BURGKMAIR HANS (1473-1531)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et graveur d'Augsbourg, qui apprend le métier de peintre auprès de son père Thomas, puis auprès de Martin Schongauer (vers 1490), Hans Burgkmair devient membre de la corporation des peintres d'Augsbourg en 1498. La ville jouissait alors d'une grande prospérité (c'est l'époque où la famille des Fugger atteint son apogée) et entretenait des relations commerciales très actives avec l'Italie. Aussi n'est-il pas étonnant que les influences italiennes se fassent sentir très tôt dans l'œuvre de Burgkmair, qui a fait un voyage dans la Péninsule peut-être pendant son temps de compagnon, vraisemblablement vers 1505. De l'art italien, il ne retient pas, comme Dürer, les recherches sur la perspective et les proportions, le souci d'exactitude et d'harmonie, mais le goût d'un certain décor et le coloris chaud, l'atmosphère unifiée des maîtres vénitiens. L'intégration d'éléments italiens à la tradition allemande est particulièrement réussie dans la Madone à l'Enfant de 1509 (Musée national germanique, Nuremberg). Pendant les dix années qui suivent, Burgkmair est exclusivement occupé par des travaux d'illustration pour l'empereur Maximilien Ier : il dessine un certain nombre de planches pour le poème allégorique du Theuerdank, pour le roman autobiographique Le Roi blanc (Weisskunig), la suite de gravures du Triomphe de Maximilien. En 1518 et en 1519, il peint ses deux œuvres les plus achevées, le Retable de saint Jean l'Évangéliste (pinacothèque, Munich) et le Retable de la Crucifixion (ibid.) ; de 1528 et 1529 datent deux tableaux commandés par le duc de Bavière Guillaume IV, Esther devant Assuérus et La Bataille de Cannes (pinacothèque, Munich), tableaux qui appartiennent à la même série des batailles et des faits des dames illustres pour laquelle Altdorfer peignit sa Bataille d'Alexandre et à laquelle collaborèrent également Jörg Breu, Barthel Beham et quelques autres peintres d'Allemagne du Sud.

Portrait d'homme, H. Burgkmair

Portrait d'homme, H. Burgkmair

photographie

Hans BURGKMAIR, Portrait d'homme. Musée des Offices, Florence, Italie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Pierre VAISSE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification


Autres références

«  BURGKMAIR HANS (1473-1531)  » est également traité dans :

RHINOCÉROS (A. Dürer)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 1 115 mots
  •  • 2 médias

Au terme d’un voyage de huit mois, un rhinocéros vivant arrive au Portugal le 20 mai 1515 à bord d’un vaisseau provenant d’Inde : il est le premier animal de son espèce à atteindre l’Europe depuis l’époque romaine . Il est envoyé comme cadeau diplomatique par Muzafar II, sultan de Gujarat, au roi portugais Manuel I er . La présence de cet animal suscite un intérêt immense et les visiteurs sont nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhinoceros-a-durer/#i_18365

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « BURGKMAIR HANS - (1473-1531) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-burgkmair/