de Laon où il s'est probablement formé, a exercé son activité de peintre et enlumineur en Provence, pour une nombreuse clientèle. On lui a demandé des retables de grandes dimensions, mais aussi l'illustration de livres d'heures. Après avoir collaboré, au début de sa carrière, avec Barthélemy d'Eyck comme enlumineur, il reste un peintre qui n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enguerrand-quarton/#i_2637

RETABLE DE L'AGNEAU MYSTIQUE (H. et J. Van Eyck)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 199 mots

Commandé par un riche échevin de Gand à Hubert Van Eyck, le polyptyque de L'Agneau mystique fut en réalité exécuté en grande partie par son frère Jan, après la mort d'Hubert en 1426. Placé dans une chapelle du chœur de l'église Saint-Jean-Baptiste (devenue cathédrale Saint-Bavon au xvi e  siècle), le retable fut conçu dès l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retable-de-l-agneau-mystique/#i_2637

SASSETTA STEFANO DI GIOVANNI dit (1390 env.-1450)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

Formé à Sienne, Sassetta, dès sa première œuvre connue — le retable peint entre 1423 et 1426 pour L'Arte della lana (aujourd'hui dispersé) —, montre un style déjà affirmé dont les sources ne sont pas seulement siennoises : les leçons de son maître présumé, Giovanni Fei, l'exemple des peintres qui faisaient survivre, sans la renouveler, la grande tradition du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sassetta/#i_2637

SCHONGAUER MARTIN (1435 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 589 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand de la seconde moitié du xv e siècle. La date de naissance de Schongauer est inconnue et a donné lieu à de longues discussions ; on s'accorde aujourd'hui assez généralement à penser qu'elle doit se situer avant 1450. Il était fils d'un orfèvre d'Augsbourg venu s'établir à Colmar. Nous ignorons tout de sa formation de pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-schongauer/#i_2637

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 946 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le Quattrocento »  : […] Replacée dans l'orbite politique et économique catalane, la Sicile sort de son isolement architectural pour accueillir à nouveau l'art gothique, un gothique tardif, sous ses deux formes alors dominantes : gothique napolitain « durazzesque », caractérisé par des arcs surbaissés et la préférence accordée aux plafonds sur la voûte d'ogives (représenté principalement autour de Messine, on le retrouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_2637

SIENNOISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Enzo CARLI
  •  • 4 016 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du XIVe au XIXe siècle »  : […] Les frères Lorenzetti moururent probablement tous les deux durant la peste de 1348 et leur disparition mit fin à la période la plus éclatante de l'école siennoise de peinture. Nombreux furent toutefois les artistes qui, pendant tout le xiv e  siècle, reprirent et répandirent sous des formes originales les expériences et les réussites de ces deux m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-siennoise/#i_2637

SIGNORELLI LUCA (1450 env.-1523)

  • Écrit par 
  • Pasquale ROTONDI
  •  • 2 187 mots
  •  • 3 médias

La vigueur dans le traitement plastique de la forme et la violence dramatique du mouvement constituent l'essence du langage figuratif de Signorelli. Cet artiste vécut au moment où la Renaissance italienne traversait une crise profonde de la pensée et du goût. Son activité se situe en Toscane, dans les Marches, à Rome et en Ombrie ; elle témoigne d'une inspiration dramatique qui s'exprime avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-signorelli/#i_2637

SLAVES DU SUD (ART DES)

  • Écrit par 
  • Athanas BOJKOV, 
  • Vajislav DJURIC
  •  • 7 399 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La domination turque (XVe-XIXe s.) »  : […] Après la conquête de la péninsule balkanique par les Osmanlis, l'autocéphalie de l'Église serbe est abolie, Serbes et Macédoniens relèvent désormais de l'archevêché d'Ohrid. L'archevêché, grâce à la générosité de citoyens aisés, continue à élever de modestes églises à une nef, décorées de peintures murales. L'architecture et la peinture de la fin du xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves-du-sud-art-des/#i_2637

SPICRE ou SPICKER PIERRE (mort apr. 1485)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 115 mots

Les documents d'archives présentent Pierre Spicre comme un peintre d'origine hollandaise, fixé à Dijon et ayant joué, en Bourgogne et jusqu'en Suisse, un rôle important comme peintre de retables et comme cartonnier de tapisseries. La seule œuvre documentée qui puisse donner une idée de son style est la tapisserie de la Vie de la Vierge (église Notre-Dame de Beaune), dont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spicre-spicker/#i_2637

THÉOPHANE LE GREC (entre 1330 et 1340-entre 1405 et 1415)

  • Écrit par 
  • Jean BLANKOFF
  •  • 524 mots
  •  • 1 média

Peintre d'origine byzantine, Théophane le Grec s'est illustré en Russie. Nous connaissons assez peu de chose sur sa vie ; les faits essentiels de sa biographie sont rapportés par l'épître d'Épiphane le Très Sage (Premudryï) à Cyrille de Tver, écrite vers 1415. Son nom et son travail sont aussi mentionnés dans la troisième chronique de Novgorod et dans la chronique moscovite de la Trinité. Théophan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophane-le-grec/#i_2637

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Artistes voyageurs »  : […] Les grands chantiers dont se couvre la Toscane, en même temps qu'ils visent à créer des œuvres glorifiant la forte personnalité des centres municipaux – à Sienne, la cathédrale ne fut jamais achevée –, ont pour conséquence première les voyages constants des artistes attirés par les commandes : le dialogue, ainsi, dépasse souvent les collines toscanes. Giotto avait séjourné à Rome, à Assise, à Pado […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_2637

TURA COSMÈ (1430 env.-1495)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 366 mots
  •  • 1 média

En 1449, Piero della Francesca et Rogier van der Weyden séjournent à Ferrare. Cosmè Tura, dont l'activité est attestée dès 1451, y connaît certainement leurs œuvres avant de partir pour Padoue, où il se fixe probablement jusqu'en 1456 et où il découvre Squarcione, Mantegna, Donatello. À partir de ces expériences, il élabore un style profondément original qui marquera à travers lui toute l'école fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosme-tura/#i_2637

UCCELLO PAOLO (1397-1475)

  • Écrit par 
  • Alessandro PARRONCHI
  •  • 1 632 mots
  •  • 2 médias

Uccello est un peintre soucieux avant tout de pousser ses recherches dans une direction scientifique ; mais la science sur laquelle il s'appuie, l'optique de son temps, ou perspective , reste essentiellement psychologique ; son intellectualisme extrême l'amène à condenser, dans une exécution impeccable et avec un acharnement d'artisan poussé au paroxysme, des aspects de la ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-uccello/#i_2637

VAN CLEVE JOSSE (1464 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 291 mots

Peintre redécouvert par les romantiques allemands à travers le triptyque de La Mort de la Vierge (Alte Pinakothek, Munich), qui le fit désigner sous le nom de « Maître de la Mort de Marie » et classer dans l'école rhénane, l'artiste anversois Josse van der Becke, dit Josse van Cleve, déroute par la diversité des influences qu'il semble avoir assimilées. On le fait naître à C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josse-van-cleve/#i_2637

VAN DER GOES HUGO (1440 env.-1482 ou 1483)

  • Écrit par 
  • Dominique VANWIJNSBERGHE
  •  • 1 299 mots
  •  • 7 médias

Étoile filante de la peinture flamande du xv e  siècle, Hugo Van der Goes est, avec Dirk Bouts, le peintre le plus original de la génération qui suit directement les premiers Primitifs flamands. Fortement empreint de l'art de Jan Van Eyck et de Rogier Van der Weyden, Van der Goes développe un style expressif très personnel qui aura un impact durab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-van-der-goes/#i_2637

VAN DER WEYDEN ROGIER (1399 ou 1400-1464)

  • Écrit par 
  • Dominique VANWIJNSBERGHE
  •  • 2 002 mots
  •  • 4 médias

Héritier direct de Robert Campin, le peintre Rogier Van der Weyden est, avec son contemporain Jan Van Eyck, l'un des pionniers de la révolution artistique qui voit le jour dans les Pays-Bas méridionaux à la fin du Moyen Âge. Mais, contrairement à Campin ou à Van Eyck, chez qui prime le rendu méticuleux du monde extérieur, dans l'infinie diversité de ses accidents, Van der Weyden semble avant tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rogier-van-der-weyden/#i_2637

VAN EYCK HUBERT (? 1390-1426) ET JAN (1390 env.-1441)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CUZIN
  •  • 2 950 mots
  •  • 1 média

Les «  primitifs flamands » fascinent toujours, et plus qu'eux tous les deux frères Van Eyck, leurs aînés. On admire l'étonnante minutie d'artistes amoureux de la création, l'éclat et la variété des colorations, la qualité d'une matière picturale qui s'est presque toujours, comme en défiant le temps, admirablement conservée. Mais il faudrait aussi noter la stupéfiante audace de peintres qui abando […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-eyck-hubert-et-jan/#i_2637

VENEZIANO DOMENICO (1400 env.-1461)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 506 mots

Peintre vénitien. On ne sait quand Domenico quitta sa ville natale ni quels maîtres il y avait eus. C'est de Pérouse qu'il vint à Florence, en 1439, pour décorer le chœur de Sant'Egidio, avec divers collaborateurs, parmi lesquels Piero della Francesca. La destruction de ces fresques et de celles qu'il avait peintes auparavant chez les Baglione à Pérouse nous prive de précieux points de repère sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-veneziano/#i_2637

VIVARINI LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 491 mots

Famille de peintres vénitiens. C'est dans l'atelier d'Antonio Vivarini (1410 env.-entre 1476 et 1485) que la venue sur la lagune de Masolino puis d'Uccello et d'Andrea del Castagno détermine la première réaction vénitienne aux conquêtes de la Renaissance toscane, élargissant la culture encore gothique qui est celle de Vivarini et lui révélant un sens nouveau de la rigueur plastique, de la perspect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vivarini/#i_2637

WITZ KONRAD (1400 env.-av. 1447)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 600 mots
  •  • 1 média

Peintre allemand originaire de Souabe (des documents le disent de Rottweil-sur-le-Neckar, sans préciser qu'il s'agit de son lieu de naissance ou de sa dernière résidence). Konrad Witz fut admis en 1434 dans la corporation des peintres, tailleurs de pierre, orfèvres et verriers de Bâle et devint l'année suivante bourgeois de la ville, où il fonda une famille et parvint à acquérir une certaine aisan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-witz/#i_2637


Affichage 

Adoration des bergers, D. Ghirlandaio

photographie

Domenico Ghirlandaio, Adoration des bergers, 1485 Chapelle Sasseti, Santa Trinità, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ange apparaissant aux bergers, Maître des Heures de Rohan

photographie

Maître des Heures de Rohan, Ange apparaissant aux bergers, enluminure des Heures dites d'Isabelle Stuart, vélin Fitzwilliam Museum, Cambridge, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Annonciation, R. Campin

photographie

Robert Campin, «Annonciation», vers 1420 Huile sur bois, 76 cm × 70 cm Museo del Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Aristote

photographie

De la «Physique» à la «Métaphysique», Aristote (385 env-322 avant J-C) dresse l'inventaire exhaustif d'un monde où la réalité s'ordonne selon les catégories logiques de la pensée Juste de Gand, Portrait d'Aristote, Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Arme à feu du début du XVe siècle

photographie

Enluminure représentant un artilleur mettant à feu un canon léger à main Konrad Kyester, Bellifortis, Atelier de Venceslas, Prague, 1405 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Autoportrait, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine (1430-1479) : Autoportrait National Gallery, Londres, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Chapelle du palais, Medici-Riccardi, Michelozzo di Bartolomeo

photographie

Chapelle du palais Medici-Riccardi Michelozzo di BARTOLOMMEO, architecte Fresques de Benozzo GOZZOLI, 1459 Medici-Riccardi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Christ à la colonne, D. Bramante

photographie

Donato Bramante, Christ à la colonne 1490 env Huile sur bois, 93 cm X 62 cm Pinacothèque de Brera, Milan, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Christ de douleur avec Marie et saint Jean, N. Zafuri

photographie

Nicolaus Zafuri: Christ de douleur avec Marie et saint Jean Détrempe sur bois, vers 1490, Candia (Crète) Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : AKG

Afficher

Crucifixion, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine, Crucifixion, 1475 Détrempe sur bois, 52,5 cm × 42,5 cm Musée royal des Beaux-Arts, Anvers 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dante Alighieri, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Dante Alighieri, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

David, A. del Castagno

photographie

Andrea del CASTAGNO, David Détail d'un bouclier de parade, peinture sur cuir National Gallery of Art, Washington, Etats-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Diptyque, H. Van der Goes

photographie

Hugo Van der Goes (1440 env-1482), La Tentation d'Adam et Ève et La Déploration du Christ, panneaux d'un diptyque Vers 1470 Chaque panneau : 35 cm X 23 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Discussion de saint Pierre avec Simon le Magicien et Crucifixion de saint Pierre, F. Lippi

photographie

Filippino LIPPI, Discussion de saint Pierre avec Simon le Magicien et Crucifixion de saint Pierre, fresque Chapelle Brancacci, Santa Maria del Carmine, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Fra Angelico : Saint Dominique

photographie

Saint Dominique, fondateur de l'ordre dominicain, peint par Fra Angelico «La Madone des ombres», fresque, vers 1450, détail Museo di San Marco, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete

photographie

Pedro BERRUGUETE, Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, huile sur bois Palazzo Ducale, Urbin, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Fresque du cycle de La Légende de la Vraie Croix, P. della Francesca

photographie

Piero della Francesca (entre 1415 et 1420-1492), Adoration de la Sainte Croix, à gauche, et La Rencontre de Salomon et de la reine de Saba, à droite, fresque du cycle de La Légende de la Vraie Croix Chœur de San Francesco, Arezzo, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Hugues Capet

photographie

Hugues Capet (940-996), roi de France et fondateur de la dynastie capétienne, recevant des mains de l'évêque Asselin les clés de la ville de Laon Enluminure du XVe siècle attribuée à Jean Fouquet, extraite des Grandes Chroniques de France Bibliothèque nationale de France,... 

Crédits : VISIOARS/ AKG

Afficher

Inquisition

photographie

L'ordre des Dominicains prit une part active au tribunal de l'Inquisition créé par la papauté au début du XIIIe siècle Pedro Berruguete, Autodafé présidé par Domingo de Guzmán (saint Dominique), huile sur bois, vers 1495 Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Bataille de San Romano, Uccello

photographie

Paolo Uccello (1397-1475), La Bataille de San Romano, 1455-1460 Huile sur toile, 182 cm X 323 cm Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Cène, D. Ghirlandaio

photographie

Domenico GHIRLANDAIO, La Cène, 1480, fresque Ognissanti, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Cène, L. de Vinci

photographie

Léonard de Vinci, La Cène 1495-1497 Tempera et huile sur enduit 460 cm X 880 cm Réfectoire du couvent de Santa Maria delle Grazie, Milan, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Cène, Luca Signorelli

photographie

Luca Signorelli (1450 env-1523), La Cène, panneau de prédelle Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Chambre des époux, A. Mantegna

photographie

Andrea Mantegna, La Chambre des époux 1473 Fresque 270 cm de diamètre Palais ducal, Mantoue, Italie 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

La Chambre des époux, A. Mantegna

photographie

Andrea Mantegna (1431-1506), La Chambre des époux ,de 1467 à 1474 Palais ducal de Mantoue, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Chambre des époux, A. Mantegna: vue de Mantoue avec des architectures romaines

photographie

Andrea Mantegna, «Rencontre entre Ludovico III Gonzague et son fils le cardinal Francesco, 1465-1474» Détail: vue de Mantoue avec des architectures romaines Fresque à la détrempe «La Chambre des époux», Palais ducal, Mantoue, Lombardie 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling

photographie

Hans Memling (1435 env-1494), La Châsse de sainte Ursule Musée Memling, Bruges, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Cité idéale, détail

photographie

La Cité idéale (détail), œuvre attribuée à différents artistes (Luciana Laurana, Francesco Giorgio Martini ou Piero della Francesca, entre autres) Seconde moitié du XVe siècle Peinture sur bois 60 cm X 200 cm, Galleria Nazionale delle Marche, Urbin, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), L. de Vinci

photographie

Léonard de Vinci (1452-1519), La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), huile sur bois, 1488-1490 Musée de Cracovie, Pologne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes

photographie

Hugo Van der Goes, «La Dormition de la Vierge», 1478-1480 Huile sur bois, 147 cm × 122 cm Groeningemuseum, Bruges 

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

La Fête chez Hérode et la Décapitation de saint Jean-Baptiste, B. Gozzoli

photographie

Benozzo Gozzoli, La Fête chez Hérode et la Décapitation de saint Jean-Baptiste, 1461-1462 Tempera sur panneau, 23,8 cm x 34,5 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin

photographie

Robert CAMPIN, La Madone à l'écran d'osier, huile sur bois National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Mort de Procris, P. di Cosimo

photographie

Piero di Cosimo (1461 env-1521),La Mort de Procris Vers 1495 Huile sur bois 65 cm X 184 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Nativité, Fra Angelico

photographie

Fra Angelico (1400 env-1455), La Nativité (avec sainte Catherine d'Alexandrie et saint Pierre le Martyr) Fresque, 1442 Museo di San Marco, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Nativité, Maître de Moulins

photographie

Maître de Moulins (actif entre 1480 et 1501), La Nativité Huile sur panneau, 56 cm × 75 cm Musée Rolin, Autun, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Pêche miraculeuse, K. Witz

photographie

Konrad Witz, La Pêche miraculeuse, face extérieure d'un volet du Retable de saint Pierre 1444 Peinture sur bois Musée d'Art et d'Histoire, Genève 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Pietà d'Avignon, attribué à Enguerrand Quarton

photographie

Attribué à Enguerrand Quarton (av 1419-1466), La Pietà d'Avignon, huile sur bois, entre 1455 et 1460 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Résurrection du Christ, P. della Francesca

photographie

Piero della Francesca, détail de «La Résurrection du Christ», vers 1460-1464 Fresque Pinacoteca comunale, Sansepolcro 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Sainte Face de Lucques, Piero di Cosimo

photographie

Piero di Cosimo (1461 env-1521), La Sainte Face de Lucques Musée des Beaux-Arts de Budapest 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Transfiguration, G. Bellini

photographie

Giovanni Bellini (1425 env-1516), La Transfiguration, panneau peint vers 1485 Musée de Naples, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Trinité, Masaccio

photographie

Masaccio (1401 env-1429), La Trinité (avec la Vierge, saint Jean et les donateurs), fresque peinte en 1427-1428 Église Santa Maria Novella, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Victoire de Constantin sur Maxence, P. della Francesca

photographie

Piero della Francesca, détail de «La Victoire de Constantin sur Maxence» Fresque appartenant au «Cycle de la légende de la Vraie Croix», vers 1457-1458 San Francesco, Arezzo 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

La Vie de saint Benoît, Luca Signorelli

photographie

Luca Signorelli (1450 env-1523), La Vie de saint Benoît, fresque Cloître de l'abbaye de Monteolivetto Maggiore, près de Sienne, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Vie de saint François d'Assise, D. Ghirlandaio

photographie

Domenico GHIRLANDAIO, détail d'une scène du cycle de La Vie de saint François d'Assise, 1485, fresque Santa Trinità, chapelle Sassetti, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Vierge au buisson de roses, M. Schongauer

photographie

Martin SCHONGAUER, La Vierge au buisson de roses, peinture sur bois Église des Dominicains, Colmar, France 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Vierge d'humilité avec Lionel d'Este, J. Bellini

photographie

Jacopo Bellini, La Vierge d'humilité adorée par Lionel d'Este Vers 1470 Peinture sur bois, 60 cm × 40 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

L'Adoration de la Sainte Croix, Piero della Francesca

photographie

Piero della Francesca, «L'Adoration de la Sainte Croix» Fresque appartenant au «Cycle de la Légende de la Vraie Croix», vers 1452-1459 San Francesco, Arezzo 

Crédits : AKG

Afficher

L'Adoration des bergers, H. Van der Goes

photographie

Hugo Van der Goes (1440 env-1482), L'Adoration des bergers Collection of the Earl of Pembroke, Wilton House, Wilts, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Adoration des mages, S. Botticelli

photographie

Sandro Botticelli, L'Adoration des mages, 1475 env Détrempe sur bois, 111 cm X 134 cm Musée des Offices, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Lamentation, Maître des Heures de Rohan

photographie

Maître des Heures de Rohan, Lamentation, enluminure, vélin Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Annonciation, détail, Fra Angelico

photographie

Fra Angelico, «L'Annonciation», environ 1438-1445 Détail montrant la Vierge Fresque du couvent San Marco, Florence 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

L'Annonciation, R. Van der Weyden

photographie

Rogier Van der Weyden (1400 env-1464), L'Annonciation Vers 1435 Huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Banquet d'Hérode, Masolino

photographie

Masolino (1383 env-env 1440), Le Banquet d'Hérode, fresque Baptistère de Castiglione d'Olona, Varèse, Italie 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Le Baptême du Christ, Piero della Francesca

photographie

Piero della Francesca (entre 1415 et 1420-1492), Le Baptême du Christ, tempera sur panneau, vers 1450 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Cardinal Bessarion devant le reliquaire donné à la Scuola della Carità de Venise, G. Bellini

photographie

Gentile BELLINI, Le Cardinal Bessarion devant le reliquaire donné à la Scuola della Carità de Venise, huile sur bois Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Christ aux Enfers, J. Bellini

photographie

Jacopo Bellini (1400-1470), Le Christ aux Enfers Museo Bottacin e Museo Civico, Padoue, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Christ mort porté par un ange, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine (1430-1479), Le Christ mort porté par un ange Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Couronnement de la Vierge, E. Quarton

photographie

Enguerrand Quarton (av 1419-1466), Le Couronnement de la Vierge 1453 Huile sur bois 183 cm X 220 cm Musée de Villeneuve-lès-Avignon 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Couronnement de la Vierge, F. Lippi

photographie

Fra Filippo Lippi, Le Couronnement de la Vierge, vers 1441 Détrempe sur bois Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Couronnement de la Vierge, G. Bellini

photographie

Giovanni Bellini (1425 env-1516), Le Couronnement de la Vierge, panneau central du retable de Pesaro, peint de 1471 à 1474 Musée de Pesaro, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Couronnement de la Vierge, Giambono

photographie

Giambono, «Le Couronnement de la Vierge», 1447 Huile sur bois, 229 cm × 176 cm Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Le grand-père et son petit-fils, Domenico Ghirlandaio

photographie

Domenico Ghirlandaio (1449-1494), Le Grand-père et son petit-fils,1488 Huile sur toile (H 0,63 m ; L 0,43 m) Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Jugement Dernier, École de Novgorod

photographie

École de Novgorod, Le Jugement Dernier, détrempe sur bois Galerie Tretiakov, Moscou 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Jugement dernier, Fra Angelico

photographie

Fra Angelico (1400 env-1455), Le Jugement dernier Museo di San Marco, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Jugement dernier, R. Van der Weyden

photographie

Rogier Van der Weyden (1400 env-1464), Le Jugement dernier, polyptyque Hôtel-Dieu de Beaune, France 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling

photographie

Hans Memling (1435 env-1494), Le Mariage mystique de sainte Catherine,ou Retable des deux saints Jean, triptyque, 1479 Musée Memling, Bruges, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Mois d'avril, attribué à Maître Wenceslas

photographie

Attribué à Maître Wenceslas, Le Mois d'avril Détail des peintures du XVe siècle qui ornent la tour de l'Aquila du château du Buonconsiglio, à Trente, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le patriarche de Grado guérit un possédé, V. Carpaccio

photographie

Vittore Carpaccio, «Le patriarche de Grado guérit un possédé», 1494 Détail Huile sur toile, 365 cm × 389 cm Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Le Printemps, S. Botticelli, détail: Vénus

photographie

Sandro Botticelli, «Le Printemps», 1477-1478 Détail: Vénus Détrempe sur bois, 203 cm × 314 cm Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Sauveur, A. Roublev

photographie

Andreï Roublev: «Le Sauveur» Détrempe sur bois, vers 1420 Galerie Tretiakov, Moscou 

Crédits : AKG

Afficher

Le Sultan Mahomet II, G. Bellini

photographie

Gentile Bellini (1429-1507), Le Sultan Mahomet II, huile sur toile, 1480 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de saint Thomas, F. Lippi

photographie

Filippino Lippi (1457?-1504), Le Triomphe de saint Thomas, 1488-1493, fresque Chapelle Carafa, église Santa Maria sopra Minerva, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Amants trépassés, anonyme

photographie

Anonyme, Les Amants trépassés, huile sur panneau de sapin Souabe ou Rhin supérieur, vers 1470 Musée de l'Œuvre-Notre-Dame, Strasbourg, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste», panneau de droite du diptyque «La Descente de Croix», vers 1475 Huile sur bois, 53,8 cm × 38,3 cm Capilla Real, Grenade 

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

Ludovico Gonzague, A. Mantegna, détail  la comtesse Barbara de Brandebourg

photographie

Andrea Mantegna, «Ludovico Gonzague, duc de Mantoue, avec sa famille et la cour», 1465-1474 Détail: la comtesse Barbara de Brandebourg Fresque à la détrempe «La Chambre des époux», Palais ducal, Mantoue, Lombardie 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, Maître de Moulins

photographie

Maître de Moulins (actif entre 1480 et 1501), Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, vers 1490-1495 Huile sur panneau, 56 cm × 40 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Madone, entourage d'A. Roublev

photographie

Entourage d'Andreï ROUBLEV, École de Moscou, Madone, détrempe sur bois Musée d'État, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Martyre de saint Sébastien, A. Pollaiuolo

photographie

Antonio POLLAIUOLO, Martyre de saint Sébastien, env 1475, huile sur bois National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Minerve domptant Centaure, S. Botticelli

photographie

Sandro Botticelli, «Minerve domptant Centaure», vers 1482 Huile sur bois, 207 cm × 148 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Noli Me Tangere, M. Schongauer et son atelier

photographie

Martin SCHONGAUER et son atelier, Noli Me Tangere, retable des Dominicains, un des 16 panneaux du retable ouvert, dernier quart du XVe siècle, peinture sur bois Musée Unterlinden, Colmar, France 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pietà de Nouans, J. Fouquet

photographie

Jean Fouquet, Pietà, vers 1460-1465 Huile sur bois, 146 cm x 237 cm Église de Nouans-les-Fontaines 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Pietà, E. de Roberti

photographie

Ercole de ROBERTI, Pietà, huile et détrempe sur bois Walker Art Gallery, Liverpool, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pietà et donateurs, F. Gallego

photographie

Fernando GALLEGO, Pietà et donateurs Musée du Prado, Madrid, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck

photographie

Hubert et Jan Van Eyck, partie centrale du «Polyptyque de l'Agneau mystique», 1432, 350 cm × 206 cm Cathédrale Saint-Bavon, Gand, Belgique Le travail qu'il conduisait sur les valeurs symboliques de l'image allait amener Panofsky à l'étude des primitifs flamands 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Polyptyque de saint Vincent, détail, N. Gonçalves

photographie

Nuño Gonçalves, Polyptyque de saint Vincent, détail, vers 1460-1475 Peinture sur bois Musée d'Art ancien, Lisbonne 

Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Portrait de Charles VII, J. Fouquet

photographie

Jean FOUQUET, Portrait de Charles VII, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de jeune homme, F. Lippi

photographie

Filippino LIPPI, Portrait de jeune homme, National Gallery of Art, Washington, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Portrait d'une jeune femme», dit «Portrait de Sibylla Sambetha», 1480 Huile sur bois, 46,5 cm × 35,2 cm Memlingmuseum, Bruges 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Simonetta Vespucci, P. di Cosimo

photographie

Piero di Cosimo, «Portrait de Simonetta Vespucci», vers 1475 Huile sur bois, 57 cm × 42 cm Musée Condé, Chantilly 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck

photographie

Jan Van Eyck (1390 env-1441), Portrait des époux Arnolfini, huile sur bois, 1434 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'homme dit Le Condottiere, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine (1430-1479) : Portrait d'homme dit Le Condottiere, 1475 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Procession sur la place Saint-Marc à Venise, G. Bellini

photographie

Gentile Bellini (1429-1507), Procession sur la place Saint-Marc à Venise, huile sur toile, 1496 Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ptolémée, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Ptolémée, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Rencontre à la porte Dorée, V. Carpaccio

photographie

Vittore Carpaccio (1460 env-1526), Rencontre à la porte Dorée, huile sur panneau Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Retable de Santo Domingo de Silos, B. Bermejo

photographie

Bartolomé BERMEJO, Retable de Santo Domingo de Silos, panneau central, huile sur bois Musée du Prado, Madrid, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Abdon et saint Sennen, J. Huguet

photographie

Jaime Huguet, Saint Abdon et saint Sennen, martyrs morts à Rome vers 303 sous les persécutions de l'empereur Dioclétien contre les chrétiens, vers1459-1460 Panneau central du retable Détrempe sur bois Église Santa Maria de Terrassa, Barcelone 

Crédits : De Agostini

Afficher

Saint Antoine distribue aux pauvres, S. Di Giovanni, dit Sassetta

photographie

Stefano di Giovanni, dit Sassetta, «Saint Antoine distribue aux pauvres», 1440 Peinture sur bois, 47,5 cm × 34,5 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : AKG

Afficher

Saint Augustin, Botticelli

photographie

Botticelli, «Saint Augustin», 1480 Fresque 152 cm ×112 cm Ognissanti, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Saint Augustin dans son cabinet de travail, V. Carpaccio

photographie

Vittore Carpaccio (1460 env-1526), Saint Augustin dans son cabinet de travail Vers 1503 Huile sur toile 143 cm X 162,5 cm Scuola di San Giorgio degli Schiavoni, Venise 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Georges et le dragon, Uccello

photographie

Paolo Uccello (1397-1475), Saint Georges et le dragon, huile sur toile, vers 1460 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck

photographie

Jan Van Eyck, «Saint Jérôme dans sa cellule», vers 1440 Peinture sur bois, 19,9 cm × 12,5 cm The Detroit Institue of Arts 

Crédits : AKG

Afficher

Saint Jérôme dans son cabinet de travail, A. de Messine

photographie

Antonello de Messine (1430-1479) : Saint Jérôme dans son cabinet de travail National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin

photographie

Robert CAMPIN, Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, vers 1420-1430, huile sur bois Metropolitan Museum of Art, Cloisters, New York, États-Unis 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden

photographie

Rogier Van der Weyden (1400 env-1464), Saint Luc peignant la Vierge, bois transposé sur toile, XVe siècle Version du musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Michel et le Dragon, B. Bermejo

photographie

Bartolomé BERMEJO, Saint Michel et le Dragon National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Pierre en chaire, détail, Masaccio et Masolino

photographie

«Saint Pierre en chaire», Masaccio et Masolino 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Saint Sébastien, Pérugin

photographie

Pietro Vannucci dit Pérugin (1448-1523), Saint Sébastien Vers 1490 Huile sur bois 176 cm X 116 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Saint Thomas d'Aquin, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sénèque, Juste de Gand

photographie

JUSTE DE GAND, Sénèque, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Statuts de l'ordre de Saint-Michel, J. Fouquet

photographie

Jean FOUQUET, Statuts de l'ordre de Saint-Michel : tenue d'un chapitre de l'ordre de Saint-Michel devant Louis XI, enluminure Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Trinité, ou Philoxénie d'Abraham, A. Roublev

photographie

Andreï ROUBLEV, Trinité, ou Philoxénie d'Abraham, début XVesiècle, détrempe sur bois Autrefois à la Trinité-Saint-Serge, actuellement à la galerie Tretiakov, Moscou 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes

photographie

Hugo Van der Goes, «L'Adoration des bergers», panneau central du «triptyque Portinari , vers 1473-1479 Tempera sur bois, 253 cm × 304 cm Commandé pour le maître-autel de l'église Sant'Egidio, à l'hôpital Santa Maria Nuova de Florence Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant avec deux anges, F. Lippi

photographie

Fra Filippo LIPPI, Vierge à l'Enfant avec deux anges, détrempe sur bois Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vierge à l'Enfant, H. Memling

photographie

Hans Memling, «Vierge à l'Enfant», seconde moitié du XVe siècle Huile sur toile, 45 cm × 32 cm Museu Nacional de Arte Antiga, Lisbonne 

Crédits : AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden

photographie

Rogier Van der Weyden: «Vierge à l'Enfant» Diptyque de Laurent Froimont Huile sur toile, 1450 Musée des Beaux-Arts, Caen 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vierge de la Victoire, A. Mantegna

photographie

Andrea Mantegna (1431-1506), La Vierge et l'Enfant entourés de six saints et adorés par Gian Francesco II Gonzaga, dite Vierge de la Victoire 1495 ou 1496 Tempera, peinture à l'huile (?) sur toile 258 cm X 168 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Vierge en trône, C. Tura

photographie

Cosmè TURA, Vierge en trône, panneau central du Polyptyque Roverella, 1470-1474, tempera sur bois National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Œuvre peint

tableau

L'œuvre peint de Léonard (: œuvres perdues ou ruinées) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Adoration des bergers, D. Ghirlandaio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ange apparaissant aux bergers, Maître des Heures de Rohan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Annonciation, R. Campin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Aristote
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Arme à feu du début du XVe siècle
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Autoportrait, A. de Messine
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Chapelle du palais, Medici-Riccardi, Michelozzo di Bartolomeo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Christ à la colonne, D. Bramante
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Christ de douleur avec Marie et saint Jean, N. Zafuri
Crédits : AKG

photographie

Crucifixion, A. de Messine
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Dante Alighieri, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

David, A. del Castagno
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Diptyque, H. Van der Goes
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Discussion de saint Pierre avec Simon le Magicien et Crucifixion de saint Pierre, F. Lippi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Fra Angelico : Saint Dominique
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin, et son fils Guidobaldo, P. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Fresque du cycle de La Légende de la Vraie Croix, P. della Francesca
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Hugues Capet
Crédits : VISIOARS/ AKG

photographie

Inquisition
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Bataille de San Romano, Uccello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Cène, D. Ghirlandaio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Cène, L. de Vinci
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Cène, Luca Signorelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Chambre des époux, A. Mantegna
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

La Chambre des époux, A. Mantegna
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Chambre des époux, A. Mantegna: vue de Mantoue avec des architectures romaines
Crédits : Electa/ AKG

photographie

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Cité idéale, détail
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), L. de Vinci
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

La Fête chez Hérode et la Décapitation de saint Jean-Baptiste, B. Gozzoli
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Mort de Procris, P. di Cosimo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Nativité, Fra Angelico
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Nativité, Maître de Moulins
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Pêche miraculeuse, K. Witz
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Pietà d'Avignon, attribué à Enguerrand Quarton
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Résurrection du Christ, P. della Francesca
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Sainte Face de Lucques, Piero di Cosimo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Transfiguration, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Trinité, Masaccio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Victoire de Constantin sur Maxence, P. della Francesca
Crédits : Electa/ AKG

photographie

La Vie de saint Benoît, Luca Signorelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Vie de saint François d'Assise, D. Ghirlandaio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Vierge au buisson de roses, M. Schongauer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Vierge d'humilité avec Lionel d'Este, J. Bellini
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

L'Adoration de la Sainte Croix, Piero della Francesca
Crédits : AKG

photographie

L'Adoration des bergers, H. Van der Goes
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Adoration des mages, S. Botticelli
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Lamentation, Maître des Heures de Rohan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Annonciation, détail, Fra Angelico
Crédits : Electa/ AKG

photographie

L'Annonciation, R. Van der Weyden
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Banquet d'Hérode, Masolino
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Le Baptême du Christ, Piero della Francesca
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Cardinal Bessarion devant le reliquaire donné à la Scuola della Carità de Venise, G. Bellini
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Christ aux Enfers, J. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Christ mort porté par un ange, A. de Messine
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Couronnement de la Vierge, E. Quarton
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Couronnement de la Vierge, F. Lippi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Couronnement de la Vierge, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Couronnement de la Vierge, Giambono
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Le grand-père et son petit-fils, Domenico Ghirlandaio
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Jugement Dernier, École de Novgorod
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Jugement dernier, Fra Angelico
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Jugement dernier, R. Van der Weyden
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Mois d'avril, attribué à Maître Wenceslas
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le patriarche de Grado guérit un possédé, V. Carpaccio
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Le Printemps, S. Botticelli, détail: Vénus
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Sauveur, A. Roublev
Crédits : AKG

photographie

Le Sultan Mahomet II, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de saint Thomas, F. Lippi
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Amants trépassés, anonyme
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

Ludovico Gonzague, A. Mantegna, détail  la comtesse Barbara de Brandebourg
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Madeleine de Bourbon présentée par sainte Madeleine, Maître de Moulins
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Madone, entourage d'A. Roublev
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Martyre de saint Sébastien, A. Pollaiuolo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Minerve domptant Centaure, S. Botticelli
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Noli Me Tangere, M. Schongauer et son atelier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pietà de Nouans, J. Fouquet
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Pietà, E. de Roberti
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pietà et donateurs, F. Gallego
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Polyptyque de saint Vincent, détail, N. Gonçalves
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Portrait de Charles VII, J. Fouquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de jeune homme, F. Lippi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Simonetta Vespucci, P. di Cosimo
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'homme dit Le Condottiere, A. de Messine
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Procession sur la place Saint-Marc à Venise, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ptolémée, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Rencontre à la porte Dorée, V. Carpaccio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Retable de Santo Domingo de Silos, B. Bermejo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Abdon et saint Sennen, J. Huguet
Crédits : De Agostini

photographie

Saint Antoine distribue aux pauvres, S. Di Giovanni, dit Sassetta
Crédits : AKG

photographie

Saint Augustin, Botticelli
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Saint Augustin dans son cabinet de travail, V. Carpaccio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Georges et le dragon, Uccello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck
Crédits : AKG

photographie

Saint Jérôme dans son cabinet de travail, A. de Messine
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Michel et le Dragon, B. Bermejo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Pierre en chaire, détail, Masaccio et Masolino
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Saint Sébastien, Pérugin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Sénèque, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Statuts de l'ordre de Saint-Michel, J. Fouquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Trinité, ou Philoxénie d'Abraham, A. Roublev
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Triptyque Portinari, H. Van der Goes
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vierge à l'Enfant avec deux anges, F. Lippi
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vierge à l'Enfant, H. Memling
Crédits : AKG

photographie

Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vierge de la Victoire, A. Mantegna
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Vierge en trône, C. Tura
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Œuvre peint
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau