BLÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le blé demeure la céréale la plus consommée de façon directe par les hommes dans le monde et la plus échangée sur les marchés internationaux. Il appartient à la famille des Poacées (anciennement Graminées). Originaire des steppes semi-arides du Proche-Orient, il est étroitement associé aux peuples méditerranéens et européens. Sa culture remonte à 8000-7000 avant J.-C. Elle s'étend aujourd'hui, grâce à la diversité des variétés cultivées, sous les latitudes tempérées des deux hémisphères. Produit dans des contextes agronomiques, économiques, sociaux et politiques très divers, le blé présente des rendements à l'hectare, et encore davantage par unité de main-d’œuvre, très contrastés. Ces disparités ne manquent pas de poser problème lorsque les producteurs se trouvent confrontés, de façon plus ou moins directe en fonction des protections ou soutiens divers dont ils bénéficient, avec le cours « mondial » du blé. Le prix du blé sur le marché a cependant doublé depuis 2006, ce qui constitue un handicap pour les pays importateurs.

Le blé est principalement consommé directement par les humains (80 p. 100 de la production mondiale) sous forme de pains, galettes, pâtes, biscuits, semoules... Il sert également à quelques utilisations industrielles et en alimentation animale. Cette céréale demeure très peu utilisée pour produire de l’éthanol. Contrairement au maïs, il n’existe pas encore de variétés génétiquement modifiées mises à la disposition des agriculteurs.

Les différents types de blé

Le terme blé ou « bled » a longtemps été utilisé pour désigner l'ensemble des céréales. C'est seulement à partir du xixe siècle qu'il a été appliqué au seul froment (mot venant du latin frumentum), aujourd'hui appelé blé tendre.

Le blé, qui appartient au genre Triticum, regroupe des espèces correspondant à différents équipements chromosomiques. Compte tenu d'un génome de base comportant sept chromosomes (n = 7), on distingue un groupe diploïde (2n = 14) ou groupe de l'engrain (Triticum monococcum), un groupe tétraploïde (2 n = 28) ou groupe de l'amidonnier (Triticum dicoccum) et un groupe hexaploïde (2n = 42) ou groupe de l'épeautre (Triticum spelta).

Les blés durs (durum wheats) appartiennent au groupe des blés tétraploïdes. Adaptés aux climats semi-arides, ils ne sont pas panifiables. Ils sont donc consommés sous forme de semoules (« couscous »), de gâteaux ou de pâtes alimentaires. Ils sont principalement cultivés dans la Prairie canadienne et dans les pays du pourtour méditerranéen.

Les blés tendres ou froments relèvent du groupe des blés hexaploïdes. Ils proviennent d’un croisement, sans doute fortuit, intervenu au IIIe millénaire avant J.-C., entre un blé tétraploïde et une autre poacée, vraisemblablement Aegilops squarrosa. Très proches les uns des autres, les blés tendres appartiennent à une espèce unique : Triticum aestivum L. (ou Triticum vulgare ). Le nombre de leurs cultivars (plus de 20 000) explique qu'ils puissent être cultivés sous des climats très variés, à l'exception des climats équatoriaux, humides toute l'année : ils ont en effet besoin d'une période relativement sèche en fin de cycle végétatif pour parvenir à maturité. Les blés tendres fournissent, après broyage de leurs grains puis tamisage, des farines utilisées pour fabriquer différents types de pains, des galettes, des biscuits et pâtisseries, des pizzas….

Les Anglo-Saxons distinguent, en se fondant sur les teneurs en protéines, trois grandes catégories de blés tendres:

– Les blés hard, à teneur élevée en protéines, appelés en français « blés de force » ou « blé améliorants ». Utilisés pour améliorer la valeur boulangère des farines, ils permettent de fabriquer des pains de mie (pains de type anglais).

– Les blés soft, à teneur moyenne en protéines (entre 10 et 12 p. 100). Ils sont utilisés pour la production de pains, également de très bonne qualité, mais de texture différente (pains de type français).

– Les blés fourragers (feed wheats), à faible teneur en protéines, à partir desquels la fabrication de pain est impossible. Ils ne sont utilisables qu'en alimentation animale.

Quant à la distinction entre blés d'automne ou d'hiver et blés de printemps, elle fait référence au cycle végétatif des variétés cultivées et donc aux calendriers agricoles. Les blés d'hiver sont semés en automne et passent l'hiver en terre avant de reprendre leur croissance au printemps. Ils ont besoin d'une vernalisation, c'est- [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Blé (épis)

Blé (épis)
Crédits : INRA DIST/ flickr ; CC-BY

photographie

Blé : production 

Blé : production 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Blé : marché mondial

Blé : marché mondial
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Blé, maïs et soja : évolution des prix

Blé, maïs et soja : évolution des prix
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  BLÉ  » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les effets de la mondialisation »  : […] L'industrialisation et la tertiairisation de l'agriculture ont en effet bousculé de fond en comble structures et pratiques habituelles. Les stratégies agroalimentaires sont le fait des trois grands qui constituent la triade : Amérique du Nord, Japon et Europe occidentale. Cette triade procède à des investissements massifs dans la recherche en vue de découvrir des biotechnologies capables de perme […] Lire la suite

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des pratiques culturales toujours plus intensives »  : […] Au cours de cette période, sur les meilleures terres, l'intensification des surfaces est la règle . La politique de soutien des prix, adoptée par l'Europe, incite les agriculteurs à viser le maximum de produit récoltable à l'hectare. Toutes les sélections variétales et tous les conseils de culture vont dans ce sens. Des progrès considérables sont faits sur la productivité des variétés (notammen […] Lire la suite

AGROMÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Emmanuel CHOISNEL, 
  • Emmanuel CLOPPET
  •  • 6 613 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les effets destructeurs (gel, grêle, vents forts, fortes chaleurs) »  : […] Certains phénomènes météorologiques peuvent provoquer la destruction d'organes végétaux sensibles. On pense, bien entendu, en premier lieu aux effets destructeurs de chutes de grêle sous les cumulo-nimbus (nuages à fort développement vertical), générateurs d'orages. Un tel phénomène a une durée de vie de l'ordre de l'heure, et une extension spatiale (zone concernée) de quelques kilomètres. Il est […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'Argentine pampéenne »  : […] L'Argentine pampéenne bénéficie à la fois des conditions agroclimatiques exceptionnelles de la Pampa, de l'implantation du réseau urbain le plus dense et des meilleures infrastructures de transport et d'exportation. La plaine de la Pampa s'étend sur plus de 500 000 kilomètres carrés, parvenant vers le sud jusqu'à Bahía Blanca, à l'ouest jusqu'à San Luís et au nord jusqu'à Santa Fe et Córdoba. El […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Asie polyculturale »  : […] Plusieurs auteurs ont parlé de « civilisation du riz » à propos de l'Asie orientale et méridionale. Mais la progression du front rizicole n'a pas été continue – il a par exemple stagné en Chine du iii e au début du x e  siècle. Il ne faut pas oublier qu'il existe également d'autres céréales (blé, sorgho, mil...), d'autres cultures (canne à sucre, coton, hévéa, légumes, oléagineux, épices, fruits […] Lire la suite

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 374 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Un grand pays agricole »  : […] L'Australie dispose d'un espace démesuré où les conditions climatiques sont difficiles, les sols souvent stériles et l'écosystème fragile. Cette conjonction de facteurs expliquent les pratiques extensives, notamment en matière d'élevage bovin, et surtout ovin (1 mouton par hectare et jusqu'à 1 mouton pour 5-10 hectares en zone aride), mais aussi en matière de céréaliculture où les rendements […] Lire la suite

BORLAUG NORMAN (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Igor BESSON
  •  • 1 088 mots

Décédé le 12 septembre 2009 à Dallas (Texas), l'agronome américain Norman Ernest Borlaug fut un des pionniers de l'amélioration des plantes. Les variétés de céréales dites à haut rendement (V.H.R.) qu'il contribua à mettre au point ont constitué l'une des composantes de la « révolution verte » – révolution dont la paternité est unanimement attribuée à Borlaug –, les autres étant les engrais chimi […] Lire la suite

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le blé : la consolidation du territoire »  : […] La culture du blé, principale production agricole du Canada, a aussi fortement marqué le paysage. Bien pourvues en sols de qualité, trois grandes régions en font successivement l’exportation : les basses terres du Saint-Laurent (jusqu’en 1800), celle des Grands Lacs (de 1830 à 1870) et les grandes plaines de l’Ouest (depuis la fin du xix e  siècle). L’exportation du blé de la vallée du Saint-Laure […] Lire la suite

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant qu'ensemble de biens »  : […] Il est plus courant de voir dans le capital des biens ou des ensembles de biens plutôt qu'un rapport social. La caractéristique commune de ces biens est qu'ils servent à produire d'autres biens ; ils s'opposent en cela aux biens dits de consommation, qui ont pour but de satisfaire les besoins des personnes. Parmi ces biens, on distingue les biens-capitaux (ou biens durables), qui ne disparaissent […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 245 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Céréales et civilisations »  : […] Les céréales constituent depuis le Néolithique la base de l'alimentation humaine dans la plupart des régions du monde . Tout au long de l'histoire des civilisations, une relation étroite a existé entre le développement des cultures céréalières et l'accroissement des densités de population. La « boucle de la riziculture asiatique » , illustre de façon remarquable comment une augmentation de la prod […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 mars 2021 Côte d'Ivoire. Confirmation de l'acquittement de Laurent Gbagbo par la CPI.

La cour d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) confirme l’acquittement prononcé en janvier 2019 en faveur de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de l’ex-chef des Jeunes Patriotes Charles Blé Goudé. Les deux hommes étaient accusés de crimes contre l’humanité en relation avec les violences qui avaient suivi l’élection présidentielle de novembre 2010. […] Lire la suite

15 janvier -1er février 2019 Côte d'Ivoire. Acquittement de Laurent Gbagbo par la CPI.

La Cour pénale internationale (CPI) prononce l’acquittement de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de l’ancien chef des Jeunes Patriotes et ancien ministre Charles Blé Goudé. Les deux hommes étaient poursuivis pour crimes contre l’humanité en relation avec les violences commises lors de la crise qui avait suivi la réélection contestée de Laurent Gbagbo en novembre 2010. […] Lire la suite

2-7 février 2006 Côte d'Ivoire. Sanctions de l'O.N.U. contre trois responsables de violences

de sanctionner trois personnalités ivoiriennes: Charles Blé Goudé, dirigeant des « jeunes patriotes » fidèles au président Laurent Gbagbo, le « maréchal » Eugène Djué, l'un de leurs chefs, ainsi qu'un commandant des forces rebelles, Martin Kouakou Fofié. Tous trois sont accusés de violations des droits de l'homme, les deux premiers étant particulièrement soupçonnés d'avoir orchestré les violences dirigées notamment contre l'O. […] Lire la suite

31 août 1986 U.R.S.S. Naufrage d'un paquebot en mer Noire

Vers minuit, au large de Novorossisk, dans la mer Noire, le Piotr-Vasev, un cargo de 32 000 t chargé de blé, éperonne le paquebot Amiral-Nakhimov, avec 1 234 personnes à bord. Le paquebot, construit en 1925, coule en un quart d'heure, sans qu'on ait pu mettre à la mer les canots de sauvetage. Les secours étant arrivés rapidement, 836 personnes peuvent être sauvées. […] Lire la suite

1er-27 août 1986 États-Unis. Accord du président Ronald Reagan pour la vente de blé subventionné à l'U.R.S.S.

Le 1er, Ronald Reagan autorise, en dépit de l'opposition du secrétaire d'État George Shultz et du ministre de la Défense Caspar Weinberger, la vente de 4 millions de tonnes de blé à l'U.R.S.S., vente rendue possible grâce à l'octroi de subventions aux producteurs exportateurs. Cette décision, qui ne sera d'ailleurs pas suivie d'achats soviétiques, a été prise à la demande des fermiers américains et elle est surtout motivée par des arrière-pensées électorales, à trois mois du renouvellement de la totalité de la Chambre des représentants, du tiers du Sénat et de 36 gouverneurs sur 50. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « BLÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ble/