SOJA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Soja : la plante

Soja : la plante
Crédits : Stepanych/ Shutterstock

photographie

Champs de soja

Champs de soja
Crédits : oticki/ Shutterstock

photographie

Soja : production de graines

Soja : production de graines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Graines de soja

Graines de soja
Crédits : domnitsky/ Shutterstock

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Le soja [Glycine max (L.) Merr.] est la plante oléagineuse (riche en lipides) de très loin la plus cultivée au monde. Cette légumineuse, qui appartient à la famille des Fabacées (Papilionacées), présente une morphologie proche de celle du haricot. Il ne faut pas le confondre avec le haricot mungo (Vigna radiata), encore appelé « soja vert », qui est cultivé pour ses graines non huileuses, lesquelles sont consommées telles quelles comme légumes ou sous leur forme germée, appelée à tort « pousses de soja ».

Soja : la plante

photographie : Soja : la plante

photographie

Le soja (Glycine max [L.] Merr.)  est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Fabacées. Sa ressemblance avec le haricot fait qu'un champ de soja peut être aisément confondu avec un champ de haricot par un observateur non averti. Le soja est, comme le haricot, une... 

Crédits : Stepanych/ Shutterstock

Afficher

Les utilisations du soja

Le soja est utilisé en Chine depuis des millénaires pour l'alimentation humaine, essentiellement sous forme de tofu, c'est-à-dire après trempage, fermentation ou cuisson, puis broyage des graines. À partir des années 1930 aux États-Unis et des années 1950 dans de nombreux autres pays, le soja a servi dans un premier temps à produire une huile destinée à la consommation humaine. Cette huile est devenue aujourd'hui la deuxième huile végétale consommée dans le monde derrière l'huile de palme et devant celle de colza (cf. oléagineux). Le résidu de la trituration des graines de soja – le tourteau de soja (appelé aussi de « farine de soja » lorsque celui-ci a été plus finement broyé) – a été considéré jusqu'à la Seconde Guerre mondiale comme un sous-produit. Mais, compte tenu de sa richesse en protéines et du besoin croissant créé par la multiplication des élevages industriels à partir des années 1960, ce sous-produit a très vite acquis le statut coproduit devenant dans les pays riches un produit plus recherché que l'huile elle-même. Plus des deux tiers des tourteaux d'oléagineux destinés à l'alimentation animale dans le monde sont aujourd'hui des tourteaux de soja (cf. oléagineux).

Enfin, depuis les années 1990, une partie limitée de la production américaine d'huile de soja (moins de 10 p. 100) est utilisée comme agrocarburant (biodiesel).

De nos jours, le soja entre directement dans l'alimentation humaine sous forme de tofu, de lait de soja, de desserts à base de soja et de lécithine de soja (produit émulsifiant utilisé comme additif alimentaire dans des plats préparés ainsi que dans la fabrication de chocolat). Un possible effet bénéfique de la consommation de protéines de soja sur les maladies cardio-vasculaires continue de faire l'objet de débats scientifiques. Quoi qu'il en soit, leur consommation peut être partiellement et avantageusement substituée à celle de protéines d'origine animale. Quant à l'huile de soja, il s'agit d'une huile de bonne qualité alimentaire, dotée d'un assez bon équilibre en acides gras, mais dont l'usage est déconseillé pour la friture.

Le soja, qui se trouve ainsi consommé sous diverses formes, provient désormais pour l'essentiel de semences génétiquement modifiées : la production mondiale est, à raison de plus de 80 p. 100, issue de soja transgénique. Cette proportion atteignait, en 2012, 81 p. 100 au Brésil, 94 p. 100 aux États-Unis et près de 100 p 100 en Argentine qui sont les plus grands producteurs et exportateurs mondiaux de graines et de tourteaux de soja (tabl. 1 et 2). Dans ces conditions, la majorité des élevages industriels de la planète se trouvent amenés à consommer de plus en plus de tourteaux de soja transgénique. Et, compte-tenu du déficit important (de plusieurs dizaines de millions de tonnes chaque année) de l'Union européenne dans le domaine de la production d'oléoprotéagineux et des importations massives qui en découlent, c'est également le cas pour la majorité des élevages européens. L'Europe comporte trop peu de plaines agricoles, telles que celles du Pô (Italie) et du sud de la Roumanie, où le soja peut bénéficier de conditions climatiques à la fois suffisamment chaudes et humides.

Géographie de la production de soja

Plante d'origine asiatique, le soja est aujourd'hui principalement cultivé sur le continent américain aux États-Unis, au Brésil et en Argentine. En Amérique du Nord, sa production se trouve associée à celle du maïs dans le Corn Belt (« ceinture de maïs » située au sud de Chicago et des Grands Lacs), cette région étant désormais appelée Corn-Soy Belt (Soy pour soyabean, mot désignant le soja en anglais). La place relative du soja par rapport au maïs peut varier quelque peu d'une année sur l'autre dans cette grande région agricole en fonction des variations respectives de leurs cours sur le marché mondial, mais leur association constitue la règle de base. Une rotation culturale maïs-soja sur deux années présente l'avantage d'être très équilibrée sur le plan agronomique : elle fait alterner une céréale (le maïs), qui est grosse consommatrice d'azote, et une légumineuse (le soja), qui a pour vertu de fixer l'azote atmosphérique dans les sols grâce aux nodosités qui se forment sur ses racines. Le climat du Middle West, aux étés à la fois chauds et humides, convient remarquablement à ces deux cultures qui sont semées au printemps et récoltées en automne. Ces deux productions constituent désormais l'alimentation de base des élevages industriels dans de nombreux pays. Leur complémentarité nutritionnelle vient s'ajouter à leur complémentarité agronomique.

Champs de soja

photographie : Champs de soja

photographie

Champs de soja quelques mois après les semis. Les cultures de soja, disposées en rangées, laissent apparaître le sol à nu entre les rangs. Une telle disposition est susceptible de favoriser le déclenchement de phénomènes d'érosion lorsque les pentes sont sensibles, ces risques devenant... 

Crédits : oticki/ Shutterstock

Afficher

Soja : production de graines

tableau : Soja : production de graines

tableau

Les principaux producteurs mondiaux de graines de soja (chiffres de la campagne 2012-2013). Les trois premiers producteurs réalisent ensemble près de 80 p. 100 de la production mondiale (source : Oilseeds/USDA). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La production mondiale de soja

Depuis 2012, la production mondiale de graines de soja est devenue supérieure à 260 millions de tonnes par an, dont près de 80 p. 100 sont fournis par les trois premiers producteurs mondiaux que sont les États-Unis, le Brésil et l'Argentine. La Chine, qui arrive en quatrième position, produit trois fois moins que l'Argentine.

Graines de soja

photographie : Graines de soja

photographie

Le soja est cultivé pour ses graines riches en huile et en protéines. Ces graines sont contenues (comme celles du haricot) dans des gousses qui sont, dans le cas du soja, recouvertes de « poils » très fins. Chaque gousse, qui mesure en moyenne de 5 à 8 centimètres de longueur, contient de... 

Crédits : domnitsky/ Shutterstock

Afficher

Les superficies consacrées à la culture du soja ont fortement augmenté depuis la fin des années 1990. Cette progression s'est largement opérée au détriment de surfaces consacrées naguère au maïs (dans le Corn Belt aux États-Unis, dans la Pampa en Argentine) ou de surfaces forestières comme celles de la forêt amazonienne au Brésil. Les surfaces cultivées en soja sont passées de 72 millions d'hectares en 1999 à 108 millions d'hectares en 2012, soit une progression de 50 p. 100. Ce dynamisme est à mettre en relation avec la diffusion dans les pays émergents de la transition nutritionnelle, phénomène qui se traduit par une demande accrue de protéines d'origine animale. Parallèlement à cette forte croissance des superficies cultivées, le rendement moyen mondial est passé de 22 quintaux par hectare (q/ha) en 1999 à 25 q/ha en 2012, sans qu'il soit possible de déterminer de façon précise, dans cette progression de 14 p. 100, ce qui relève de l'introduction de variétés transgéniques. En fait, c'est l'ensemble de l'itinéraire technique qui a évolué. Tolérantes à des herbicides à très large spectre d'action de la famille des glyphosates (herbicides considérés comme moins nocifs pour l'environnement que ceux utilisés précédemment), ces variétés génétiquement modifiées permettent d'utiliser la technique du « semis direct », sans labour préalable, donc de limiter les passages d'engins dans les champs, et de cultiver des superficies plus importantes sans augmenter les besoins en main-d'œuvre et en matériels, ce qui favorise la concentration des structures d'exploitation. D'autres conséquences du semis direct sont de réduire les risques d'érosion des sols ainsi que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère. Toutefois, des phénomènes de résistance des adventices (« mauvaises herbes ») aux glyphosates commencent à se faire localement sentir et l'adoption de plantes génétiquement modifiées (P.G.M.) accroît encore davantage la dépendance des agriculteurs vis-à-vis des grandes firmes transnationales de l'agrochimie et des semences.

Récolte du soja

photographie : Récolte du soja

photographie

La récolte du soja s'effectue le plus souvent grâce à des moissonneuses-batteuses, c'est-à-dire avec les mêmes machines puissamment motorisées que celles qui servent à récolter les céréales. Cela a facilité l'intégration de la culture du soja dans les grandes exploitations... 

Crédits : Fotokostic/ Shutterstock

Afficher

Les marchés du soja

Trois marchés doivent être distingués : celui des graines, celui des tourteaux et celui de l'huile. Ils sont tous en forte progression. Depuis le début des années 2000, les exportations de graines de soja ont plus que doublé, passant de 45 à 90 millions de tonnes, en particulier du fait d'importations chinoises de plus en plus massives. Les exportations de tourteaux de soja ont progressé de leur côté de 35 à 54 millions de tonnes et celles d'huile de soja de 6 à 8 millions de tonnes. Comme ceux des céréales, les cours du soja et de ses produits dérivés ont été marqués par plusieurs envolées spectaculaires depuis les années 2007-2008. Le prix F.O.B. (free on board, c'est-à-dire le prix de la marchandise une fois chargée sur le navire qui va assurer son transport transocéanique), qui sert de référence, se situe aujourd'hui autour de 500 à 600 dollars par tonne alors qu'il stagnait autour de 200 dollars par tonne au tout début des années 2000.

Le Brésil et les États-Unis luttent désormais au coude à coude pour le rang de premier exportateur mondial de graines de soja, devant l'Argentine, le Paraguay et le Canada. Les exportations de l'ensemble des pays du Mercosur (Marché commun du Sud, regroupant les principaux pays d'Amérique du Sud) dépasse celles des États-Unis. Les principaux importateurs sont la Chine, qui absorbe désormais plus de 60 p. 100 des importations mondiales de graines de soja en raison de l'essor de ses élevages industriels, et l'Union européenne, très fortement déficitaire dans ce domaine, très loin devant le Japon et le Mexique.

Soja : exportations de graines

tableau : Soja : exportations de graines

tableau

Les principaux exportateurs mondiaux de graines de soja (chiffres de la campagne 2012-2013). Le Brésil fait désormais jeu égal avec les États-Unis, la première place étant, selon les années, occupée par l'un ou l'autre de ces deux pays. Mais si on additionne les chiffres des principaux pays... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Soja : importations de graines

tableau : Soja : importations de graines

tableau

Les principaux importateurs mondiaux de graines de soja (chiffres de la campagne 2012-2013). La part de la Chine représente plus de 60 p. 100 des importations mondiales (source : Oilseeds/USDA). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En ce qui concerne le commerce des tourteaux de soja, les pays du Mercosur, dont la politique consiste à exporter le plus possible des produits transformés – incluant de la valeur ajoutée – que des produits bruts, arrivent nettement en tête : ils réalisent ensemble plus de 70 p. 100 des exportations mondiales de tourteaux de soja. Les États-Unis, qui ne réalisent que moins de 20 p. 100 des exportations mondiales de tourteaux de soja, continuent à exporter surtout des graines de soja, c'est-à-dire un produit brut non transformé. Le principal importateur mondial de tourteaux de soja est l'Union européenne. Elle est suivie de très loin par l'Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam et l'Iran. Plutôt que des produits déjà transformés, la Chine importe des graines de soja qu'elle transforme elle-même en tourteaux et en huile.

Soja : exportations et importations de tourteaux (2012-2013)

tableau : Soja : exportations et importations de tourteaux (2012-2013)

tableau

Les principaux exportateurs et importateurs de tourteaux de soja (chiffres de la campagne 2012-2013). L'Argentine et le Brésil réalisent ensemble plus de 65 p. 100 des exportations. La part des importations de l'Union européenne représente près de 35 p. 100 du total des importations (source :... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pour l'huile de soja, les principaux exportateurs sont l'Argentine et le Brésil et les principaux importateurs sont la Chine, l'Inde et l'Union européenne. L'huile de soja est aujourd'hui devancée par l'huile de palme, qui provient principalement d'Indonésie et de Malaisie. Dans ce domaine, le soja est défavorisé par rapport au palmier à huile en raison de teneurs en lipides nettement plus faibles.

Contrairement au maïs ou au colza, le soja demeure encore assez peu utilisé pour produire du biocarburant, mais, à l'avenir, il pourrait l'être davantage aux États-Unis, au Brésil et en Argentine.

—  Jean-Paul CHARVET

BIBLIOGRAPHIE

J.-P. Charvet, Atlas de l'agriculture. Comment nourrir le monde en 2050 ?, Autrement, Paris, 2012.

※ Sites Internet

Site de la F.A.O. (Food Agriculture Organisation) : www.fao.org (voir FAOStat)

International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications : www.isaaa.org

Site du ministère américain de l'Agriculture : www.usda/fas/oilseeds

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  SOJA  » est également traité dans :

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 981 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le temps des confrontations »  : […] Cristina Fernández de Kirchner entre à la Casa Rosada à l'âge de cinquante-quatre ans, après une carrière parlementaire commencée en 1989 comme députée puis comme sénatrice du Parti justicialiste, et après avoir été la conseillère de son époux. Dès les débuts de sa présidence, les indices de la croissance économique, du chômage ou de l'inflation sont objets de constantes controverses. En effet, l […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les plaines »  : […] Au cœur du pays s'étendent, sur 350 000 kilomètres carrés, les plaines du Nord-Est. Il faut distinguer au moins trois ensembles : la plaine du Liaohe au sud, la plaine centrale –  Nunjiang-Soungari – et, à l'extrémité nord-est, la plaine dite de Sanjiang ou des Trois Fleuves –  Soungari, Amour, Oussouri. Bassin d'effondrement datant de l'Oligocène, limité par le horst du Liaodong et comblé par le […] Lire la suite

COLZA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 213 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les échanges mondiaux de colza et de ses produits dérivés »  : […] Les principaux importateurs de graines de colza sont l’Union européenne et la Chine (quelque 3,5 millions de tonnes importées pour chacun d’eux en 2014), qui sont également de très gros producteurs. Viennent ensuite le Japon (2,5 millions de tonnes), qui est depuis les années 1960 un pays grand consommateur d’huile de colza, et le Mexique (1,5 million de tonnes). Toutes ces zones sont également de […] Lire la suite

CORN BELT ou CORN-SOY BELT

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 788 mots

Le Corn Belt, littéralement « ceinture de maïs », situé au sud de Chicago et des Grands Lacs d’Amérique du Nord, figure, avec la Pampa argentine, parmi les principaux greniers du monde. Traversé par la haute vallée du Mississippi et centré sur les États de l’Indiana, de l’Illinois et de l’Iowa, il est aujourd’hui très largement spécialisé dans la production d’une céréale, le maïs, et d’une gra […] Lire la suite

CORPS GRAS

  • Écrit par 
  • Eugène UCCIANI
  •  • 5 064 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Oléagineux alimentaires »  : […] L' arachide ( Arachis hypogaea ), de la famille des Papilionacées, est une plante herbacée annuelle. Les principaux pays de culture sont l'Inde, la Chine, les États-Unis, l'Indonésie et le Sénégal. Curieusement, les fruits de cette plante mûrissent en terre. Après enlèvement de la coque ligneuse, il reste deux graines revêtues d'une fine pellicule brune : leur teneur en huile est de l'ordre de 5 […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 925 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les grandes régions agricoles »  : […] Dans la seconde moitié du xx e  siècle, la géographie agricole des États-Unis s'est transformée rapidement et en profondeur, et les traditionnelles belts , parfois, n'existent plus qu'à l'état résiduel. Est ainsi apparue une « Sun Belt agricole », de la Californie au Vieux Sud en passant par les États de la frontière mexicaine et du golfe du Mexique. Cette ceinture intègre en effet les régions agr […] Lire la suite

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 440 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une forte croissance de la demande d’aliments du bétail »  : […] La croissance rapide des cheptels et des performances des animaux a entraîné une augmentation parallèle de la demande, tant quantitative que qualitative, en aliments du bétail. Ainsi, pour les bovins, même si les aliments principaux demeurent, en volume, les fourrages (herbe pâturée, ensilage de maïs, foin de luzerne…), les éleveurs complètent cette alimentation avec des aliments concentrés pour […] Lire la suite

LÉGUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 111 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Lotoïdées »  : […] Les Lotoïdées sont les plus nombreuses des Légumineuses (400 genres, 9 000 espèces) et aussi les plus évoluées. Certaines, presque toutes tropicales, sont encore des arbres ou des lianes ligneuses ; mais la plupart sont des herbes, érigées ou lianescentes, vivaces ou annuelles, répandues dans toutes les parties du monde et constituant à peu près les seuls représentants de la famille dans les régi […] Lire la suite

MIDDLE WEST

  • Écrit par 
  • Florence NUSSBAUM
  •  • 1 990 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des cultures céréalières dominantes »  : […] Célèbre pour ses paysages de champs cultivés à perte de vue, le Midwest constitue en effet la principale zone de production du maïs aux États-Unis : la « ceinture du maïs » ( C orn B elt ) s’étend du Nebraska à l’Indiana et plus au nord dans le Wisconsin, le Minnesota et une partie du Dakota du Sud. L’Iowa et l’Illinois forment ainsi le cœur de la ceinture du maïs. La région produit également du […] Lire la suite

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre «  Les risques socio-économiques »  : […] Les plantes et les animaux sélectionnés classiquement ne sont pas brevetés. Pour les semences, le système de protection qui a été mis en place donne satisfaction depuis plusieurs décennies. S'appuyant sur un certificat d'obtention végétal (C.O.V.), il oblige les agriculteurs à payer une redevance au semencier pour exploiter une variété donnée. En retour, l'agriculteur bénéficie d'une libre disposi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis – Union européenne. Armistice dans la guerre commerciale transatlantique. 25 juillet 2018

et d’aluminium. Jean-Claude Juncker promet de son côté une augmentation des achats européens de gaz naturel et de soja américains. Les deux parties s’engagent en outre à mettre en place un groupe de travail sur le libre-échange transatlantique et à travailler à la réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). […] Lire la suite

États-Unis – Chine. Menace de guerre commerciale. 2-4 avril 2018

son tour son intention d’imposer des droits de douane de 25 p. 100 sur 50 milliards de dollars d’importations américaines, notamment sur les avions, les voitures et le soja. […] Lire la suite

États-Unis – C.E.E. Annonce par Washington de mesures protectionnistes contre la C.E.E. 15-16 mai 1986

Le 15, Ronald Reagan annonce des mesures de rétorsion commerciale contre la C.E.E. Pour répondre aux restrictions sur les exportations américaines de céréales et de soja vers le Portugal, consécutives à l'adhésion de ce pays à la Communauté, le président américain décide d'appliquer des quotas […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « SOJA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/soja/